REINCARNATION & PSYCHO-GENEALOGIE

Nouvelle méthode pour RETROUVER et DECODER ses vies antéreures grâce à la psycho-généalogie, à la psycho-étymologie et à la science des symboles
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le cancer du sein ... ou L'Auto-Punition ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Déesse de L'Univers

avatar

Nombre de messages : 363
Age : 50
Localisation : L'Univers
Date d'inscription : 01/09/2009

MessageSujet: Le cancer du sein ... ou L'Auto-Punition ...   Sam 31 Juil - 0:18

Dr THIERRY JANSSEN : Le cancer du sein ... ou L'Auto-Punition selon la croyance judéo-chrétienne ...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Catherine

avatar

Nombre de messages : 755
Age : 66
Localisation : Région Rouennaise (76)
Date d'inscription : 31/10/2005

MessageSujet: Re: Le cancer du sein ... ou L'Auto-Punition ...   Mar 3 Aoû - 12:28

Bonjour à toute la famille,

Nathaly, je suis allée voir rapidement ce site. Le peu que j’en ai lu m’a mise en colère et je n’ai pas envie d’en lire davantage.
Tu me sembles connaître cet auteur : peux-tu me dire s’il a déjà eu un cancer ?
Merci.

Bisous à tous. Même si je ne m’exprime plus aussi souvent, je viens voir vos messages Wink
Cat

I love you I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.artmajeur.com/catherinefalize
Déesse de L'Univers

avatar

Nombre de messages : 363
Age : 50
Localisation : L'Univers
Date d'inscription : 01/09/2009

MessageSujet: Re: Le cancer du sein ... ou L'Auto-Punition ...   Mar 3 Aoû - 15:50

Bonjour Catherine,

Je ne connais pas d'avantage cet auteur, mais j'ai trouvé cette série de vidéo intéressante...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Déesse de L'Univers

avatar

Nombre de messages : 363
Age : 50
Localisation : L'Univers
Date d'inscription : 01/09/2009

MessageSujet: Re: Le cancer du sein ... ou L'Auto-Punition ...   Mar 3 Aoû - 16:08

Catherine Fais-tu peut-être référence à cet article dans lequel Thierry Janssen (TJ) décrit les mécanismes de fonctionnement, de pensée et de perception d'une société, et de tout un monde bâti sur les croyances éducatives, collectives, ancestrales, religieuses et judéo-chrétiennes ? Je ne vois pas en quoi ses propos aient pu susciter de la colère alors que nous nous trouvons sur un forum qui démontre cette même réalité selon le Code Chapelle... ?

il serait certainement plus judicieux d'argumenter ton point de vue mettant en cause les propos d'une tiers personne ... ça éclairerait notre petite lanterne




Entretien posté sur le site www.la-maison-du-cancer.com


LUTTER AUTREMENT CONTRE LE CANCER


LMC : Nombre de personnes ressentent un sentiment aigu de culpabilité lorsqu’ils apprennent leur état cancéreux. Pourquoi ?

Thierry Janssen : La maladie constitue une période chaos intense, nous perdons nos repères, nos certitudes s’évanouissent et notre impression de toute-puissance se révèle être une illusion. Cela nous fragilise, nous redevenons alors comme un petit enfant, dépendant, et nous
espérons rencontrer une autorité qui détient les solutions pour notre survie. Nous remettons donc volontiers notre pouvoir à autrui, aux soignants que nous voyons comme des parents. De plus, influencé par une pensée magique enfantine, nous avons tendance à croire que si la maladie nous pénalise c’est parce que nous avons fait quelque chose de mal. Ce sentiment de culpabilité ne recouvre aucune réalité. Au lieu de culpabiliser, l’adulte que nous sommes devrait plutôt assumer sa responsabilité face à la maladie. Car, il n’y a pas d’effets sans causes. La plupart du temps, nos maladies et a fortiori les cancers sont d’origine multifactorielle. Souvent la multitude et la complexité des causes impliquées nous dépassent. Cela ne devrait pas nous décourager car seule une meilleure compréhension des synergies à l’œuvre entre toutes ces causes pourra nous permettre de réduire le nombre des malades.

Ainsi, par exemple, on sait que le tabagisme est une cause de cancers du poumon ; la dépression psychologique quant à elle ne provoque pas de cancers du poumon ; mais le tabagisme allié à une dépression est beaucoup plus cancérigène que s’il est pratiqué par des
individus non dépressifs. Ce n’est qu’un exemple, qui ne tient pas compte de toute une série d’autres facteurs comme les pollutions environnementales ou des déséquilibres alimentaires.

Au diable la culpabilité. Mais il est temps d’assumer nos responsabilités individuelles et collectives face aux cancers. Il est temps de penser à une vraie prévention.

LMC : Jusqu’où faudrait-il aller pour lutter contre ce fléau qu’est le cancer?

T.J. : Le vrai combat contre le cancer n’a pas encore réellement commencé. Nous inventons de nouveaux traitements, heureusement de plus ciblés et de plus en plus efficaces. Mais nous ne faisons pratiquement rien pour empêcher la genèse de cette maladie. Si nous devions
réellement prendre les mesures qui s’imposent, la plupart de nos modes de vie actuels devraient être revus en profondeur, nos modes de productions, de consommations et, donc, de pollutions, devraient être abandonnés, toute notre civilisation moderne et occidentale devrait
être remise en question. Vous imaginez les résistances, conscientes et non conscientes que cela induit. La question est de savoir si nous sommes vraiment prêts à assumer les conséquences d’un tel changement. Cela suppose que nous renouions avec nos besoins
essentiels, c'est-à-dire un retour à une vie plus simple, et que nous soyons plus en lien avec la nature dont nous nous sommes coupés en oubliant que, pourtant, nous en faisons partie.

LMC : Aujourd’hui, les malades se voient-ils appliquer la meilleure des thérapies ?

T.J. : L’élaboration des « stratégies thérapeutiques » de la médecine scientifique moderne repose sur une logique guerrière. Celle-ci s’est élaborée sur les bases d’un postulat philosophique né au siècle des Lumières : l’être humain est en dehors de la nature, la nature
est dangereuse et l’être humain doit utiliser son intelligence pour comprendre la nature dans ses moindres détails afin de la contrôler, de l’influencer, de la dominer. Une science analytique est née, découpant la nature en morceau, comme le corps humain, devenu un corps-objet. Le drame c’est qu’à force d’avoir tout analysé en détails, nous avons perdus la conscience des liens qui relient les différents éléments de notre analyse. Or, ce sont ces liens qui constituent le tissu du vivant. Forts de notre compréhension détaillée du corps humain et de ses maladies, nous avons développé et produit une série de remèdes qui sont autant de solutions extérieures proposées à la consommation. Et nous oublions de rappeler aux malades qu’à côté de ces remèdes extérieurs nous possédons aussi de nombreuses ressources intérieures, un potentiel de prévention et de guérison qui reste sous-exploité. Nous oublions aussi d’écouter ce que la maladie vient nous dire, ce qu’elle demande de corriger dans les déséquilibres que nous nous imposons. Avant de combattre la maladie et d’agresser le corps qui en est le siège, nous devrions apprendre à agir en meilleure intelligence avec la nature qui nous entoure et dont nous sommes constitués, cette nature que nous sommes. Ceci dit, les traitements du cancer proposés par la médecine conventionnelle sont utiles et, pour le moment, offrent une sécurité dont il serait dommage de vouloir se passer. Ce n’est toutefois pas une raison pour ne pas y adjoindre des soins complémentaires qui, au lieu d’affaiblir l’organisme, cherchent à le renforcer.

LMC : Vous plaider donc pour une autre manière de soigner ?

T.J. : Je plaide pour une
« cancérologie intégrative ». Une cancérologie capable d’allier le meilleur de toutes les approches thérapeutiques disponibles – conventionnelles et non
conventionnelles – est à souhaiter.
Inévitablement, celle-ci serait plus sensibilisée à la prévention et ne considèrerait pas le cancer comme une anomalie isolée de son contexte.

Contexte qui est plus que préoccupant. Il y a quelques années, j’ai rencontré un étudiant en médecine camerounais, inscrit en faculté de médecine à Paris, fils d’un guérisseur traditionnel dans son pays :

«Depuis que j’étudie la cancérologie, je me rends compte que les êtres humains se comportent comme des cellules malignes, Animées d’une vitalité prodigieuse, ces cellules se multiplient en très grand nombre, détruisent le lieu de leur naissance, consomment toutes les ressources disponibles et se propagent à travers l’organisme. Guidées par une intelligence redoutable, elles s’infiltrent partout, résistent aux traitements utilisés pour les combattre, ne connaissent aucune limite à leur extension, et finissent par tuer le corps de la personne qui les nourries. Il suffit de contempler le désastre écologique pour comprendre que l’humanité est le cancer de la Terre. Nous devrions nous méfier car, privées de leur support, les cellules malignes meurent à leur tour» Sagesse africaine que je laisse à votre réflexion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Catherine

avatar

Nombre de messages : 755
Age : 66
Localisation : Région Rouennaise (76)
Date d'inscription : 31/10/2005

MessageSujet: Re: Le cancer du sein ... ou L'Auto-Punition ...   Ven 6 Aoû - 13:11

Bonjour à toute la famille,

Non, je n’ai pas lu cet article, Nathaly.

Ma colère vient d’une expérience passée.

Je voulais m’assurer, avant d’expliquer pourquoi, si Thierry Janssen avait déjà eu un cancer.
Or, il n’en parle pas dans sa biographie, donc je suppose qu’il n’a pas expérimenté lui-même cette maladie. Il a eu par contre une activité de chirurgien urologique, ce qui l’a vraisemblablement amené à soigner un certain nombre de cancers.

A mon avis, lorsqu’une personne parle d’une situation qu’elle n’a pas expérimentée directement elle-même, elle ne peut avoir qu’un discours partiel.

Pour en revenir à Th. Janssen, je n’ai lu que sa présentation et celle de son livre Vivre le cancer du sein … autrement.


Voilà ce qu’il écrit sur sa page d’accueil :

« … Cependant, après avoir beaucoup travaillé "à l'extérieur" (en donnant un grand nombre de cours et de conférences), il est temps pour moi de poursuivre mon travail intérieur. … »

çà, pour moi, déjà çà commence mal : en employant le mot travail, il entretient la souffrance ( étymologie du mot travail = instrument de torture, souffrir, faire souffrir).



Quant à son livre, il écrit :

« Un message d’espoir pour toutes les femmes…»

Le mot espoir, dans le code Chapelle, est à éviter.
Si tu emploies ce mot, tu démontres que tu n’es pas convaincue d’être un dieu déguisé. Tu vas donc t’attirer des situations qui te feront passer ton temps à espérer …


Il écrit encore :

« …Si l’influence du psychisme sur la genèse du cancer n’est pas démontrée, il est important de réduire le stress psychologique et les tensions physiques pour améliorer l’immunité de l’organisme …»


C’est bien joli tout çà. Mais en pratique ?
Une mère de famille par exemple, obligée de continuer son activité professionnelle pour faire bouillir la marmite, va-t-elle pouvoir réduire son stress psychologique ?

Une agricultrice par exemple, va-t-elle pouvoir réduire ses tensions physiques ?

Si elles lisent ce genre de conseils, et qu’elles ne parviennent pas à les mettre en pratique tout simplement parce que c’est impossible pour elles, ne vont-elles pas culpabiliser de se rendre malades ?


Mon expérience passée :

Lors de mon 1er cancer du sein, il y a 13 ans, j’étais adjoint de cadres hospitaliers. J’assistais le chef de service, le patron, un professeur de médecine. Nous avons à peu près le même âge.

J’ai dû m’arrêter du jour au lendemain, pour être opérée, faire de la chimio et de la radiothérapie. Les premiers mois, mon patron n’a trop rien dit. Bien sûr j’étais consciente de la gêne qu’occasionnait mon absence, mais je n’y pouvais rien … Je voulais me soigner, continuer à vivre pour élever mes enfants.

En même temps, dans un service voisin, une collègue, Muriel, vivait la même maladie et la même situation.

Au bout de 4 mois, mon patron a commencé à me mettre la pression, m’incitant à reprendre mon activité. Je lui répondais que j’étais trop fatiguée pour pouvoir le faire. Alors, il s’est moqué de moi, me disant que la chimio n’était rien, que je pouvais reprendre le boulot et faire ma chimio à l’heure du déjeuner, entre midi et 2h. !!

Je n’ai pas cédé à la pression, tout simplement parce qu’il m’était impossible de tenir debout…
Et je dois dire que j’en ai voulu à ce patron. Il était médecin, censé soigner les gens, il connaissait la chimio, il connaissait ma vie, et cela ne l’empêchait pas d’avoir une vision plutôt aberrante sur ce que je devais faire ou pas !!!

Muriel de son côté a cédé à la pression. Elle a rechuté 2 ans après, et en est décédée !

J’ai rechuté l’année dernière, et je suis toujours en vie (diminuée, mais en vie) …

Loi de cause à effet : cette année, mon ex-patron est atteint d’un cancer. Il est en train de suivre sa chimio : il est incapable de bosser !!!...

Alors, pour Thierry Janssen, il a le mérite d’essayer une autre vision de la maladie. Mais revoyons-le dans quelques années … pour voir s’il a toujours le même discours …

Bisoussssss à tous.
Cat

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.artmajeur.com/catherinefalize
fanfan

avatar

Nombre de messages : 71
Age : 50
Localisation : seine et marne
Date d'inscription : 05/03/2007

MessageSujet: le cancer du sein .....ou l'auto-punition   Jeu 26 Aoû - 16:16

Bonjour à toutes, et à tous,

j'ai écouté Mr Thierry Jansseen,
pas du tout convaincue,
la génèse des cellules,
la transmutation
génétique, le déséquilibre
alimentaire, la culpabilité,
j'ai tous ces facteurs réunis..

ET ALORS!!!!!!!! que des
CROYANCES.

UN FACTEUR ESSENTIEL: sunny
l'hygiène mentale sunny
Comme le souligne très justement
Catherine ,tant qu'on ne l'a pas vécue
dans ses tripes, dans son intérieur,
saisir ce qu'est l'expérience "cancer"
au fil des années ,j'essaie de
l'apprivoiser,
avec toujours un sentiment de peur,
peur que le crabe se réveille...........

En attendant,je vais à la chapelle,
pour explorer des chemins inconnus,
à chaque fois je suis regonflée
d'énergie, d'amour ,de forces
intérieures.

Béatrice m'a guidée dans des
moments les plus difficiles
de ma vie ,la mort de ma soeur
à 32 ans (cancer généralisé,
le 1 er du sein a 28 ans),
son décès la veille de partir
en Martinique mon voyage
de la guérison, sans elle ,
sans ses mots ,je ne serai
jamais partie,sans son
regard magique
de la vie !!!!!!

Ne pas assister à
l'enterrement de
sa soeur....! IMPOSSIBLE
pourtant je l'ai fait .......

Les MOTS de la CHAPELLE,
ses phrases me résonnaient
"c'est une question de vie
ou de mort pour vous
fanfan" et je suis partie
en plus avec nos meilleurs
amis .


très affectueusement a CAt.
PLUS BELLE LA VIE!!!!!!!!!!!!!!!
fanfan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fanfan

avatar

Nombre de messages : 71
Age : 50
Localisation : seine et marne
Date d'inscription : 05/03/2007

MessageSujet: le cancer du sein ....ou l'autopunition   Jeu 26 Aoû - 16:57

Mr TH .JANSSEEN participe comme psychothérapute dans "la maison du cancer .com"

j'ai oublé de dire :"AVANT LE CANCER,JE NE SAVAIS PAS QUE J 'ETAIS HEUREUSE,nous ne savions pas que nous etions heureux,AUJOURDH'UI NOUS LE SAVONS"
BIZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZ
sunny FAN sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Catherine

avatar

Nombre de messages : 755
Age : 66
Localisation : Région Rouennaise (76)
Date d'inscription : 31/10/2005

MessageSujet: Re: Le cancer du sein ... ou L'Auto-Punition ...   Jeu 26 Aoû - 18:38

Bonjour à toute la famille,

Merci Fanfan !

Je garde de Th. Janssen le souvenir de quelqu’un qui m’énerve ! …. Je le laisse où il est …

Avec cette maladie, où serions-nous sans Béatrice et le code Chapelle ? ….

Prends bien soin de toi. Bon courage.
Bisousssssssss.
Cat

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.artmajeur.com/catherinefalize
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le cancer du sein ... ou L'Auto-Punition ...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le cancer du sein ... ou L'Auto-Punition ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Octobre Rose
» Siège auto et taxi
» Siège auto qui se fixe avec ceinture deux points ?
» Sièges auto KIDDY
» Je suis perdu [Choix deux sièges auto]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
REINCARNATION & PSYCHO-GENEALOGIE :: FORUM :: REPORTAGES ou TEMOIGNAGES d'EXPERIENCES VECUES ..........-
Sauter vers: