REINCARNATION & PSYCHO-GENEALOGIE

Nouvelle méthode pour RETROUVER et DECODER ses vies antéreures grâce à la psycho-généalogie, à la psycho-étymologie et à la science des symboles
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 J'ai perdu le lien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ladylaet

avatar

Nombre de messages : 35
Age : 40
Localisation : Dans ma tête
Date d'inscription : 28/09/2007

MessageSujet: J'ai perdu le lien   Jeu 25 Fév - 15:12

Bonjour à toutes et à tous

Cela fait bien longtemps que je ne suis pas intervenue sur le forum, bien que je continue à le consulter plus ou moins régulièrement .

Je viens juste aujourd'hui pour témoigner d'un fait qui m'interpelle. Et pour cause : j'ai perdu le lien qui me reliait à ma vie passée.
Depuis que je suis en Bretagne, je ne ressens plus la mélancolie révolutionnaire qui m'habitait depuis fort longtemps et surtout durant ma période versaillo-parisienne.

Et pourtant, j'ai souhaité quitter Paris car je sentais que ma santée mentale était en jeu. Ce fut un soulagement de déménager en Bretagne, car depuis longtemps je voulais habiter dans cette région.
Mais aujourd'hui je suis perturbée. Je pense qe ma ville de résidence actuelle y est pour beucoup : Brest n'est plus, depuis la dernière guerre, une ville historique et l'absence de "vieilles pierres" me déstabilise.
De plus, contrairement à ce que j'aurais pu imaginer, je me sens étrangère : je n'ai pas l'impression d'être à ma place.

Actuellement, je regrette parfois d'être venue m'installer ici. Certes j'y ai trouvé l'Amour mais je sens au plus profond de moi que ça n'est pas ici que je vais me réaliser.
Peut-être qu'actuellement je balance entre le désir de rester ancrée fortement dans ma vie passée (qui trouvait de fortes résonnances en région parisienne) et celui de réaliser ma vie actuelle (pour laquelle je dois trouver un lieu d'attache).

En fait je suis perdue et j'essaie désespérément de retrouver la mélancolie qui m'habitait. Car j'adorais cet état, même s'il me faisait souffrir, même si je sentais que j'étais à un cheveu de basculer dans une sorte de psychose.
En réfléchissant, je pense que déménager était une façon de me sauver (physiquement mais également psychiquement) pour me protéger.

Peut-être que je ne devrais pas regretter d'avoir perdu le lien...

Laetitia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clotilde

avatar

Nombre de messages : 711
Age : 47
Localisation : Seine et Marne
Date d'inscription : 24/12/2005

MessageSujet: J'ai perdu le lien   Jeu 25 Fév - 21:10

Bonsoir Ladylaet,

Je reviens juste de Fontainebleau, ma ville natale et d'enfance où j'ai vécu des moments pas toujours faciles , pour y revivre à nouveau !!
J'en étais partie il y a 15 ans, ne m'y sentant plus bien et lié à mon histoire d'amour avec mon mari pour aller sur Créteil ...

Mais voilà, nous avons le désir de déménager ...réconciliation avec moi-même,paix intérieure notamment face à ma mère, superbe opportunité, retour du fils (fille) progigue, paradis ...tels sont les termes de Béatrice!
Et Michèle, chez qui nous sommes passés prendre un café cet après-midi, m'a renvoyé un mail me faisant part des mêmes ressentis que Béatrice: je lui apparais posé, Philippe en forme, les enfants bien dans leur peau même si un déménagement leur réveille des craintes pour les copains et l'école...

Fini pour moi la période "vague à l'âme" ( Wink à cat!)...
Je ne supporte plus cette partie de banlieue parisienne et aspire à retrouver mes lieux de jeunesse ...

C'est toujours perturbant de changer de lieu...l'expérience de la Bretagne constitue certainement une étape importante de tes tests émotionnels .
As-tu connu un autre lieu avant ta période versaillo-parisienne qui pourrait expliquer ton mal être à la fois en région parisienne et en Bretagne ?

Bonne soirée
Bises
Clotilde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ladylaet

avatar

Nombre de messages : 35
Age : 40
Localisation : Dans ma tête
Date d'inscription : 28/09/2007

MessageSujet: Mal-être brestois.... suite   Jeu 11 Mar - 11:15

Bonjour Clotilde.

Tout d'abord merci pour ton témoignage.

Celui-ci renforce ce que je sais mais que j'ai du mal à m'avouer : à savoir que je pourrais être "bien" en Bretagne si seulement j'étais en paix avec moi-même.

Pour répondre à ta question, avant de m'installer en région parisienne j'ai passé ma jeunesse à Roanne, puis j'ai fait mes études à Lyon et à Dijon. De Roanne, je ne garde pas un souvenir impérissable : j'ai détesté cette ville et, d'aussi loin que je me souvienne, je n'avais qu'une envie, en partir. A cette époque, je rêvais déjà de Versailles, et une puissante mélancolie lorsque j'y songeais (bien que je n'y sois encore jamais allée).

A contrario, j'ai adoré Lyon, mais n'ai pas pu en profiter pleinement car mon statut d'étudiante ne me permettait que peu d'excentricités... De plus, j'étais dans le flou le plus total quant à mon avenir et professionnel, et sentimental.
Puis Dijon où je ne suis restée qu'une année, pour les études toujours. J'en garde le souvenir d'une très jolie et vieille ville. En fait, c'est surtout grace à mon passage à Dijon que j'ai pu réaliser mon rêve : venir travailler à Versailles. Je crois donc que cela joue beaucoup sur les souvenirs que j'ai gardés de cette ville.

Versailles... J'en rêvais depuis toute petite !!!
J'y suis allée, j'y ai travaillé et j'en suis repartie... un peu amère. Alors que je me sentais vraiment chez moi dans cette ville, que j'avais réussi à trouver un travail au Château (mon rêve le plus fou), que je pouvais me ballader à loisir dans les allées du Parc (hors des flots de touristes), j'ai été déçue par les mentalités règnant dans ce même château. Difficile d'y faire vraiment son trou si l'on ne sort pas de "Grandes écoles" parisiennes (Ecole du Louvre, INP,...) ou si l'on ne connaît pas les bonnes personnes....
Les intrigues d'alcôves y ont toujours cours malheureusement... et j'en ai été très déçue.

Bref, mon contrat au château s'est terminé, j'ai trouvé du travail sur Paris, ai rencontré quelqu'un, déménagé à Saint-Germain-en-Laye (que je n'ai pas aimée car trop néo-bourgeoise "bling-bling"), puis à Brest.
Brest, où j'ai trouvé du travail précaire, et où je me sens mal.

En fait, en essayant d'analyser la situation, je crois que je suis "perdue" dès lors que mon lieu d'habitation ne présente pas de "vieilles pierres", sur lesquelles ma mélancolie pourrait s'appuyer. Mais une petite voix au fond de moi me dit également que peu importe l'aspect du lieu où l'on réside, le plus important étant d'être bien à l'intérieur de soi.

Voilà pour mes réflexions du jour

A bientôt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ladylaet

avatar

Nombre de messages : 35
Age : 40
Localisation : Dans ma tête
Date d'inscription : 28/09/2007

MessageSujet: citation   Jeu 11 Mar - 11:18

Ah oui, j'allais oublier Clotilde : merci pour la citation de Goethe qui apparaît en bas de tes messages.
Elle a provoqué en moi "un petit déclic" juste au moment où j'en avais le plus besoin.
Synchronicité quand tu nous tiens !!!

A bientôt,

Laetitia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: J'ai perdu le lien   

Revenir en haut Aller en bas
 
J'ai perdu le lien
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Faire un lien court
» lien éducatif
» lien mère-enfant difficile
» Lien site de presse Polonais
» le lien in utero

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
REINCARNATION & PSYCHO-GENEALOGIE :: DECODEZ VOS VIES ANTERIEURES-
Sauter vers: