REINCARNATION & PSYCHO-GENEALOGIE

Nouvelle méthode pour RETROUVER et DECODER ses vies antéreures grâce à la psycho-généalogie, à la psycho-étymologie et à la science des symboles
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le Creusot, concours et autour....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Catherine

avatar

Nombre de messages : 755
Age : 66
Localisation : Région Rouennaise (76)
Date d'inscription : 31/10/2005

MessageSujet: Le Creusot, concours et autour....   Jeu 22 Oct - 19:03

Voyage au Creusot, dans le cadre du Concours de peinture
Beaux Arts France Active 2009



Bonjour à toute la famille,

Nous nous étions, Marie-Ange et moi, inscrites à ce concours
depuis le mois d'avril dernier, et avons eu le plaisir d'être sélectionnées
toutes les deux.


Nous nous réjouissions de la perspective de ces quelques jours passés
dans une région que nous ne connaissions pas, bien décidées à considérer cela
comme des vacances.


Une vente aux enchères des oeuvres était prévue à la fin de l'exposition,
et bien sûr, nous aurions aimé vendre quelques toiles.


Ce ne sera pas le cas.... l'aventure était ailleurs !


J'ai pris des notes et photos au fur et à mesure, pour pouvoir faire mon
petit reportage à Béatrice.


Je vous le livre tel quel, pendant que c'est encore tout frais dans ma
mémoire. C'est très long, mais ce sont les "détails" qui sont les plus
importants.




Vendredi 16 Octobre 2009

Marie-Ange est arrivée chez moi hier soir.
C'est elle qui conduira tout le long du trajet.

Ce matin, nous commençons d'abord par préparer ses toiles
(caches-clous, système d'accrochage, certificats d'authenticité).


Ce faisant, elle imagine un "plan" pour avoir une cote artistique : que je
lui achète moi-même une toile... Je lui fais appeler Béatrice pour avoir
son avis ... Béatrice qui le lui déconseille et me dira ensuite comment
expliquer à Marie-Ange la relation symbolique entre nos toiles et nos
valeurs face à l'Univers.


Puis nous prenons la route vers 12 h.
J'appréhende quand même : c'est mon 1er long trajet depuis la chirurgie
de janvier dernier, et je suis toujours sous traitement médical pour cette
récidive de cancer.
Tout se déroule sans difficulté, malgré les douleurs.
Nous arrivons au Creusot à 19h30.


Le Château de la Verrerie (où doit avoir lieu l'exposition)
est déjà fermé. Nous ne pouvons pas y déposer nos toiles.




L'accueil à l'hôtel Le Bourgogne est très sympa.
C'est un bar - hôtel - restaurant.

Marie-Ange préfère monter les toiles dans notre chambre plutôt
que de les laisser dans la voiture toute la nuit.
C'est au 2ème étage, sans ascenseur.

Un des réceptionnistes, Grégory (je "penserai" à demander systématiquement
les prénoms de nos "rencontres"), nous aide.

Nous apprenons qu'il a l'habitude de porter des toiles : son père est peintre...

Nous prenons ensuite un très bon repas (pièce de boeuf grillée -
frites - salade - fromage blanc au coulis de fruits rouges -
crème brûlée au café), accompagné d'un verre de pinot noir
(nous avons envie de goûter aux vins de la région).

A un détour de la conversation où nous parlons de l'Italie,
Marie-Ange m'apprend que le nord de l'Italie est relativement sûr,
contrairement au sud, où ce sont des bandits.

A la table voisine, un couple (autour de la cinquantaine) est déjà en train
de manger. Ils ne parlent pas beaucoup. La femme semble renfrognée...

Puis nous nous couchons tôt, fatiguées par la route et l'effort d'avoir monté les toiles.

à suivre...


Dernière édition par Catherine le Dim 25 Oct - 17:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.artmajeur.com/catherinefalize
Catherine

avatar

Nombre de messages : 755
Age : 66
Localisation : Région Rouennaise (76)
Date d'inscription : 31/10/2005

MessageSujet: Re: Le Creusot, concours et autour....   Jeu 22 Oct - 19:27

.../...

Samedi 17 Octobre 2009

Nous avons bien dormi. Notre chambre est bien calme.

Nous nous levons vers 8h. Nous avons rendez-vous à 9h30 au château,
pour accrocher nos toiles.

Nous prenons notre petit-déjeuner et pouvons découvrir l'environnement
extérieur en plein jour.

Il y a notre hôtel, puis une place (la place Schneider), puis une petite rue, puis l'église St Laurent, et enfin le château juste à côté de l'église.



C'est justement le jour de marché sur la place, et c'est très beau de voir
tous les étals avec les parasols, et l'église en arrière plan. J'ai envie d'aller
faire un tour de marché après avoir accroché les toiles.

C'est Marie-Ange qui va toutes les descendre de notre chambre pendant
que je finis mon petit-déj. Elle ne veut pas que je porte quoi que ce soit,
et sera toujours vigilante là-dessus, ce qui me soulage beaucoup.


A 9h30, nous arrivons au château. L'expo a lieu dans un des anciens fours coniques de la cristallerie. Le cadre est original et très sympa.






Françoise S..., l'organisatrice du concours, est là, avec sa fille Marie-Line, âgée de 12/13 ans.

Françoise m'avait expliqué par mail qu'elle est d'origine italienne, de Bari
(dans les Pouilles, au sud de l'Italie).

Françoise, que je vois pour la 1ère fois, ne semble pas "très commode"
et n'a pas le sourire. Je mets çà sur le compte de l'énervement, car je ne
l'ai jamais sentie ainsi lors de nos échanges par mails.


Certains artistes ont déjà installé leurs toiles la veille. Nous retrouvons
la dame à la mine renfrognée qui mangeait à côté de nous la veille. C'est une
peintre Suisse, Anne Marie. Elle est plus souriante cette fois.


Françoise nous montre brièvement un mur où nous pouvons accrocher
les 3 toiles du concours. Les 7 autres toiles prévues pour la vente aux
enchères doivent être installées à l'étage en-dessous. Nous déchargeons la
voiture, puis Marie Ange vient me dire qu'il faut en fait se dépêcher :
il n'y a pas de place attribuée à un artiste en particulier, et c'est
le 1er arrivé qui est le 1er servi.


Oui mais voilà, il n'y a pas de matériel sur les murs pour accrocher
les tableaux ! Et aucune aide. Nous devons nous débrouiller seules.
Nous trouvons quelques tringles avec des crochets, mais pas suffisamment
pour tout mettre. Marie-Ange va à l'étage du dessous pour "garder" nos places
et moi je reste à l'étage de dessus pour la même raison.


Mais sans matériel, impossible de faire quoi que ce soit.
Je suis très fatiguée et courbatue de la route de la veille... Si Marie Ange n'avait pas été là, j'aurais abandonné, je serais repartie sans accrocher mes toiles.
Françoise aurait pu au moins nous prévenir de cette situation, nous aurions
ainsi prévu d'amener du matériel !


Mais Marie Ange a réussi à trouver un gardien, qui a un tournevis
et des crochets.
Nous nous mettons à l'oeuvre...
C'est très dur, car les plafonds sont hauts, il faut déballer chaque toile, etc...
Il n'y a même pas d'étiquettes prévues pour les noms et les titres...


Les artistes qui arrivent après nous s'énervent et se disputent
même les places ...


Une jeune artiste, Isabelle, qui semble avoir droit à un régime de faveur de
la part de Françoise, pousse même carrément les oeuvres de quelqu'un d'autre
(en son absence) pour se mettre à sa place ... Elle est accompagnée d'un homme
plus âgé et ils parlent dans une langue que nous prenons pour du tchèque
ou du polonais. Elle expose des dessins sur papier, très grands.


Je suis assez écoeurée par ces comportements et je décide de ne plus
faire d'exposition collective.


J'ai remarqué que Jocelyne (une artiste que je ne connais que sur internet) ne doit pas être arrivée car je ne vois pas ses toiles. A un certain moment, un couple arrive, je tente ma
"chance" et je dis à la dame : "Jocelyne" ?


Elle marque un temps d'arrêt, toute surprise, et me répond "c'est écrit
sur mon nez ?"
Je ris, lui répond oui et vais lui faire la bise en lui disant qui je suis.
Je lui fais une place sur mon mur, pour qu'elle puisse accrocher ses toiles.
Son mari sera même obligé d'aller acheter de la ficelle, une gomme,
des étiquettes et des ciseaux...


Françoise, en me montrant le mail qu'elle a reçu, m'apprend que Hélène R...,
la Critique d'Art diplômée de Christie's qui devait faire partie du jury,
ne pourra pas venir : elle fait une rechute de cancer
(cerveau et colonne vertébrale)...


Mais elle a pu voir les photos des oeuvres, et les prix-récompenses sont déjà
attribués. La remise des prix aura lieu le lendemain, à 11 h 30.
Françoise n'a pas eu les subventions escomptées pour le vernissage,
donc peut-être n'y en aura-t-il pas.


Nous terminons l'accrochage à 12h30, en sueur et rincées.

Je suis déçue, le petit marché est fini. Je voulais prendre des photos....
pour en faire un sujet de peinture ensuite.


Nous retournons à l'hôtel nous rafraîchir, et y remarquons une pancarte :
"ce soir match France - Autriche, on va gagner" .


Chouette !!! nous nous promettons de regarder le match au bar, pour découvrir
une nouvelle ambiance. Puis nous décidons d'aller manger à l'extérieur.

à suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.artmajeur.com/catherinefalize
Catherine

avatar

Nombre de messages : 755
Age : 66
Localisation : Région Rouennaise (76)
Date d'inscription : 31/10/2005

MessageSujet: Re: Le Creusot, concours et autour....   Jeu 22 Oct - 22:47

(je n'arrive plus à insérer des photos, je vous les mettrai un peu plus tard...)


..../....

Il y a un petit restau, La Taverne, juste à côté. C'est marqué "ouvert" sur la
porte, mais celle-ci est fermée!


Nous continuons notre recherche et croisons un passant assez jeune , il est
chasseur puisqu'il porte sur l'épaule un sac contenant un fusil. Marie-Ange lui
demande s'il connaît un bon restau dans le coin. Il nous indique La Rotonde, située
au bord d'un lac, à Torcy (à une dizaine de kms).

Il fait beau, nous décidons d'aller à La Rotonde.

Effectivement, le cadre est magnifique. Là encore, une partie du plafond
est une verrière colorée, provenant des galeries Lafayette. Nous sommes accueillies chaleureusement par un tout jeune maître d'hôtel, Anthony.

Nous mangeons un repas de roi : pour Marie-Ange du lieu noir avec du riz,
une sublime sauce au vin rouge et de la salade. Je préfère manger de la
viande rouge (puisqu'il m'en faut) avec des frites (je n'en mange jamais à la maison). Accompagnés cette fois d'un verre de bourgogne.
En dessert, nous prenons un sorbet de fruits rouges et un café.

Nous essayons de deviner la composition de la sauce. Marie Ange
demande la recette à Anthony qui va se renseigner à la cuisine : il y a du
vin rouge, de l'échalote et ... du jus de moules ... Nous n'aurions pas trouvé !

Nous sommes surprises par le prix peu élevé d'un tel repas.

Nous allons faire quelques pas autour du lac, puis rentrons à l'hôtel,
tellement fatiguées de notre matinée que nous décidons de dormir un peu.


A 17 h, nous retournons au château pour le visiter, et jeter un oeil à l'expo.
çà va, les toiles ne sont pas tombées du mur. Les artistes restés sur place nous
disent qu'il y a eu à peine 10 visiteurs !




Nous allons prendre des billets à l'office du tourisme, pour visiter le
château. Nous commençons par Le Petit Théâtre, installé dans l'autre ancien four
de la cristallerie. Notre guide nous explique l'histoire de ce lieu charmant et
magnifique. Nous prenons quelques photos.










Puis je retourne à l'office du tourisme pendant que Marie-Ange va voir
une autre aile du Château.

En sortant, elle me dit "tu ne devineras jamais ce qui
m'est arrivé ! Il y avait une réunion dans l'une des salles du château.
C'était marqué "Classe 49" sur la porte.
J'ai engagé la conversation avec les membres présents,
et me suis retrouvée à faire une annonce au micro, pour informer tout le monde
de notre concours et vente aux enchères" !

Heureusement qu'elle a l'habitude de parler en public ! Elle apprend que le
président de l'association Classe 49 est aussi au conseil d'administration de
l'hôpital du Creusot. Ce qui nous intéresse, car le profit de notre vente aux
enchères est censé aller à la fondation de l'hôpital, pour éviter sa fermeture.

Marie-Ange est étonnée que le président ne soit pas au courant de la vente....

Puis nous allons nous promener dans le parc du château.
C'est un parc immense (28 hectares), vallonné, avec des animaux (alpagas, daims,
chèvres naines, cochons du Vietnam, oiseaux de toutes sortes, lapins)
en liberté dans un vaste enclos, et des étangs.












Nous parlons de la Reine Marie-Antoinette, qui a dû se promener là,
puisque c'est sa cristallerie. (Wink Clo )

Nous remontons vers le château en coupant à travers prés.
La pente est assez raide.
Je n'ai pas encore "parlé" aux arbres et je me dirige vers un gros chêne,
simplement pour le caresser.


Marie-Ange me propose de faire une halte, pour profiter du soleil.
Nous nous allongeons sur l'herbe, sous le chêne. Marie-Ange me dit que le chêne
est le symbole de Jupiter (donc de l'Univers) ... et puis je fais le lien
entre le match France-Autriche de ce soir, et Marie-Antoinette, qui est Autrichienne.
Je "reparle" au chêne, pour demain.





En sortant du château, Marie-Ange a l'idée de faire de la "pub"
chez les commerçants, pour la vente aux enchères. Personne ne semble
au courant. Elle s'arrête même à l'église, pour demander au curé de faire
une annonce demain à la messe. Mais l'église est fermée.
Nous relevons quand même l'heure de la messe.


Ensuite, elle demande à un passant (je vais l'appeler le Passant)
où l'on peut trouver le curé. Le Passant nous dit : "je vais vous montrer,
c'est sur ma route, je vais au Bourgogne".
En chemin, il papote et nous apprend qu'il est Italien, des Pouilles.

Marie-Ange lui parle en italien, lui explique que nous aussi nous avons des
origines italiennes, et que nous avons une vente aux enchères demain, à 14h30, au Château.
Le Passant dit " ah, demain à 14 h 30, je ne suis pas libre, j'ai un Colloque,
au Château également, dans une autre aile".


Nous le remercions, décidons de rentrer à l'hôtel et de voir le curé demain,
juste avant la messe.


à suivre...


Dernière édition par Catherine le Dim 25 Oct - 17:56, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.artmajeur.com/catherinefalize
Catherine

avatar

Nombre de messages : 755
Age : 66
Localisation : Région Rouennaise (76)
Date d'inscription : 31/10/2005

MessageSujet: Re: Le Creusot, concours et autour....   Jeu 22 Oct - 22:52

.../...

Nous nous reposons à nouveau, avant d'aller dîner et de voir notre match.


Une fois redescendues au restaurant, c'est Thierry, le patron, qui nous sert
et qui nous dit : "ah, mais non !, le match c'était la semaine dernière, c'est
simplement que nous n'avons pas retiré la pancarte ! ..."
Bon, tant pis, nous ne découvrirons pas cette ambiance ...


Nous nous installons pour manger. Un groupe de personnes arrive : c'est Isabelle,
avec sa famille et sa petite fille de 4 ans. La gamine est insupportable et n'arrête
pas de crier. Marie Ange fait les gros yeux à un des convives, qui essaie de dire "chut" à la gamine.
Il y aura un peu de silence mais çà ne durera pas. Nous découvrons qu'ils sont Portugais...


Nous reprenons le même menu que la veille, sauf cette fois avec un verre de Mercurey. Je profite de faire ma cure de viande rouge - frites, salade et je me régale.
Nous prenons notre temps pour manger puisque nous avons la soirée devant nous.


Quand Virginie, la serveuse, nous apporte le café, elle y a ajouté des petites tuiles
aux fruits, offertes par Thierry qui veut se faire pardonner parce que nous n'avons pas vu le match. Quelle délicatesse !
Il est derrière son bar et nous sourit. Tout fier, il nous dit que ce sont des tuiles
faites maison. Effectivement, elles sont délicieuses.

Puis nous allons nous coucher.


à suivre ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.artmajeur.com/catherinefalize
Catherine

avatar

Nombre de messages : 755
Age : 66
Localisation : Région Rouennaise (76)
Date d'inscription : 31/10/2005

MessageSujet: Re: Le Creusot, concours et autour....   Jeu 22 Oct - 22:57

.../...

Dimanche 18 Octobre 2009.

Nous dormons jusqu'à 8 h, bien au calme.

Nous allons prendre notre petit-déjeuner.

Une cliente de l'hôtel arrive, mécontente : elle n'a pas pu dormir,
à cause du bruit fait toute la nuit par la famille d'Isabelle.

A 10h15, nous partons pour l'église. Marie-Ange va voir le prêtre,
qui accepte de faire une annonce pour la vente de cet après-midi.
Il est jeune, très sympa.

A 11h30, nous devons être au Château, pour le "vernissage" et la
remise des diplômes. Il n'y a aucun visiteur.

Françoise est toujours agressive, et même encore plus qu'hier.
On ne peut pas lui poser de question, elle "aboie" pour répondre...

Elle explique que c'est la 1ère fois qu'elle organise une expo, et qu'elle
se couche à 3 h du matin... Mais apparemment quand même,
il n'y a eu aucune invitation distribuée, ni beaucoup d'affiches mises en ville.


Françoise annonce les prix-récompenses : le 1er prix est pour Isabelle.
Il y a un second et un 3ème prix. (qui sont tous d'avoir droit à 15 jours
d'exposition à Torcy, une très petite ville à côté du Creusot).

Tous les autres artistes reçoivent un diplôme-certificat de participation.
Cela nous rappelle la distribution des prix à l'école !
Les diplômes ne sont même pas signés par Françoise. Nous le lui faisons faire.








Puis nous allons grignoter quelques amuses-gueules.
Le ton monte entre des artistes et Françoise.
Une artiste lui déchire même le diplôme sous le nez.

Je me mets à l'écart, je n'ai pas envie de baigner dans cette agressivité.
En plus je ne comprends pas pourquoi tout le monde s'énerve.


Et voilà que j'aperçois à l'entrée notre Passant d'hier !
Il vient nous dire bonjour, à Marie-Ange et moi, juste avant son colloque !
et repart aussi vite, pressé.


Les artistes continuent à râler. L'une d'elles, qui est du Creusot,
aperçoit l'Adjoint à la Culture et l'intercepte pour lui raconter ce qui se passe.
Elle est prête à faire une manif, et à faire venir la presse.


L' Adjoint lui dit qu'il n'a pas le temps, qu'il doit aller accueillir
un groupe d'Italiens, mais qu'il repassera dans l'après-midi, à la vente.


Comme la vente est à 14h30, nous n'avons pas beaucoup de temps.

Nous décidons d'aller manger à notre hôtel. Jocelyne vient avec nous.
Quand nous arrivons à l'hôtel, toutes les tables sont déjà prises.

Mireille, une serveuse, nous dit qu'à la rigueur, si cela ne nous gêne pas,
il y a une salle au fond avec une table libre, mais le problème c'est qu'il y a
un banquet de 40 personnes. Donc si le bruit ne nous gêne pas, nous pouvons
aller nous installer à la petite table. Ce que nous faisons.


à suivre ...


Dernière édition par Catherine le Dim 25 Oct - 18:06, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.artmajeur.com/catherinefalize
Catherine

avatar

Nombre de messages : 755
Age : 66
Localisation : Région Rouennaise (76)
Date d'inscription : 31/10/2005

MessageSujet: Re: Le Creusot, concours et autour....   Jeu 22 Oct - 23:00

.../...

Nous disons bonjour aux gens attablés. Et quelle surprise !!!
nous y retrouvons notre Passant. Ce sont tous des Italiens ! Notre Passant nous présente à la tablée. Marie-Ange et Jocelyne se mettent à parler en italien.
La place du "chef" de table est encore inoccupée...

Ces Italiens se réunissent à l'occasion de la venue au Creusot de Caroline V...,
la Présidente de l'ANFE (Association Nationale des Familles Emigrées Italiennes) et représentante "mondiale" de la communauté Napolitaine.
Caroline est là, avec ses longs cheveux très blonds.

Une dame, tout particulièrement, vient papoter avec nous.
Elle est Italienne, correspondante de presse, et conseillère municipale du Creusot. J'apprendrais plus tard qu'elle s'appelle Antoinette R....
Nous lui racontons brièvement notre aventure. Elle nous apprend que
Françoise est au chômage, et que l'association qu'elle a créée (Beaux Arts France Active) prête à confusion avec l'association Beaux Arts Creusotine déjà existante.

Personne de la mairie n'est au courant du concours et de la vente.
Antoinette est très contrariée de ce qui nous arrive (car il y a quand même
des peintres qui viennent de loin, et même de l'étranger). Antoinette nous dit que Françoise se "grille" tout seule, car elle va avoir des difficultés à inspirer
désormais confiance.


Un ami de Jocelyne lui avait promis qu'il viendrait (de Lyon) à la vente.
Jocelyne essaie de le joindre pour ne pas qu'il se dérange. Ce n'est pas la peine
qu'il fasse ce voyage pour rien. Nous avons le sentiment qu'il n'y aura aucune vente,
et ne savons même pas si le commissaire priseur existe vraiment.


Mais Alain décide de venir quand même. Il nous rejoint à table. Il est très grand, sympa, antiquaire de son métier. Nous passons un très bon moment ensemble.
Jocelyne nous apprend que son mari, Jean-Pierre, est reparti le samedi soir :
il est chanteur (ténor) et a un concert aujourd'hui.

Nous commandons des assiettes de crudités, quand arrive le "chef" de la tablée :
c'est Bernard P..., l'Adjoint à la Culture ! Les Italiens nous présentent à lui ...
Comme il est déjà au courant du problème de l'expo, il nous dit qu'il viendra
à la vente à 15 h 15.

Nous mangeons et partons pour être à l'heure à la vente. C'est à ce moment là
que les Italiens nous invitent au Petit Théâtre pour 18 h,
à venir écouter des chansons italiennes. Nous acceptons tous les quatre
avec plaisir. Jocelyne et Alain ont du temps, puisque leur TGV pour rentrer
sur Lyon n'est qu'à 21h30.


A 14 h 30, nous allons à la vente. Il y a bien un commissaire priseur,
Brigitte M..., accompagnée d'une autre personne. Elle discute très fermement
avec Françoise, qui a l'air de faire la gueule...


Je remarque que les tables sur lesquelles elles ont installé leurs dossiers sont
pleines de poussière ! ...


A part les artistes, il n'y a aucun visiteur. Brigitte M... essaie de faire
sa vente. Personne n'achète, évidemment. Elle change de tactique et
propose à chaque artiste de présenter lui-même une de ses oeuvres.

Aïe, j'ai horreur de parler en public, surtout pour décrire une de mes toiles...
Je demande à Marie-Ange de "m'aider" au cas où. Mais quand arrive mon tour,
je me dis qu'après tout, je vais rester naturelle. J'explique donc d'où m'est venue l'inspiration pour "Rainforest" (les traces du nez de Zarqa sur mes carreaux).

Brigitte M... est perplexe. Elle nous explique que d'habitude elle ne fait
jamais de vente un dimanche... Et elle nous propose d'essayer de nous vendre 2 oeuvres chacun, à Autun (mais çà suppose d'aller quelques jours à Autun,
car il faut lui porter nos oeuvres)...


à suivre ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.artmajeur.com/catherinefalize
Catherine

avatar

Nombre de messages : 755
Age : 66
Localisation : Région Rouennaise (76)
Date d'inscription : 31/10/2005

MessageSujet: Re: Le Creusot, concours et autour....   Jeu 22 Oct - 23:08

.../...

A 15 h, la vente de 110 oeuvres est terminée ! Tous les artistes n'ont
qu'une envie : celle de remballer et de partir, sans même attendre la fin de l'expo prévue à 19 h. Marie Ange a envie de rentrer à Rouen.


Mais çà prend quand même du temps de tout ré-envelopper, même si Alain
nous aide. Je remarque quand même que mon tas de cartes de visite a bien diminué...

A 17 h, nous proposons à Jocelyne qu'elle mette ses toiles dans la voiture
et que nous allions prendre un pot. Ce que nous faisons. Nous nous retrouvons
au Lion d'Or, où il y a déjà d'autres artistes, dont Zak, le sculpteur,
très en colère (ses sculptures sont très lourdes, il a dû louer un camion
pour venir...) Il demandera à Françoise pour être remboursé des frais
d'inscription...



Nous papotons avec Alain, qui nous propose d'exposer chez lui à Lyon.
Il a une sorte de mezzanine au-dessus de son magasin d'antiquités,
qui peut accueillir une dizaine de toiles, et il fait ainsi de petites expos.

A 18 h, nous allons au Petit Théâtre, qui est déjà quasiment plein,
et sommes accueillis par Antoinette R.... Nous sommes les seules artistes
de l'expo à avoir été invitées, et nous nous installons au dernier rang.
Je ne vois pas notre Passant dans le public.


Une chorale est déjà installée sur la scène, ainsi que quelqu'un qui joue
le rôle de Il Pulcinella, le Polichinelle Napolitain. Et j'aperçois notre Passant
dans la chorale.


Ils se mettent à chanter. Une chanson que je ne connais pas, puis une autre :
"O sole mio" (= "Mon soleil" en dialecte napolitain) que je ne peux m'empêcher
de fredonner avec eux. Caroline V... (la présidente blonde) chante en solo, une chanson dont je connais l'air, mais pas le titre.





Puis il va se passer quelque chose de très émouvant pour moi.
Notre Passant se met sur le devant de la scène, à genoux à côté de
l'accordéoniste, avec un étendard italien dans la main.

Il se met à chanter une chanson qui parle de carabinieri, c'est tout ce que je
comprends. Puis je le vois très très ému, pendant qu'il continue de chanter. Les larmes me montent aux yeux.

Je dis à Marie-Ange : "mais il pleure ??" Elle me répond oui.

Alors, pour encourager notre Passant, je lui fais un petit coucou de la main. Comme je suis tout au fond au dernier rang, dans l'ombre, je crois qu'il ne me voit pas.

Mais, surprise !, je le vois sourire, me répondre de la main,
en balançant son étendard !

C'est çà mon cadeau. C'est là où je prends conscience que mon amour pour le
chant vient peut-être de mes origines italiennes.

J'ai absolument envie de savoir comment s'appelle notre Passant.
Je demande à mon voisin de devant : il s'agit de Domenico V... !, le mari de la présidente.

Quand le spectacle est terminé, j'aimerais aller embrasser Domenico.
Mais je ne le vois pas.

Antoinette nous invite à aller prendre un verre avec eux tous. Et elle nous
propose aussi d'exposer au Creusot, car elle ne veut pas que nous restions
sur une mauvaise impression de sa ville. Elle nous laisse sa carte de visite.


Mais Jocelyne et Alain aimeraient repartir et nous avons les toiles de
Jocelyne dans la voiture.
Nous prenons donc congé de nos Italiens, retournons prendre les toiles de
Jocelyne et attendre leur taxi au chaud, à l'hôtel.

Nous avons trouvé Alain et Jocelyne très sympas. Jocelyne nous propose
de nous héberger si nous venons à Lyon. Et pourquoi pas que nous
organisions une expo à nous trois ... mais elle ne se sent pas capable
d'aller prospecter pour trouver des lieux d'expo....

Nous dînons une dernière fois à l'hôtel.
Je reparle à Marie-Ange de la chanson italienne. Elle ne connaît pas les paroles,
mais elle a compris qu'il s'agissait d'une chanson sur la mise en place
de la république italienne.

Nous faisons une bonne nuit, et repartons le lundi matin,
après un bon petit-déjeuner. Il a gelé au Creusot, il faut gratter le pare-brise...


La route se passe sans difficulté.

Il y aura un petit gag à un péage : Marie-Ange a plein de pièces
de 20, 10, 5, 2 et 1 centimes dans sa voiture. Elle aimerait en écouler
quelques unes.... Pendant qu'elle conduit, je fais le compte :
il y a les 3,30 € du péage. Elle me dit que nous avons le droit de payer ainsi.
Je recompte plusieurs fois pour ne pas faire d'erreur. J'ai plein de petites pièces
dans la main. Comment faire pour les passer au guichetier sans en faire tomber ...
Je les mets dans un gobelet en plastique.


Arrivées au péage, Marie-Ange tend le gobelet à l'employé en lui disant :
"c'est parce que nous avons chanté".

Il rit et nous répond : "vous chantez mal alors, vu les petites pièces.
Faut pas vous présenter à la Star Ac !"...


Arrivées à la maison, nous déchargeons la voiture, puis mangeons.

Je fais ensuite remplir à Marie Ange le dossier pour le
Prix de France 2010, un nouveau concours de peinture, dans les Pyrénées cette fois.

Je suis très contente de mon aventure avec elle, le plus marquant pour moi
étant l'échange avec Domenico. Et j'ai bien aimé cette petite ville du Creusot.


Béatrice m'explique que Le Creusot, c'est creuser.

Creuser au plus profond de soi ... pour moi cette fois, creuser pour aller chercher
mes racines italiennes (qui me renvoient en outre à Lugano...
le concours de l'année dernière avec le Château des Réaux)...


Et que le plus important n'était pas le fait de vendre ...
l'important est la richesse de l'aventure humaine vécue pendant ces trois jours.


Bisous bisous à tous.
Cat

I love you I love you I love you


Dernière édition par Catherine le Jeu 29 Oct - 20:13, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.artmajeur.com/catherinefalize
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Creusot, concours et autour....   Sam 24 Oct - 9:24

Bonjour Catherine!!!!


C'est extraordinaire comme aventure!!!! Toutes ces rencontres qui ont au cours du week end pris beaucoup de sens!!!

J'ai l'impression que tu as vécu ce moment avec conscience de chaque "détail" et que tu as été très attentive aux différents signes!!!!

Merci de m'avoir fait voyagée avec toi le temps de ton récit!!!

Je t'embrasse

Alexandra
Revenir en haut Aller en bas
Catherine

avatar

Nombre de messages : 755
Age : 66
Localisation : Région Rouennaise (76)
Date d'inscription : 31/10/2005

MessageSujet: Re: Le Creusot, concours et autour....   Dim 25 Oct - 18:18

Bonjour à toute la famille,

Merci Alek Wink

J'ai retiré plusieurs enseignements de ce week-end.

Le premier, c'est que nous étions une bonne vingtaine d'artistes. Et que, pour ce même évènement, chacun l'a vécu selon ses propres ressentis : un seul évènement - 25 artistes - 25 ressentis différents...

Ce sont les "détails", ou du moins la perception que nous en avons, qui font que nous allons vivre un évènement de façon sereine, ou non...

La cote artistique : que nous en ayons une (même élevée) ou pas, nous étions tous logés à la même enseigne ! ... je me demande si c'est bien utile d'en avoir une....

Et je me dis que c'est logique avec notre vérité, puisque c'est l'émotion qui est la force qui attire...


Ouf, le servimg refonctionne : j'ai pu ajouter quelques photos !...

Bisous à toi et à toute ta petite famille.
Bisous bisous à tous.
Cat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.artmajeur.com/catherinefalize
Aurélie

avatar

Nombre de messages : 87
Age : 36
Localisation : 91
Date d'inscription : 31/07/2009

MessageSujet: Re: Le Creusot, concours et autour....   Dim 25 Oct - 18:55

Bonjour à tous!

Merci Catherine de nous faire partager ton expérience avec des photos afin de mieux 'imaginer' l'ambiance.

C'est totalement vrai pour moi ce que tu dis "pour un même événement, chacun le vit selon ses propres ressentis." L'anecdote pour ma part, c'est d'avoir regardé le même dessin animé que ma soeur (Rox et Rouky) et de décrire l'histoire de manière totalement différente d'elle : la mère de Rox l'abandonne pour lui sauver la vie alors que ma soeur ne voit que la tristesse de l'événement c'est-à-dire l'abandon!!!

Toi, tu as pris l'expérience de manière apparemment positive par rapport aux autres artistes, ce qui t'a permis de faire plein de rencontres intéressantes. Je trouve ça super.
cheers

Ah, j'ai vu la phrase surprenante dont tu m'as parlé : "la star Ac", ça doit être une nouvelle référence...c'est rigolo!

Bisous

Aurélie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clotilde

avatar

Nombre de messages : 711
Age : 47
Localisation : Seine et Marne
Date d'inscription : 24/12/2005

MessageSujet: Le Creusot, concours et autour...   Dim 25 Oct - 20:20

Bonsoir ma Cat,

Bravo à toi et à Marie-Ange pour avoir vécu cette expérience dans toute la splendeur de l'enseignement Chapelle ... et un grand merci pour nous relater si superbement les faits.
J' ai pris beaucoup de plaisir à te lire ...c'est ma première détente, dans un petit moment où je reprends un peu de force après ma grippe ... 5 jours à plus de 39 ...plus aucune force, toux, etc ...de même pour les autres membres de la famille !!

Toute ton aventure, comme toujours avec notre fil, m'interpelle énormément : vous étiez au Creusot ( ville pour laquelle mon grand-père a beaucoup bossé) le jour de l'anniversaire de mon fils Guillaume ( qui est allé en Italie en mai),; l'Italie au coeur de votre expérience alors qu'elle y est probablement aussi pour moi en ce moment: une amie italienne m'a proposé son comptable; je suis également en train d'essayer de remonter dans la généalogie de mon père Dominique ( Domenico !!) et il y aurait une arrière grand-mère, Hirma, Angelina pprobablement aux origines italiennes, mais cela bloque sur elle ...qui plus est, de son nom Petit comme mon grand-père maternel ...
Quant à Antoinette, sans se référer encore à Marie-Antoinette, je viens de recevoir hier un acte de mariage pour mon arrière grand-mère Alice DUCHATAU ( lieu de votre expo !!), fille donc de Hirma Angelina, qui 'est remariée en 1921 avec un Charles dont la mère s'appelait Prudence, ANTOINETTE !!

Clin d'oeil à Béatrice: Un des témoins de la naissance d'Alice Duchatau était un certain Jean-Baptiste MONNOYE !!! famille ou pas , je ne sais en core ...en même temps , je recevais ma confirmation de nom commercial que je peux donc à présent offrir à tous: CLOSALYS beauté !!!

Félicitations à toi , douce Cat, pour tes démarches et très bonne continuation !! cheers
Je t'embrasse !
Bises à tous
Clo queen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Catherine

avatar

Nombre de messages : 755
Age : 66
Localisation : Région Rouennaise (76)
Date d'inscription : 31/10/2005

MessageSujet: Re: Le Creusot, concours et autour....   Jeu 29 Oct - 20:08

Bonsoir à toute la famille,

J'apprécie bien ton nom commercial tendre Clo...
J'y vois Clo - close - rose - lys - Clo et lys - et .... un petit clin d'oeil à Odalys ! Wink

Tu sais quoi ? ma grand-mère italienne s'appelait ... Maria Angelina !


Aurélie, oui c'est rigolo pour la Star Ac .... qui devient une nouvelle référence ... je me dis que c'est probablement comme çà que se "fabrique" la mémoire collective ...

Bisous bisous à tous.
Cat

I love you I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.artmajeur.com/catherinefalize
Solenzara



Nombre de messages : 44
Age : 42
Localisation : Union européenne
Date d'inscription : 04/02/2010

MessageSujet: Re: Le Creusot, concours et autour....   Ven 12 Fév - 21:11

Merci , chere Catherine , pour ce beau témoignage que je relirai plus attentivement des que j´en aurai le temps .
Est-ce que tu savais que Catherine est le prénom de la mere de Láonard de Vinci ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Creusot, concours et autour....   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Creusot, concours et autour....
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Villages calmes autour de Dijon ?
» les vautours tournent autour
» Forum autour des métiers des bib et du patrimoine
» infos sur autour de bebe !!! promos en cours
» Librairie en ligne et infos autour du livre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
REINCARNATION & PSYCHO-GENEALOGIE :: FORUM :: REPORTAGES ou TEMOIGNAGES d'EXPERIENCES VECUES ..........-
Sauter vers: