REINCARNATION & PSYCHO-GENEALOGIE

Nouvelle méthode pour RETROUVER et DECODER ses vies antéreures grâce à la psycho-généalogie, à la psycho-étymologie et à la science des symboles
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Conserver son honneur et rester attentif aux signes!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Aurélie

avatar

Nombre de messages : 87
Age : 36
Localisation : 91
Date d'inscription : 31/07/2009

MessageSujet: Conserver son honneur et rester attentif aux signes!   Mar 22 Sep - 18:50

Bonjour à tous!

Pour ceux qui ne connaissent pas mon histoire professionnelle, la voici récapitulée en quelques mots :
J'ai été embauché dans un bureau d'études d'ingénierie des espaces paysagers, urbains et sportifs, il y a 3 ans suite à mon stage de fin d'études en école d'ingénieurs. Ce travail me passionnait quoique parfois difficile à exercer :
- responsabilités de dossiers, des échéances,
- gérer les changements d'idées, d'humeurs des clients,
- gérer les problèmes lors du suivi des chantiers (ex : écoulement d'eaux de pluies, muret prévus trop bas...) scratch
- supporter d'aller dans des cités mal famées seule étant une jeune femme... Shocked


J'ai dépensé toute mon énergie pendant 3 ans, je crois que ce sont les mots appropriés : jamais de période plus cool, que 5 semaines de vacances par an (sans RTT), entre 42 et 50h par semaine en continu et à la fin, mon patron me disait : "tu passes trop de temps, tu approfondis trop les études"...
Résultat, en avril-mai 2009, j'ai fini en dépression, usée par mon travail!
Sad

J'ai d'abord demandé un RDV chez un psychiatre, recommandé par mon médecin, vers le 15 mai 2009, absolument désespérée. Un rendez-vous m'a été donné pour le 29 mai 2009... Comment pouvais-je attendre encore 2 semaines dans mon état? Pas possible...
Grâce au bouche à oreille, j'avais les coordonnées de Béatrice depuis 10 jours mais j'appréhendais le côté clair-voyante, mon mari aussi et contrairement à un psychiatre, les séances ne sont pas prises en charge et je n'en connaissais pas le montant. La personne m'ayant donnée ces coordonnées m'a incitée à l'appeler car cela ne m'engageait à rien.
J'avais besoin de parler... et j'ai téléphoné...

Là, commence l'aventure que je suis maintenant heureuse Very Happy de vous raconter quoiqu'elle ne soit pas terminée!

Béatrice m'a écoutée et a désamorcé mes peurs, angoisses petit à petit et surtout m'a fait prendre conscience de différentes choses :

- il existe des 'bons' Smile et des 'mauvais' psy Evil or Very Mad (psychiatre, psychologue, psychothérapeute...).
Je passe sur les détails du psychiatre avec lequel j'avais RDV. Dès la première séance, il m'a dit qu'il ne me ferait pas de thérapie car j'avais commencé avec une psychothérapeute qui avait l'air pas trop mal, que lui s'occuperait donc des médicaments et des arrêts 'maladie' (déjà, il ne voulait pas faire son travail de psy...), j'en passe et des meilleures. Arrow Là, heureusement qu'il y avait Béatrice car je sortais de ces RDV en plus mauvais état qu'en y entrant!

- mon inconscient (mes émotions) me 'parle' dans mes rêves Sleep et mon conscient (ma tête ) me dit d'autres choses Idea : par l'interprétation de mes rêves par Béatrice, j'ai pris conscience de mon évolution. Au début, je crachais toutes mes dents et essayais de les ramasser (part d'enfant en moi qui n'ose pas se mettre en colère pour briser la malédiction = mal é diction), puis plus tard, je luttais contre un éléphant elephant (mes émotions lutte contre ma mémoire)...

- J'ai été 'programmée' dans la notion de culpabilité de façon à ce que le mot "s'adapter" se confonde avec "sacrifier" dans ma famille et au travail (dans la continuité) => confusion père/patron. Exemple : par le tutoiement réciproque avec mon patron, j'avais un comportement de petite fille qui obéit et se laisse mettre la pression.Embarassed

- je n'ai pas su dire NON, je n'ai pas su dire STOP à mon patron : je n'aurais pas dû accepter une partie du travail alors que j'étais surbookée et que j'avais déjà été en arrêt maladie 10 jours pour "craquage".
affraid

- mon capital santé est le plus important. Razz


J'ai entrepris de nombreuses recherches sur ma convention collective, mes droits, retrouver une ancienne maîtresse qui me terrorisait... et réalisé des 'actions' comme parler à mon père qui fût la première grande étape (le 17/06/09)! cheers

Le 21 juillet 2009, j'ai eu un premier entretien avec mon patron. Cet entretien était préparé par écrit avec Béatrice et exposait à mon patron des propositions qui me permettraient de reprendre le travail dans de meilleures conditions (ex : moins d'heures, être accompagnée dans les quartiers sensibles...), toutes ces propositions étaient légitimes. Sinon, je lui proposais de me licencier à l'amiable. Question
Il s'est senti agressé et a cherché à démolir chaque point de mon discours. Twisted Evil Moi, j'étais très émue et non agressive.
Cette expérience était importante et Béatrice le savait ! C'est lorsque nous vivons des événements que nos émotions ressortent... Et, moi, c'est là que j'ai pris conscience que je ne pourrais pas y retourner malgré les propositions que j'avais faites. No Béatrice m'a demandé de réfléchir au télétravail ou travail à mi-temps...tout cela je suppose afin de confirmer ma décision.

Une semaine plus tard, mon patron ne m'avait toujours pas rappelé comme convenu, alors encouragée par Béatrice, c'est moi qui pris le téléphone.
Moi, je parlais calmement (préparée) et voilà quelques échanges : A ma question, quand pourras tu donc me rappeler? Il me répond, peut-être avant de partir en vacances ou après, qu'il est débordé ; Il n'est pas là pour me soulager... Mad

J'ai eu un second entretien (après ses vacances), le 19 août 2009. J'avais peur pale d'être face à lui seule, tellement démunie. Sur les conseils de Béatrice, une troisième personne que mon patron et moi-même connaissons était présente, afin que mon patron se comporte comme un patron! Razz
Je lui ai annoncé : "Aujourd'hui, j'ai eu un déclic que je n'étais pas faite pour ce métier, c'est pourquoi je te propose un licenciement à l'amiable, rupture conventionnelle ou autre ; en tout cas un licenciement qui me permettrait de toucher le chômage pour me réorienter."
Sa réponse : Ou je réintègre mon poste ou je donne ma démission. Mad

A ma demande de rupture conventionnelle, il ne peut pas donner suite car :
- c'est un contrat et cela signifie un accord des 2 parties (lui, il n'est pas d'accord),
- il ne partage pas mon point de vue par rapport à ce que j'ai dit le 21/07/09,
- ça lui coûterait de l'argent...
Par ailleurs, il dit avoir pris un avocat... Shocked

Et puis, il me dit (comme s'il était mon sauveur Cool ) : "je te suggère une autre possibilité pas très conventionnelle : le licenciement pour absence injustifiée, c'est-à-dire que tu ne te présentes pas au travail le jour de ta reprise... et je suis obligé de te licencier pour faute grave..."
Nous nous sommes séparés avec chacun des recherches à mener sur les propositions de l'autre... et avons pris RDV pour le 25 août 2009.
La troisième personne présente a été stupéfaite Shocked de la conduite de mon patron et lui a expliqué après notre entretien que j'étais en souffrance Crying or Very sad , pas là contre la société !

J'ai pris tous les renseignements sur le licenciement pour faute grave. Rolling Eyes Mais celui-ci va à l'encontre de mes valeurs (illégal, je n'ai pas commis de fautes!) et m'a semblé risqué suite à mes recherches internet. Alors, c'est une question d'honneur, je ne pouvais pas accepter ça No (malgré l'avis de mon mari qui aurait souhaité que je me débarrasse de cette situation au plus vite Wink ).

Fin juillet, j'avais pris rendez-vous à la médecine du travail sur les conseils de mon psychiatre clown qui ne se sentait pas concerné par mes problèmes!

Le 25 août 2009, j'ai eu le 3e RDV avec mon patron. Je lui annonce que le licenciement pour faute me semble injustifié...J'aimerais simplement que nous trouvions un compromis pour nous séparer en bon terme...Si je n'avais pas été en état de faiblesse, j'aurais donné ma démission... Wink
Mon patron en refusant toujours la rupture conventionnelle qui pourrait être une séparation à l'amiable pour la remplacer par un licenciement pour faute grave, ne fait que faire rejaillir cette culpabilité de décevoir en moi! Exclamation
Je lui dis que j'ai RDV à la médecine du travail et que nous verrons donc ensuite ! (il est possible qu'elle me déclare inapte à reprendre mon poste et que je sois forcément licenciée!). Surprised

Le plus important, c'est d'atteindre la paix intérieur, et cela passe par mon honneur...car les situations se répètent. Accepter un licenciement pour faute, c'était encore me dévaloriser, me mentir à moi-même... Embarassed
Je ne me laisserai plus manipuler, j'interférerai devant tous signes avant-coureur du patron voire du collègue qui essaieraient d'abuser de ma sensibilité, voire gentillesse ou autre! cheers

Suite tout de suite!
Aurélie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurélie

avatar

Nombre de messages : 87
Age : 36
Localisation : 91
Date d'inscription : 31/07/2009

MessageSujet: Re: Conserver son honneur et rester attentif aux signes!   Mar 22 Sep - 19:06

Suite!

Après un week-end décevant en Normandie, qui m'a obligé à me surpasser pour paraître 'bien' auprès de ma famille et des amis, j'ai pris conscience que j'ai de bonnes connaissances dans mon métier de paysagiste (en discutant avec mon oncle et mon cousin qui gèrent une entreprise de paysage)... Surprised
C'était une expérience de plus : essayer de découvrir si c'est mon enfance passé chez mon oncle qui m'a orienté vers ce choix professionnel Question , voir ma famille d'un oeil nouveau (grâce à la thérapie)...

Forcément Béatrice s'est appuyé sur cet événement Idea pour rechercher des métiers qui utiliseraient mon domaine, mes capacités, mes talents... en me conseillant au final de regarder les bureaux d'études dans la région.
Pour Béatrice : il est bien évident que si j'allais dans un autre bureau d'études, je ne serais pas VUE comme une petite fille ou une élève mais comme une professionnelle dont l'entreprise a besoin...car finallement, mon métier me plaît mais le changement de patron est nécessaire...

Dans l'après-midi, je rappelais Béatrice en pleurs Crying or Very sad , la pression a monté + la fatigue, c'était un examen de mon baromètre émotionnel (je ne suis pas prête)! Pour me soulager, Béatrice m'a demandé de regarder le métier de professeur des écoles. OK, ça m'a changé les idées... tongue

Je vous passe les détails de discutions avec mon mari qui ne comprennait plus rien aux démarches que me faisait faire Béatrice scratch (alors que moi, je lui fais confiance)! Afin que je l'explique à mon mari, Béatrice m'a donné l'exemple suivant :
"Prenons l'exemple d'un enfant qui a peur de faire du vélo parce qu'il est tombé...La chute a laissé en cet enfant une PEUR qui l'empêche de remonter sur son vélo...Pour commencer, il serait intéressant de savoir si avant sa chute, cet enfant avait vraiment envie de faire du vélo, ou s'il en faisait simplement dans le but de plaire ou de satisfaire, papa ou maman! Peut-être que l'allure ne lui convenait pas...beaucoup d'interrogations etc...car peut-être le fait d'être tombé est une bonne chose en soi, car elle va permettre de savoir si cet enfant aime REELLEMENT faire du vélo ou non... La chute cache quelque chose...Donc, il est essentiel pour le thérapeute d'accopagner, de bousculer plus ou moins son client-patient, en le mettant face à certaines situations qui ont un rapport avec son vécu passé afin que ce client-patient découvre par des exercices pratiques ce qu'il n'a plus envie de vivre afin qu'ensuite il puisse découvrir ce qu'il a réellement envie de faire et qui restait enfoui, refoulé au plus profond de son être!"


Le 08/09/09, j'ai eu un RDV avec la médecine du travail pour expliquer ma situation, elle m'a proposée d'engager une procédure de licenciement pour inaptitude à retourner à mon ancien poste. Soulagement pour moi Laughing car le terme 'inaptitude' est une réalité aujourd'hui qui ne me poursuivra pas toute ma vie car pour moi, on peut être inapte à certain moment de sa vie à faire des choses et pas à d'autres moments.


Le 09/09/09 est, d'après ce que j'ai vu, une date qui symbolise le renouveau (le 08, je suis "libérée" et le 09, c'est le renouveau...). tongue
A cette date, une entreprise avec laquelle j'ai travaillée m'a laissée un message sur mon portable : " Bonjour, c'est..., entreprise..., est-ce que vous pourriez me rappeler quand vous serez disponible car j'ai une info à vous donner qui pourrait vous intéresser. Vous pouvez me rappeler au...."
Je n'ai pas vu ce message le soir-même car j'étais à l'équitation et le lendemain, ce monsieur me rappelle pour me dire qu'il connait quelqu'un de bien, qui recherche à embaucher, qu'il lui a fait des compliments sur mon travail, que j'abattais un boulot remarquable... Smile Il m'a donné les coordonnées de ce bureau d'études dans l'Est Parisien et à moi de les contacter en son nom si je le souhaite !

Ca me faisait plaisir et peur à la fois : reconversion ou pas, là est ma question. En reprenant un poste comme celui-là, sera t'il compatible avec une vie de famille ?

Avec Béatrice, nous avons fait un tableau 'avantages'/'inconvénients' pour Ingénieur du paysage chez mon patron actuel et professeur des écoles.
Résultat : net avantage pour professeur des écoles...
Après avoir étudié le site internet du bureau d'études de l'Est Parisien, qui est loin de chez moi, semble bruyant, je décide en accord avec Béatrice de ne pas rappeler ce bureau d'études dans l'Est Parisien.
Béatrice me suggère cependant de faire : une réconsiliation de ce que je n'ai pas pu faire avec mon patron. Pour cela, elle me suggère de rechercher des bureaux d'études proches de chez moi.
Je lui réponds que j'avais déjà demandé à ma collègue si elle en connaissait et qu'elle m'avait répondu "non, mais il y en a certainement dans le sud de Paris", j'enchaîne en disant à Béatrice que cela m'étonnerait qu'il y en ait proches de chez moi! scratch
Mais Béatrice ne se décourage pas et me donne plusieurs noms! Very Happy

Le lendemain, le 16 septembre 2009, le patron du fameux bureau d'études de l'Est Parisien m'appelle car il souhaite me rencontrer...la loi de cause à effet! Wink
Son nom de famille signifie :"gendarme qui récolte la justice".
C'est un signe que je ne peux ignorer. pale Faisant un boulot quotidien par rapport à moi-même, cela viendra vers moi par des chemins détournés.
En allant voir là-bas, je reviens 3 ans en arrière en tant que professionnelle pour me faire embaucher! J'accepte de tenter l'expérience et je le pressentais même car lorsque nous avons décidé de ne pas le rappeler, je me doutais que ça reviendrait à moi et j'ai même insisté en disant à Béatrice :"vous êtes sure que je ne dois pas le rappeler"! Suspect

Je refais mon CV en urgence, car le RDV est pris pour le lendemain. Et j'ai le choix de dire "oui" ou "non" à toutes les conditions qu'il me proposera.
Pour la suite, Béatrice me demande de faire des recherches sur professeur de paysage en BEP, BAC PRO, BTS...

Le 17 septembre 2009, je vais au RDV. Je mets plus d'1h30 pour y aller... Dores et déjà, le patron me dit que ce n'est pas envisageable, ce serait trop fatiguant pour moi... Smile (clin d'oeil : une entreprise familiale qui prend soin de ses salariés, contrairement à mon patron actuel) mais nous discutons tout de même 1/2h.
Il me dit qu'ils ont des horaires habituels de bureau d'études et lorsque 2 de ses salariés partent à 18h30, il me dit :"vous voyez ils partent tôt!" Aië, aië, aië ! silent
Cela ne correspond pas à ma conception de partir tôt! (surtout avec 1h30 de transport derrière). Au moins, ça, je sais que je n'en veux plus! Lorsqu'il m'explique le type d'études qu'ils réalisent (résidentialisation), cela me rappelle le chantier où j'ai failli me prendre un seau sur la tête et où les engins de chantier explosaient! Idea Cependant, chez eux, une seule personne suit les chantiers (à cela je vois des avantages et des inconvénients).
Il me dit rechercher un concepteur, ce qui ne correspond pas à ce que j'ai fait pendant 3 ans mais qui me tente pour le dessin, la création...(la curiosité) sachant que mes connaissances techniques sont un atout supplémentaire... Smile
De retour dans le RER, je regrette de ne pas avoir poussé l'entretien plus loin (voir un dossier type, aborder la question du salaire, RTT...).
Mon profil l'intéressait (en particulier l'aspect rigueur) et il m'a dit qu'il m'aurait prise si je n'habitais pas si loin! Encourageant!!!
Cette démarche thérapeutique fait partie des expériences pour que je prenne confiance en moi...cheers

J'ai ainsi désamorcé ce côté d'autrefois : moi, qui me rabaisse par rapport à mon patron, j'ai désactivé certaines croyances, je suis plus forte, plus professionnelle, plus solide psychologiquement...(propos de Béatrice et j'y crois!)
C'est important de faire l'équilibre en moi de ce que j'ai envie grâce aux pensées et émotions que cela provoque et de ne pas me laisser bousculer par les autres qui ont leurs façons de voir les choses.
Je ne suis pas non plus ressortie bredouille de ce RDV : ce patron m'a donné le nom d'un bureau d'études proche de chez moi...encore la loi de cause à effet! Wink

Conclusion : restez attentifs aux messages! Défendez vos valeurs! Et entrainez les autres dans votre mouvence sans rien leur conseiller (par exemple, dès le lendemain, mon mari a rappelé une entreprise à laquelle il a envoyé un CV + une lettre... (entreprise de ses rêves)), rêvez, ça peut se réaliser! Sleep

La suite dans un prochain épisode...

A bientôt

Aurélie flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurélie

avatar

Nombre de messages : 87
Age : 36
Localisation : 91
Date d'inscription : 31/07/2009

MessageSujet: Re: Conserver son honneur et rester attentif aux signes!   Mar 6 Oct - 11:51

Salut à tous!

J'ai fait part de mon étonnement, la semaine dernière à Béatrice : mon témoignage ne suscite aucune réaction positive ou négative. Béatrice m'a répondu que des personnes ont réagi à cela au téléphone avec elle mais que ces personnes n'osaient pas ou ne savaient pas quoi me dire...

Je m'interroge : est-ce à cause du malentendu avec moi pour le témoignage de Lilly ? J'avoue que j'ai été maladroite... mais il n'y avait pas une pointe d'agressivité dans mes propos, simplement de la curiosité! Very Happy

C'était important pour moi de récapituler mon parcours et mes expériences vécues avec le soutien de Béatrice en signe de témoignage et avec l'espoir que cela puisse servir à d'autres personnes. Alors je n'attends rien en retour et je vous raconterai la suite prochainement.

A bientôt.

Aurélie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clotilde

avatar

Nombre de messages : 711
Age : 47
Localisation : Seine et Marne
Date d'inscription : 24/12/2005

MessageSujet: conserver son honneur et rester attentif aux signes   Mar 6 Oct - 12:25

Bonjour à tous, Bonjour Aurélie

Je suis plutôt discrète en ce moment sur le forum, non parce que les témoignages ne m'intéressent pas, mais parce que moi aussi, je suis en plein projet, mêlé avec un septembre en fanfare niveau rentrée avec mes 4 loulous, donc grand manque de temps ...certains sujets m'ont interpelée mais pas une minute pour y répondre ...
je remédie un peu à cela aujourd'hui, notamment en lisant ton message qui frise la culpabilité ...
Ne t'en fais surtout pas ! Tous les échanges sont vivants et c'est tout à fait normal d'exprimer ses ressentis du moment ! donc pour ma part je n'ai pas été traumatisée de ton malentendu avec Lilly !!!!

j'ai suivi tes témoignages et celui au-dessus, si tu désires savoir, je l'ai même lu à une amie qui était à peu près dans le même cas que toi !!

Quant à vos échanges avec Alexandra, je n'en ai pas perdu une miette !!!!!
Chez nous aussi, nous apprécions beaucoup les chevaux, même si moi aussi, ils me fascinent mais me fichent aussi la trouille !!
Guillaume, mon fils aîné, a son 1er galop, malheureureusement, et je dis à Alexandra"chacun son expérience", il a fait de mauvaises chutes qui n'ont jamais été assez bien prises psychologiquent et pédagogiquement par la minitrice qui passait son temps à fumer sa clope et discuter avec certaines mères ...Guillaume a été dégoûté , non par les chevaux, d'ailleurs il aimerait remonter, mais par le comportement humain ...
De fait, il a arrêté ...ici, vers Créteil, mis à part Grosbois, mais là qui vise de suite les compèts, il n'y a pas garnd chose!
Il avait fait une super promenade dans la rivière du Teich par contre dans le pays catalan.
Florent serait très intéressé également par l'équitation mais franchement nous ne sommes plus motivés par les clubs ici.

Bon courage dans tes démarches Aurélie , bonne continuation dans tes expériences ... Wink
Grosses bises à tous I love you
Clotilde queen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurélie

avatar

Nombre de messages : 87
Age : 36
Localisation : 91
Date d'inscription : 31/07/2009

MessageSujet: Re: Conserver son honneur et rester attentif aux signes!   Mer 7 Oct - 17:28

Merci pour ta réponse Clotilde.

Je suis contente que tu ais fait lire mon message à une amie!

Je trouve dommage que ton fils ait eu un moniteur comme tu le décris et que cela l'ai dégoûté...
Il est sûr que le moniteur a une grande importance dans l'apprentissage et un enfant qui aime bien son moniteur appréciera davantage les cours et aura davantage confiance en lui si le moniteur l'encourage!

A bientôt

Aurélie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Catherine

avatar

Nombre de messages : 755
Age : 66
Localisation : Région Rouennaise (76)
Date d'inscription : 31/10/2005

MessageSujet: Re: Conserver son honneur et rester attentif aux signes!   Sam 10 Oct - 17:13

Bonjour à toute la famille,

Aurélie, je n'ai pas trouvé maladroits tes propos avec Lilly... simplement, Lilly a réagi ainsi en fonction de sa propre histoire... Surtout ne culpabilises pas !

J'ai apprécié que tu nous racontes la suite de tes expériences, tout comme j'apprécierai de connaître les prochaines Wink ... même si je ne m'exprime pas ("fatigue"), je suis vos aventures à tous.

Bisous bisous.
Cat

I love you I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.artmajeur.com/catherinefalize
Aurélie

avatar

Nombre de messages : 87
Age : 36
Localisation : 91
Date d'inscription : 31/07/2009

MessageSujet: Re: Conserver son honneur et rester attentif aux signes!   Mer 21 Oct - 17:36

Bonjour à tous,

Voici la suite de mes expériences...

Les rêves en disent long! Le 20/09/09, j'ai fait un rêve bizarre : Chercher avec un outil dans la cuvette des toilettes (où il y a des excréments) un truc (genre clefs) qui serait tombé (que j'ai entendu) mais je ne parviens pas à trouver. Ce n'est pas une blague!
Voilà l'explication de Béatrice : "Ca me fait chier d'essayer de chercher la solution, ça m'emmerde..."
Eh oui, ça fait 4 mois que j'ai commencé ma thérapie et je cherche ce que je vais faire. Tout est remis en cause avec mes expériences. C'est comme si je repartais à zéro...alors 'ça m'emmerde'.
Avoir fait de longues études et changer de métier... je suis confuse!

Ah, et puis, le corps aussi nous parle : Je me suis réveillée aphone. J'ai retrouvé une petite voix après le petit déj.

Durant cette période, j'ai eu tendance à utiliser le "on" dans des phrases du type "on verra bien". "On" pour me déresponsabiliser comme si je n'étais pas maître de mon avenir, qu'il y avait un destin. Et non, ce serait trop facile et terrible à la fois, alors Béatrice me l'a fait remarquer!

Pour continuer dans les expériences, le 28/09/09, j'ai essayé de contacter la piscine municipale pour savoir s'ils peuvent me délivrer l'attestation nécessaire pour la présentation au concours de professeurs des écoles. Sans succès...

J'ai aussi fait des recherches sur professeur en paysage, sans prendre en compte ce qu'à pu dire une connaissance car il faut vivre l'expérience et non l'imaginer. Pour cette connaissance, les CAP jusqu'au Bac et même les BTS en aménagements paysagers ont choisi souvent cette filière en la prenant comme la plus 'facile'. Ce sont des élèves qui arrivent choutés en cours... peu motivés... des gars qui feront 2 têtes de plus que moi...Bref, elle parle soit disant en connaissance de cause puisque un de ses frères en fait partie!

Le 28/10/09, pour rester dans la mouvance, j'ai pris RDV chez le coiffeur pour le 8/10/09. En fait, ça faisait très longtemps que je devais le faire car il s'agit d'un coffret cadeau que mon mari m'a offert à Noël. Au moment où je prends le RDV, j'hésite encore à laisser libre choix à la coiffeuse! J'ai peur qu'elle me coupe les cheveux courts et que je le regrette! Et en même temps, je veux changer de tête pour passer à une nouvelle vie...

Depuis le 21/09/09, j'ai revu mes collègues (hormis mon patron et sa famille) un par un avec leurs compagnes.
Oui, tous d'un seul coup, ça aurait réveillé trop d'émotions à la fois. J'ai été contente de les voir après les distances que j'avais prises par rapport à eux et au travail.
J'appréhendais particulièrement d'en revoir un car cette personne m'avait fait du mal au début de ma dépression par certaines paroles que je n'étais pas prête à entendre des phrases comme "le patron n'a pas tout les tords quand-même" alors que j'étais en train de lui expliquer que c'était parce que je n'avais pas su dire NON au patron que maintenant j'étais en dépression... Incapable de "me défendre", j'ai préféré rompre le contact.
Aujourd'hui, pour moi, c'était important de faire une réconciliation quoique cette personne reste toujours aussi maladroite.
Et aujourd'hui, c'est, cette même personne qui cherche ailleurs!

La nuit du 30/09 au 01/10/09, j'ai fait un rêve étrange :
J'ai ouvert une boîte. Il y avait deux serpents à sonnette dedans : des cobras.
Je les ai pris et les ai enroulé sur le lit de ma chambre (chez mes parents) puis je les ai recouvert d'un tissu pour ne pas qu'ils m'attaquent. Ensuite, j'avais très peur. J'ai été chercher mon frère dans sa chambre pour qu'il m'aide. Il est venu et a réussi à faire entrer le premier dans un sac avec un bâton (le serpent suivait le bâton). Pour le 2ème, cela a été plus difficile mais je crois qu'il a réussi.

Le sac fermait mal. Mon frère m'a envoyé chercher du scotch. J'ai fini par en trouver. Nous avons scotché le sac mais il restait un petit trou et un serpent à ressorti la tête. Moi, j'étais affolée mais pas mon frère, il me semble. Je ne me souviens pas de tout. Nous avons tenté de l'attraper dans un arbre (il attaquait et nous lui échappions de justesse en s'éloignant suffisamment de l'arbre), dans le couloir, dans un ascenseur. Quand mon frère était dans l'ascenseur avec le serpent, je me suis absentée pour aller au toilette et mon père est allé voir mon frère.
Mon père avait bien conscience du danger. A un moment de mon rêve, il y avait ma mère, mais elle 'banalisait l'événement' comme si elle ne se rendait pas compte du danger.

Je sais que ça a été difficile de remettre le serpent dans le sac mais nous avons réussi. Mon frère et moi nous sommes fait mordre, moi en premier. J'ai appelé les secours. Pour donner le nom du serpent, j'ai demandé à mon frère de regarder dans ses livres d'animaux (que ma grand-mère lui a offert petit). Il m'a dit qu'il ne les trouvait pas. Personne n'est venu nous secourir avec un anti-venin mais nous ne sommes pas morts.

J'ai du mal à me souvenir des détails.
Ce rêve m'a pas mal perturbé...je ne voulais pas me rendormir.
Béatrice m'a expliqué que les serpents qui muent, sont le symbole du changement, de la vie et de la vigueur. Je les sorts de la boîte pour les mettre sur mon lit = changement d'état, passage au repos. C'est comme si je mettais ma boîte cranienne (cerveau reptilien) au repos.
Mon inconscient (ce que je ne connais pas = le collectif) utilise des symboles. Ici, les 2 serpents et le bâton c'est à dire le caduce d'Hermés (dieu protecteur), emblème de la profession médicale = équilibre entre le bénéfique et le maléfique, le psychique et le physique...
Le dieu de la médecine visitait les malades qu'il voulait guérir dans leur rêve.
Nous n'avons pas eu d'anti-venins, à savoir qu'ils sont souvent fabriqués à base de sang de cheval, et j'ai monté à cheval la veille donc nous n'en avions pas besoin!
Je vous laisse interpréter les détails...

Le 5/10/09, j'ai passé le test des 50 m en piscine. J'ai eu un beau diplôme! Je me sentais bien, à l'aise pourtant l'eau n'est pas mon élément en général.

Le 8/10/09 : coupe de cheveux.
La coiffeuse m'a proposé en fonction de mon visage mi-long ou court au choix. J'ai choisi mi-long pour ne pas être trop radical. Mes cheveux atteignant quasiment mon nombril avant, ça fait déjà un gros changement. Je suis contente du résultat : plus de dynamisme, de gaieté!

Le 9/10/09, je me suis inscrite au concours de professeur des écoles...
et je suis allée au lycée agricole de Marcoussis qui fait CAP et BEP Aménagements Paysagers, encouragée par Béatrice.
J'ai imaginé devoir faire cours aux jeunes que j'ai croisé et une angoisse m'a envahi! Je me sens toute petite face à eux et ils ont l'air tellement puérils!
Je me suis dit : "j'ai peur mais je vais jusqu'au bout de l'expérience..." Physiquement, je ne me sens pas beaucoup plus vieille qu'eux mais psychologiquement beaucoup plus!
J'ai demandé à une dame dans une voiture où était l'accueil. Elle ne savait pas mais un gars (lycéen, prof ou personnel?) m'a interpellée pour me dire où c'était. Je ne comprenais pas ses mots, je l'ai fait répéter 2 fois jusqu'à comprendre : "la star académie c'est là-bas!". Ils sont bizarres ou je suis en total décalage!!!

Je me suis présentée....j'ai dit que je souhaitais me réorienter dans l'enseignement et demandé s'il était possible de rencontrer un professeur en aménagement paysagers pour voir si je pouvais assister à un cours en tant qu'observatrice. Elle me répond que les professeurs ne sont plus là (comme une évidence, pourtant un vendredi à 15h50). Moi, je pensais arriver juste à la fin des cours pour pouvoir discuter avec un professeur!
Je lui demande si elle peut me donner les horaires auxquels ils sont là. Elle me dit avec les yeux ronds : "non, je ne sais pas".
Je lui demande si elle ne sais pas parce que leurs emplois du temps changent?
Elle me répond : oui. C'est un stage en quelque sorte que vous voulez faire...
Je dis oui... pour assister à quelques heures de cours. (Avec le recul, je crois que j'aurais dû dire non, je veux assister à quelques cours en tant que professionnelle!)
Elle me demande d'écrire au directeur en explicitant bien ma demande, résultat que je ne trouve encore pas concluant...

Peut-être qu'il faut que j'aille au bout de cette expérience (jusque dans un cours), cependant mon sentiment est, suite à cette expérience, très mitigé sur le fait de devenir prof de paysage : les élèves me font peur et pourtant ils ont l'air "de grands gamins". Je crois que cela me déstabilise et me met mal à l'aise.

Le 12/10/09, j'ai eu RDV à la médecine du travail pour engager la procédure de licenciement pour inaptitude.
Suspense...
la suite plus tard : déception et joie!


Aurélie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clotilde

avatar

Nombre de messages : 711
Age : 47
Localisation : Seine et Marne
Date d'inscription : 24/12/2005

MessageSujet: conserver son honneur et rester attentif aux signes   Mer 21 Oct - 22:37

Bonsoir Aurélie,

Je vais faire brève car grippée et pas bien en forme.
Mais ton message m'interpelle car Béatrice m'a fait faire cette même démarche de l'enseignement il y a plus de 3 ans.

En ce qui concerne le professorat, mis à part si toi tu connais persollement un prof qui pourrait te prendre à ses côtés, c'est un milieu non des plus ouverts !! et l'administration est loin d'être une lumière !! Quant aux cours terminés à 15h50, c'est le difficile boulot de prof qui se plaint d'être toujours fatigué !!!!!!! Mais à côté de cela, c'est une expérience à priori aussi primordiale pour toi qu'elle ne l'a été pour moi et celle-ci va te permettre d'arriver au fabuleux statut de "Maître" ainsi que de découvrir un autre univers de ta profession.

Ce n'est pas dans le lycée( ou alors demander directement une entrevue avec le proviseur en appuyant avec l'inspecteur, le chef de travaux etc...) que tu devrais t'adresser mais directement à l'académie. Tu as sur internet des sites de recrutement de professeurs non titulaires pour t'y inscrire. Quand ils sont en manque de profs , le rectorat regarde de suite le site et ne manque pas de t'appeler. Es-tu allée te renseigner au rectorat ? Ce sont souvent les services de DPE qui s'en occupent.

Quant aux élèves, c'est certain que ce n'est pas de la tarte !! La fermeté s'impose mais toujours dans la diplomatie ! Mais là encore, c'est une expérience à vivre pour te faire connaître un nouveau monde d'où découlera assurance et désirs ver d'autres projets ...

Bonne continuation !!
Bon courage dans tes démarches !!
Bises I love you
Clotilde queen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Catherine

avatar

Nombre de messages : 755
Age : 66
Localisation : Région Rouennaise (76)
Date d'inscription : 31/10/2005

MessageSujet: Re: Conserver son honneur et rester attentif aux signes!   Jeu 22 Oct - 18:41

Bonjour à toute la famille,

Merci Aurélie, pour le récit de tes expériences...

Je suis en train de préparer le (long) récit des miennes, et peut-être qu'une petite phrase t'étonnera ... Wink

Bisous bisous à tous. A très bientôt.
Cat

I love you I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.artmajeur.com/catherinefalize
Aurélie

avatar

Nombre de messages : 87
Age : 36
Localisation : 91
Date d'inscription : 31/07/2009

MessageSujet: Re: Conserver son honneur et rester attentif aux signes!   Ven 23 Oct - 11:15

Salut à tous!

Clotilde,

Merci pour tes conseils... je vais me renseigner et m'inscrire s'il existe un espace de recrutement de professeurs non titulaires dans l'agriculture.
Hier, une camarade de promotion m'a appelée et m'a fait part de son expérience. Elle a enseigné 6 mois dans une école supérieure d'agronomie et elle est contente de l'avoir fait cependant elle préfère travailler en bureau d'études (en province). A moi de tenter l'expérience.
Sinon, je vais aussi suivre tes conseils : aller voir mes anciens profs de BTS dès que j'aurai la possibilité de sortir sans restriction et peut-être m'accepteront-ils dans leur classe!

Catherine,

J'ai hâte de lire ton récit et je suis curieuse de savoir ce qui m'étonnera.
Alors au plaisir de te lire...

Aurélie
Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clotilde

avatar

Nombre de messages : 711
Age : 47
Localisation : Seine et Marne
Date d'inscription : 24/12/2005

MessageSujet: conserver son honneur et rester attentif aux signes   Dim 25 Oct - 20:33

Bonsoir Aurélie,

Ravie de constater que suite à mes suggestions , tu vas poursuivre ton aventure pour être "Maître".

Citation :
Hier, une camarade de promotion m'a appelée et m'a fait part de son expérience. Elle a enseigné 6 mois dans une école supérieure d'agronomie et elle est contente de l'avoir fait cependant elle préfère travailler en bureau d'études (en province).

Comme pour ta camarade, cela a été une expérience riche d'enseignements, mais j'ai eu du mal à intégrer l'état d'esprit "éducation nationale"; à l'heure actuelle, je reprends avec joie une activité d'indépendante mais je conserve toujours ce côté de formatrice que je vais essayer d'incorporer à ma profession. Je vais peut-être continuer d'être jury d'examens pour garder le ... pour une cavalière !!!...pied à l'étrier !!!!!!
Et toi, pourquoi n'irais-tu pas postuler, et là ce sont les chefs de travaux des lycées professionnels qui s'en occupent, pour être jury professionnel aux examens ? ( si tu n'as pas de nouveau d'ici la fin de l'année ) C'est par ce biais que j'ai eu des pistes pour être prof ... Il faut s'en occuper fin avril/ début mai.

De toutes les façons, les expériences des uns ne sont pas les mêmes que celles des autres ...donc à chacun de vivre la sienne !

Bien ton idée d'aller revoir tes anciens profs et de leur expliquer ta démarche !

Bonne aventure à toi !! A bientôt!
Bises
Clo queen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clotilde

avatar

Nombre de messages : 711
Age : 47
Localisation : Seine et Marne
Date d'inscription : 24/12/2005

MessageSujet: conserver son honneur et rester attentif aux signes   Lun 26 Oct - 23:02

Bonsoir Aurélie, bonsoir à tous

Cocasse comme expérience pour moi aujourd'hui, alors que je t'ai donné , Aurélie, des suggestions quant à l'éducation nationale ces jours-ci ...

Il y a quelques jours, j'ai reçu un mail d'une de mes collègues qui faisait suivre un message d'une psychologue chargée de mission dans le cadre des VAEs à la CAVA de Torcy. C'est ma collègue qui était normalement concernée pour être jury de VAE; or, elle entre en congé maternité ... d'où son appel pour d'autres enseignantes ...

Avec ma grippe, aucun courage pour m'occuper de cela de près même si j'y voyais là un signe par rapport à mon expérience de ma propre VAE ...

Sortant un peu de ma torpeur aujourd'hui, ce message me titille, mais je me dis que Torcy ce n'est pas encore la porte à côté de chez moi !!
Cependant le rôle que Colbert y a joué m'interpelle car je viens de recevoir un acte de naissance , toujours, d'Alice Duchatau, qui indiquait que tous les hommes étaient des ouvriers de tapis ... je me suis intéressée à la chose et me suis aperçu qu'ils avaient tous bossé pour la tapisserie nationale de Beauvais au temps où ils exerçaient pour les maisons impériales ...Or, cette tapisserie a été fondé par Colbert avec visite de Louis XIV !!

Alors, je me dis en 5 secondes, j'appelle !!
Cela a été très vite surtout avec les recommandations liées à ma collègue et sa connaissance de la psy. cette dernière devrait me téléphoner prochainement pour me tenir au courant. De plus aucun souci avec mes indemnités chômage, il y a cumul d'emploi ...En général, il regroupe les VAEs ( cela je m'en était aperçue un fameux jour de février ...).

Comme quoi , en t'offrant mes infos , je m'en suis attirée également de l'EN !!!!!! J'ai fait ce que Béatrice nous dit souvent à savoir que ce message m'a interpelée et donc, je suis allée au bout de la démarche en téléphonant, cela ne vaut pas dire que je participerais au jury VAE, mais je n'ai pas laissé le message dans un coin ...

Cela rejoint ce que je te disais hier, que je peux retrouver mon statut d'indépendante mais toujours participer en tant que juy d'examen ...

A très bientôt !
Grosses bises !
Clo queen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurélie

avatar

Nombre de messages : 87
Age : 36
Localisation : 91
Date d'inscription : 31/07/2009

MessageSujet: Re: Conserver son honneur et rester attentif aux signes!   Mar 27 Oct - 10:36

Salut à tous,

Suivant les conseils de Clotilde, j'ai recherché à m'inscrire en tant que professeur non titulaire pour :
- professeur des écoles : pas possible ou pas trouvé donc je passerai le concours en avril.
- professeur de collège et lycée : possible en maths ou sciences de la vie et de la terre mais je ne me sens pas à la hauteur de gérer une classe de collégiens ou lycéens pour l'instant et je considère que mon niveau n'est pas assez élevé dans ces matières!
- professeur de paysage : ça n'est pas lié à l'enseignement classique mais à l'enseignement agricole donc ce n'est pas dans les matières professionnelles proposées sur les sites des académies. Il faut aller sur le site 'Chlorofil' pour l'enseignement agricole mais il n'y a pas d'endroit pour s'inscrire en tant que non titulaire. Par contre, il y a l'inscription au concours spécifique (CAPETA), inscription que je vais faire pour aller au bout des choses.

Clotilde,

Merci pour tous tes conseils. Je vois que les démarches attirent les choses à nous. Il suffisais que tu dises "Je vais peut-être continuer d'être jury d'examens pour garder le ... pour une cavalière !!!...pied à l'étrier !!!!!!" pour que l'occasion se présente...Je suis ravie pour toi!

Aujourd'hui, je vais revoir la médecine du travail afin d'être déclarée définitivement inapte à reprendre mon poste pour être licenciée peut-être cette semaine... Je vous tiendrais au courant.
Ensuite, je retournerai voir mes anciens profs de BTS...

A bientôt

Aurélie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurélie

avatar

Nombre de messages : 87
Age : 36
Localisation : 91
Date d'inscription : 31/07/2009

MessageSujet: Re: Conserver son honneur et rester attentif aux signes!   Mar 5 Jan - 16:32

Salut à tous!

Suite des événements…

Le 27/10/09, j’ai eu mon RDV à la médecine du travail. Lors du RDV précédent, le médecin m’a dit qu’elle avait trouvé mon patron charmant, ce qui m’a déstabilisé car j’ai interprété ses paroles comme une accusation à mon encontre, comme si j’étais une menteuse !

Sur les conseils de Béatrice, j’ai « rectifié » la situation le 27/10/09 en disant au médecin que la dernière fois, elle avait trouvé mon patron charmant, c’est normal, il n’allait pas se montrer autrement et que c’est justement parce qu’il est charmant que l’on se fait avoir ».
A cela, elle m’a répondu : « si tout le monde avait l’apparence de ce qu’il est…d’habitude, je vois des gens en pleurs qui se disent harcelés… (sous-entendu, comme ça n’était pas le cas pour moi, je vous ai testé !).
Et oui, avec Béatrice, on n’est pas dans la plainte, on agit !

Cette expérience m’a montrée qu’il vaut mieux revenir sur des paroles blessantes tard que jamais afin de désamorcer la mal-é-diction qui nous rongerait plus tard !

Je vous passe toutes les démarches administratives qui ont suivi pour mon licenciement pour inaptitude : action, action, action jusqu’au résultat attendu, il faut conserver sa détermination !
Mon licenciement a eu lieu le 21/11/09.

Ensuite, il faut assumer ma nouvelle situation de ‘sans emploi’ et pour cela j’ai déjà été mise à l’épreuve. Le 14/11/09, j’ai passé le week-end dans ma belle-famille. Une tante m’a répondu : « tu peux bien faire le repassage puisque tu n’as rien à faire ». Malheureusement, je n’ai pas su quoi répondre…
La remarque la plus blessante est venue de mon mari pendant une promenade avec petits neveux et nièces. Il m’a dit : « toi, la chômeuse… ». J’ai répliqué directement : « je ne veux pas t’entendre me parler comme ça ! »
Pour lui faire comprendre, j’aurai dû répondre : « une chômeuse certes mais qui jusqu’ici gagnait plus que toi ! Ca fait mal ? Je t’ai dit ça pour que tu prennes conscience que ça fait mal…+ bisous ».

Depuis, ça s’est arrangé. Il me semble que mon choix de reconversion n’a pas été une évidence pour mon mari. En fait, il a passé une période où il était énervé, agressif. Béatrice a interprété cette réaction comme une certaine jalousie. Moi, j’ai pris soin de ma santé, bravé l’éducation que mes parents m’ont donné. J’ai fait un choix de cœur et non de confort (financier…)…alors, il m’envie !

Le temps que le magnétisme fasse son effet et comme l’amour est le plus grand magnétisme, JD, mon mari, démystifiera ses peurs de changer pour faire son choix de cœur : travailler dans les bâtiments « écologique » (clin d’œil à toi, Alex !).

En effet, suite à un 1er RDV (1ère démarche), le 13/10/09, avec un bureau d’études spécialisé dans les constructions écolo, JD a été contacté par un chasseur de tête. La loi de cause à effet ! Ce n’était pas la première fois, seulement là, on lui proposait d’intégrer un bureau d’études qui a une démarche « Haute Qualité Environnementale »… JD a beaucoup hésité à donner suite car, à son poste actuel, il y a une excellente ambiance mais…le travail l’ennuie.
Il a fait le choix, après 3 entretiens, d’accepter la proposition, le 14/12/09. Et comme par hasard, son nouveau salaire compensera ma propre perte de salaire…

Le magnétisme s’est répandu dans mon entourage :

- ma voisine : Isabelle, qui est psychomotricienne et m'a dit le 16/10/09, qu'elle allait certainement s'inscrire au concours de professeur des écoles comme moi car, à son compte, elle ne s'en sort pas...
- Manuel, mon ex-collègue, recherche un autre poste!
- Claire, une ex-camarade de l'école d'ingénieurs, change d'entreprise
- Guillaume, le meilleur ami de mon frère, est passé chez moi le 16/10/09 et m'a confié en avoir marre de l'armée et envisage donc de changer de métier.

Et puis, les personnes viennent à moi ! Des amis viennent passer un WE chez nous ou reprennent contact avec moi alors que je n’ai vu quasiment personne pendant ma dépression !
Magnétisme ?

Par rapport à mes démarches, je continue d’avancer :
J'ai vu le 13/10/09 (la même date que le RDV de JD !) qu'il y a un concours pour passer le CAPETA Sciences et Techniques des aménagements de l'espace, option A : aménagement paysager, c'est-à-dire pour devenir prof de paysage jusqu'au niveau BTS.
Je me suis inscrite malgré mes réticences face aux élèves. C’est plus facile de s’assumer soi-même que d’assumer les autres ! J’ai l’impression de manquer d’expériences. Pour Béatrice, en vivant l’expérience, j’y arriverai et je ne dois pas me laisser envahir.

Pour me rendre compte et tester mes émotions, j’ai repris contact avec mes anciens profs de BTS par mail le 5/11/09 en leur demandant d’assister à des cours. Ils m’ont répondu chaleureusement à l’exception d’un qui était plutôt décourageant dans ces propos. J’ai assisté à un cours de bio et 2 présentations orales de projets d’élèves. C’était une expérience enrichissante. J’étais tendue lorsque j’ai pris la parole pour donner mon avis et des conseils aux élèves, que de stress, pourquoi ? Je me le demande…
Coïncidence ou non : la prof de BTS est la professionnelle qui a embauché Ingrid, qui a fait les mêmes écoles que moi et m’a ‘briefer pour entrer en école d’ingénieurs’.
Je retrouve mon expérience dans son témoignage d’ancienne BTS, comme quoi nous ne sommes pas seuls :
« A moins d’en faire le choix délibérément, il faut donc faire attention à bien gérer son niveau d’investissement pour se préserver une vie personnelle et sociale.
C’est aussi une profession mal reconnue et mal rémunérée qui peut amener à se décourager très vite si l’on n’est pas passionné par ce que l’on fait.
Après 6 années intenses passées dans un bureau d’études, je pense que l’on ne peut pas tenir le rythme imposé pendant une éternité. L’expérience acquise peut alors nous permettre de nous réorienter vers d’autres fonctions (conseil, enseignement, maîtrise d’ouvrage…). »

Et bizarrement, d’autres personnes liées à mon passé scolaire ressurgissent depuis la mi-octobre :
- le 19/10/09 : un ancien maître de stage en bureau d’études ‘paysage’ et ancien contact professionnel de mon père, formateur de mon ex-patron ; il fait tout son carnet d’adresse pour trouver un paysagiste pour travailler au liban…
- le 06/11/09 : une employée et amie que je me suis faite lors de ce même stage qui est au chômage et s’est inscrite au concours de prof des écoles. Entre temps, cette dernière a trouvé un emploi de paysagiste dans sa ville !

Magnétisme encore ? Je crois que je n’avais pas eu de contact avec ces 2 personnes depuis plus de 3 ans et c’est maintenant qu’ils se manifestent !

Je me suis aussi inscrite au concours de prof des écoles. J’aimerai faire un stage dans une classe. Ce n’est pas les opportunités qui manquent puisque 4 personnes de mon entourage proche sont profs. Seulement, il faut écrire à l’inspectrice de l’académie !
Ah, cette lettre a permis de remettre les pendules à l’heure dans ma tête car lors de ma première ébauche, je me dévalorisais sans m’en apercevoir, mes mots montraient mes « maux » encore pas soignés…
Dans la seconde version (revue avec Béatrice), c’est moi qui met en place la réalité de ce que je prétends être. Au lieu de dire : « Je n’ai cependant pas choisi de m’orienter dans ce métier car, à cette époque, je manquais de maturité pour envisager d’enseigner à une classe entière », je dis : « 7 années d’études supérieures et 3 années d’activités en tant que chargée d’études…m’ont permis d’acquérir une certaine maturité ».
J’ai envoyé ma demande de stage le 17/11/09 et comme je n’avais toujours pas eu de réponse, j’ai appelé l’inspectrice le 4/01/10. C’est en cours…il ne faut juste pas être pressée !

Encouragements!
Mi-décembre, une ex-cliente qui m’a fait souffrir psychologiquement durant les réunions de chantier… m’a téléphoné pour prendre de mes nouvelles. Elle m’annonce au passage qu’un poste se libère et que je pourrais postuler. En parlant davantage, je lui annonce que j’ai été licenciée pour inaptitude et que mon patron (son ami) voulait me licencier pour faute ! Elle répond qu’il exagère quand-même… que le projet ‘F …’ est bien étudié techniquement et donc que mon ex-collègue qui suit le chantier n’a pas de difficultés particulières liées à l’étude du dossier (en gros, j’ai bien fait mon travail !). Je lui réponds que cela me fait plaisir car ce n’ai pas ce qu’a laissé entendre mon ex-patron ! Elle dit que peut-être qu’il voulait dire que j’approfondissais trop…elle a réussi à me faire pleurer ! Eh oui, je suis encore fragile sur le sujet !
Chacun sa méthode de travail (moi, j’approfondis), ça, je l’ai compris et ce que mon ex-patron ou cette cliente pense n’est pas ce que je pense ! Mais il est difficile de démystifier ses anciennes manières de penser. Avant, j’étais dans ‘le satisfaire l’autre à mon détriment’. L’apprentissage du ‘agir pour mon bien-être’ prend un peu de temps.

Je crois que ça vaut le coup de changer ! Sur ces derniers mots, bonnes expériences à tous…pour cette nouvelle année.

Bises

Aurélie
Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurélie

avatar

Nombre de messages : 87
Age : 36
Localisation : 91
Date d'inscription : 31/07/2009

MessageSujet: Re: Conserver son honneur et rester attentif aux signes!   Ven 15 Jan - 14:44

Salut à tous !

Vous allez voir comme on attire à nous les événements!
Comme je l'ai écrit quelques paragraphes au dessus, une amie que je me suis faite lors d'un stage il y a environ 10 ans m'a recontactée par mail en novembre 2009. Loi de cause à effet car les derniers événements de sa vie sont en quelques sortes semblables à mon vécu actuel...

Lorsque nous avons repris contact, elle était au chômage depuis 1 an et s'était inscrite aux concours de prof de paysage et prof des écoles! A ce moment là, moi, j'allais être licenciée (donc bientôt au chômage) et je venais de m'inscrire aux mêmes concours.
Un mois plus tard environ, elle m'annonçait par mail qu'elle avait retrouvé du travail en tant que paysagiste à la mairie de sa ville ! Travail qu'elle a commencé début janvier...


Le week-end dernier, le 10/01/10, je lui ai rendu visite.
Pour l'instant, elle est ravie pour la proximité de son poste, l'équilibre qu'elle peut trouver avec sa famille (ses 2 filles), le rythme moins intense qu'en bureau d'études et le fait d'avoir moins de responsabilités qu'auparavant. Bien sûr, son salaire est moins important mais elle préfère avoir moins de responsabilités car cela la stresse. Lorsqu'elle me raconte tout ça, elle ajoute : "je crois qu'on se ressemble beaucoup en fait!".
J'acquiesce.
Oui, je suis sensible, je recherche un équilibre et je stresse face aux responsabilités qui s'accumulent!

Loi d'attraction : son mari, ingénieur en informatique, est devenu prof de matières scientifiques au collège et lycée! Bizarre, un ingénieur qui devient prof... C'est pour me montrer ce qui m'attend si je me reconvertis ? Nous avons discuté du sujet et j'avoue avoir pris conscience que je suis aussi comme lui : si je deviens prof, je vais m'investir (c'est ma conception : il n'y a qu'avec un travail bien fait que je me sentirai bien!). Ca veut dire passer beaucoup de temps en préparation de cours, soirs et WE et la famille alors! Ca me fait peur...
L'inconnu ne peut pas faire peur d'après Béatrice alors c'est peut-être le fait de savoir ce que ça a donné lorsque je me suis investie à mon précédent poste et que je ne veux surtout pas revivre.

Le seul moyen de savoir si être prof est équivalent en investissement personnel à mon précédent poste, c'est de tenter d'être prof ! Et si ça dérape, de dire STOP avant de tomber en dépression. C'est à ça que cela sert l'expérience, à tirer le signal d'alarme plus tôt que la dernière fois...
Et puis, Béatrice veille...

A la fin de la visite, mon amie m'a conseillée de regarder les offres d'emplois sur "la gazette des communes" et sur les sites des villes.

Par curiosité, je l'ai fait dès le lendemain et je suis tombée sur une annonce d'un poste à 5 min de chez moi!
Hasard? Loi de cause à effet ? Pourtant, ce type de poste ne courre pas les coins de rues : ingénieur du paysage dans une mairie.

Discussion avec Béatrice pour confirmer ce que j'imaginais : il faut aller jusqu'au bout de l'expérience...
J'ai appelé la mairie pour savoir si le poste était toujours vacant car l'annonce date du 30/11/09.
Il se trouve que le responsable du recrutement a reçu 4 candidats la semaine dernière et qu'il prépare une proposition pour l'un. J'ai alors demandé si il souhaitait que j'envoie quand-même ma candidature. Et oui!
Compte tenu de la situation, j'ai tout de suite repris mon CV et fait une lettre de motivation (corrigée par Béatrice qui ressens les émotions qui passent dans les mots).
Par exemple, ma première phrase était : " Votre annonce du 30 novembre 2009 parue sur le site de votre ville a retenu mon attention car elle correspond parfaitement à mon profil ".
Quelque chose clochait dans cette phrase qui sonnait le dédain et n'était pas en accord avec ma personnalité d'après Béatrice.
Après correction, cela donne : "Suite à différentes recherches concernant un poste d'ingénieur du paysage, je suis tombée sur votre annonce qui a attiré mon attention."

La lettre terminée, je l'ai amenée directement à la mairie. Sur le chemin, je suis passée le long de barres d'immeubles et j'ai été prise de picotement insupportable dans la gorge comme si quelqu'un avait mis une bombe lacrymogène dans ma voiture. Je me souviens de la sensation d'une bombe lacrymo car un inbécile en avait mis dans le gymnase lorsque j'étais au collège. C'était insupportable...
Si je précise qu'il y avait des barres d'immeubles, c'est parce que 'les citées' représentent pour moi des souvenirs de chantiers qui ont contribué à mon malêtre et à ma dépression.
Cette sensation de démangeaison s'est atténuée lorsque je suis arrivée à la mairie. J'ai demandé à voir le recruteur pour lui remettre mon courrier en main propre. La femme de l'accueil me répond que les ressources humaines sont fermées aujourd'hui. Je réplique que c'est bizarre car j'ai eu Mr...ce matin au téléphone. Elle avait l'air gênée mais répète la même chose comme si elle insistait sur un mensonge!
J'ai donc fermé le courrier que je lui ai laissé, un peu désemparée.

Je ne comprends pas pourquoi cette femme ne m'a pas dit directement que le recruteur ne veut pas être dérangé ou la vraie raison. Peut-être que je me suis trompée dans mon interprétation et qu'elle n'a pas menti mais j'ai regretté en rentrant de ne pas avoir insisté pour qu'elle appelle le recruteur pour l'informer de ma présence en lui demandant s'il souhaitait me voir ou si je devais laisser la lettre à l'accueil. Ainsi, j'aurai eu la vérité!

En y repensant, le soir même, hier soir, j'ai été prise d'une toux.
Pourquoi ?
Béatrice et fidèles lecteurs, qu'en pensez-vous?
Loi de cause à effet encore ?

Il faut que je vive cette expérience pour démystifier mes souvenirs (de citées...) ?

A bientôt!

Aurélie Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1291
Age : 59
Date d'inscription : 22/10/2005

MessageSujet: Re: Conserver son honneur et rester attentif aux signes!   Sam 16 Jan - 11:41

Bonjour Aurélie

En effet, votre TOUX fait référence à VECU PASSE d'Ingénieur..
N'oubliez pas le côté Gastrique .......j'ai mis un petit derrière le message de Nathaly à cet effet .......
Bises et bravo .........pour cette magnifique aventure.....
Beatchapelle

_________________
Avec PLAISIR tu fusionneras, quand "CODE CHAPELLE " tu appliqueras

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurélie

avatar

Nombre de messages : 87
Age : 36
Localisation : 91
Date d'inscription : 31/07/2009

MessageSujet: Re: Conserver son honneur et rester attentif aux signes!   Sam 16 Jan - 18:15

Bonjour Béatrice

Que voulez-vous dire par "n'oubliez pas le côté gastrique"? Je ne vois pas de messages à ce sujet derrière le message de Nathalie!

En tout cas, la veille de retourner au bureau, j'ai été malade toute la nuit (vomissements) donc j'imagine que j'avais du mal à digérer la situation!
Est-ce que c'est ce que vous voulez dire ?

Si notre corps réagit ainsi, vaut-il mieux éviter ces situations ou au contraire, insister pour "démystifier"?

Je suis retournée ce matin dans la ville dans laquelle j'ai postulé pour aller voir un ophtalmo, à pieds dans une cité. Le site m'a rappelée un autre chantier dans une citée dans laquelle j'avais peur de me faire agresser. Là, j'étais avec JD et cela m'a rassurée.
Je précise, et ce n'est peut-être pas un hasard, que j'ai appelé avant de prendre RDV là, 2 autres ophtalmo dans d'autres villes. Ceux-ci n'étaient pas dispo avant 3 mois, résultat : RDV pris chez le 3e dans la ville où j'ai postulé car j'avais un RDV 2 semaines plus tard ! Ainsi, j'ai vécu l'expérience de retourner dans la citée!

Et je ressors du RDV avec une prescription pour de nouvelles lunettes afin de mieux y voir dans le noir (dires de l'ophtalmo!)... d'y voir plus clair dans ma vie ?

L'aventure continue!

Aurélie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurélie

avatar

Nombre de messages : 87
Age : 36
Localisation : 91
Date d'inscription : 31/07/2009

MessageSujet: Re: Conserver son honneur et rester attentif aux signes!   Jeu 18 Fév - 16:37

Salut à tous!

Suite de mon aventure :

Afin d'expérimenter et de me rendre compte si le métier de professeur des écoles pourrait me convenir, j'ai demandé au mois de novembre à effectuer un stage en école primaire...
Au mois de janvier, n'ayant toujours pas de nouvelles de l'académie, je les ai contacté. Deux semaines plus tard, je recevais un modèle de convention de stage que j'ai rempli pour effectuer l'expérience du 1er au 5 février 2010 et joignant, en plus, la convention type du pôle emploi.

Les semaines précédentes, j'ai été confrontée à quelques difficultés. Je me suis crue à l'hôtel administratif dans Astérix et les 12 travaux... Vous savez…chez les fous ! jocolor
Mi-janvier, alors que je venais tout juste d’envoyer les conventions à l’académie, je reçois un courrier du pôle emploi qui disait qu’ils m’avaient inscrite pour une formation ‘cadre’ le 4 février 2010 ; en plein dans les dates du stage en école primaire…et que si je ne le faisais pas, j’étais radiée…
Action, réaction : j’ai fait un courrier pour expliquer la situation que j’ai apporté en main propre. A l’accueil, la personne me dit que je vais être contactée à ce sujet par téléphone ou courrier.

Le 25/01/10, soit une semaine avant le début du stage, je reçois un courrier de l'inspection d'académie disant que le pôle emploi doit signer avant eux.
C'était totalement illogique! Dans tous les stages que j'ai effectué auparavant, c'était l'organisme demandeur du stage qui signait en dernier! Sans attendre, j'ai voulu contacter le pôle emploi duquel je dépends...seulement ils n'ont pas de n° de tél et oui, il n'existe pour les allocataires que le 3949 et ce n'est pas eux qui allaient signer la convention. Il fallait donc que je me déplace.
Problème...je n'avais pas la voiture ce jour là puisque je ne pensais pas sortir ! Et si j'attendais le lendemain, il resterait trop peu de temps pour obtenir les 3 signatures de l'éducation nationale et celle du pôle emploi!
J'ai donc demandé à ma voisine de m'accompagner au pôle emploi.
Elle m'a prêté sa voiture.
Au pôle emploi, j’ai expliqué la situation et la dame de l’accueil était heureusement plus « aimable», surtout moins agressive, que celles qui m’avaient reçue les fois précédentes. Elle a été voir la directrice du pôle emploi qui a signé la convention et m’a informé qu’il fallait que cette dernière leur soit retournée pour vendredi matin ; le service étant fermé au public l’après-midi et mon stage démarrant lundi !
En parallèle, j’ai rappelé à la dame de l’accueil que je n’avais toujours pas eu de retour concernant ma demande de report de la journée de formation.
Et l’aventure continue…

Il restait 3 jours pour obtenir 3 signatures de personnes situées à 3 endroits différents et éloignés. J’ai donc pris RDV par téléphone afin d’obtenir les signatures si je me déplaçais. Pour la secrétaire de l’inspectrice de l’académie, j’ai réussi mais cela s’est compliqué avec le directeur de l’Inspection académique. Il y a une procédure : la convention est mise dans un parapheur et signée au mieux pour le lendemain…Pas de dérogation à la règle possible…
Par contre, la personne que j’ai au téléphone me dit « et pourquoi ne reportez-vous pas la date du stage ? ».
A ce moment, j’ai bouilli à l’intérieur bounce et je me suis retenue pour garder mon sang froid. Moi, qui ait fait les démarches dans les règles et été très patiente, je devais subir les erreurs des autres (les 2,5 mois pris entre novembre et janvier pour l’envoi d’un courrier).
Pas question !
J’ai répondu que ce n’était pas de mon fait si le délai était maintenant si court, que j’avais déjà annulé une journée de formation et obtenu une partie des signatures, donc je ne souhaitais pas reporter ce stage !
Le lendemain, me voilà donc partie pour 200 kms afin d’obtenir 2 signatures sur 3.
Et oui, l’inspection académique, qui ne signe pas dans l’instant, enverra les conventions au pôle emploi par courrier et par fax (Ah, les mails, c’est trop compliqué pour eux !!!) pour être sûre que le pôle emploi les aura le vendredi.

Lundi 1er février, je suis prête pour le stage en école primaire dans la classe de Nathalie.
La suite des aventures a été aussi mouvementée!
Et maintenant, je comprends pourquoi Béatrice, le 8 janvier m’avait conseillé d’aller faire le stage avec ma cousine en Normandie ou proche de chez moi, dans une école privée !

Lundi matin, le 1er février, lorsque je me garais devant chez Nathalie, une personne casquée a cassé la vitre 'passager' de la voiture que mes parents m'avaient prêtée pour prendre mon sac à main. Sur le coup, j'ai cru qu'il avait glissé en scooter, que c'était un accident car je ne l'ai pas vu prendre mon sac et il a pris la fuite à l'arrière du scooter où l'autre l'attendait. J'ai cru ensuite au délit de fuite...je suis descendu de la voiture et ai lu 3 n° de la plaque d'immatriculation avant qu'ils ne s'éloignent.
C'est en allant prévenir Nathalie que je me suis dit qu'il ne fallait pas que je laisse mon sac dans la voiture que je me suis rendu compte qu'il l'avait pris. J'ai appelé la police, fait opposition sur la carte bancaire..., j'ai été déposer plainte...
Je n'ai donc commencé le stage que l'après-midi.
Michel, le tonton de JD (mon mari), chez qui je loge pendant le stage, a déposé la voiture au garage l'après-midi. Nous l'avons récupéré le lendemain. Et mercredi, j'ai trouvé qu'elle faisait du bruit, comme si j'avais un pneu crevé, mais pas de pneu crevé! C'est le soir que j'ai vu une bague de durite et une vis entre le capot et le pare-brise...bizarre...Vincent, le mari de Nathalie, a regardé le moteur avec moi et il manquait une bague sur le circuit du filtre à air et celui-ci était totalement dévissé!
J'ai supposé aussitôt que le garage avait confondu les 2 "206" qu'ils avaient en réparation. En effet, quand je l'ai récupérée, j'ai trouvé ça bizarre que le capot soit ouvert pour changer une vitre!
Retour au garage...

En ce qui concerne le stage : j'ai été vexée d'entendre Nathalie dire à une collègue, devant moi "une semaine (de stagiaire dans ma classe) ça suffit!"
Je n'ai compris qu'à la fin du stage, le dernier jour, en discutant, qu'en fait cela la stresse d'avoir quelqu'un dans sa classe! Pourquoi ne me l'a t-elle pas dit ?
Je n'arrive pas à me souvenir si c'est elle qui m'a proposé de faire le stage dans sa classe ou si c'est moi qui lui ai demandé ?
Ah, et puis elle m'a traité de "nouille" lorsque je lui ai offert un bouquet de fleurs. J'ai répondu "tu me traites de nouille ? Ca te fait plaisir (ce bouquet)?" Elle m'a répondu "oui". J'ai dit : "alors, ça me fait plaisir!".

Pour Béatrice, toutes ces épreuves, c’est pour voir si je peux aller jusqu’au bout, si j’ai du répondant, de l’obstination, ce qu’il faut dans une classe !
Et puis, le vol d’identité, c’est : « qui suis-je ? et de quoi j’ai envie ? ». Devoir refaire mes papiers d’identité, c’est comme créer une nouvelle identité !
J’ai reçu mon permis de conduire aujourd’hui, le 18/02/2010. Nous sommes la Ste Bernadette. Je sais que le permis de conduire est symbole de prise d’indépendance, de liberté (Code Chapelle) alors j’ai regardé la signification de Bernadette. C’est le courage, l’ours.
Très drôle ! Nathalie, l’enseignante avec laquelle j’ai fait ce stage est surnommée « Noursonne ». Sa famille, c’est la famille ours car Vincent (le papa) ressemblait à un ours (barbu, tignasse…) quand il a connu JD.
Alors le permis de conduire, la nouvelle vie ramène à « professeur des écoles, avec le courage ! »

Les premiers jours de stage, j'ai été surprise du fait qu'il fallait avoir de l'autorité à ce point et j'ai douté de pouvoir y arriver. Puis, ce doute s'est estompé car en fait, je pense que j'aurai certainement une autorité différente de celle de Nathalie mais de l'autorité quand même.
La spontanéité des enfants m'a beaucoup plu : dessins, bisous, rires... et l'enseignement me convient, je pense!

Lundi dernier, le 15/02/2010, j’ai passé un concours pour devenir prof de paysage en lycée agricole. J’y suis allée, surtout pour vivre l’expérience et ne rien regretter car professeur des écoles m’attire davantage… Le sujet était « les arbres d’alignement en ville ». J’ai appréhendé l’épreuve et pendant les 2 jours suivants, alors que celle-ci était terminée, j’étais angoissée. C’était comme si on m’enfonçait une aiguille entre les cotes.
Le positif dans cette expérience fût de me remettre dans le bain des concours afin de préparer celui de professeur des écoles.
J’ai aussi revu un ancien prof de BTS, vacataire, qui passait le concours et qui m’a fait part de son pessimisme : pour lui, rester prof 10 ans, nous fait régresser pourtant il passe le concours pour rester prof (car il sera licencié dans 2 semaines). Son message était donc plein de contradictions.

Pour l’instant, moi, je suis dans l’optimisme car je pense que c’est merveilleux de transmettre son savoir.

Sur ces mots, bon courage à tous dans vos expériences, accrochez-vous ! Wink

Aurélie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Déesse de L'Univers

avatar

Nombre de messages : 363
Age : 50
Localisation : L'Univers
Date d'inscription : 01/09/2009

MessageSujet: Re: Conserver son honneur et rester attentif aux signes!   Jeu 18 Fév - 17:14

Bonjour Aurélie,

Merci de nous partager tes aventures, je vois que tu avances sur ton chemin, prise de liberté dans le courage est semble t-il une Valeur importante sur ton parcours actuel, je te souhaite encore beaucoup d'autres belles aventures.

Bises et a très bientôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clotilde

avatar

Nombre de messages : 711
Age : 47
Localisation : Seine et Marne
Date d'inscription : 24/12/2005

MessageSujet: conserver son honneur et rester attentif aux signes   Ven 19 Fév - 0:49

Coucou Aurélie,

Ah! quelles aventures !!
Bienvenue dans la super organisation de l'éducation nationale!!! Cela, c'est pour le côté administratif ...tu n'as pas fini avec eux !!!

Ce qui m'interpelle, c'est qu'aussi bien pour toi, pour moi ou pour d'autres personnes que je connais, dès qu'il est question de rentrer dans l'EN, ou de passer un concours, une VAE ( pour moi), il y a un incident ou accident ...
Le 15/02/06, alors que j'allais passer mon oral de VAE, une BMW m'est rentrée dedans ...et toi cette année, le 15 avait lieu ton concours ...

Je te vois interloquée par l'attitude de ton amie Nathalie face à ta présence en classe ... par expérience aussi bien personnelle dans mon lycée ou par les enseignants de mes enfants, j'ai pu constater que la présence d'une autre personne en classe peut être perturbante pour l'enseignant ...ceci s'explique aussi peut-être par le fait, et c'est ce qui m'a dérangée dans l'EN et que je ressens illogique avec le code Chapelle, que les professeurs et personnels des écoles sont évalués régulièrement par leur hiérarchie comme les inspecteurs par exemple ...d'où ce sentiment de pression...c'est souvent bien loin de la liberté que les autres peuvent imaginer ...

A côté de cela, les vocations existent ...je le vois à travers ma soeur, prof de maths, qui ne se verrait ( pour l'instant!!) ne pas faire autre chose ! et n'oublions pas les multiples avantages de la profession même si le psychisme et le sang-froid sont constamment en éveil ...ce pourquoi Béatrice a du désirer te "mettre dans le bain" pour te faire une idée ...les petits des primaires sont ( pour 'instant aussi !! car les choses ne changent pas en mieux !) encore assez sympas par rapport aux grands ...de même, je saisis pourquoi Béatrice t'as évoqué le privé : les structures privées fonctionnent plus en cohésion entre personnels de l'établissement et les élèves, n'ayons pas peur de le dire, sont plus tenus ...c'est alors plus facile de transmettre son savoir ...

Les psys des écoles ( et ma propre expérience de prof me l'a démontré) sont unanimes à dire que , pour être prof, le savoir ne représente qu'une toute petite partie de la fonction à côté de la pédagogie et du rapport aux jeunes ...

Il ne suffit pas de prendre du plaisir dans la matière que nous enseignons mais nous devons prendre du plaisir à faire véhiculer quelque chose aux jeunes ...car bien souvent le savoir auquel nous référons ne les intéresse pas...cela dépend ensuite bien sûr du type d'élèves, d'établissement, de zones géographiques ...

Je t'ai livré Aurélie quelques uns de mes ressentis , qui bien évidemment, ne doivent pas t'influencer car chaque expérience est sienne; mon expérience peut juste t'éclairer sur certaines choses et t'accompagner au fil de ton expérimentation de future enseignante.

Bonne continuation dans ton optimisme et garde le cap de tes motivations !
Bonne soirée
Bises
Clotilde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurélie

avatar

Nombre de messages : 87
Age : 36
Localisation : 91
Date d'inscription : 31/07/2009

MessageSujet: Re: Conserver son honneur et rester attentif aux signes!   Jeu 25 Fév - 19:57

Coucou à tous!

Merci Nathalie et Clo pour vos petits mots!

Tes conseils Clo sont certainement justes, en tout cas, j'en ai expérimenté une partie et je pense continuer.
Je vais demander à effectuer un autre stage en école privée pour mieux me rendre compte de la différence avec le public... une chose m'embête cependant : je suis inscrite pour passer le concours dans le public et non le privé, alors si je préfère le privée...quelles sont les passerelles ?
Je n'ai rien trouvé à ce sujet sur internet, j'espère que l'école privée pourra m'apporter des réponses.

J'ai aussi envie de démystifier la peur de ma maîtresse de CM1. C'est quelque chose qui est ressorti au début de ma thérapie (mai-juin 2009). J'ai recherché la trace de cette maîtresse...Le n° de tél que j'avais trouvé n'était pas le sien! Comme elle était certainement sur liste rouge, j'ai eu l'idée de demander au copain de mon frère qui est le fils d'une autre institutrice de l'époque. J'ai ainsi récupéré un n° de tél et appelé en juin ou juillet mais elle était certainement en vacances.
Je suis passée à d'autres aventures jusqu'à ce que j'y repense récemment.

Je me suis dit qu'il fallait que je le fasse si je voulais être prof des écoles. Le rapport ? C'est une intuition.
Peut-être que cela pourrait me permettre de comprendre pourquoi cette année là, je pleurais et ma mère était obligée de me tirer jusqu'à la classe alors que tout le monde était déjà rentré.
Une copine, qui était dans ma classe à cette époque m'a racontée, quelques années après, que la maîtresse me disputait quand ma mère était repartie et moi, je ne m'en souviens pas.
Une fois, lorsque j'étais au collège, je suis retournée voir cette maîtresse avec cette fameuse copine et j'ai ressenti le même mal-être qu'à l'époque quand elle a haussé la voix pour que les élèves se calment.

En pensant aux dates, maintenant, je me demande si cette année ne correspond pas avec la reprise de travail de ma mère suite à son congés maternité ? Mais je crois que c'est l'année suivante!

Bref, lundi dernier, le 22/02/10, j'en ai parlé à Béatrice qui me conseille bien sûr de l'appeler. Je ne le fais pas aussitôt...
Hier, le 24/02/10, je révisais l'histoire pour le concours de prof des écoles : le christianisme...et le baptême ; un document cite le Jourdain (fleuve dans lequel a été baptisé Jésus).
Un signe ! C'est le nom de la maîtresse...
J'ai donc téléphoné et je suis tombée sur un répondeur qui disait : n° pas accessible.
A retenter plus tard ou bien me rendre à l'adresse.

A suivre...

Aurélie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurélie

avatar

Nombre de messages : 87
Age : 36
Localisation : 91
Date d'inscription : 31/07/2009

MessageSujet: Re: Conserver son honneur et rester attentif aux signes!   Dim 21 Mar - 12:16

Bonjour à tous !

En lisant le témoignage d'Alexandra, le 15/03/10 (Ste Louise = gloire, combat) qui évoque "les appréhensions de téléphoner et le fait de remettre cette épreuve du téléphone à plus tard", je me suis sentie concernée... Et oui, depuis le 24/02/10, je n'avais toujours pas réessayé de téléphoner à ma maîtresse pour les mêmes raisons qu'Alex.
Alors, j'ai pris le message comme un "rappel" et j'ai réagi !

Merci Alex, ton témoignage m'a donc booster pour le faire.

Quand le téléphone a sonné sans que je tombe directement sur un répondeur, je fus la première surprise ! Et la maîtresse a répondu. Alors mon coeur battait à 100 à l'heure.
Je n'ai pas reconnu sa voie. Là, elle était calme et douce.
Béatrice m'a expliqué ensuite que c'est parce que lorsque j'étais enfant, j'étais impressionnable.

Je me suis présentée... Mme Jourdain avait un peu de mal à resituer l'époque au début de la conversation! Je lui ai expliqué que je faisais cette démarche par rapport au fait que je souhaitais être professeur des écoles et que j'aimerais comprendre pourquoi ma mère devait me "traîner" jusque devant la classe à l'époque.
Afin qu'elle ne se sente pas agressée, je lui dis que "peut-être cela correspond à la période où ma mère a repris le travail suite à son arrêt maternité..."
Elle me répond qu'elle a connu des enfants perturbés à cause de l'arrivée d'un bébé...donc qu'il est possible que cela ait eu une incidence.

J'ajoute que j'ai du mal à me souvenir...que je me souviens d'être retournée la voir quand j'étais au collège avec Paméla (entre parenthèse pour vous, forumeurs, la copine qui se souvient que la maîtresse me disputait quand ma mère était repartie), qu'elle avait dû hausser la voie pour que ses élèves se calment...que ça m'avait fait bizarre intérieurement.

A ce moment, Mme Jourdain, la maîtresse, avoue qu'elle avait la réputation d'être sévère mais juste : qu'elle ne faisait pas de différences entre les élèves. Là, je me suis sentie légèrement soulagée comme si le poids de la culpabilité "je devais être trop sensible etc..." ne pesait plus seulement sur moi!

Ensuite, elle s'est intéressée à ce que je devenais : as-tu des enfants...puis elle a fini par me proposer de venir chez elle avant qu'elle ne reparte dans sa résidence secondaire.

J'ai accepté de prendre RDV pour le 21/03/10 à 16h. Vivons l'expérience jusqu'au bout.
Après avoir raccroché, je me suis rendue compte que je ne lui avais pas laissé mon n° de tel, au cas où.
J'ai beaucoup hésité à rappeler, me persuadant qu'il y avait peu de chance qu'elle veuille annuler... et puis je me suis dit que c'était un peu comme une seconde épreuve et que si je ne le faisais pas la loi de cause à effet allait se manifester. J'ai donc rappelé pour lui donner mon n° et Mme Jourdain me dit qu'elle s'était fait la même réflexion en raccrochant (qu'elle n'avait pas pris mes coordonnées!).

Chose faite...
Hier, le 20/03/10, mon tél sonne. C'était Mme Jourdain! Elle me demande de déplacer l'heure de notre RDV ! Loi de cause à effet...
J'accepte donc de la voir pour 18h au lieu de 16h.

Le RDV, c'est aujourd'hui. Et quelle surprise lorsque je lis, ce matin, le message de Clo qui parle de sa voisine qui lui ramène de voyage de l'eau du "Jourdain".
Coïncidence : un message pour toi, Clo, et un clin d'oeil pour moi !

C'est un peu une symbolique : aujourd'hui, je vais en pèlerinage !
Avec appréhension, je vais vivre une nouvelle expérience.

La suite ce soir!

Aurélie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Déesse de L'Univers

avatar

Nombre de messages : 363
Age : 50
Localisation : L'Univers
Date d'inscription : 01/09/2009

MessageSujet: Re: Conserver son honneur et rester attentif aux signes!   Dim 21 Mar - 13:36

Bonjour Aurélie,

J'ai hâte de connaitre la suite des évènements !!

c'est donc pour aujourd'hui, 21 mars au lendemain du printemps, l'équinoxe de printemps, le jour où nous sommes tous égaux devant le soleil : la durée du jour est égale à la durée de la nuit sur tous les points de notre Terre ! C'est le jour de l'égalité !

Le printemps s'écrivait au XIIIe siècle printans, mot composé de prins et tans, du latin primus tempus : c'est le premier temps, c'est à dire la première saison. On trouve aussi l'expression tens prin. Le mot prin désigne le début, le commencement : el prin d'esté, c'est le début de l'été

Le latin primus se retrouve dans le qualificatif prime, employé dans certaines expressions comme la prime jeunesse.

Le printemps a remplacé l'ancien français primevere (variante premevaire, primevoire). Ce mot vient de la forme latine tardive prima vera, construite d'après la locution primo vere : au début du printemps. L'italien, l'espagnol et le portugais ont conservé cette origine pour désigner le printemps : primavera.

En français, on a conservé ce mot pour désigner la fleur de primevoire, parce qu'elle fleurit au début du printemps. Elle porte aujourd'hui le nom de primevère. Ne peut on trouver plus beau symbole pour fêter le début du printemps ?

Le nom latin (botanique) de cette fleur est primula. C'est aussi le terme utilisé en italien, en espagnol (prímula).

L'anglais est plus poétique : springtime (autrefois springing time) formé à partir de spring : la source, du verbe to spring : bondir, jaillir. On emploie spring pour désigner aussi bien la source que le printemps : springwater, c'est l'eau de source et spring flowers, ce sont les fleurs printanières.

deux expressions :
to spring in the existence : naître (surgir dans la vie)
to have spring fever : être amoureux (avoir la fièvre du printemps)

Printemps & hirondelle : C'est le proverbe le plus célèbre quand on évoque le printemps ! La primevère et l'hirondelle sont les deux symboles du printemps !

Les hirondelles migrent en Afrique en septembre-octobre et reviennent en mars-avril.

à ne pas oublier aussi l'expression très symbolique : "nettoyage du printemps"

et deux citations choisies pour toi Aurélie :

> Le printemps s'annonce toujours rempli de promesses... sans jamais nous mentir, sans jamais défaillir. [Michel Bouthot]

> Passage de l'intangible au tangible, l'équinoxe de printemps célèbre partout la naissance et la vie qui se déploie. C'est le temps de l'innocence, de l'éveil aux choses du dedans et du dehors. C'est le pouvoir de l'Est. [Laurence E. Fritsch]

Bisous sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clotilde

avatar

Nombre de messages : 711
Age : 47
Localisation : Seine et Marne
Date d'inscription : 24/12/2005

MessageSujet: conserver son honneur et rester attentif aux signes   Dim 21 Mar - 13:44

Coucou Aurélie,

EXCELLENT! TROP FORT !!!
Et bien, quelle synchronicité !!

Le nom "Jourdain" nous revoit bien loin dans nos vies avec tout ce que cela comporte de "vieilles croyances" niveau religion ...
Toujours cette fée du printemps qui nous invite à une RE- naissance!!

Je tiens à signaler tout de même une aventure scolaire, pour faire le lien avec la tienne, concernant Florent cette semaine.
J'étais à St Mandé mardi, lorsque l'école me téléphone à 9h30 me demandant de venir rechercher Florent qui à priori, avait mal à la gorge et pleurait ...bizarre, bizarre ...le matin, je n'avais rien remarqué juste qu'il avait pris un super petit déjeuner ...donc louche pour un enfant malade !
C'est Valérie qui le reprend et l'am, je constate que tout va bien , qu'il semble très heureux d'être traquile à la maison ...
Jeudi matin, retour à l'école où ils devaient tous rester à la cantine ...première crise de Florent à la maison: "je n'ai pas envie de rester à la cantine"...je ne cède pas étant trop occupée en ce moment ...il rentre à l'école et en ressort aussitôt en larmes ... Je l'ai un peu interrogé( et ce dès le mardi) et j'ai alors saisi qu'il y avait 2 soucis: un plus grand qui l'enquiquinait durant les récrés et une dame de la cantine qui les forçait à manger ( et cela, ce n'est pas nouveau)...

j'ameute donc la troupe scolaire, d'autant plus que je suis déléguée des parents d'élèves et que j'en ai marre, comme beaucoup de parents, de la violence qui s'installe désormais dans cette école ... directeur, maîtresse de Florent, la fameuse dame de la cantine, une autre maîtresse et une amie déléguée FCPE et conseillère municipale ( pour l'anecdote cette amie va m'envoyer pour la visite de notre maison un autre conseiller municipal ayant un rôle important dans la communauté juive de Créteil ...toujours le Jourdain !!)...
Je me suis dit que je ne désirais pas céder à la peur de Florent en le reprenant à midi afin de lui redonner confiance...mais par contre je mettais tout en oeuvre pour régler le problème !!
le soir, cela a été chose faite à la sortie de 16h30 ...le directeur a mis la main sur le trouble-fête et ce dernier a été puni ...Florent est ressorti confiant et sans appréhension de retourner le lendemain à la cantine ...
Conclusion: je lui ai expliqué qu'il était très important de parler et de communiquer !

Pour l'histoire, à l'instant où j'écris ce mot, il vient de m'apporter un dessin d'une maison avec 2 coeurs violet au- dessus: il m'a dit que c'était la maison de Vulaines !!!

Alors, Aurélie, puisse ton rv de ce soir avec Mme Jourdain démystifier beaucoup de choses et te faire sentir le coeur léger comme Florent l'a ressenti après son aventure!!
Belle rencontre !! Raconte-nous la vite après !!!

Grosses bises à tous
Clotilde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurélie

avatar

Nombre de messages : 87
Age : 36
Localisation : 91
Date d'inscription : 31/07/2009

MessageSujet: Re: Conserver son honneur et rester attentif aux signes!   Lun 22 Mar - 0:40

Salut à toutes et à tous !

Voilà, je reviens tout juste de chez Mme Jourdain, ma prof de CM1/CM2 !
Alors à chaud :
Première impression : elle fait moins "squelettique" que dans mes souvenirs ou devrais-je dire moins peurs ?
Elle a pris quelques kilos, je pense, ce qui lui donne un air moins sévère. Ou bien, c'est mon regard qui a changé...

Mme Jourdain m'a interpellée : "Alors tu es ingénieur du paysage ? un métier d'avenir en ce moment..."
J'ai donc expliqué brièvement mon parcours : diplôme, embauche, travail 3 ans (j'estime que "travail" est le bon terme), craquage ...et là, re-craquage devant eux : les larmes sont venus toutes seules, impossible de me retenir. La dépression est un sujet encore sensible!
A partir de là, je me suis mise à trembler légèrement et je n'ai pas réussi à le faire passer jusqu'à ce que je m'en aille.

Mr Jourdain, qui s'était éclipsé dans la cuisine, revient avec un gâteau maison et du jus d'orange.
En vous écrivant, je me dis que c'est un peu comme un signe de réconfort.

Nous avons ensuite discuté du métier de prof des écoles : de ses expériences et des miennes qui sont limitées mais importantes (j'ai donné des cours de maths lorsque j'étais au lycée et ma dernière expérience du mois de février dans une classe de CP).

Son mari était très sympathique. Il s'est mêlé à la conversation en donnant son avis en tant que personne ayant travaillé dans le privé à un poste à responsabilité.
Il a pris l'exemple d'une jeune femme qu'ils connaissent : ingénieur en informatique qui ne se sentait pas bien à un poste de direction et qui est donc devenue prof des écoles. Parole rapportée par Mr Jourdain "Apparemment, sa mère lui a dit qu'elle régressait mais elle ne le voit pas comme ça. Elle en est parfaitement satisfaite car elle a gagné en qualité de vie."
A contrario, Mme Jourdain a vu des stagiaires qui n'avaient pas envie d'être prof des écoles et qui avaient présenté le concours car ils étaient au chômage.
Ce qui ne semble pas être mon cas, a-t'elle précisé.
Mme Jourdain m'a dit : si tu as envie de le faire, fait-le! (comme si elle avait suivi le code Chapelle)
Elle me l'a même répété avant de me dire au revoir!

Je ne sais plus comment le sujet est venu sur mes "crises pour entrer en classe". Mr Jourdain a dit : "Ca arrive, et on ne sait pas pourquoi, j'ai vu une émission la-dessus..." Là, je crois qu'il parlait des "phobies scolaires et des enfants très angoissés par l'école". Ces enfants ne savent pas toujours expliquer cette angoisse...(c'est ce que j'ai vu dans une émission) et moi non plus je ne sais pas pourquoi je pleurais et retenais ma mère.
Là, Mme Jourdain émet l'hypothèse que peut-être j'avais peur de ne pas réussir en classe, de ne pas être à la hauteur, en tout cas qu'elle espérait que ce n'était pas à cause d'elle.
Je lui réponds que c'est possible que ce soit la peur de ne pas être à la hauteur, en tout cas c'est ce qui m'a incité à poursuivre mes études "pour faire plaisir à mes parents".

C'est en vous écrivant ses mots que je me revois devant la classe avec Mme Jourdain et ma mère qui me demandent ce qu'il y a, pourquoi je ne veux pas aller en classe et je me vois dire : "je ne vais pas y arriver!"
L'histoire s'emboîte enfin : c'est de là que vient la phrase fétiche de ma mère durant toute ma scolarité : "fais de ton mieux, c'est tout ce que l'on te demande".

Ah, la thérapie par le forum, ça fait avancer!

A bientôt
Bises

Aurélie Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Conserver son honneur et rester attentif aux signes!   

Revenir en haut Aller en bas
 
Conserver son honneur et rester attentif aux signes!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» LEGION D'HONNEUR
» refus de diversification...comment rester zen
» HONNEUR FIDELITE
» Le Président d'Honneur de notre forum
» Accès gratuit à la base de la Légion d'Honneur jusqu'à MARDI

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
REINCARNATION & PSYCHO-GENEALOGIE :: FORUM :: REPORTAGES ou TEMOIGNAGES d'EXPERIENCES VECUES ..........-
Sauter vers: