REINCARNATION & PSYCHO-GENEALOGIE

Nouvelle méthode pour RETROUVER et DECODER ses vies antéreures grâce à la psycho-généalogie, à la psycho-étymologie et à la science des symboles
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 ORACLE de DELPH-INE traduit par Béatrice

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1291
Age : 60
Date d'inscription : 22/10/2005

MessageSujet: ORACLE de DELPH-INE traduit par Béatrice   Dim 23 Nov - 14:31

Comment j'ai rencontré Béatrice

JOURNAL de BORD tenu depuis le 24 mai

Tout a commencé le dimanche 9 mars 2008, j’étais employé
au salon du bien-être (Spa) comme hôtesse pour rendre un
service à un ami, Jean-Michel F, qui venait de créer vient de
créer sa société de cosmétiques naturelles !

Une cliente se présente au stand pour demander où Jean-Michel
se procure son huile d’argan. Comme il est déjà occupé avec
une autre cliente je fais patienter cette dame qui après
quelques échanges me donne son nom qui apparaît sous
le pseudo de Loreilei sur le forum. Au final nous avons
sympathisé et échangé nos coordonnées en prévision
de se revoir.

Après quelques échanges de mails, Loreilei m’invite chez elle
pour déjeuner le lundi 19 mai 2008. Nous nous trouvons
énormément de points en commun notamment dans tout
ce qui concerne le développement personnel et les thérapies
et c'est à ce moment là qu'elle me parle de Béatrice Chapelle.

Curieuse de tester à mon tour la thérapie coaching de B. Chapelle
le même jour, de retour chez moi, je prends rendez-vous avec elle
pour le 24 mai 2008.

B. Chapelle au téléphone me demande de m'enregistrer sur
son forum afin que je me familiarise avec ce qu’elle appelle le
code chapelle. J’ai donc lu et pris des notes, notamment sur les
mots qui ont une résonnance négative en faisant une fiche pour
essayer de les retirer de mon vocabulaire.

Le mot « travail » que j’emploie à toutes les sauces est vraiment
celui dont je vais avoir le plus de mal à remplacer.

Mais ce code me parle vraiment et j’y adhère complètement que
j’ai hâte de rencontrer Béatrice. Il s'avère que je suis en thérapie
depuis plusieurs mois avec une psychologue et je décide de
la joindre afin d'annuler tous mes autres rendez-vous.

Le trajet de 3 heures aller/retour devenait insupportable et de
plus le prix des séances et le rythme me plongeaient dans des
difficultés financières. Petite anecdote : j'avais demandé à
Madame Muller d'espacer nos séances pour les raisons
notées ci-dessus et elle me répondit que pour régler mes
futures séances je n'avais qu'à prendre un crédit,
angoisse supplémentaire pour moi.

Vous comprendrez pourquoi j'annule mes rendez-vous.
De plus ce qui me dérangeait c’est que lorsqu’elle partait en
vacances, Là nous pouvions comme par miracle espacer les
séances de 3 semaines... mais quand je lui demandais de le
faire pour régler mes soucis financiers, elle répondait que cela
lui semblait difficile et qu’une séance par mois cela ne valait
pas le coup !

En fait, au départ j'étais allée la voir pour faire un
cheminement concernant ma généalogie et en 6 mois
de temps nous n’avions pas encore abordé le sujet.

Quand je lui en avais demandé la raison, elle m'a répondu
qu’il fallait débroussailler d’abord le psychologique !
Comme Loreilei m'a expliqué que Béatrice Chapelle
pratiquait la psycho généalogie, je n’avais
plus d'intérêt à consulter Sylvia Muller.

Comme par hasard je n'arrive pas à la joindre, je lui
laisse donc un message sur son répondeur.

Le vendredi 23 mai après-midi je suis au boulot, je reçois un
message d'elle sur mon répondeur qui dit : que nous pourrions
trouver un arrangement, du genre, qu'elle me ferait crédit...
que pour cela, il fallait que je vienne en discuter de vive voix
chez elle... et qu’elle ne me ferait pas payer la séance !

Ce message me dérange, car je n’ai pas envie de faire des
séances à crédit et surtout elle ne semble pas entendre mon
désir d'arrêter ! Pour une psy c’est gênant de ne pas
savoir ECOUTER !

Sur le site il est question d’un questionnaire, je propose donc
à Béatrice de le remplir avant notre rencontre :

A SUIVRE

_________________
Avec PLAISIR tu fusionneras, quand "CODE CHAPELLE " tu appliqueras

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1291
Age : 60
Date d'inscription : 22/10/2005

MessageSujet: Re: ORACLE de DELPH-INE traduit par Béatrice   Dim 23 Nov - 14:49

Voici mes réponses :

Votre prénom et votre date de naissance.
Delphine née le 16 septembre 1971

Indiquez votre profession ! ou future !ou ancienne
si vous n’êtes plus en activité, indiquez la raison !

Au départ de mon activité professionnelle j'étais secrétaire
de direction (mes études) puis télé opératrice et maintenant
superviseur sur un plateau téléphonique.
Je suis au Pari Mutuel Urbain depuis juin 1994 et j'y ai
exercé ces trois professions.


Date du permis de conduire
25/10/1991

Prénom du mari ou conjoint ou ami !
Ex Mari, Jean-Philippe rencontrés en juillet 1991

Date de naissance !
27 octobre 1966

Date de son permis de conduire !
28 décembre 1984

Date de mariage (s’il y a mariage) ! Et date de divorce (idem)
mariés 24 septembre 1994 et divorcés le 15 mars 2005

ENFANTS :
Indiquez leurs prénoms et leur date de naissance !
William : 20 septembre 1998
Jade : 23 mars 2002

Indiquez fausses couches ou avortement ! Ou enfant décédé !
Non

Adresse de votre domicile, c'est-à-dire juste le nom de la rue !
Avenue du Général de Gaulle

Indiquez le Nom de deux écoles dans lesquelles vous êtes allé !

Maternelle et primaire : ANDRE Malraux

Notre Dame de Sion puis Saint Louis Saint Clément

PARENTS :

les prénoms de vos parents et leurs dates de naissances
Maman : Nicole née le 10 mars 1947
Père : Gilbert né le 21 février 1946

Nom de la RUE de leur domicile ! Ou dernier domicile connu !
Maman : rue Charles de Gaulle
Père : rue du Mée

Indiquez quelle Profession ils exercent, ou exerçaient-ils !
Maman : secrétaire générale de mairie
Père : paysagiste

Date de mariage de vos parents !
le 29 janvier 1971,
résidence séparée le 20 septembre 1972
et divorcés le 25 avril 1971


Prénoms de vos demi-frères et sœur, et dates de naissance !
(pas le même père)
Anne née le 23 juin 1977
Renaud né le 13 novembre 1981
Sylvain né le 11 juillet 1989

GRANDS-PARENTS PATERNELS :

Les prénoms de vos grands-parents paternels +
Dates de naissance ( + de décès )
Raymonde née le 28 mars 1922 et
décédée le 13 décembre 2003
Aristide né le 13 février 1913 et décédé le 17 février 1999

Nom de la RUE de leur domicile ! Ou dernier connu !
Rue Edita Morris

GRANDS-PARENTS MATERNEL

Les prénoms de vos grands-parents maternels +
Dates de naissance (+ de décès)
Henriette née le 27 février 1926
André né le 3 juillet 1924 et décédé le 20 ou
le 22 décembre 1998

Nom de la rue de leur domicile !ou dernier connu !
Rue CONSTANT ANDRE

titre de votre film préféré, et titre de celui que vous
n'aimez pas ! Important !!!
Préféré : Nuit blanche à Seattle de Nora Ephron

Je n'aime pas : Signes de Night Shyamalan
- Citez un ou deux prénom(s) que vous préférez et celui
(deux) que vous n'aimez pas

Prénoms préférés : Jade, Agathe, Antoine et Corentin

Je n'aime pas : Stéphanie et Karine

- citez votre héros d'enfant, ou conte, ou dessin animé !!!

Ou le jeu préféré !!!
(1 réponse ou plus très important !!!)

Le petit Chaperon rouge, Cendrillon.

Citez vos plats préférés et ceux que vous détestez !!!!
Préférés : Pot au feu, poule au pot, blanquette,
osso bucco.


Détestés : les abas (tripes...), langue de bœuf, andouillette,
choux de bruxelles, macédoine et betteraves.


Si vous étiez un animal, vous seriez :
un dauphin

A l’inverse, lequel, n’aimeriez-vous pas être :
un serpent

Si vous étiez une fleur, vous seriez :
rose blanche

A l’inverse, laquelle, n’aimeriez-vous pas être :
mimosa

Si vous étiez un conte lequel seriez-vous :
Cendrillon

A l’inverse, lequel n’aimeriez-vous ne pas être :
aucune idée

Quel personnage célèbre dans l’histoire du monde,
qu’il soit homme ou femme prendriez-vous comme modèle
de courage, d’honneur etc….
Mère Térésa et Jeanne d'Arc

A l’inverse quel est le personnage qui vous touchera par
son manque de courage etc…..
je ne sais pas

Décrivez en quelques lignes assez détaillées vos problèmes
actuels, concernant la santé , l’argent, l’amour, vos doutes ...

"Actuellement je vois une psy, un kinésiologue et un médecin
qui fait l'étiomédecine afin de me sentir mieux, comprendre
mes blocages face aux évènements de ma vie et résoudre
des règles douloureuses et hémorragiques.
Or je dépense des fortunes avec ces thérapeutes et j'ai le
sentiment que mon évolution personnelle est toujours
identique et que tout se fait en force et dans la douleur.

J'exerce un job qui ne me plait pas mais je tiens car j'ai
deux enfants à élever. Je ne supporte plus l'ambiance,
mon responsable hiérarchique direct et mes collègues.

Après mes jours de repos quand je dois y retourner, je
dois me faire violence... Je ne pense pas que je vais
tenir longtemps. Parfois, les fins de mois sont difficiles
et après mon divorce j'ai eu des soucis financiers et je
ne veux plus revivre ça.

Depuis mon divorce, j'enchaine déception amoureuse sur
déception amoureuse. Le dernier en date, au bout d'un mois
ne m'a même plus donné signe de vie ! Il y a un homme
instable émotionnellement, immature : c'est pour moi !
J'aimerai tellement rencontrer un homme avec qui je
vivrai une relation amoureuse dans le respect, la confiance,
le partage et l'amour pour construire une vie de famille.

Je me sens tellement seule...

J'ai beau savoir que j'attire à moi ce que je dégage, je ne sais
plus quoi faire pour que ça s'arrête et que je vive en paix avec
moi même, avec mon entourage.

Que tout coule dans la joie... J'ai le sentiment d'être dans
un gouffre et j'ai beau m'accrocher et remonter les parois,
je glisse et je retombe.

En effet, j'enchaîne des périodes où j'ai la force de me battre
et d'autres où je n'ai pas le moral ni de forces. Je peux dire
qu'en ce moment je suis dans la phase où je pleure tout le
temps et je suis lasse et très fatiguée.
Mais je dois m'accrocher !

_________________
Avec PLAISIR tu fusionneras, quand "CODE CHAPELLE " tu appliqueras

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1291
Age : 60
Date d'inscription : 22/10/2005

MessageSujet: Re: ORACLE de DELPH-INE traduit par Béatrice   Dim 23 Nov - 14:53

Me voici donc le samedi 24 mai 2008 à 15h30, heure de mon
rendez-vous avec Béatrice. Je ne suis pas très à l’aise de me
retrouver à attendre devant une caserne de gendarmerie car
les militaires ou la police, ce n’est pas trop mon truc !

Béatrice m’offre un thé et nous commençons l’entretien.
Elle me dit que c’est elle qui prendra les notes afin que
je reste concentrée et que j’écoute.

Nous examinons mon questionnaire et commençons par
mon ex mari.

Voici ces notes :
Jean-Philippe : l’ami des chevaux
Rouesne : la roue

Permis de conduire : 25 octobre
Il est en relation avec Stéphanie qui est née un 26/10
et lui un 27/10. Or Stéphanie un des prénoms
que je n'aime pas.
Regardons de plus près permis de conduire 25/10 et date
de naissance de Stéphanie et lui.

Nous enchainons avec le titre du film que je n’aime pas
« SIGNES » et je précise à Béatrice que les extra
terrestres me dérangent et non le fait qu’il y ait
des signes :
Extraterrestres du film = « signes »….

EXTRA = HORS

Ordinaire => hors du commun des Mortels

Le film me renvoie à une image où j’ai peur
d’être EXTRAORDINAIRE… surtout quand on
est maman…

En résonnance avec le film que j'aime "Nuits blanches à Seattle"
Béatrice me demande si j’ai des soucis de sommeil
et je lui réponds par la négative.

Aussi dans la foulée elle me demande quel souvenir j’ai
de mon grand-père maternel ANDRE.

Je lui réponds que je le vois comme quelqu’un de colérique
c'est-à-dire qui se met facilement en colère.

Le souvenir, quand j’ai environ 7 - 8 ans je suis terrifiée
à l'idée de le voir exploser lors des réunions de famille
comme il savait si bien le faire.

Regardez à quel point il était intransigeant, il a rejeté sa
propre fille, ma mère, quand celle ci a divorcé de mon père.

Elle a été recueillie par sa propre belle-mère Raymonde,
la mère de mon père c'est-à-dire sa belle famille.

Béatrice me montre que moi même j'ai divorcé et mes
parents viennent chercher mes enfants à la sortie de l'école.
Je suis en très bon terme avec eux.

Nous revenons à mon grand-père maternel :
ANDRE est donc le prénom du Papa de Maman et
il s’avère que Maman a eu un premier enfant mort né
d’un premier mariage !

Ce premier mari s'appelait lui aussi ANDRE !

Béatrice me pose des questions concernant cet enfant mort né.
Il faut savoir que maman s'est mariée enceinte à 17 ans
avec André. Ensuite elle a divorcé rapidement après la
mort de l'enfant.

Elle rencontre Gilbert, mon père et son deuxième mari aux
environs de 22/23 ans et se séparent de lui le 20 septembre
1972 quand j'ai un an. C'est étrange Béatrice me fait remarquer
que mon fils William est né un 20 septembre.

Petit clin d'œil je dis à Béatrice que j'avais remarqué que
mon divorce prononcé un 15 mars correspondait avec le
mariage de ma sœur un 15 mars.

A SUIVRE ci-dessous

_________________
Avec PLAISIR tu fusionneras, quand "CODE CHAPELLE " tu appliqueras

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1291
Age : 60
Date d'inscription : 22/10/2005

MessageSujet: Re: ORACLE de DELPH-INE traduit par Béatrice   Dim 23 Nov - 15:05

PREMIERE DEMARCHE

Béatrice insiste sur l'importance de découvrir le nom du premier
mari et celui de l'enfant mort né inconnu et dont maman fait
tout pour cacher l'existence.

Elle refuse que qui que ce soit aborde le sujet et elle devient
agressive aussitôt comme son père.

Pour ceux qui connaissent Béatrice vous vous doutez de ce
qu'elle va m'obliger à faire.

Aller à la mairie pour demander un extrait de date de naissance
pour un enfant qui serait né entre telles dates.

Je lui réponds qu'il va y avoir une légère difficulté car la
personne qui s'occupe de l'état civil à la mairie c'est une
connaissance de maman qui a pour responsable ma tante
Annie, petite sœur de maman. Aie, aie, aie...

Tout le monde se TAIT dans cette famille, personne ne
dit MOT.
Ouille, ouille, ouille....

Donc Béatrice me rétorque pas de panique nous allons
aborder les choses autrement.

Comme j'ai le nom de famille du fameux André F. (premier
mari de maman) nous allons avec Béatrice sur internet chercher
ses coordonnées téléphoniques.

Nous en trouvons un certain nombre et Béatrice me prépare
un speech écrit pour lui donner la réplique au téléphone :
"Je me présente, je fais mon arbre généalogique !
Je suis la fille ainée de Nicole C... et j’ai découvert que vous
avez été marié avec ma mère ! Je sais que vous avez eu un
enfant qui est mort né ! Mais ma mère refuse absolument de
m’en parler !
Il s’avère que mon 1er enfant est né avec des malformations
et je voulais avoir des renseignements sur la mort de cet
enfant inconnu, afin de pouvoir comparer s’il n’y a pas de
problèmes génétiques dont serait porteur le côté maternel !
Ma mère refuse de dire quoi que ce soit !
Je ne sais absolument rien et j’ai peur aujourd'hui
pour mon enfant !

Je ne sais ni son prénom et ni ce qui s’est passé !
Pourriez-vous m’en apprendre plus !



Personne ne répond au téléphone. Aussi, au vue de mon air
TERRIFIE Béatrice me propose que lorsque que je le ferai
chez moi, je l'appelle d'abord, je la garde en ligne et en
simultané j'appelle sur une autre ligne le fameux André.

Sinon demander à un de mes proches d'être présent chez moi
à ce moment là.
Alors je crois, que je me sens de l'appeler toute seule et
d'appeler Béatrice ensuite.

Reprise du questionnaire, nous parlons ensuite de films et de
ma dernière relation sentimentale qui a échouée avec Krishna.

Béatrice m’explique que culturellement j’ai une personnalité qui
fait peur à un homme indien et que très certainement Krishna
a eu peur !
Indiana Jones et le Temple Maudit =>
les Pierres de JADE – AGATE – AMBRE… (Krishna).

Prénoms féminins que j’aime. "Ma fille s'appelle Jade".

A plusieurs reprises Béatrice me demande si je sens ce
qu’elle me dit ! Oui je ressens bien ses paroles !

Elle me parle aussi d’elle, de son passé. Que tout ce qu’elle
transmet, elle l’a déjà expérimenté sur elle.

Ensuite j’exprime mon sentiment par rapport à ma psy
Sylvia Muller et je lui fais écouter le message sur mon
répondeur.

Béatrice me prépare un courrier pour elle,


DEUXIEME DEMARCHE :


" Madame,
J’ai décidé de stopper notre collaboration parce que cela me
revient trop cher aussi bien en temps qu’en argent !
Aussi je vous demanderai d’annuler nos prochains rendez-vous.
Merci pour tous ces mois d’accompagnement.
Recevez mes salutations distinguées."


A 19h30 nous concluons par les démarches à essayer :

- Courrier à Mme Muller
- Indiana Jones, le film à voir ou à revoir
- Mr F. André à lire… le courrier au téléphone.
- Farfouiller chez les proches de maman pour info
- Voir mairie bébé
- vis à vis de Jean-Jacques, Béatrice me dit de l'humour et me
donne la phrase suivante à dire « Alors, pas de sourire !
"On ne dit pas bonjour aujourd’hui !… »

Je suis vidée, j’ai un peu de mal à me concentrer à la fin !
Béatrice me demande si ça va pour l’heure ?

Je réponds que je dîne avec ma sœur et elle me demande si ça
va aller que je ne serais pas trop en retard : non et si ça pose
un souci et bien je n’irai pas ! Par contre je lui demande conseil
car parfois avec ma sœur c’est un peu tendu sur certains sujets…

Béatrice me propose de lancer la discussion sur le dernier
Indiana Jones…
Nous nous séparons et Béatrice me demande de la tenir informé
de mes progrès.

Dans la voiture, je fais des « rots » comme si j’étais en
train de digérer !

Ma sœur m’appelle pour me demander dans combien de
temps je viens : pas avant 1 bonne heure !

Elle répond « super » car ils sont encore en course et que je
prenne mon temps. Par conséquent, je ne suis pas stresser
pour venir chez eux ! Je vais pouvoir passer chez moi, me
doucher, me détendre !

A la maison j’en profite pour faire la lettre à Sylvia Muller comme
je passe devant le centre de tri postal pour aller chez ma sœur,
je posterai la lettre.

Je change juste à la fin par « cordialement » au lieu de
« Recevez mes salutations distinguées ».

Le dîner est assez tendu car nous échangeons sur le bio, une
autre façon de s’alimenter et ma sœur est très hermétique
sur le sujet ! Fatiguée je rentre me coucher dès le café servi.

Suite à venir (nous sommes dimanche 23 novembre, et je dois aller bosser).

_________________
Avec PLAISIR tu fusionneras, quand "CODE CHAPELLE " tu appliqueras

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1291
Age : 60
Date d'inscription : 22/10/2005

MessageSujet: Re: ORACLE de DELPH-INE traduit par Béatrice   Ven 28 Nov - 0:12

Suite…

Le dimanche 25 mai 2008 à 20h20 :



Alors que je regarde le film Le Temple Maudit d’Indiana Jones, je
mets sur pause et j’ai le courage d’appeler André F. Je suis effrayée
mais je me dis plus vite ce sera fait et plus vite je serais
débarrassée !

Une femme répond et je lui demande de parler à André F, elle
me le passe et je commence à lire le courrier préparé par
Béatrice.

Il me répond que ce n’est pas lui et qu’il y a d’autres « F » dans
le département ! Il me conseille de continuer mes recherches
car il n’a jamais été marié avec Nicole C (ma maman).
Je suis contente car j’ai eu le courage de le faire et en fait ce
n’était pas si sorcier !

J’appelle ensuite Béatrice qui me demande de poursuivre dans
ce sens et nous regardons ensembles sur internet tous les F. André
de l’Ile de France (il y en a cinq !).

Si je ne trouve pas ensuite je prendrai les départements
limitrophes.
Je peux aussi demander des renseignements sur les forums de
site de généalogie : genealogie.com, geneanet.com…

Je m’inscris donc sur genealogie.com en expliquant que je
recherche un André F, marié avec ma mère et avec qui il a eu
un enfant mort né.


oooOOooo



Le lundi 26 mai 2008 :


A 13h30 en sortant de mon travail, je passe chez mes parents
(absent car partis en voyage) afin de récupérer la pochette où
il y a les éléments que ma mère conserve sur sa vie.
Puis je regarde le dernier Indiana Jones.

Je rappelle Lorelei qui m’a laissé un message sur mon portable. Or,
elle est perdue dans Paris… Elle est sur une mission et ne trouve pas l’adresse ! Je l’aide donc à trouver son chemin.

Ensuite, j’appelle les 5 autres F. André de l’Ile de France mais sans succès. Sauf un à qui je lis aussi le courrier mais ce n’est pas lui.

En outre, je prends de l’assurance et ça devient facile d’appeler !
Dans la pochette de ma Maman il y a un courrier d’un René F à
Liverdy, oncle d’André F., qui explique la mauvaise conduite de
son neveu.

Je retrouve ses coordonnés et je l’appelle. Il ne se rappelle plus !
Dans ma tête je pense je n’ai pas fait tout ça pour que ce Monsieur
ne se rappelle plus !

Je suis prêt du but alors je vais lui rafraichir la mémoire !

Je lui dis que je ne comprends pas car j’ai un courrier de sa main
qui dit qu’il est l’oncle de cet André F. et je commence à lui lire le
courrier !

Surprenant, la mémoire lui revient ! Il me dit que c’est le fils ainé
de son frère, un marginal. Décédé après avoir eu un accident de
voiture où il est resté handicapé.
Il est venu aux 18 ans de sa fille avec sa deuxième femme et s’est
très mal conduit en traitant tout le monde de bourgeois. Son frère
s’est suicidé à 19 ans ! Sa mère Raymonde vit à Marles, rue Olmer
mais il est fâché avec elle en raison d’histoires de famille à propos de successions. Par contre il ne se souvient pas d’un enfant, ni d’une grossesse.

Il me conseille donc d’aller à la mairie où ils vivaient pour que je
retrouve l’acte de naissance car il a déjà fait ce genre de démarche
pour la fille de son épouse.

Pour finir, il transmet ses amitiés pour ma Maman car il l’aimait
beaucoup. Je lui dis que ça ne va pas être possible car je fais ces démarchent sans en parler avec elle pour ne pas raviver des
souvenirs douloureux.

Je suis super contente d’avoir réussi à savoir tout ça !

Je ne trouve pas les coordonnées téléphoniques de Raymonde F.

J’appelle Béatrice pour faire le point et je dois le lendemain essayer
de récupérer l’acte de naissance en donnant les coordonnées d’une
de mes amies pour que ma tante ou la dame de l’état civil ne me
reconnaissent pas.

_________________
Avec PLAISIR tu fusionneras, quand "CODE CHAPELLE " tu appliqueras

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1291
Age : 60
Date d'inscription : 22/10/2005

MessageSujet: Re: ORACLE de DELPH-INE traduit par Béatrice   Ven 28 Nov - 0:31

Le mardi 27 mai 2002 :


J’ai fait la photocopie des documents du dossier de ma mère et
je l’ai remis à sa place.
J’en profite d’être chez elle pour continuer à fouiller partout pour
voir si je ne peux pas trouver le livret de famille de son mariage
avec André F car il ne figure pas dans le dossier !
En vain, il a disparu !

En réfléchissant, je me dis : « après tout ! Je vais directement
appeler ma tante Annie au moins je serai fixée ! »

Donc je l’appelle à la mairie et je lui demande un extrait d’acte de naissance de ma Maman en prétextant que j’en ai besoin pour faire
mon arbre généalogique.
Et j’ose lui parler du bébé que ma mère a eu avec André F.

Ma tante me demande si ma mère est au courant !?

Elle est au courant que je fais mon arbre généalogique c’est tout.
En effet, je lui ai déjà parlé de cet enfant quand j’étais enceinte
de Jade et elle ne veut absolument pas me parler de ce sujet !
Je comprends que c’est un sujet douloureux pour elle c’est
pourquoi je recherche les éléments à côté.

Annie me dit qu’elle était jeune à l’époque et que la version donnée
était qu’il était mort car elle avait le bassin trop étroit ce qui est surprenant car après elle a eu 4 enfants sans difficultés !

Mais, elle se souvient que son époux était violent et elle pense
que c’est pour ça que ça c’est mal passé. Tu peux aller voir ta grand-mère qui pourra t’en dire plus !

Je lui demande si elle sait où cet enfant est né ?
A Tournan me dit-elle mais elle ne pense pas qu’il y ait une trace.
De plus la mairie ne voudra jamais me donner l’acte s’il existe !

Je lui réponds que s’il est sur le livret de famille automatiquement
il y a un acte de naissance ! Je vais donc me renseigner !
Je suis très satisfaite d’avoir dépassé ma peur et pu appeler
directement ma tante !

J’ai ensuite un point avec Béatrice :

En moi Béatrice me fait prendre conscience à la réponse de
ma tante Annie (demande à grand-mère elle t’en dira plus !)
que je suis encore sous la coupe de quelqu’un quand
je réponds : elle m’a donné le droit alors je peux y aller !

Ce comportement de moi même me fait réaliser à quel point
je suis sous l’emprise magnétique de mon éducation d’enfant.
D’où mes différents rapports de force intérieur entre ce passé,
ce vécu et le fonctionnement d’aujourd’hui d’adulte d’où les mots
combats, affronter,… aux rapports de force.

Par ces différentes démarches Béatrice fait en sorte que je me
dégage progressivement de l’emprise éducative parentale et donc des croyances populaires.
En exprimant mes mots (maux) à l’extérieur et à haute voix,
je me libère de l’intérieur voire je me soulage (SOUS L’AGE).

Code Chapelle : gymnastique émotionnelle par des exercices
pratiques et concrets.

Hier soir, j’ai commencé par appeler « X » F. les tripes en compote
et au fur et à mesure de l’exercice « d’appeler », j’ai pris de
l’assurance, je devenais Adulte et commençais à maîtriser.
Donc le lendemain, je reprends le téléphone et appelle Annie,
ma tante, qui va me parler et me « conseiller » d’aller « appeler »
ma grand-mère.

-Déprogrammation éducative => démystification. Enlever le mythe
mais aussi le mystère qui me rend prisonnière.
-Aller voir ma grand-mère.

Malédiction dans la famille : Rue Constant André (c’est la rue où
vivent mes grands-parents maternels) => André constamment : perpétuer, répéter, cyclique. => Ré incarnation.

Le 5 novembre = Sainte Sylvie (Forêt) = divorce d’André F et Nicole C.
J’allais voir Sylvia Muller (la psy) pour mes règles douloureuses et hémorragiques. Muller = Meunier.

Le meunier va chercher le Blé, l'orge, etc...!Or, le nom de famille
d'ANDRE correspond à une céréale ....

Ma grand-mère doit me parler de mon grand-père !
Saint Constant se fête trois jours après le 20 septembre, qui est la date naissance de mon fils........

Sylvain (= Sylvie) mon frère né le 11 juillet le jour de la
Saint Benoit = benoît qui signifie « Bien dire les choses ».

Exemple pris par Béatrice : l'Histoire de la grand-mère et du petit chaperon rouge ( que je suis )
=> pas mangé par (la galette, lapsus de ma part) le chasseur !

- aller voir ma grand-mère et lui apporter des chouquettes ou
niflettes.
( ses gâteries préférées)

Phrase à prononcer : « J’ai grandi, j’ai découvert la vie, je change
et j’en ai envie ! »

Conclusion :
J’attire à moi des hommes qui me voient comme un
enfant et idem dans le milieu professionnel !
Si je dégage quelque chose de différent, les gens seront différents.



Mission 1 : mercredi 28 mai 2008.
Aller chez ma grand-mère en lui apportant des chouquettes.
Pas dévoré par le loup => ancienne histoire( ne pas me laisser
intimider , "mordre" blessée par ma GRDmère ).

Lui dire : J’ai grandi, je change, j’en ai envie !

Lui demander de me parler de mon enfance, l’enfance de ma Maman,
de mon grand-père et la sienne avec des photos pour faire mon
histoire, pour que William et Jade gardent le souvenir de leurs
arrières grands parents.

Qu’ils puissent savoir, surtout qu’ils n’ont pas connu Pépère.

Et pour finir : comme je suis en train de faire des recherches
j’ai appris que Maman avait eu un bébé lors de son 1er mariage :
est-ce que tu as des souvenirs ? Annie m’a conseillé de te
demander.

Etre dans la douceur !

Je demande ensuite à Béatrice comment faire samedi soir car je dois
voir Krishna (mon dernier ami dont je n’ai plus de nouvelles) à l’anniversaire des personnes qui nous ont présentés.
Je lui lis le courrier que je lui ai déjà adressé :

Bonjour Krishna,

Quand j'ai commencé à ne plus avoir de tes nouvelles, j'ai voulu
t'écrire et puis sur les conseils de Céline j'ai laissé tomber :
"laisses le revenir à toi ! Tu ne vas pas te rabaisser ....!"

Or je m'aperçois aujourd'hui que j'aurais dû le faire et écouter
mon instinct mais il n'est jamais trop tard !

En effet, depuis le début de notre relation je me laisse guider et
coacher par Céline en oubliant qui je suis vraiment ! De sa part, ça provient d'un bon sentiment : faire que ça marche entre nous !

Mais je m'aperçois en prenant du recul aujourd'hui que je deviens
passive face à notre relation, à toi et à moi et que je m'oublie !
Sachant que j'ai pour habitude de me gérer seule et dans faire
qu'à ma tête !

C'est très gentil à Céline et à Fabrice de nous avoir mis en contact
mais ça doit en rester là et tout le reste c'est à nous de le gérer !
Que ça fonctionne ou pas ! En tout cas c'est mon sentiment.

Par conséquent, j'ai décidé de dire stop et de le faire à ma façon maintenant !
Je suis vraiment dans l'incompréhension que d'un seul coup plus
de news ! J'aimerai que tu me dises pourquoi et comprendre
ce qui se passe.
Depuis mon dernier message et face à ta non réponse, je suis
passée par des stades de colère : "je me suis encore fait avoir !",

de craintes : "il lui est arrivé quelque chose de grave !", de
peine et de chagrin. Mais le sentiment que j'éprouve le plus
s'est cette incompréhension car je n'avais pas le sentiment que ça se passait mal !?

Tes actes qui m'avaient beaucoup touchés comme le fait de
m'inviter à une soirée, au jet-ski, au baptême de tes amis le
22 juin et où j'ai pris mes dispositions pour faire garder mes
enfants, etc.... me laissaient penser que nous nous inscrivions
dans une relation dans le temps et de partage... Mais je me suis
certainement trompée ! Il est vrai que je réagis par rapport à ma
propre sensibilité.

Je tenais aussi à te dire que le fait d'avoir journellement des
nouvelles de toi me rassure même si c'est furtif (un coup de fil
de 2 mn, un message...), et me donne du baume au cœur !

Le tort que j'ai eu c'est de ne pas avoir engagé la conversation
afin de clarifier les choses et de ne pas t'avoir exprimé ce que
j'attendais vraiment d'une relation. C'est-à-dire basée sur la
confiance et le respect, teintée d'une communication, à partager
des moments de vie en l'enrichissant de la personnalité des deux
protagonistes et en prenant le temps de se connaître et de
construire petit à petit une vrai complicité.


Et toi, qu'attends-tu d'une relation amoureuse ?

Puis, d'un seul coup je reçois ton sms où tu souhaites faire
un break et que tu ne sais plus où tu en es.

Je ne suis pas idiote et je l'avais compris !

Mais là sans explications sachant que c'est une décision qui
t'appartient et que tu décides seul.

Or dans une relation nous sommes deux et je ne suis pas
d'accord de subir des décisions que tu prends seul !

En face de toi, je suis un être humain !
Ce qui veut dire que j'éprouve des sentiments qu'ils soient
positifs ou négatifs.

J'attends de l'autre de la communication. Je suis suffisamment
dans le respect pour pouvoir tout entendre. Après j'accepte ou
pas ce qui me convient mais seulement il faudrait que je puisse
le savoir !
Il n'y a rien de pire à vivre pour moi que d'être dans le floue !
C'est pourquoi, je suis triste que notre relation prenne cette
tournure même si je respecte ton choix.
Par contre, si tu arrivais à me parler et à me dire pourquoi, je
pourrais comprendre...

Sincèrement
Delphine

_________________
Avec PLAISIR tu fusionneras, quand "CODE CHAPELLE " tu appliqueras

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1291
Age : 60
Date d'inscription : 22/10/2005

MessageSujet: Re: ORACLE de DELPH-INE traduit par Béatrice   Ven 28 Nov - 0:41

SUITE de mon journal de bord

PS : le prince charmant se serait-il transformé en crapaud !?

-Il a eu peur me dit Béatrice.

LECONS à retenir
- Le mot « Respect » à bannir =>il est passe partout !
Je veux que les autres me respectent mais les autres me respecteront
que de la façon dont moi, je me respecterai !

- J’EXPRIME MON SENTIMENT AFIN D’ETRE CLAIRE AVEC MOI MEME
PAR DES ACTES => DEMONSTRATION.

Remplacer par DIGNITE INTERIEUR, HONNEUR.

- Toujours être dans la souplesse, le sourire !
- « Partager » = diviser en part mais pas forcément en parts
égales ! Remplacer par ECHANGE (même valeur).
Ex : participer à un repas.

CHAQUE RENCONTRE EST UN CADEAU/PRESENT ECHANGE -
phrase de Béatrice à retenir. (Nouvelle expression à utiliser,
sans modération !)



Dire à Krishna samedi lors de l’anniversaire de Fabrice (prénom qui signifie Forgeron) :
Chaque rencontre est un cadeau échangé merci à toi Krishna
d’exister, grâce à toi j’ai pu expérimenter une autre vérité !

Je parle à Béatrice de Philippe B, petit ami avant Krishna, qui vient de
me recontacter par sms afin que nous nous rendions nos livres
respectifs.

Je n’ai pas répondu et je prends le temps de réfléchir comment lui
rendre son livre « Le Kybalion » car la dernière fois où je lui avais demandé de ses nouvelles par sms, il ne m’avait pas répondu !


Béatrice m'apprend, que le cerveau d’un enfant finit son
développement à 24 mois !
Par conséquent comment fait-il pour vivre jusqu’à cet âge !?
Il ne peut pas réfléchir ou PENSER ....

Ce sont les émotions, l'instinct de conservation qui lui permet de se maintenir en vie ....
Sinon il maîtriserait la MARCHE, la parole voire ensuite plus rapidement
lire, écrire…
D’où le fait que c’est bien les émotions qui gouvernent la vie !
Le mental est « fouteur de merde ! »

Après avoir raccroché rassurée par Béatrice, j’appelle la mairie de Tournan et j’explique à la personne de l’état civil que je recherche
l’acte de naissance de mon frère mort-né que ma mère a eu d’un
premier mariage entre 1964 et 1970. Elle me demande pourquoi
et si c’est pour faire mon arbre généalogique ?

Je lui confirme que oui mais pas seulement car j’ai eu un enfant
avec des malformations à la naissance et je cherche à savoir si
c’est génétique et si mon frère a eu la même chose.
Elle cherche et retrouve l’acte et me dit qu’il est né
le 25 décembre 1964.

Elle me propose de venir chercher l’acte ! Je lui dis que demain
ça peut être possible. Alors comme elle ne sera pas là elle me
prépare le papier pour le lendemain !

_________________
Avec PLAISIR tu fusionneras, quand "CODE CHAPELLE " tu appliqueras

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1291
Age : 60
Date d'inscription : 22/10/2005

MessageSujet: Re: ORACLE de DELPH-INE traduit par Béatrice   Ven 28 Nov - 0:51

Le mercredi 28 mai 2008 :


Le matin, je vais avec mes deux enfants William et Jade faire des
photos avec un photographe professionnel car grâce à des achats
aux Galeries Lafayettes j’ai eu ce cadeau.
Soit dit en passant je ne suis pas très à l’aise à cette séance photo !

J’achète ensuite des chouquettes, pour grand-mère !

Après le déjeuner, je me rends à la mairie de Tournan avant de me
rendre chez ma grand-mère pour chercher l’acte de naissance
de l’enfant F.

Puis je me rends chez ma grand-mère, sur la route je n’arrête pas
de répéter la phrase : « J’ai grandi, je change, j’en ai envie ! ».

Or quand j’arrive il y a trois personnes chez elle alors je ne peux
pas dire la phrase ! Je suis en colère et j’ai le sentiment que Mémère
l’a fait exprès !

Elle me propose que j’aille dans sa chambre pour que je prenne les
dates qui m’intéressent. Je refuse et je lui dis que je préfère voir les photos de famille avec elle ainsi que les dates sur les livrets de
famille.

Nous goûtons et comme ma grand-mère n’est pas disposée à me
donner ce que je veux (les livrets de famille qu’elle n’a toujours
pas été cherchée !)

Je la relance. Enfin, elle sort les albums et les livrets. Je lui propose
de me parler quand j’étais petite, de mon grand-père que mes enfants n’ont pas connu. Mais elle reste muette !

Je me sens impuissante et je recherche un moyen d’en venir au sujet
qui m’intéresse. Je la questionne par rapport aux dates et j’en viens
à Maman en lui disant qu’elle a eu avant moi un autre enfant.
« J’ai peur et l’émotion est bien présente ! »

Elle me répond que cet enfant est mort né ! Je lui dis que je sais
et qu’Annie m’a dit qu’il était né à Tournan. Elle confirme. D’ailleurs,
j’en viens et j’ai l’acte de naissance de cet enfant !

Elle ne pensait pas qu’il y en avait un. Je lui montre. Elle n’est pas
très l’aise, surtout devant ses amies ! Après m’avoir dit ce que je
sais déjà, elle change de conversation !

Quand ses amies furent parties, je me dis enfin je vais pouvoir dire
ma phrase !
Ça m’angoisse à l’idée de la dire et je me sens très mal à l’aise !

Or d’un seul coup ma grand-mère revient sur le sujet du bébé et me
dit qu’elle ne pouvait pas parler devant ses amies et que ce qu’elle
va me dire, elle ne l’a jamais dit à personne !

Elle est la seule à avoir vu cet enfant car le médecin de famille le
Dr Katz l’a contacté pour qu’elle confirme le décès. Elle voit encore
son si jolie visage !
Il n’a pas de bras, ni de jambes et ni de sexe ! Il n’est pas fini mais il
est si beau ! Elle n’a jamais voulu le dire à ma mère pour ne pas
la faire souffrir. Elle me dit que son mari de l’époque était un bon
à rien, violent et elle ne comprenait pas pourquoi ma mère était
attirée par lui ! Elle si belle et si intelligente.

Mais elle a fini par comprendre et elle est revenue chez eux en août
pour aller en vacances à Sète.

Elle n’a pas eu de chance ensuite avec mon père mais elle voulait tellement un autre enfant !

Je me sens tellement mieux que ma grand-mère me raconte tout ça,
plus légère, tranquille !

En l’embrassant pour partir je lui dis la phrase mais au lieu de dire
« j’en ai envie » je dis « j’ai du plaisir » !
J’ai du mal à m’en aller et nous nous mettons à cueillir des cerises
dans le jardin et mes enfants les dégustent avec beaucoup
de plaisir !

Nous partons ½ heure après ! Je suis comme libérée et j’ai le
sentiment que c’est la même chose pour ma grand-mère.
Sur la route du retour je ressens comme il est important de dire
ce que je pense sans peur au lieu de me mettre des barrières.
William dans la voiture me pose plein de questions sur
cet enfant et nous échangeons dessus !

A 20 heures, j’appelle Béatrice pour lui conter cette journée !
Elle me dit que l’enfant est enterré à la fausse commune.
Je lui exprime que je me sens mieux et légère !

Elle me dit que l’histoire se regroupe.

Elle me demande d’écrire comme un reportage tout ce qui s’est
passé depuis notre rencontre.

Tante Annie m’a surprise par son comportement. Des « non-dits »
dans ma famille !
10 janvier : St William, Guillaume.
17 décembre, date du décès de mon grand-père =>
St Gaël = étranger .

Je viens voir Béatrice au moment où l’enfant mort né, sans nom
a été conçu, le jour de la St Donatien (24 mai) donc donner
un prénom à cet enfant. Je dis que ce sera Guillaume.

Dr Katz = le chat. Médecin qui a accouché ma Maman.
Pour Guillaume : aller au cimetière de Tournan, à la fausse
commune (généralement à l’entrée) afin de restituer les
honneurs !
- donner un palais ! (William est né avec une bouche
sans palais, la parole , le mal dit, ou plutôt le NONDIT )

Mettre un petit mot décidé avec Béatrice :
Bonjour enfant sans nom, j’ai choisi le prénom de Guillaume
parce qu’il signifie William et qu’il s’agit de mon enfant que je chéris. Saches que désormais tu vis en nous comme un être extraordinaire
qui fait partie de la famille.


Le lire devant la tombe puis le plier, dire « c’est entre toi et moi »
et je l’enterre.

Jade vient me parler et quand je reprends la communication, avec Béatrice au téléphone, je dis pardon à Béatrice.
Celle-ci me reprend, et me dit de ne plus dire « pardon »
car c’est se juger indigne ou juger l'autre , suivant comment cela est utilisé !


Ma mission = écrire !

_________________
Avec PLAISIR tu fusionneras, quand "CODE CHAPELLE " tu appliqueras

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1291
Age : 60
Date d'inscription : 22/10/2005

MessageSujet: Re: ORACLE de DELPH-INE traduit par Béatrice   Ven 28 Nov - 0:57

Le jeudi 29 mai 2008 :


Je participe à un stage de management sur « Prévenir puis Gérer
les Situations Managériales Délicates » où je suis filmée et je vis très
mal de me voir après avoir été filmée !
En rentrant, j’écris à Béatrice :

Bonsoir Béatrice,

Ce soir, je me sens très triste...
En effet, aujourd'hui j'ai eu un stage de management où j'ai été
filmée et je me suis rendue compte en me regardant que je faisais
des mimiques avec mon visage, mon menton... quand j'étais en
position de stress. Et hier quand nous avons fait la séance photo
avec mes enfants ma fille faisait la même chose.

J'ai donc pris conscience qu'elle m'imitait ! Je ne supporte plus mon
image qui n'est pas naturelle et qui exprime le combat intérieure
que je me livre depuis tant d'années !

De plus, Jade a encore son corps de bébé, des rondeurs...
L'autre jour dans le bain elle m'a dit qu'elle n'aimait pas son
corps et qu'elle était grosse ! Je suis en train de lui transmettre ça !

Et c'est très douloureux pour moi ! Les larmes viennent...

Je n'avais jamais eu de soucis de poids jusqu'à mon mariage.
Deux jours après j'ai commencé à avoir des douleurs dans le
ventre et à prendre du poids, 15 kg en très peu de temps !

Au moment de mon divorce j'ai perdu 10 kg en 1 mois mais je
n'ai jamais retrouvé un poids normal ! J'ai beaucoup de mal
à le supporter ! Je me trouve grosse, moche...

Que faire pour que je retrouve un équilibre et que je l'accepte ?
Que ma poitrine maigrisse ?
De ce fait que ma fille ne véhicule pas mes souffrances ?
Merci à vous
Sincèrement
Delphine





Le samedi 31 mai 2008 :


Je décide d’appeler Béatrice car je n’arrête pas de pleurer et
j’angoisse pour la soirée d’anniversaire de Fabrice où je
reverrai Krishna.
Béatrice me parle du message envoyé l’avant veille :
J’apprends à ne pas me critiquer.
« Tics » montrent que je suis naturelle et que ne joue pas la
comédie !

Ne pas critiquer ma nature !

Je ne m’aimais plus mais je retrouve petit à petit goût à la vie !
Je me redonne du plaisir ! Et mes enfants en auront aussi !

Patience !

Le processus est en route : je Découvre une nouvelle dignité
intérieure, ma vérité que j’ai oubliée émotionnellement.

Je lui dis qu’après notre dernier échange, j’ai pensé à un autre
prénom pour mon frère que ma mère me répétait qu’elle
adorait : Arnaud.

Guillaume = 10/01 et Arnaud = 10/02 => Roue du destin !

C’est la mémoire des cellules, le collectif => tout remonte !
je le prénommerai Guillaume-Arnaud

Je m’autorise, je montre à moi même => l’Enfant a parlé en moi !

_________________
Avec PLAISIR tu fusionneras, quand "CODE CHAPELLE " tu appliqueras

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1291
Age : 60
Date d'inscription : 22/10/2005

MessageSujet: Re: ORACLE de DELPH-INE traduit par Béatrice   Ven 28 Nov - 1:06

Avec Béatrice nous en venons à Krishna, mon petit ami :

Je pense qu’il m’a fuit => qu’il ne m’aime pas !

Krishna m’a fuit ce qui m’attriste voilà ce que Béatrice me dit,
auquel moi-même je n’avais pas pensé.

Béatrice fait exprès d’utiliser le mot « penser ».

D’après Béatrice, Krishna ne m’a pas fuit c’est mon âme qui me
protège parce que Krishna n’est pas bon pour moi.

C’est la loi de la cause à effet ! Prêcher une vérité !

La philosophie de Krishna en tant qu’indien => « crever la dalle ! »
Si je me mets à adorer Krishna je vais crever la dalle par ce que les indiens sont victimes de leur histoire !

Voilà ce que la Chapelle explique à l’Oracle de Delphes.

Idem pour les musulmans !

C’est néfaste pour moi.

Par mon histoire => mal traitée par le F. !
Mon âme me protège : MERCI.
Krishna représente l’esclavage, les sectes et la dévotion !
C’est la forme d’amour que connaît ma mère !

Je me sens beaucoup mieux et je sens ce que me dit Béatrice !

La soirée d’anniversaire fut un enfer pour moi ! Je pensais que
Krishna viendrait vers moi et que je pourrai lui dire la phrase :
« Chaque rencontre est un cadeau échangé merci à toi Krishna
d’exister, grâce à toi j’ai pu expérimenter une autre vérité ! »

Mais il m’a ignorée toute la soirée, je n’avais jamais vécu un tel comportement ! Et mon amie Céline a eu un comportement très
distant avec moi alors j’avais le sentiment qu’elle cautionnait cette attitude et c’est ce qui m’a fait le plus mal ! Quand je suis rentrée
je me suis mise à pleurer et j’ai décidé de préparer un mail
pour Céline !




Le lundi 2 juin 2008 :


Après mon boulot, je suis allée au cimetière Tournan afin de lire
le mot devant la fausse communale et de restituer les honneurs à
mon frère.

Sur la route je rappelle ma mère qui m’avait laissé un message sur
mon portable pour m’inviter le soir à dîner car mon frère Renaud
passait avec son amie. Ma sœur venait aussi. Je lui ai confirmé ma
venue.

Nous avons échangé et comme j’avais rapporté un présent de chez
ma grand-mère elle m’a demandé pourquoi j’avais été la voir.

Je lui réponds : parce que j’en avais envie et que j’y allais pour
compléter mon arbre généalogique !

Au cimetière, je ne trouve pas la fosse commune donc je demande
au gardien qui me dit qu’il n’y en a plus ! Alors où elle était il y
a plus de 40 ans, il m’a montré des parcelles d’herbes et les corps
étaient en dessous !

Je m’y suis rendue et je demandais un signe pour savoir où lire le
mot écrit et l’enterrer. Dans un coin j’ai vu une pierre avec
« JARDIN DES SOUVENIRS ».

Je me suis dit : c’est là !
J’ai donc lu le mot à Guillaume-Arnaud et je l’ai enterré.

A mon retour j’ai appelé Béatrice :

Je lui ai expliqué ce que j’avais vécu à la soirée de samedi soir et
elle m’a dit que si Krishna avait réagit de la sorte, c’est qu’il était
mort de peur !

Mes amis sont en fonction de mes états d’âme du moment !
Béatrice me demande qui sont mes amis mis à part Céline.

Je lui réponds Marie-Madeleine. Depuis combien de temps ?
Plus de 10 ans.

Nous échangeons ensuite sur ma mission du cimetière !
« Le jardin du souvenir »

Je suis allée au jardin des souvenirs pour Guillaume-Arnaud et
merveilles des merveilles, nous offrons pour la fête des mères,
le même jour un cadre photo numérique pour se passer des photos souvenirs !

Demander à Maman ce qu’elle a offert à Mémère pour la fête des
mères.

Pas prévu d’avance => réaction du passé, récent et antérieur.

J’avais pensé envoyer la phrase à Krishna puisque je n’ai pas
pu lui dire => bonne idée me dit Béatrice !

Ensuite nous revenons à Céline. Son fils s’appelle Quentin = cinq.
Prendre soin de moi.

Pourquoi j’ai vécu cette soirée comme ça ?

C’est mon histoire : anomalie => génétique => envie de savoir !

Pour ne pas que mes enfants le répercutent à nouveau !

C’est de la psycho généalogie ! C’est une histoire de dignité.

Parallèle avec Céline et ma mère.

Je lis le courrier que je souhaite adresser à Céline et que
j’ai préparé :

Mon Chou (surnom donné à Céline )!

Depuis que je suis rentrée de la soirée d'anniversaire de Fabrice,
je n'arrête pas de pleurer !

En effet, je ne me suis jamais sentie aussi mal à l'aise d'avoir été
ignorée et que « tu cautionnes »
(à remplacer par : j'ai eu le sentiment que tu cautionnais) ce comportement en ne réagissant pas. Sachant qu'au cours de la
soirée je t'ai exprimé l'enfer que je vivais.

Je n'oublie pas que si je suis sortie avec Krishna c'est parce
que tu m'avais dit que c'était quelqu'un de sérieux et qui ne se
moquerait pas de moi !
De plus tu l'avais prévenu que même si ça ne marchait pas il devait
se montrer correct vis-à-vis de moi sinon il aurait à faire à toi !

Quand j'ai voulu rompre après une semaine, tu m'as demandé
d'être patiente et convaincu de ne pas le faire.

Ce qui s'est passé, tu n'y peux rien et je pense que ce n'était pas
une personne pour moi.

Par contre, lorsqu'il m'ignore complètement et que tu ne réagis pas,
tu me dis "laisses tomber, c'est pas grave, tu t'en fiches !"

Où est ma dignité d'être traitée de la sorte ?

Où sont tes belles paroles et ton soutien dans ce moment difficile ?

Même Thierry, que je connais à peine et qui connaissait la situation,
a par deux fois eu des paroles sympathiques :
"tu sens bon ! Tu ne vas pas t'en aller tout de suite ça nous fait
plaisir que tu sois là !"

Mais le clou de la soirée, ce fût quand Krishna a embrassé pour dire
au revoir toutes les personnes en face de Séverine et moi
(notamment Françoise et Véro qu'il ne connait pas !) et nous il
nous a zappées !

Je te considère comme une amie très Chère et je suis profondément déçue. J'ai vraiment le sentiment d'avoir été le dindon de la farce et
pas considérée comme un être digne d'honneur.
Dis-moi qu'est ce qui peut justifier cela ?
(Finir par)
Je te propose que nous nous rencontrions afin que tu puisses
m'expliquer les raisons de ton changement de comportement à
mon égard.
Biz.
Delphine

A SUIVRE CI-DESSOUS

_________________
Avec PLAISIR tu fusionneras, quand "CODE CHAPELLE " tu appliqueras

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1291
Age : 60
Date d'inscription : 22/10/2005

MessageSujet: Re: ORACLE de DELPH-INE traduit par Béatrice   Ven 28 Nov - 1:12

Je raconte à Béatrice que le matin même, un télé opérateur m’a mal
parlé au boulot.
Alors je l’ai tout de suite reçu afin de lui exprimer que je n’acceptais absolument pas qu’il me parle comme ça.

Je suis fière d’avoir pu m’exprimer clairement et j’ai mis un point d’honneur à montrer mes limites.

Béatrice me dit :
Que là vous lui avez donné un avertissement oral et que la prochaine
fois ce sera un avertissement écrit !

Béatrice me félicite et je suis fière de moi pour ne pas m'être laissée
maltraitée par un collaborateur .........et d’avoir pris le temps
d’exprimer les limites à ne plus franchir !

Après avoir raccroché : j’ai envoyé le message à Céline puis celui-ci
à Krishna :

Bonjour,

Comme je n'ai pas eu l'occasion de pouvoir t'approcher samedi,
je tenais à te dire :
Chaque rencontre est un cadeau échangé. Merci à toi Krishna
d'exister, car grâce à toi j'ai pu expérimenter une autre vérité !

Bonne continuation...
Sincèrement.
Delphine


SURPRISE..........OUAH!! Krishna a répondu :

MERCI A TOI AUSSI.

Le dîner chez mes parents s’est bien passé et oh surprise ma mère a beaucoup apprécié le cadeau :
un cadre photo numérique. Nous avons regardé les photos de leur voyage au Baléares.

Céline a appelé pendant le dîner. Je l’ai rappelé sur le chemin du
retour mais elle n’a pas répondu !

A SUIVRE

_________________
Avec PLAISIR tu fusionneras, quand "CODE CHAPELLE " tu appliqueras

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1291
Age : 60
Date d'inscription : 22/10/2005

MessageSujet: Re: ORACLE de DELPH-INE traduit par Béatrice   Ven 19 Déc - 15:54

Le mercredi 4 juin 2008 :


Céline m’appelle et elle n’a pas lu le mail alors, je lui
résume et nous nous expliquons.

Puis elle me renvoie un mail :

Re-bonsoir,

Je n'aime pas recevoir des mails comme ça surtout à mon égard,
cela me gêne et me remet à un rang de "copine" (que je pense ne
pas être mais bien au contraire). Comme je te l'ai dit au téléphone
tout à l'heure quand un truc ne va pas prend ton téléphone et crève l'abcès tout de suite car je pense que nous sommes assez proche
pour pouvoir parler de tout du bon comme du mauvais.

Quand tu m'écris comme ça cela me rappel des souvenir à des
gens à qui tu as fait la même chose et je pense pas que c'était des
amis qui avaient partager tous ce que nous avons partager.....
Je n'ai pas changer de comportement samedi mais simplement ce
n'était pas le moment ni l'endroit pour régler ça, quoique quand
j'ai pu attraper krishna après coup, je ne me suis pas gênée
pour le faire (comme je te l'ai raconter tout à l'heure).

Je ne veux pas que tu dises que je n'étais pas là pour toi dans un moment difficile car ce n'est pas vrai c'est que simplement j'étais
super et méga occupé.......et je pense que tu l'as compris (enfin j'espère). Ne fais pas comme Bérénice à me dire des choses
comme ça et à remettre tout en question par rapport à ce moment
qui était mal tombé.
J'imagine que cela a dû être très difficile et gênant pour toi cette
soirée mais essaye simplement de remettre les choses dans leur contexte. Moi j'ai compris ton mal-être et d'ailleurs je suis allée te
voir mais toi à tu compris ma situation de samedi ?
(je ne parle pas de krishna mais de l'organisation
de cette soirée).

Après lecture de ce mail ne prend pas la mouche car je ne suis
pas très douce pour expliquer les choses par écrit c'est pour ça
que je préfère le téléphone. Si toutefois des choses t’ont gênées
ou offusquées fais-m’en part....

Pour conclure: j'ai bien compris ta situation de samedi et que cela
a dû être dur mais à aucun moment tu n'a été le dindon de la farce
et tu n'as pas non plus été jetée dans un get-apens.......
Je te souhaite un bonne nuit
Gros bisous et à samedi "Ton Chou
"


_________________
Avec PLAISIR tu fusionneras, quand "CODE CHAPELLE " tu appliqueras

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1291
Age : 60
Date d'inscription : 22/10/2005

MessageSujet: Re: ORACLE de DELPH-INE traduit par Béatrice   Ven 19 Déc - 16:03

Le jeudi 7 juin 2008 : Séance avec Béatrice.


Lecture de mon mail.
Béatrice m’explique que
« La souffrance c’est une erreur de croyance » .
De plus, elle rajoute, que lorsque je rentre dans un endroit :
de ne pas avoir d’apriori dès le départ.

Quand j’ai envie d’une réponse => il suffit d’aller la chercher
sinon ça continue de ruminer en moi, ce qui attirera d’autres SOUFFRANCES.

Je parle d’échec sentimental ….Ce à quoi, Béatrice me répond
qu’il n’y a ni échec sentimental, professionnel etc…

Le mot ECHEC sous entend « un combat perdu, perte de valeur » !
Or, il est ESSENTIEL de retenir qu’il n’y a que des expériences enrichissantes …Même celles qui nous semblent terribles ou
négatives, car nous savons par expérience que nous ne les
choisirons plus !!

Krishna m’a appelé Séverine à la place de Delphine !
Ce qui m’étonne, c’est que durant la consultation Béatrice fait
de même, je lui demande donc pourquoi ?

Béatrice m’explique, que cela montre, qu’elle est bien branchée
en tant que médium, sur mon histoire avec Krishna.
Aussi, elle me donne donc la démarche suivante :

Poser certaines questions à maman du genre :
Pourquoi m’as-tu appelé Delphine ?
Est-ce que le mot Séverine te rappelle quelqu’un ou est-ce que
tu aimes ce prénom ?

La Sainte Delphine = le 26 novembre

La Sainte Séverine = le 27 novembre

Prénom = Quelle a été la référence du choix de ce prénom ?

Avec quel vécu ( SOUS VENIR) a-t-il un rapport ?

En 1971 Delphine n’est pas à la mode !......

Pour me situer, Béatrice m’explique comment elle a choisi le
prénom de ses filles.

Pour l’aînée, c’est en référence à l’actrice Sylvia Monfort qui jouait
dans un cirque mais ensuite, elle a choisi le prénom Laetitia pour premier prénom.

Pour sa seconde fille, le choix du prénom Stéphanie pour faire plaisir
à la belle-mère.
J’ai bien retenu le message …

Ensuite, avec Béatrice, nous reparlons du cadeau de la fête des
mères. Plus exactement du cadeau de la fête des mères que ma
mère a offert à sa mère, ma grand-mère :
« Des perles noires » car sa sœur Annie avait déjà offert le collier rapporté de son voyage aux Baléares.

Aux perles, s’ajoutera une sortie cinéma ou spectacle suivi par
un resto : cadeau commun avec Annie.
Béatrice me montre que Maman, fait tout par devoir tandis que
sa sœur Annie le fait avec son côté affectif.

Annie, plus jeune obéissait à ma mère. Annie est plus ouverte
dans la façon de voir la vie.
Béatrice me montre que ma croyance était faussée vis-à-vis de
ma tante Annie, elle ne ressent pas comme maman =>
c’est un appui moral pour moi.

La confrontation entre ma mère et ma grand-mère n’a pas faite.
Ma grand-mère porte la charge de sa fille.

J’ai été très surprise de la réaction de ma mère la dernière fois que
je l’ai vu !
Par conséquent Béatrice me donne comme mission de lui exprimer
mot pour mot:
« Maman tu as quelque chose à me dire ? Je me fais peut-être
des idées maman ! »
Ou plutôt :
« J’avais le sentiment que tu avais quelque chose à me dire
aussi je préfère te demander as-tu quelque chose à me dire en particulier et que tu n’oses pas ? »

Si elle répond non, alors vous serez rassurée, cela vous évitera
de vous torturer l’esprit », me dit Béatrice.

Leçons LANGAGE CODE Chapelle :
Quand on parle de Soi, évitez d’utiliser le verbe « dire » remplacer le par « Exprimer » !

J’ai le sentiment, j’ai la sensation : si j’exprime mes sentiments c’est pour me soulager !
Si j’utilise le verbe « dire », j’impose à l’autre ……

Domaine professionnel, apprendre à manager mon équipe
L’expression : « Est-ce que tu peux faire telle chose, s’il te plait ?
» (Etat de soumission….)
La remplacer désormais :
Serait-il possible que tu agisses de telle façon, merci
Serait-il possible que tu appelles telle personne, merci
Serait-il possible que tu entreprennes…, merci
Serait-il possible que tu contactes, tu fasses ça,…, merci
ordre hiérarchique.
Je maîtrise pour moi donc pour les autres !

• Ce n’est pas le nombre de démarches qui est important mais de savourer le MOMENT de l’expérience.

.

J’ai un rendez-vous avec le Docteur G……. et je demande à Béatrice
ce qu’elle en pense.
Dr G…… est un médecin généraliste qui pratique en plus une forme
de médecine spirituelle l’étiomédecine
(coût de la séance : 65 euros ) !

Etiomédecine = pathologie psychologique. Pont entre le corps et
l’esprit par la terreur !

Béatrice me fait remarquer que lorsqu’une personne ne sait plus à
quel Saint se vouer, elle se tourne vers ce genre de médecins.
Le piège est plus subtile car, il est médecin généraliste....

Celle-ci, m’a été recommandée par Catherine P. : nounou de Jade.

Je raconte à Béatrice que ce médecin voyait mes jambes dans
la tombe !
Aussi, Béatrice me demande de décommander le Dr G…….. car celle-ci programme de nouvelles peurs et blocages ………

Tarot.
Béatrice me demande si j’aime le TAROT, car elle organise des ateliers,
dans lesquels elle nous apprend à poser les questions.
De plus , elle crée pour chaque participant un jeu de sa composition avec des mots dessus ..

Fin de la séance

_________________
Avec PLAISIR tu fusionneras, quand "CODE CHAPELLE " tu appliqueras

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1291
Age : 60
Date d'inscription : 22/10/2005

MessageSujet: Re: ORACLE de DELPH-INE traduit par Béatrice   Ven 19 Déc - 16:04

Le vendredi 6 juin 2008 :


Le soir je n’arrive pas à trouver le sommeil je pense à ce que je
vais exprimer à ma mère et je suis terrorisée. Mais je prends mon courage à deux mains et je me décide de l’appeler vers 1 heure
du matin car je n’ai toujours pas réussi à m’endormir !

Je choisi de lui dire que je viens déjeuner le dimanche midi comme prétexte puis je me lance : la dernière fois que nous sous sommes
vues j’ai eu le sentiment que tu avais quelque chose à me
demander ?

Sa réponse fût NON.

Je lui ai donc répondu : je suis rassurée car ça évite que je me torture l’esprit !

Elle me répond : Ah bon ! ?

Je me sens soulagée et je m’aperçois que j’avais eu une fausse perception !

Une fois la démarche accomplie je me sens beaucoup mieux et
j’arrive à trouver le sommeil.


_________________
Avec PLAISIR tu fusionneras, quand "CODE CHAPELLE " tu appliqueras

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1291
Age : 60
Date d'inscription : 22/10/2005

MessageSujet: Re: ORACLE de DELPH-INE traduit par Béatrice   Ven 19 Déc - 16:08

Le dimanche 8 juin 2008 :


Je vais déjeuner chez mes parents.
Je demande à ma mère : Pourquoi as-tu choisi le prénom de
Delphine ?
Elle me répond parce qu’il nous plaisait mais pas de raison
particulière !

Et qu’évoque pour toi le prénom Séverine ? Rien : fut sa
réponse.
Je lui dis qu’en 1971 Delphine n’était pas un prénom encore à la
mode. A cela elle me dit en plaisantant : « c’est moi qui est lancé la mode ! »

Pourquoi, ces questions?

Ma sœur lui répond que c’est certainement suite à mes démarches
et je confirme que j’ai un coach donc je suis amenée à poser
des questions pour comprendre qui je suis !

Ma mère répond : Ah bon !

Le soir j’ai une de mes tantes (Paule) du côté paternelle au
téléphone et nous échangeons par rapport à ma rencontre avec
Béatrice.

Je lui conte ce qui vient de se passer dans ma vie et je lui fais
part des questions à ma mère de ce midi. Et là elle se souvient
que mes parents avaient assisté au concours de l’eurovision
le 3 avril 1971 en sa compagnie et ce fut un merveilleux moment
et la chanteuse qui a gagné était Séverine dont voici la chanson :

TITRE : Un banc, un arbre, une rue

On a tous un banc, un arbre ou une rue
Où l'on a bercé nos rêves
On a tous un banc, un arbre ou une rue
Une enfance trop brève

{Refrain}
Un jour ou l'autre il faut partir
Pour se construire un avenir, un avenir
Et c'est l'inoubliable instant
Où l'on rend ses habits d'enfant, d'enfant

Chacun s'envole rempli d'espoir
Sur le chemin qu'il s'est choisi, qu'il s'est choisi
Vers la richesse ou vers la gloire
Pourtant quel que soit notre but, notre but

{au Refrain}

Chacun dans son coin d'horizon
Ne défend que ses ambitions, ses ambitions
Même si nous ne partageons rien
Que nous reste-t-il en commun, en commun ?
{au Refrain}

La la la la la...



Elle me dit qu’elle a très peu vu mes parents ensembles et ce
moment en était un !

J’écoute donc cette chanson que je ne connais absolument pas !

_________________
Avec PLAISIR tu fusionneras, quand "CODE CHAPELLE " tu appliqueras

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1291
Age : 60
Date d'inscription : 22/10/2005

MessageSujet: Re: ORACLE de DELPH-INE traduit par Béatrice   Ven 19 Déc - 16:12

Le mardi 10 juin 2008
:

J’annule mon RDV avec le Dr G………. qui fait de l’étiomédecine
prévu le 7 juillet 2008.

Point au téléphone avec Béatrice à 17h30 car je vis mal le positionnement que j’ai avec ma hiérarchie.
C’est normal d’avoir peur au début pourtant j’ai osé avec ma
grand-mère et ma tante !

Je lui raconte mon échange avec Paule, ma tante du côté paternel
pour Séverine : prix de l’eurovision en avril 1971.

Delphine c’est un prénom moderne tandis qu’Anne (celui de ma
sœur) est un vieux prénom !

Démarche pour mon N+2 au boulot David T. :
Je prépare un mail écrit que Béatrice corrigera et s’il me convoque
nous préparerons les réponses que je lirai pour ne pas être
déstabilisée.

Ensuite m’inscrire sur 2 sites de rencontres gratuits :
match et netclub. => thérapies.
Laisser venir à moi « in chala ».

Et dernièrement : trouver une activité, un loisir peu onéreux.
Le Golf ? => Béatrice m’indique le site golf contact !

Je parle des picotements de mes mains et pieds à Béatrice depuis
que j’ai pratiqué le Qi gong. Béatrice me répond que c’est une faculté
qui ne demande qu’à se développer, à condition de ne pas rester bloquée dans la colère, la peur , rancœur etc….
Fin du point avec Béatrice.

J’ai ré activé mon compte sur match.com et créé un sur net club.
Voilà je suis sur deux sites de rencontres.


_________________
Avec PLAISIR tu fusionneras, quand "CODE CHAPELLE " tu appliqueras

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1291
Age : 60
Date d'inscription : 22/10/2005

MessageSujet: Re: ORACLE de DELPH-INE traduit par Béatrice   Ven 19 Déc - 16:15

Le mercredi 11 juin 2008 :


Quand je suis allée déjeuner chez ma mère pour récupérer mes
enfants. Je lui ai dit : ça y est j’ai trouvé pour Séverine !

En effet quand tu étais enceinte de moi en avril 1971, il y a eu
le prix de l’eurovision et celle qui a gagné s ‘appelait Séverine.

Ma mère m’a répondu : je ne connais pas du tout cette Séverine
ni cette chanson ! Jamais entendu parler !

Ma sœur présente me demande pourquoi ça à un rapport, je
lui explique que la mère transmet des informations à son enfant
et une chanson peut en être une.

Son état émotionnel du moment…

Ensuite nous décidons d’aller voir ma cousine Catherine,
la fille d’Annie, qui vient d’accoucher de son troisième fils
la veille au soir : Célian.

Je préviens ma cousine et lui demande ce qu’elle souhaite comme cadeaux : des vêtements. Ok.

Avant de nous rendre à la maternité, celle où j’ai accouché de Jade,
ma mère, ma sœur et moi même, achetons des vêtements,
une tenue toutes les trois pour ce bébé.

Mais avec ma sœur nous nous mettons ensembles car le 2ème
article est à 2 euros car les soldes privés ont démarré =>
ce qui fait que nous pouvons acheter une tenue complète
chacune ! Trop bien.

Arrivée dans la chambre (157) de ma cousine, je pose le sac où
nos deux cadeaux se trouvent sur le lit et quand ma mère donne
son cadeau à Catherine elle lui dit voici mon cadeau et en
présentant celui sur le lit, celui d’Anne.

Et moi ! dans l’histoire ! A ce moment là j’ai senti qu’elle le faisait
pour me blesser. Elle a la faculté par moment de me zapper !

Je n’ai pas su quoi répondre ! Même si je savais comme j’avais une réaction émotionnelle, que je devais m’exprimer. Mais quoi dire !

Je me suis retrouvée bloquée !

Ma grand-mère qui était présente et très heureuse de profiter de
son dernier arrière petit enfant ! M’a demandé au moment de me
dire au revoir : Alors tu reviens quand me voir !?
Je lui ai promis de le faire dès un repos !
***************

_________________
Avec PLAISIR tu fusionneras, quand "CODE CHAPELLE " tu appliqueras

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1291
Age : 60
Date d'inscription : 22/10/2005

MessageSujet: Re: ORACLE de DELPH-INE traduit par Béatrice   Sam 10 Jan - 11:34

Le jeudi 12 juin 2008 :


Un ami qui a une épicerie bio m’a vendu un produit qui était périmé,
il y a 15 jours/3 semaines car il ne conservait pas le produit au frais !

J’ai donc contacté la société de ce produit qui m’a expliqué que le
produit non gardé au frais, n’était pas dangereux pour ma santé
mais ne possédé, plus les vertus de base.
J’ai donc prévenu cet ami qui m’a proposé de me
rembourser.

Or par deux fois j’étais venue faire mes courses et il ne me
proposait toujours pas de me rembourser !

Céline à qui j’ai raconté cet événement, m’avait coaché en me disant
que je devais réclamer et ne pas me laisser faire.

Donc la boule au ventre et après avoir répété tout l’après-midi ce
que j’allais lui dire, je suis allée faire mes courses.

Je me disais si je ne me sens pas à laisse et que ça me met dans
cet état => expérience à faire !

Arrivée à la caisse : je lui ai présenté la boite en lui demandant de
me rembourser. Il n’a fait aucune objection. Me disant même
qu’il avait gardé le code barre pour me rembourser.

Mais je l’ai senti nerveux, il l’a d’ailleurs été pendant qu’il enregistrait mes courses, puis agressif avec son fils !
Au total, il me fait la remise habituelle de 10 % et me dit ça fait tant !
Je lui demande naïvement, tu ne me déduis pas le produit !?
Ah si j’avais oublié !

Ouf j’avais osé et ça c’est bien passé ! J’étais fière de moi, j’ai
d’ailleurs appelé Céline pour lui raconter.

Le soir j’ai appelé ma tante paternelle Yolande qui était la meilleure
amie de ma mère quand elles étaient jeunes.

Je lui ai demandé si elle se souvenait pourquoi mes parents
m’avaient appelé Delphine et elle ne se rappelle plus.

Par contre elle se souvenait de ma mère enceinte un jour lui
dire en montrant une poupée sur son lit : ma fille sera aussi belle
que ma poupée.

Ma mère faisait collection de poupées de collection à l’époque.

J’ai donc cherché sur internet « POUPEE Delphine » tout en
continuant l’échange avec ma tante.
Et j’ai trouvé Delphine Seyrig avec les poupées russes, film où cette actrice a joué.

J’en parle à Yolande qui se rappelle très bien cette actrice et nous évoquons ensembles les films qu’elle a fait.

Ma tante pense que le film lié à mon prénom est « Peau d’ânes »
et je me rappelle très jeune avoir vu ce film.

Avec ma mère, je ne sais pas !?

Nous restons trois heures au téléphone !
A SUIVRE

_________________
Avec PLAISIR tu fusionneras, quand "CODE CHAPELLE " tu appliqueras

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1291
Age : 60
Date d'inscription : 22/10/2005

MessageSujet: Re: ORACLE de DELPH-INE traduit par Béatrice   Dim 11 Jan - 13:04

Le vendredi 13 juin 2008 :


Je déjeune avec Céline et au restaurant, un homme s’approche de moi
pour me dire que mon écharpe est tombée.
Je la ramasse et en me relevant je le remercie.
Quelques instants après, Céline me fit remarquer qu'en répondant, j'avais les épaules rentrées, et que j'étais devenue toute rouge ( comportement de petite fille) !

Je me dis , je vais en parler avec Béatrice !

Ce qui est surprenant, c'est que je n'avais pas eu conscience d'avoir
eu ce comportement ........ « de petite fille »! qui est en fait un comportement naturel!....

Aujourd’hui, avec mon cheminement, il devient visible, c’est ainsi
que
je l’interprète ! A voir !

En fait Béatrice m'expliquera que ce comportement est une réaction
de mon éducation, et qu'en changeant mes fonctionnements,
celui-ci , va se MOT-DIT-IFIER progressivement .....



SEANCE avec BEATRICE

Séance avec Béatrice

Je raconte à Béatrice l'incident à la maternité quand nous avons rendu visite à ma cousine Catherine (la fille d’Annie la soeur de maman)
qui venait d'accoucher d'un petit garçon : Célian = Céline = caché.
(n'oubliez pas que ma meilleure amie se nomme Céline ....
Que le prénom de CATHERINE se fête le 25nov,
que le 26 nov,
c'est DELPHINE, et le 27nov, c'est SEVERINE ....

Intéressant ...pour ce qui va suivre, un peu plus loin..

Ma mère passe son temps à cacher les choses.

Je lui raconte que ma mère a oublié de m’inclure dans les cadeaux offerts pour la naissance de Célian.

Béatrice m’exprime ce que j’aurai pu dire :
Eh maman ! Alors maman tu m’oublies !
Coucou je suis là ! Le cadeau c’est nous !( je note , et je retiens)


Ma grand-mère et moi partageons un secret, et Béatrice me
demande de continuer à l’interroger, et de lui proposer mon
soutien, si ma grand-mère décide de ne plus avoir envie d’aller
avec maman en vacances !

Béatrice, m’explique que ma mère aura un déclic quand elle perdra
sa propre mère : elle n’aura plus le comportement de petite fille.

Avec mon amie Céline, nos relations deviennent simples, en suivant
les conseils de Béatrice.
Céline utilise l’expression qu’elle en a plein le dos, il serait intéressant qu’elle fasse le ménage dans sa propre famille.

Explications :
« loi de cause à effet qui montre à travers les dates, le temps ,
les répercussions !

1947 = année de naissance de Maman (61 ans)

Concours de l’Eurovision de la chanson :
Ma mère a 18 ans quand la chanson de France Gall
« POUPEE de CIRE, POUPEE de SON »
Gagne le concours en 1965 !

Cela nous renvoie aux collections de poupée de ma mère !

Lecture des paroles de la chanson :
Je suis une poupée de cire
Une poupée de son
Mon cœur est gravé dans mes chansons
Poupée de cire poupée de son…

Or, en 1965, c’est la naissance de mon frère mort né que j’ai
nommé Guillaume-Arnaud. !

Béatrice me parle de la chanteuse SEVERINE, qui a gagné l’Eurovision en 1971 !

Répercutions des 2 mêmes histoires.
Avec ma tante PATERnelle Yolande nous avons pensé que Maman m’a appelé Delphine en rapport à Delphine Seyrig.

Béatrice ne pense pas.

Elle pense à DELPHINE DESYEUX, actrice qui incarna Delphine Nadal,
un petit rat de l’opéra dans le feuilleton télévisé « l’AGE HEUREUX »
le 12 février 1966 d’Odette Joyeux. Maman a 19 ans.

Ah! Maintenant, je vois pourquoi maman m’a inscrite à la danse
classique à l’âge de 2 ans ½ - 3 ans !

Béatrice me demande d'interroger maman sur ce feuilleton.
Pour Béatrice, la chanteuse SEVERINE permet de situer la
RENCONTRE amoureuse de mon père et de ma mère.

J'ai des difficultés de communications avec ma hiérarchie =>
je n’arrive pas à trouver les mots et je ne sais pas quoi dire.
Béatrice met en place un Dialogue par écrit, car les mots
s’envolent les écrits restent !


En attente pour l’instant au boulot => dire les phrases vues
avec Béatrice avec le sourire !

Soirée prévue avec Lorelei !!! Béatrice me donne des idées
d'endroits pour sortir :
Boca chica, Oxygène rue du Temple, Bodega au Pont de Sèvres
(sous un chapiteau), El pueblo (adresse de Félipe), le tribar dans
le 11ème, le réservoir, le sans sanz au faubourg Saint Antoine
(comédia del arte)

Boite de nuit : Club 77, le rétro à République.


MISSIONS imposées par BEATRICE :

Interroger maman sur Delphine Desyeux, le feuilleton,
l'AGE HEUREUX.
Lui demander les Prénoms de ses poupées, voire de sa première
poupée.
Les a-t-elle conservées ?

Demander à maman le TITRE du livre qu'elle m'a offert PETITE
de la bibliothèque rose et le retrouver si possible ...........


Récupérer le maxi d’infos avec ma mère et ma grand-mère :
Leur poser différentes questions, sur leur enfance,
leur adolescence.

Nous sommes donc vendredi SOIR 13 juin 2008...
J'ai donc déjeuné avec Céline le midi, eu mon RDV avec Béatrice
l'après midi et là ce soir, je suis avec Lorelei pour aller au
restaurant .......

Nous avons du mal à faire notre choix. Le premier est complet alors nous essayons au RESERVOIR, d’ailleurs ça fait partie de ceux dont Béatrice m’a parlé.

Comble du bonheur, la nourriture est bio !
Nous n’aurions pas pu choisir mieux !

L’endroit est cosi, le concert est très sympa.
Nous dansons un peu : j’entraîne lorelei puis nous partons à 2 heures.
Belle soirée !

A SUIVRE CI-DESSOUS

_________________
Avec PLAISIR tu fusionneras, quand "CODE CHAPELLE " tu appliqueras

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1291
Age : 60
Date d'inscription : 22/10/2005

MessageSujet: Re: ORACLE de DELPH-INE traduit par Béatrice   Dim 11 Jan - 13:39


Le samedi 14 juin 2008 :


En me réveillant, je pense à Lorelei et à notre soirée
de la veille.
En fait au moment où le serveur a apporté la bouteille de vin,
j'ai ressenti le comportement de Lorelei très agressif, vis à vis
de cet homme ............ car la bouteille n’était pas
assez fraîche ! Je l'ai trouvé très désagréable .........

Et en y repensant, à travers cet incident, j’ai pris conscience,
que moi-même, il y a un an, j'agissais ainsi vis à vis des
autres........
Eh! Oui, je ne comprenais quand mes collègues me disaient que
j’étais violente !Miroir de moi-même .........

A ce moment là Lorelei m’appelle au téléphone et j'en profite pour
lui faire part de ma prise de conscience !

J'ai ESSAYE de mettre des MOTS (MAUX) sur mes ressentis...

En effet, je lui disais que contrainte et forcée par l’activité
professionnelle que j’exerce. J’ai petit à petit appris à exprimer
sans mon agressivité et ma charge émotionnelle !

Mes collaborateurs n'ont plus une vision de moi comme étant
Violente !

Et ce n’est pas facile, car c’est que du non verbal, c’est ce que
nous dégageons alors que nous avons le sentiment d’être
autrement.

D’où l’effet que l’autre n’ait pas envie de venir vers nous.
Or depuis, régulièrement j’ai des signes où l’autre vient vers moi.

Je prends comme exemple quand hier soir nous cherchions notre
route.

Lorelei se battait avec sa carte et moi mon GPS et une femme
s’est arrêtée et est venue vers moi en me demandant si je
voulais de l’aide => je lui ai répondu bien volontiers et elle
nous a guidé !

Et ces manifestations m’arrivent souvent !
D’ailleurs je suis émerveillée à chaque fois !


Plus tard dans la matinée, enfin je retrouve le livre de
la Bibliothèque rose :


INCROYABLE

LAGE HEUREUX.
Le Journal de Delphine par Odette joyeux.
C’est un épisode du feuilleton !
Trop fort je pense. Elle est trop forte Béatrice !

Le soir, je relis ce livre et je me mets à pleurer en fait
j’ai le sentiment que ce que vit cette petite fille
c’est moi et j’avais les mêmes peurs
et angoisses petites !
INCROYABLE cette clairvoyance!


A SUIVRE

_________________
Avec PLAISIR tu fusionneras, quand "CODE CHAPELLE " tu appliqueras

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1291
Age : 60
Date d'inscription : 22/10/2005

MessageSujet: Re: ORACLE de DELPH-INE traduit par Béatrice   Dim 11 Jan - 14:07

Le dimanche 15 juin 2008 :


En me réveillant, je ne me sens pas bien, je suis oppressée…

J’appelle donc Béatrice et nous faisons un point.

Pleurer => se dégager, consumer la violence.

Béatrice utilise comme exemple l’image d’une locomotive.
Les wagons = passé => nous allons détacher les wagons.

MISSION : parler avec Maman.

- Est ce qu’elle regardait le feuilleton « l’AGE HEUREUX »
- A quelle époque elle m’a offert le livre. Pour qu’elle occasion ?


Béatrice me montre qu'à chaque prix d’eurovision =>
il y a un prénom qui s'y rattache.........

Paroles de « Tu te reconnaîtras » d’Anne-Marie David, gagnante de l’eurovision en 1973 : ( ANNE prénom de ma soeur)

Dans les rêves de l'enfance, dans l'élève que le maître a puni
Dans la gare où commence la première aventure de la vie
Dans celui qui doute, dans celui qui croit

Puis au moment de sa naissance Marie-Myriam :
L’oiseau et l’enfant.

Elle m’efface => je reprends une place.

Ensuite j’emmène ma fille à sa répétition pour le spectacle de danse de l’après-midi. Je me retiens pour ne pas fondre en larmes ! De plus ma mère venait qu’aux spectacles et ne s’occupait pas de moi pour les répétitions, la préparation… Ce que je ne fais pas avec ma fille !
En rentrant ma fille me dit : maman l’année prochaine je ne fais plus de danse je vais faire du karaté. Je lui réponds pas de soucis ma fille c’est toi qui choisis !
Le spectacle se passe bien. Son papa et sa grand-mère paternelle sont présents aussi.

Le soir dîner chez mes parents et je demande à ma mère quand elle a eu la télévision : vers 9/10 ans.
Que j’ai une mission ce soir et que je vais lui en parler. Elle me dit d’accord.
Je lui parle de l’eurovision et lui dit qu’elle a eu un enfant à chaque fois qu’un pays francophone a gagné. Moi c’est Séverine et ma sœur c’est Marie Myriam. En fait ça montre l’état émotionnel où elle se trouvait à l’époque. Elle me répond n’importe quoi !
Je lui dis que je suis toujours en recherche de savoir pourquoi elle m’a appelé Delphine. J’ai vu avec ma tante Yolande et nous pensions à Delphine Seiryg avec Peau d’Anes,… D’ailleurs elle se rappelle d’elle enceinte qui montrant une poupée sur son lit lui a dit : « ma fille sera aussi belle que ma poupée ! ». Elle me dit que ma tante a une bonne mémoire car elle ne s’en souvient pas. Je lui demande alors s’il elle faisait collection de poupées ? Euh oui peut-être me dit elle mais plus tard. Sa réponse n’est pas claire et elle change de conversation et ne m’écoute pas (elle écoute mon beau-frère et mon beau-père qui parle en même temps).
Je continue et insiste et lui dit qu’en fait ma psy généalogiste pense que c’est lié au feuilleton « l’âge heureux » elle me répond que ça ne lui dit rien. C’est surprenant car je lui réponds qu’elle m’a offert un livre que j’ai retrouvé et c’est un passage de ce feuilleton ! Alors elle me dit que peut-être mais ne voit pas trop le rapport. Je lui dis que j’ai relu le livre hier soir et que depuis je n’arrête pas de pleurer car j’ai le sentiment que cette petit fille, Delphine, c’est moi petite et que ce qu’elle vit et ressent ce sont les émotions que je vivais petite. De plus elle est petit rat de l’opéra et je sais maintenant pourquoi elle m’a inscrite à la danse classique à 2 ans ½ et j’en ai fait durant 12 ans ! Que je me souviens d’avoir eu peur, d’avoir reçu des coups de bâtons,… Elle me dit que c’est moi qui voulais en faire ! A cet âge ! Et là ma sœur se met à dire qu’en fait c’était une échappatoire pour moi et que les coups de bâtons c’était moins pire que les coups que je prenais à la maison ! Là ma mère et mon beau-père ont répondu n’importe quoi mais il riait jaune ! Ma mère a changé de place et s’est assise à côté de lui. Ils se sont plongés dans les photos du mariage de ma sœur ! En même temps tout fort j’ai dit à ma sœur « Bien joué ! » et nous nous sommes tapés la main !
Enfin ma sœur me soutenait et montrait à mes parents l’enfer que j’ai pu vivre petite. Je me suis sentie soulagée et libérée.
*****************************

Je vous embrasse.
Avec tout mon amour.
Delphine

_________________
Avec PLAISIR tu fusionneras, quand "CODE CHAPELLE " tu appliqueras

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ORACLE de DELPH-INE traduit par Béatrice   

Revenir en haut Aller en bas
 
ORACLE de DELPH-INE traduit par Béatrice
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» questionnez l oracle
» L' Oracle (Vanishing cream )
» L'oracle des PIERRES précieuses
» L'Oracle MAYA
» L'oracle de Belline

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
REINCARNATION & PSYCHO-GENEALOGIE :: VIES ANTERIEURES DECODEES-
Sauter vers: