REINCARNATION & PSYCHO-GENEALOGIE

Nouvelle méthode pour RETROUVER et DECODER ses vies antéreures grâce à la psycho-généalogie, à la psycho-étymologie et à la science des symboles
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Retour vers le futur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
caroline

avatar

Nombre de messages : 163
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Retour vers le futur   Sam 22 Nov - 3:33

Bonsoir à tous,

Je n'arrive pas à dormir, j'ai donc eu envie de relire mes écrits de l'année dernière à la même époque...
Nous sommes le 21 novembre, jour de l'aniversaire de mon père et cela fait un an aujourd'hui que Franck a interrompu notre relation amoureuse...

J'en ai vécu des expériences pendant cette année !!!

Voici ce que j'écrivais le 6 décembre 2007 :

[quote]Tout ceci pour en revenir au fait que je travaille dans un cabinet dentaire en plus de mon cabinet de podologie.
De nouveau je me trouve confrontée à un patron qui aime la fiesta et donc l’alcool…Et surtout qui a une grande affection paternelle (voire…) pour moi.
J’ai beaucoup d’affection pour lui moi aussi.
Même s’il dit à son personnel que si nous étions ensemble lui et moi ( ???) tous les soirs nous ferions la tournée des bars et nous finirions par nous taper dessus !!!

Que faire pour démystifier ce genre de relation ?

Aujourd’hui, j’aimerais arrêter de travailler chez le dentiste mais je n’arrive pas à le lâcher.
J’ai envie et à la fois je n’ai pas envie et pourtant je suis payée à ne rien faire !!
[quote]

Eh bien ça y est, c'est presque fait !!!
J'ai annoncé à mon boss mon choix de ne plus bosser avec lui afin de me consacrer à temps plein à mon cabinet de pédicurie-podologie qui marche très fort depuis mon déménagement !
Avant la fin de l'année, je serais partie !

Ce qui me paraissait impossible il y a encore quelques mois, s'est imposé à moi tout naturellement aujourd'hui...Non seulement je n'ai plus envie de travailler avec lui mais je n'ai surtout plus peur de ne vivre que de mon activité libérale.

J'AI CONFIANCE !!!

Waouhhhhhhh quelle liberté !

Bonne nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
caroline

avatar

Nombre de messages : 163
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Retour vers le futur   Sam 22 Nov - 4:07

Voici la totalité de mon post du 6 décembre :

Citation :
Bonjour à toutes et tous,

J’ai pris conscience grâce à un morceau de nougat (si si si c’est possible !) que j’avais encore beaucoup de fantômes dans mes placards !!! (Entre les nounours et les fantômes, ça m’étonne pas que je n’ai pas de place pour le rangement !)

J’ai vu Béatrice il y a une semaine et je lui ai apporté du nougat. En prenant le thé, Béatrice fait un lapsus en parlant du nougat et dit Montbéliard au lieu de Montélimar…Nous voilà parties à rire (hé ouais y’a une histoire de saucisse là-dessous !) et elle me dit que Marie-Ange, une de ses clientes lui ramène régulièrement du nougat de Montélimar.

C’est là que moi, tout naturellement avec mon sourire naïf, je réponds : « Bah tiens moi aussi, j’ai habité Montélimar ! »
De là Béat rebondit : « Ah oui, à quelle époque et pour quelle raison ? »

Un bon mois avant d’être diplômée (tiens tiens ça me ramène à la date de naissance d’Hélène-Caroline), j’avais trouvé une place, par minitel, en tant que collaboratrice dans un cabinet de pédicurie-podologie à Montélimar.

Mes parents se demandaient pourquoi j’allais m’expatrier là-bas et moi aussi d’ailleurs !

J’avais 25 ans.

Toute fraîchement diplômée, je débarque le 11 juillet à Montélimar dans un foyer de jeunes travailleurs. Je logeais dans un appartement avec deux infirmières.

En fait j’effectuais un remplacement d’un congé maternité et la collègue avec qui j’allais travailler s’appelait Agnès. Agnès était mariée à Pierrick, kiné de profession et elle avait deux enfants : Pierrick, de son premier mariage dont elle n’avait pas la garde (étrangement, son nouveau mari portait le même prénom) et Lolita (=douleur).
Cette femme avait 45 ans à cette époque.

J’avais déjà des préjugés la concernant sur le fait que son fils Pierrick lui avait été enlevé pour être confié au père, ce qui était rare à cette époque.

Cette femme était sympathique mais, sur le plan professionnel, pointilleuse sur ce que j’estimais être des détails (penser à remettre du coton dans le pot à coton, ranger les tubes de pommade comme ci et pas comme ça, blablabla…). Alors qu’en retour, elle ne changeait pas les lames entre chaque patient !!! Ce qui était pour moi intolérable car dangereux (SIDA, hépatite…) !!! Imaginez !!
Ah ça, le cabinet était nickel, pas un seul mouton dans les coins !!!! Tout dans l’apparence ! Ce qui me révoltait !

De plus, elle avait un comportement complètement excentrique ! Elle recevait ses patients en nuisette transparente !!! Oui, oui, vous lisez bien… ! En nuisette blanche pour rappeler la blouse du monde médical avec string noir, fanfreluches et sans soutien-gorges !

Alors, imaginez-moi, jeune femme de 25 ans, pour mon premier job…Je me demandais si j’étais dans un cabinet de ped-pod ou dans un bordel !!!

D’autant que j’avais le sentiment qu’elle et son mari me faisaient des propositions masquées !Un fois, en allant chercher des papiers pour le cabinet, elle m’a reçu chez elle dans une tenue de sado-masochiste !…J’en suis restée bouche bée !!!

Comme j’étais perdue toute seule à Montélimar, j’essayais de ne pas me monter la tête et de me dire « Après tout, chacun sa vie ! » !

Agnès me fit rencontrer la femme de ménage, Nathalie, âgée de 37 ans, alcoolique, à qui je donnerais aujourd’hui le 1er prix d’esclavage parce qu’elle cumulait plusieurs boulots (aide-soignante à l’hôpital, cuisinière dans un resto et femme de ménage chez nous). Agnès la payait très mal mais elle restait à son service sous pretexte qu’elle la trouvait sympathique (hummm, j’aurais dû me méfier mais j’étais jeune !…).

Une fois, je suis invitée dans la maison de campagne d’Agnès et Pierrick avec des amis à eux…et là SHOCKING ! Agnès passait tout son temps à poil malgré ma présence et celle de ses amis et ne cessait de me parler des grosses couilles de son mari !!!!!
Je n’ai pu tenir qu’une demi-journée et je suis rentrée dare-dare au foyer !

Quelques temps plus tard, ayant emmenagé seule dans un appartement, et afin de rendre l’invitation, j’invite Agnès et ses amis à dîner. Et là, Agnès s’est foutue à poil !!! SHOCKING ! Rien que d’en parler à Béatrice je suis morte de rire !
Agnès a le culot de se foutre à poil chez moi ! Et là Béatrice m’explique qu’elle ne fait que vivre sa propre vérité.

Moi, pendant ce temps, je m’étais fait une amie de Nathalie. Une amie à laquelle je confiais mes états d’âme mais qui était aussi mon employée puisqu’elle faisait le ménage au cabinet.
Je la payais deux fois le montant que lui donnait Agnès, c’est à dire un salaire normal ! Ce qui déplaisait fortement à Agnès ! En fait, malgré moi je foutais le bordel !!!

Notre amitié pris des proportions telles que, sachant que mon contrat à Montélimar arrivait à son terme (j’avais refusé de racheter la part du cabinet de la femme que je remplaçais qui partait s’installer en Seine et Marne) et que je payais aussi le loyer de mon appartement à Melun, Nathalie me propose de devenir sa colocataire. J’accepte sa proposition afin de soulager mon budget loyer.

Pendant ce temps, Agnès et son mari me proposaient maintenant ouvertement des sauteries !

Après m’être installée chez Nathalie, celle-ci me déclare qu ‘elle est amoureuse de moi !

Là, j’ai pété un câble ! C’en était trop ! Je me suis mise à pleurer et à me dire que j’étais vraiment tombée dans un monde de fous entre elle et Agnès…
Je me suis tirée avec quelques affaires sans demander mon reste et j’ai sauté dans le premier TGV pour Paris…Fuyant tous ces dépravés sexuels !
J’ai pris mes jambes à mon cou et je ne suis même pas repassée par le cabinet !

Je n’ai plus jamais donné ou reçu de nouvelles de quiconque de Montélimar.

De retour en Seine et Marne, j’ai revu mon amie Guanaëlle avec qui j’avais travaillé dans le passé chez Decathlon.
Et v’la ti pas qu’elle me propose elle aussi une sauterie, un plan à 3
!
Là je n’ai pas pleuré…Je les ai viré elle et son mec !

Mais qu’est-ce qui fait que j’attirais ce genre de tordus ????

Je précise qu’à l’époque de tous ces faits je sortais déjà avec David.

Mon amie Julie, avec qui j’ai fait l’école de podologie, a suivi toutes mes aventures à Montélimar.
Un soir, elle m’invite à dîner chez son père, chirurgien de transplantation cardiaque et alcoolique (non, non, ça n’est pas incompatible !) et celui-ci va essayer à plusieurs reprises de coucher avec moi.

Julie a également un beau-père, kiné, alcoolique, qui s’est lui aussi pris d’affection pour moi
si vous voyez ce que je veux dire !!!

Mais Bon Dieu de Bon Dieu de merde !!!!

Julie et moi avions en projet de nous associer professionnellement mais je considère que Julie, quelque part, était complice de son père et son beau-père.
D’ailleurs, elle et sa famille utilisaient le faible qu’avaient ces hommes pour moi, afin que j’aille les calmer pendant leur crise de délirium alcoolique ! Le beau-père avait pris l’habitude lui aussi de se foutre à poil devant ses invités lors de ses crises de colères !

Donc là, qu’est-ce que j’ai encore fait ? Eh bien j’ai fuis, je me suis sauvée !!!
Ca a fait 5 ans au mois de juillet.

A cette époque, Julie annonçait qu’elle était enceinte de sa fille Mathilde.

Cette année, j’ai repris contact avec Julie après ma grossesse extra-utérine parce que j’avais appris qu’elle avait subi une interruption médicale de grossesse.
De l’avoir au téléphone m’a permis de me soulager d’une culpabilité…J’ai le sentiment d’avoir lâcher une casserole.

Tout ceci pour en revenir au fait que je travaille dans un cabinet dentaire en plus de mon cabinet de podologie.
De nouveau je me trouve confrontée à un patron qui aime la fiesta et donc l’alcool…Et surtout qui a une grande affection paternelle (voire…) pour moi.J’ai beaucoup d’affection pour lui moi aussi.
Même s’il dit à son personnel que si nous étions ensemble lui et moi ( ???) tous les soirs nous ferions la tournée des bars et nous finirions par nous taper dessus !!!

Que faire pour démystifier ce genre de relation ?
Aujourd’hui, j’aimerais arrêter de travailler chez le dentiste mais je n’arrive pas à le lâcher.
J’ai envie et à la fois je n’ai pas envie et pourtant je suis payée à ne rien faire !!
En tout cas cela me permet de « bricoler » mon tarot divinatoire.

Et là j’en profite pour vous parler de mon expérience d’il y a un an tout juste (10/12/06) au Vintage à Fontainebleau.
Avec Franck, Béatrice nous a fait vivre pour la première fois l’expérience d’être voyant.
Au mois de juillet 2007, nous avons entamés une relation, séparés de nos conjoints respectifs.
Nous partagions la passion des cartes mais là encore, Franck n’était pas clair au niveau cœur…Ce qui va m’être intolérable.

Nous devions tirer les cartes dans une boite de nuit le jeudi 29/11, et, une fois de plus, je me suis enfuie, cachée…Je n’y suis pas allé !

Alors Béatrice m’explique qu’il va falloir que je retrouve et que je me confronte à mes anciens fantômes…

Suite au prochain épisode

Eh bien le voilà ce prochain épisode !
J'ai donc changé de local professionnel cet été et j'exerce dans les mêmes locaux que mon propriétaire avec qui j'ai entamé une relation amoureuse !

Non, non, non, il n'est pas alcoolique !!!!

En relisant mes écrits de l'année dernière, je note que j'y ai systématiquement la place d'une victime des assauts sexuels de ses collaborateurs !!!

Ou plus exactement, je choisis de me placer en victime !

Eh bien aujourd'hui tout est différent ! Ma nouvelle relation amoureuse, je l'assume, je la vis pleinement et je m'éclate !
Le jour où je ne m'éclaterais plus, j'y mettrais un terme tout simplement...
Je m'autorise aujoud'hui à vivre dans le plaisir et pour le plaisir !

Cette nouvelle relation dérange une de mes proches amies et je suis en train de faire l'expérience que "toute vérité n'est pas bonne à dire"...
C'est pourquoi j'accepte, aujourd'hui, afin de préserver cette jolie expérience amoureuse, de transformer la vérité...

Bonne nuit.

Caro
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Retour vers le futur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» retour vers le futur....
» Retour dans le droit chemin - rehab
» Un soldat français de retour d'Afghanistan témoigne sur RTL
» Futur réunion des membres
» Mon (futur) tour de Normandie à vélo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
REINCARNATION & PSYCHO-GENEALOGIE :: DEMYSTIFICATION-
Sauter vers: