REINCARNATION & PSYCHO-GENEALOGIE

Nouvelle méthode pour RETROUVER et DECODER ses vies antéreures grâce à la psycho-généalogie, à la psycho-étymologie et à la science des symboles
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Nativité de Notre-dame

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Christine

avatar

Nombre de messages : 154
Date d'inscription : 29/05/2006

MessageSujet: Nativité de Notre-dame   Sam 8 Sep - 16:37

COUCOU,


Il me semble évident qu’un enfant naît avec une charge émotionnelle provenant de ses vies antérieures !
Oui ou non ?

LES TENTATIONS : vraies ou fausses envies !


Mes questions sur le comportement adéquat à adopter face aux ENVIES d’un enfant au travers de deux scénarios ;


A] Un enfant qui tempête auprès d’un parent parce qu’il a décrété qu’il désirait un bonbon ; quelles solutions possibles ?


-répondre OUI, autant qu’il en a envie et quand il le désire,

-réglementer tout en écoutant et sentant la nature du « besoin »

-refuser le bonbon parce que le parent estime que c’est non :
Dans ce dernier cas, qu’est-ce qui permettra à l’enfant d’accepter la décision de l’adulte ?


Les solutions de l’enfant :

-Dialoguer et trouver un compromis ;

-Obéir, épouser et accepter dans le calme et la sérénité la réponse de l’adulte, auquel cas, pas de souci ;

-Obéir sans broncher mais rester frustré , tout en gardant vivante en lui mais silencieuse, cette envie de bonbon ; et par conséquent dès la moindre baisse de surveillance du parent, il se le procurera en cachette, d’une manière ou d’une autre ( cela m’est arrivé !!!)

- Obéir par force mais se mettre en colère contre le refus des parents : l’enfant se déroule par terre, il crie, il hurle, il pleure, il boude….

Devant la non acceptation de l’enfant,le bonbon désiré lui étant refusé par l’autorité parentale, comment amener l’enfant à dissoudre totalement son envie,

Par quel moyen, l’enfant arrivera-t-il à ne plus se focaliser sur le fait qu’il le veut, un point, c’est tout ?


Le rôle du parent est d’estimer et de décider, en principe en fonction de ce que le parent croit bon ou pas pour son enfant, mais le bien du parent ne correspond pas obligatoirement aux envies de l’enfant, mais là, ça devient compliqué et les solutions ne sont pas standards mais adaptables en fonction de la sensibilité des Etres ! OK ;


Quel est le rôle du parent ?


Aussi, il est obligatoirement nécessaire et judicieux que le parent se demande, se questionne, observe l’origine, la raison de ce désir, que signifie-t-il ?
Avec un : Attention « le cœur à ses raisons que la raison ignore !"
Ses solutions :

-Ne pas céder à la tentation de l’enfant, OK mais comment nourrir autrement, satisfaire la demande ? Demande correspondant certainement à un manque profond d’amour !!!

-Tenir tête à l’enfant, après en avoir expliqué le sens, répéter et re- expliquer autant de fois que nécessaire sans dévier ou accommoder la décision initiale (j’entends bien, pour la circonstance d’un bonbon !!!) ; Je suis convaincue que c’est une des solutions ;

-Compenser, ou trouver un biais que le parent estime plus correct mais avec une éventualité que l’enfant piaille pour parvenir, à un moment donné, à ses fins ; tester et essayer de faire céder l’autorité…

-Céder à la pression de l’enfant, et là, c’est l’enfant ROI !mais c’est aussi une tentative d’avoir la paix !

- Répondre tantôt OUI, tantôt NON, et l’enfant ne saura plus à quel Saint se vouer et le doute permanent s’installera en lui


Comment faire en sorte que certaines envies ne soient plus des envies ?


B]
Des parents divorcent, l’un des parents (ex : le père) quitte le foyer familial, et dit à son enfant qu’il ne désire plus le voir, et qu’il ne veut plus qu’il l’importune !

L’enfant n’a pas d’autre choix que d’accepter cet état de fait accompli !
Celà signifie:JE N'AI PAS LE CHOIX donc J'ACCEPTE mais dans J'ACCEPTE, il y a plein d'émotions de toutes sorte!!!

Et en lui, se manifeste des réactions de colère, de refus, d’incompréhension , de haine; une non acceptation !
"l'enfant pleure, pleure , et pleure encore et pourtant, papa ne changera pas d'avis, c'est ainsi ...

Il se sent rejeté, c’est la tempête intérieure, il se demande ce qu’il a fait pour que son père n’ai plus envie de le voir ; alors qu’il se montrait gentil, docile, aimant, un modèle quoi !


Une question, pile poil à ce stade d’émotions tumultueuses :

Quelles interventions de l’adultes seraient vitales, idéales pour que, en grandissant, cet enfant ne cristallise pas, n’enkyste pas ses douleurs, et en fasse un handicapé émotionnel lorsqu’il sera adulte ?
(Tout en gardant à l’esprit et en respectant que ce père a ses raisons personnelles de se comporter ainsi dans sa situation d’individu de l’instant T pour eux)


Par quel moyen évacuer ces émotions de révolte, de colère ???


Comment faire en sorte qu’il accepte ?

Quel beaume au coeur que les consolations des ami(e)s, leurs attentions, leurs calins, leur écoute et respect chaleureux, leur certitude que des jours meilleurs se préparent, leur disponibilité et accompagnement, ça ,c'est précieux tout de même!!! I love you I love you I love you

Pourquoi TENTATION:

le piège serait que l'enfant s'illusionne, attende, espère, croie que le papa va changer d'avis et revenir!!!!

Il est plus avantageux pour son bien-être de s'attacher à la déclaration de l'instant, claire ,nette et précise (entendre et respecter la décision de son père sinon, il risque de rester dans le doute , d'attendre et de souffrir);


Bien des questions qui me touchent, quelles sont vos impressions ?

Bises à tous I love you

Christine[
[/size]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nativité de Notre-dame   Sam 8 Sep - 23:56

Christine a écrit:
COUCOU,

Il me semble évident qu’un enfant naît avec une charge émotionnelle provenant de ses vies antérieures !
Oui ou non ?

C'est une pure évidence Christine

LES TENTATIONS : vraies ou fausses envies !

Mes questions sur le comportement adéquat à adopter face aux ENVIES d’un enfant au travers de deux scénarios ;

A] Un enfant qui tempête auprès d’un parent parce qu’il a décrété qu’il désirait un bonbon ; quelles solutions possibles ?

là, ça devient compliqué et les solutions ne sont pas standards mais adaptables en fonction de la sensibilité des Etres ! OK ;

une ENVIE ne signifierait-elle pas ÊTRE EN VIE !!!

Mon rôle de parent est loin derrière moi, mais j'ai envie d'intervenir du fait que j'ai maintenant des petits enfants dont une petite Maylis de 2 ans 1/2 !!!

Lorsqu'elle me demande "sans tempêter" mais de sa petite voix qui m'émeut :

"- Mamie Marie, tu me donnes un "beum-beum"

Tu ne peux t'imaginer ce que je ressens Christine !!!

Alors, je ne calcule rien, je fonds. J'ouvre la boite à douceur, elle choisit son bonbon, je l'embrasse, elle me dit merci Mamie Marie, elle part en sautillant et... elle n'y revient pas.

Cet après-midi nous sommes allées faire quelques courses dans un grand magasin avec sa mère et Mouchkaa. Ma Poucinette ne tient pas en place, c'est une vraie puce, elle saute (cavale) partout dans les rayons. Sans arrêt j'entendais ma fille la rappeler et elle de répondre "Mamie Marie t'es où ?" A la fin j'imaginais qu'arriver à la caisse, on allait m'accueillir par mon prénom.

Je sais, je suis hors sujet, mais j'avais envie d'intervenir pour dire.... Rien que du bonheur auquel je réponds toujours avec douceur par des douceurs.


Comment faire en sorte que certaines envies ne soient plus des envies

Pour moi, un bonbon c'est uniquement une ENVIE de DOUCEUR.

B][/i]Des parents divorcent, l’un des parents (ex : le père) quitte le foyer familial, et dit à son enfant qu’il ne désire plus le voir, et qu’il ne veut plus qu’il l’importune !

Christine, je vais me remettre dans la peau de l'enfant que j'ai été, mais en y rajoutant le recul. Aussi, je te dirais que si mon père était parti, même en disant ça, l'enfant, puis l'adulte que j'ai été, n'aurait probablement pas souffert jusqu'à l'âge de 50 ans...

Je n'aime pas faire des généralités et tu l'as toi-même exprimé en disant :


ça devient compliqué et les solutions ne sont pas standards, mais adaptables en fonction de la sensibilité des Etres ! OK ;

Pour moi, c'est vrai, il y a autant de situations que d'individus. Dans ma famille, de nombreux couples ont divorcés et aucun papa n'a quitté le foyer familial en justifiant son départ de cette façon aux enfants. Pour moi-même divorcer, j'ai attendu que mes enfants soient grands. Aujourd'hui tout va bien avec le père de nos enfants rient de bon coeur, en nous entendant dire que nous sommes devenus frère et soeur. De plus, nos petites filles sont heureuses d'êtres aimées de 3 mamies au lieu de 2 puisque mon ex-mari a refait sa vie.

Mais, probablement suis-je encore hors sujet !!!


L’enfant n’a pas d’autre choix que d’accepter cet état de fait accompli !
Celà signifie:JE N'AI PAS LE CHOIX donc J'ACCEPTE mais dans J'ACCEPTE, il y a plein d'émotions de toutes sorte!!!

N'oublie pas Christine que l'enfant a choisi ses parents (pas au sens où nous l'entendons) pour faire avec eux des expériences qu'ils ont INCONSCIEMMENT choisi et dans lesquelles, ils se donnent tout simplement la réplique.

Et en lui, se manifeste des réactions de colère, de refus, d’incompréhension , de haine; une non acceptation !
"l'enfant pleure, pleure , et pleure encore et pourtant, papa ne changera pas d'avis, c'est ainsi ...

Je connais une jeune femme dont les parents n'ont pas divorcés et pourtant, elle est mal dans sa vie. Pourquoi !!! Et bien parce que sa maman, mal dans sa peau faisait des tentatives de suicide à répétition.

Qui sait !!! Peut-être aurait-il été mieux pour l'enfant qu'elle était à l'époque que les parents se séparent.


Il se sent rejeté, c’est la tempête intérieure, il se demande ce qu’il a fait pour que son père n’ai plus envie de le voir ; alors qu’il se montrait gentil, docile, aimant, un modèle quoi !

C'est exactement ce que ressentait cette jeune femme lorsqu'elle était enfant vis à vis de sa maman. Aujourd'hui, elle ne peut pas avoir d'enfant.

Une question, pile poil à ce stade d’émotions tumultueuses :

Quelles interventions de l’adultes seraient vitales, idéales pour que, en grandissant, cet enfant ne cristallise pas, n’enkyste pas ses douleurs, et en fasse un handicapé émotionnel lorsqu’il sera adulte ? (Tout en gardant à l’esprit et en respectant que ce père a ses raisons personnelles de se comporter ainsi dans sa situation d’individu de l’instant T pour eux)

Faire en sorte de diffuser le code CHAPELLE dans les écoles après l'avoir enseigné aux parents.

Par quel moyen évacuer ces émotions de révolte, de colère ???

Comment faire en sorte qu’il accepte ?

Quel beaume au coeur que les consolations des ami(e)s, leurs attentions, leurs calins, leur écoute et respect chaleureux, leur certitude que des jours meilleurs se préparent, leur disponibilité et accompagnement, ça ,c'est précieux tout de même!!! I love you I love you I love you

Pourquoi TENTATION:

le piège serait que l'enfant s'illusionne, attende, espère, croie que le papa va changer d'avis et revenir!!!!

Le CODE dans les écoles, à l'église, partout Christine !!!

Il est plus avantageux pour son bien-être de s'attacher à la déclaration de l'instant, claire ,nette et précise (entendre et respecter la décision de son père sinon, il risque de rester dans le doute , d'attendre et de souffrir);

Le CODE Christine !!!

Bien des questions qui me touchent, quelles sont vos impressions ?

Bises à tous I love you

Christine[
[/size]

Bisous. Marie flower
Revenir en haut Aller en bas
chantalounette

avatar

Nombre de messages : 441
Localisation : rhone alpes
Date d'inscription : 25/03/2006

MessageSujet: Re: Nativité de Notre-dame   Dim 9 Sep - 12:02

Bonjour à tous,

En réponse à la question sur le divorce, je suis d'accord avec toi Marie pour dire qu'il est mieux de se séparer lorsque le méné ge ne va plus, c'est quelquefois mieux pour les enfants
.
Cela me ramène à mon divorce d'avec le père de Mickaèl, il s'était produit un petti souci à l'école, un jour mon fils rentre de l'école malheureux, çà n'allait pas , je l'ai pris à part et lui demandais ce qui n'allait pas, un gamin le montrait du doigt et le culpabilisais en lui disant que ses parents avaient divorcé, je lui expliquais que quelquefois il était mieux de se séparer que de continuer dans de mauvaises conditions, et lui expliquais que ce gamin n'avait peut-être pas des parents divorcés mais sa maman était une femme battue le père etait très violent avec elle, elle avait dû sauter par la fenêtre pour s'enfuire ( elle est toujours avec lui !!!), ainsi je lui montrais qu'il vallait mieux des parents séparés que des parents qui restent ensemble mais qui s'entretuent, cela à été fini pour Mickaèl c'était clair, il ne s'est plus fait de soucis.

Nous habitonsdans le même village son père et moi et nous n'avons jamais tenu compte de la garde , l'enfant était libre d'aller et venir comme il voulait cela a facilité les choses pour lui.

Pour ce qui est des douceurs je suis comme Marie je cède facilement, il est normal d'avoir des envies nous mêmes nous en avons;
mes petits ont eux aussi trois mamies, pour la garde c'est pratique.
bisous I love you

Chantalounette, flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1291
Age : 60
Date d'inscription : 22/10/2005

MessageSujet: Re: Nativité de Notre-dame   Dim 9 Sep - 14:32

Bonjour Christine et vous tous

Voici quelques lignes pour méditer !!

un enfant est le résultat d’une forte charge émotionnelle ( fusion )
mis en mouvement par ses parents !
Donc, il a déjà, une certaine charge émotionnelle transmis par ses parents, à laquelle se rajoute toutes les charges émotionnelles de ses vécus ANTERIEURS ! qui seront plus ou moins réactivées selon l’éducation parentale ou autres …

Les ENVIES = que mettons-nous derrière le mot ENVIE !
J’ai l’impression que c’est à la base, qu’il serait intéressant de revenir
afin de faire la lumière sur le comment apparaît dans l’univers de l’ENFANT, l’expérience appelée ENVIE et comment celle-ci au quotidien, va ensuite se transformer, par l’éducation donnée, en notion de
MANQUE ou de BESOIN, qui iront rejoindre
Les critères de morales appelées « bien ou mal » !!!

Un enfant a les envies que son entourage familial lui transmet !
Par exemple, un enfant, ne connaît pas la saveur de la douceur
appelée « bonbon » !
BON-BON ( doublement BON ) !
C’est donc, le parent qui va lui faire découvrir cette merveilleuse expérience!
Sauf que le parent va faire vivre l’expérience ENVIE, ou MANQUE
ou BESOIN à son enfant, en REACTION de ses propres expériences VECUES par lui-même en tant qu’enfant sur ses ENVIES ou MANQUE
ou BESOIN !!!

La nature humaine est par sa nature DUALITE !
C’est pourquoi, cette nature humaine utilise le MOT « PENSER » !
C’est pourquoi, cette nature humaine crée la notion de CULPABILITE !
Car, si la DUALITE ENVIE, BESOIN, MANQUE etc… n’existaient pas, nous ne serions plus conscient d’exister, car nous n’aurions plus la possibilité de nous sentir un INDIVIDU à part entière !

En fait, comment se comporter face à un ENFANT qui décrète etc….. La SOLUTION la plus URGENTE à mettre en application sera la rééducation du PARENT, et ce, de cette façon :
Qu’ai-je généré chez mon enfant pour qu’il se comporte ainsi !
Où est la CAUSE en moi, et qu’ai-je à MOT-DIT-FIER dans mes propres croyances, pour que mon enfant (miroir) puisse se comporter différemment !!!
Ensuite,vis-à-vis de son enfant, chaque parent appliquera le REMEDE qui se rapporte à sa propre histoire !

C’est valable pour tout en fait !
L’enfant est la CREATURE de ses parents, qui lui-même deviendra à son tour CREATEUR d’une CREATURE etc…à et cela depuis la nuit des TEMPS, et cela continuera pour l’éternité!
bises beatchapelle


_________________
Avec PLAISIR tu fusionneras, quand "CODE CHAPELLE " tu appliqueras

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christine

avatar

Nombre de messages : 154
Date d'inscription : 29/05/2006

MessageSujet: Re: Nativité de Notre-dame   Dim 9 Sep - 14:49

Bonjour Marie,
Bonjour à tous,


Citation :
Une ENVIE ne signifierait-elle pas ÊTRE EN VIE !!!

Assurément, j’ai le sentiment qu’être en vie entraîne l’expérience (douloureuse ou magiquement douce, selon !) qui permet de prendre conscience et donc de renaître de ses cendres…

Citation :
Lorsqu'elle me demande "sans tempêter"…
Comment agis-tu, Marie, avec LE CODE, lorsqu’il arrive à Maylis de « tempêter » ?


Citation :
Tu ne peux t'imaginer ce que je ressens Christine !!!
J’imagine bien ta joie dans ce climat d’entente et d’harmonie ;

Je rappelle que bien que je n’aie pas d’enfants, ni de petits enfants de chair :
- j’ai joué dans cette vie des rôles de Maman,
- je suis Mère de la petite fille que j’ai été,
- Ici et maintenant, à travers la démystification de mes histoires d’amour, je réveille le chagrin de la petite fille de 3 ans (pleurant pendant 3 jours) que les parents avaient laissée chez ses grands-parents maternels, sans lui expliquer pour, eux organiser les obsèques de ma grand-mère paternelle Marcelle ;( mort subite = choc aussi pour Papa)


Béatrice m’a fait prendre conscience que Marcelle était la fille de Victorine dont je suis la réincarnation, et qu’à 3 ans, en fait, ce n’est pas l’enfant Christine qui pleure mais c’est Victorine réincarnée qui pleure la mort de sa fille !!!
(Mémoire d’une mère et de sa fille)



Citation :
Christine, je vais me remettre dans la peau de l'enfant que j'ai été, mais en y rajoutant le recul. Aussi, je te dirais que si mon père était parti, même en disant ça, l'enfant, puis l'adulte que j'ai été, n'aurait probablement pas souffert jusqu'à l'âge de 50 ans...
Est-ce que tu cherches à m’exprimer ou à te convaincre que la femme de plus de cinquante ans que tu es devenue aujourd’hui, Marie, a modifié TOUTES ses souffrances de la petite fille que tu étais, si c’est le cas, vive ta liberté !



Citation :

Faire en sorte de diffuser le code CHAPELLE dans les écoles après l'avoir enseigné aux parents

A commencer par nous-même ! Ce que nous avons fait, faisons et continuons de faire
Ces parents que nous sommes chacune envers nos enfants intérieurs, avons mis en pratique le CODE CHAPELLE, ensembles, Marie dans une démarche ou tu m’as généreusement accompagnée :
Je suis allée chercher une confirmation des sentiments qu’un homme éprouvait pour moi maintenant après les 4 ans de séparation…
A l’époque, J’avais raz le bol de vivre à trois et il avait donc décidé que comme il ne me rendait pas heureuse, il était donc préférable de se séparer (alors qu’il m’avait prétendu que j’étais « la Femme de sa vie, idéale et parfaite»).

Dans ma démarche, je cherchais à le rencontrer, l’entendre et le voir (alors qu’il faisait le « mort » auprès de nombreuses personnes et moi-même) pour qu’il me libère d’une promesse comme quoi, j’étais la Femme idéale pour lui !!!

Sa déclaration de nous séparer restait contradictoire et contrariante pour moi, alors que nous prétendions nous aimer !!!
Et je n’arrivais à me résoudre d’accepter ;
D’où une démarche imposée par Béatrice, pour que j’en aie le CŒUR net (malgré mon pressenti et ma peur d’entendre la réponse,)
Aïe, Aïe, Aïe….

A l’issue de cette démarche, que je vous détaillerai si vous en avez envie, j’obtiens la réponse de cet homme :
« Je ne désire plus te voir, pour moi, c’est rompu et terminé, ne m’importune plus » !

Le CODE, oui, Marie, avec la LOI de CAUSE à EFFET, oui, et cela signifie pour moi, d’accepter définitivement son CHOIX ;

J’ai la réponse à ma question Marie,
Et quand tu me demandes, par téléphone
: [/size]
Citation :

« Mais en es-tu SURE ? Le fait que tu dises à tout le monde que tu ne l’aimes plus, a fait matérialiser le fait qu’il te dise NON ! »

NON, Marie, je ne suis pas d’accord avec toi !

Marie, Il est évident que les personnes que nous avons rencontré pendant la démarche, à qui je disais :
« Nous sommes séparés mais j’attends qu’il me libère d’une promesse »,
Ces personnes entendaient bien que mon discours était intellectuel (le fait d’essayer de leur faire croire que je ne l’aimais plus) alors que mes tripes leur racontaient que j’avais encore l’illusion de l’aimer !



Maintenant, j’ai sa réponse, je l’ai entendue et je suis bien décidée de la respecter entièrement !
Si je remets en cause son sentiment, sa décision, je me piégerais et cela signifierait que je cherche à le persuader de changer, le forcer à m’aimer !
Non, je n’ai pas envie !



Merci Marie pour le rôle que tu joues à travers tes questions, cela me permet de mieux m’assurer de mes nouvelles convictions et aussi d’échanger ce cadeau avec nos amis du forum !



Bises

Christine [/size][/color][/size][/[/size][/size]color]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nativité de Notre-dame   Lun 10 Sep - 2:39

Christine a écrit:
Bonjour Marie,
Bonjour à tous,


Citation :
Lorsqu'elle me demande "sans tempêter"…
Comment agis-tu, Marie, avec LE CODE, lorsqu’il arrive à Maylis de « tempêter » ?

Maylis n'a que 2 ans 1/2 Christine et pour le moment lorsqu'il lui arrive de "tempêter" j'utilise la douceur et la tempête s'apaise d'elle-même.

Citation :
Tu ne peux t'imaginer ce que je ressens Christine !!!
J’imagine bien ta joie dans ce climat d’entente et d’harmonie ;

Je rappelle que bien que je n’aie pas d’enfants, ni de petits enfants de chair :
- j’ai joué dans cette vie des rôles de Maman,
- je suis Mère de la petite fille que j’ai été,
- Ici et maintenant, à travers la démystification de mes histoires d’amour, je réveille le chagrin de la petite fille de 3 ans (pleurant pendant 3 jours) que les parents avaient laissée chez ses grands-parents maternels, sans lui expliquer pour, eux organiser les obsèques de ma grand-mère paternelle Marcelle ;( mort subite = choc aussi pour Papa)

Lorsque je t'ai répondu Christine, j'étais dans une sorte d'euphorie émotionnelle pour avoir vu ma petite Maylis quelques heures auparavant. J'étais donc toute à ma joie de faire le récit d'évènements concrets et récents et c'est pourquoi j'ai spécifié à plusieurs reprises être HORS SUJET. En te lisant, j'avais saisi que tu parlais des enfants en général alors que tu parlais de tes enfants intérieurs, m'as-tu précisé ce soir au téléphone.

Béatrice m’a fait prendre conscience que Marcelle était la fille de Victorine dont je suis la réincarnation, et qu’à 3 ans, en fait, ce n’est pas l’enfant Christine qui pleure mais c’est Victorine réincarnée qui pleure la mort de sa fille !!! (Mémoire d’une mère et de sa fille)

Tu as donc été Victorine fille de Marcelle alors que j'ai été Colette = "Victoire sur le peuple" également fille d'une Marcelle, mais d'une autre puisque la mère de mon père. (Ma mère dans ma vie précédente donc dans la même "optique"... IDEM pour la Mémoire, mais cette fois pour celle d'une fille pour sa mère).

Ces synchronicités nous renvoient finalement, à ton explication du "peuple" de toutes les enfants que tu as été (et est toujours) pour les mères que tu as été (et est toujours).


Citation :
Christine, je vais me remettre dans la peau de l'enfant que j'ai été, mais en y rajoutant le recul. Aussi, je te dirais que si mon père était parti, même en disant ça, l'enfant, puis l'adulte que j'ai été, n'aurait probablement pas souffert jusqu'à l'âge de 50 ans...

Est-ce que tu cherches à m’exprimer ou à te convaincre que la femme de plus de cinquante ans que tu es devenue aujourd’hui, Marie, a modifié TOUTES ses souffrances de la petite fille que tu étais, si c’est le cas, vive ta liberté !

La femme de plus de 50 ans que je suis devenue aujourd'hui Christine, est totalement en paix avec son douloureux passé de petite fille relié à son père puisque mon histoire vécue avec lui, est devenue ma plus grande RICHESSE. Souviens-toi Christine que mon père est mon fils aujourd'hui.

Citation :
de Marie

Faire en sorte de diffuser le code CHAPELLE dans les écoles après l'avoir enseigné aux parents

Béatrice a écrit aujourd'hui :

Citation :
En fait, comment se comporter face à un ENFANT qui décrète etc….. La SOLUTION la plus URGENTE à mettre en application sera la rééducation du PARENT, et ce, de cette façon :
Qu’ai-je généré chez mon enfant pour qu’il se comporte ainsi !
Où est la CAUSE en moi, et qu’ai-je à MOT-DIT-FIER dans mes propres croyances, pour que mon enfant (miroir) puisse se comporter différemment !!!
Ensuite,vis-à-vis de son enfant, chaque parent appliquera le REMEDE qui se rapporte à sa propre histoire !
A commencer par nous-même ! Ce que nous avons fait, faisons et continuons de faire
Ces parents que nous sommes chacune envers nos enfants intérieurs, avons mis en pratique le CODE CHAPELLE, ensembles, Marie dans une démarche ou tu m’as généreusement accompagnée :
Je suis allée chercher une confirmation des sentiments qu’un homme éprouvait pour moi maintenant après les 4 ans de séparation…
A l’époque, J’avais raz le bol de vivre à trois et il avait donc décidé que comme il ne me rendait pas heureuse, il était donc préférable de se séparer (alors qu’il m’avait prétendu que j’étais « la Femme de sa vie, idéale et parfaite»).

Béatrice,

Merci d'avoir décodé et complété ce que j'avais exprimé en deux mots seulement.


Dans ma démarche, je cherchais à le rencontrer, l’entendre et le voir (alors qu’il faisait le « mort » auprès de nombreuses personnes et moi-même) pour qu’il me libère d’une promesse comme quoi, j’étais la Femme idéale pour lui !!!

Sa déclaration de nous séparer restait contradictoire et contrariante pour moi, alors que nous prétendions nous aimer !!!
Et je n’arrivais à me résoudre d’accepter ;
D’où une démarche imposée par Béatrice, pour que j’en aie le CŒUR net (malgré mon pressenti et ma peur d’entendre la réponse,)
Aïe, Aïe, Aïe….

A l’issue de cette démarche, que je vous détaillerai si vous en avez envie, j’obtiens la réponse de cet homme :
« Je ne désire plus te voir, pour moi, c’est rompu et terminé, ne m’importune plus » !

Le CODE, oui, Marie, avec la LOI de CAUSE à EFFET, oui, et cela signifie pour moi, d’accepter définitivement son CHOIX ;

J’ai la réponse à ma question Marie,
Et quand tu me demandes, par téléphone
: [/size]
Citation :

« Mais en es-tu SURE ? Le fait que tu dises à tout le monde que tu ne l’aimes plus, a fait matérialiser le fait qu’il te dise NON ! »

NON, Marie, je ne suis pas d’accord avec toi !

Marie, Il est évident que les personnes que nous avons rencontré pendant la démarche, à qui je disais :
« Nous sommes séparés mais j’attends qu’il me libère d’une promesse »,
Ces personnes entendaient bien que mon discours était intellectuel (le fait d’essayer de leur faire croire que je ne l’aimais plus) alors que mes tripes leur racontaient que j’avais encore l’illusion de l’aimer !

Je n'ai pas souvenir que tu aies utilisé le terme ILLUSION d'aimer durant ta démarche !!!

Ceci-dit Christine, je ne t'ai pas entendu exprimer verbalement, ta demande de la même manière aux 5 personnes que nous avons rencontrées.

Lors de ces rencontres, mon rôle d'accompagnatrice, était d'être à l'écoute de tout et de tous.

Seul A... a vraiment entendu ce que tu lui disais puisque très chaleureux, il t'a immédiatement mise à l'aise. Aussi, tu m'as parue beaucoup plus détendue, plus libre de parler, plus familière d'où le fait que tu lui aies livré la "réalité" côté tripes dans ton discours.


[color:f174=blue:f174]Pour les 4 autres, il me semble évident qu'elles n'ont pas entendu tes tripes (MAUX) puisque tu as utilisé d'autres MOTS venant de ta tête certes, mais néanmoins en désaccord avec tes tripes qu'ils n'étaient visiblement pas en mesure de décoder sans les MOTS qui vont avec.

J'ai d'ailleurs le souvenir de t'avoir dit à plusieurs reprises, que pour moi, tu n'étais pas tout à fait juste (donc en décalage) dans ta demande à ces personnes.

D'où le fait de t'avoir ensuite, expliqué que PEUT-ÊTRE, tu avais attiré le résultat de ce que tu avais exprimé par tes MOTS qu'ils ont cru tels qu'ils les ont entendu !!!

Ce soir, tu m'as rappelé que tu avais écrit à R... exactement ce que tu as dit devant moi, aux 4 autres personnes. J'ai donc rajouté parce que c'est mon ressenti, que tes MOTS lui ayant été en plus, rapportés non pas par A... mais par une des 4 autres... Il a effectivement répondu à ta demande de la manière demandée puisque tu exprimais tout simplement, ne chercher qu'à retrouver ta LIBERTE suite à des MOTS (promesse) de R... qui te retenaient prisonnière face à toi-même. Sauf que durant ces démarches, tu as "manifesté" n'être plus autant en accord émotionnel avec ta demande du départ.

Maintenant, j’ai sa réponse, je l’ai entendue et je suis bien décidée de la respecter entièrement !
Si je remets en cause son sentiment, sa décision, je me piégerais et cela signifierait que je cherche à le persuader de changer, le forcer à m’aimer !
Non, je n’ai pas envie !


Merci Marie pour le rôle que tu joues à travers tes questions, cela me permet de mieux m’assurer de mes nouvelles convictions et aussi d’échanger ce cadeau avec nos amis du forum !

Bises

Christine [/size][/size][/[/size][/size]color]

J'aurais néanmoins davantage apprécié avant que tu ne commences par la fin (tu ne souhaitais pas mettre ton reportage sur le forum pour le moment d'autant plus qu'il n'est pas terminé d'écrire) que tu me téléphones (comme tu l'as fait ce soir) pour que nous mettions à plat, nos MOTS mal lus donc mal interprétés et finalement, créateurs de MAUX puisque tu m'as exprimé, ta peur d'être déstabilisée dans ta dernière décision qui est, je te cite : de ne plus VOULOIR changer le résultat.

Je n'ai pas le sentiment d'être intervenue à l'encontre de ton choix ou à l'encontre de tes envies Christine. Et d'ailleurs souviens-toi qu'à plusieurs reprises, je t'ai dit que rencontrer un autre homme, serait le remède qui ferait se dissiper ta souffrance si le choix de R... s'avérait justement être... celui-là.

Bisous. Marie flower
Revenir en haut Aller en bas
Christine

avatar

Nombre de messages : 154
Date d'inscription : 29/05/2006

MessageSujet: Re: Nativité de Notre-dame   Lun 10 Sep - 15:18

Bonjour Marie,

En réfléchissant, j'ai l'impression d'obtenir le résultat de l'expression de ma dualité, résultat qui nous emmène à une incompréhension mutuelle!

L'origine vient du fait que pendant la démarche, j'ai accepté tes mots suivants:
"tu dis à tout le monde que tu ne l'aimes plus"
Alors qu'au fond de moi, je n'avais pas du tout l'impression de transmettre ce message à travers mes mots!

Je n'étais pas d'accord du tout mais je ne te l'ai pas exprimé ,j'ai TU mon ressenti!!!
Pourquoi ?j'ignore encore!

Voilà, à cause du fait que je me sois mise dans ma dualité en acceptant ta version des faits, je reniais la mienne!
Et je te précise que c'est moi et moi seule, sans pression de ta part;

Ma responsabilité est de t'avoir permis celà,
Résultat, j'ai semé la guerre!!!

Mais belle expérience de prise de conscience cheers

Bisous
Christine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christine

avatar

Nombre de messages : 154
Date d'inscription : 29/05/2006

MessageSujet: Re: Nativité de Notre-dame   Mer 12 Sep - 1:58

Béatrice a écrit

Citation :
Voici quelques lignes pour méditer !!

un enfant est le résultat d’une forte charge émotionnelle ( fusion )
mis en mouvement par ses parents !
Donc, il a déjà, une certaine charge émotionnelle transmis par ses parents, à laquelle se rajoute toutes les charges émotionnelles de ses vécus ANTERIEURS ! qui seront plus ou moins réactivées selon l’éducation parentale ou autres …

Les ENVIES = que mettons-nous derrière le mot ENVIE !
J’ai l’impression que c’est à la base, qu’il serait intéressant de revenir
afin de faire la lumière sur le comment apparaît dans l’univers de l’ENFANT, l’expérience appelée ENVIE et comment celle-ci au quotidien, va ensuite se transformer, par l’éducation donnée, en notion de
MANQUE ou de BESOIN, qui iront rejoindre
Les critères de morales appelées « bien ou mal » !!!

Un enfant a les envies que son entourage familial lui transmet !
Par exemple, un enfant, ne connaît pas la saveur de la douceur
appelée « bonbon » !
BON-BON ( doublement BON ) !
C’est donc, le parent qui va lui faire découvrir cette merveilleuse expérience!
Sauf que le parent va faire vivre l’expérience ENVIE, ou MANQUE
ou BESOIN à son enfant, en REACTION de ses propres expériences VECUES par lui-même en tant qu’enfant sur ses ENVIES ou MANQUE
ou BESOIN !!!

La nature humaine est par sa nature DUALITE !
C’est pourquoi, cette nature humaine utilise le MOT « PENSER » !
C’est pourquoi, cette nature humaine crée la notion de CULPABILITE !
Car, si la DUALITE ENVIE, BESOIN, MANQUE etc… n’existaient pas, nous ne serions plus conscient d’exister, car nous n’aurions plus la possibilité de nous sentir un INDIVIDU à part entière !

En fait, comment se comporter face à un ENFANT qui décrète etc….. La SOLUTION la plus URGENTE à mettre en application sera la rééducation du PARENT, et ce, de cette façon :
Qu’ai-je généré chez mon enfant pour qu’il se comporte ainsi !
Où est la CAUSE en moi, et qu’ai-je à MOT-DIT-FIER dans mes propres croyances, pour que mon enfant (miroir) puisse se comporter différemment !!!
Ensuite,vis-à-vis de son enfant, chaque parent appliquera le REMEDE qui se rapporte à sa propre histoire !

C’est valable pour tout en fait !
L’enfant est la CREATURE de ses parents, qui lui-même deviendra à son tour CREATEUR d’une CREATURE etc…à et cela depuis la nuit des TEMPS, et cela continuera pour l’éternité!
bises beatchapelle

Ces mots me semblent d'une richesse inouïe.

Pour ma part, en faisant chemin vers mes amours passés, Béatrice a fait ressortir en moi, deux questions que je n'avais pas oser me poser:
"Quelle était la profondeur des sentiments envers moi des hommes que j'ai aimé?
Quelle place j'avais occupé dans leur coeur?"

J'ai la nette impression à ce jour, qu'il m'était plus évident de le croire profond plutôt que de ressentir honnêtement en moi LE MANQUE!!!


Je suis allée à un premier cours de salsa ce soir et j'ai aimé( c'est une façon de répondre à mes manques!);
Marie, je me suis souvenue que tu allais aussi danser ce soir! lol!

Pour encore citer Béatrice:
" Chaque rencontre est un cadeau échangé, et qu'elle le reste à tout jamais!"

Bises à vous tous

Christine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nativité de Notre-dame   Mer 12 Sep - 10:41

Christine a écrit :

Citation :
Marie, je me suis souvenue que tu allais aussi danser ce soir! lol!

sunny Coucou Christine,

Oui, je suis allée à mon cours de danse du mardi soir et comme la journée avait été RICHE en DECOUVERTES, la soirée a été idem.

De 18 à 19 heures, je suis allée à mon heure associative. Riche discussion animée autour d'une nouvelle personne dont l'étymologie du prénom signifie "FEMME SEULE". Cette personne n'avait de cesse de dire, être tombée dans une certaine forme de DEPENDANCE dont elle a HONTE donc qu'elle rejette aujourd'hui, mais dont elle disait être persuadée de ne pas pouvoir se SORTIR, à cause de sa profonde SOLITUDE à la MAISON.

MAISON extérieure = MAISON intérieure.

De nombreuses solutions ont été proposées à notre "FEMME SEULE" pour SORTIR et s'en sortir (centre de soins, association des Solos, les amis, des activités telles que la danse, la peinture, le sport, le cinéma etc.) Rencontrer du monde, était disait-elle, sa solution pour ne pas rester à la maison.

Proposition lui a aussi été faite d'essayer de se lancer dans une PASSION et pour finir du fait de son insurmontable SOLITUDE à la MAISON... inscription dans un club de rencontres pour trouver un compagnon.

Centre de soin pour soigner ses MAUX :

Pas envisageable pour le moment = HONTE puisque exposition par des MOTS de sa dépendance aux regards extérieurs.

Association des Solos (sorties de toutes sortes, proposées et organisées par des célibataires) :

Notre "FEMME SEULE" changeait aussitôt de sujet ou plutôt revenait automatiquement sur le fait que : Je suis SEULE à la maison.

CURIEUX !!! Il m'a semblé qu'elle fuyait le sujet comme pour nous dire "Oui, c'est là que le bas blesse" (en fait elle en sortait constamment pour y revenir de plus belle !!!)

Les amis :

J'ai trop honte, répétait-elle sans arrêt. Jamais je ne pourrais les appeler pour leur demander de m'aider car il faudrait leur avouer ma dépendance !!!

Les activités :

Oui, mais encore faut-il trouver quelque chose qui va me plaire !!! (elle n'a pas encore essayé de se renseigner sur ce qui est proposé).

Une passion à développer, SA passion :

Bonne question, mais quelle est DONC la passion de notre "FEMME SEULE"...

Serait-ce justement une forme de SOLITUDE qu'elle aurait INCONSCIEMMENT choisie d'expérimenter pour découvrir qu'elle SEULE a le "pouvoir" de changer le cours de sa vie !!!

Inscription dans un club de rencontres pour trouver un compagnon :

Notre "FEMME SEULE" est soudain devenue MUETTE... Aussi, un certain proverbe ne dit-il pas que :

"Qui ne dit MOT consent !!!"

Instant de mutisme aussitôt "utilisé" par un des membres du bureau qui me rappelle que l'association n'entre pas dans ce style d'accompagnement :

- "On ne va tout de même pas lui faire faire une petite annonce !!!"

- Et pourquoi pas Yvon !!! T'as pas entendu qu'elle te parle depuis une heure de sa trop grande SOLUTIDE à la MAISON !!!

Ouarda comme tu as raison...


Citation :
Mais que faire entendre a une sourde puisque je l'ai voulu... handicapée moral et physique je fut


C'était une magnifique expérience à suivre dès mardi soir prochain... A eux aussi, l'ouïe finira bien par revenir... à moins que cela ne figure pas au programme qu'ils se sont choisis !!!

Ensuite donc de 19 à 20h30 cours de danse. Dans notre école Christine, il nous est enseigné toutes les danses de salons dont la SALSA. Or, elles sont tellement nombreuses que chaque mardi, c'est au choix du professeur. Hier, nous avons eu PASSO, TANGO, MADISON et comme toujours, à la fin du cours COUNTRY.

L'an passé, je sortais toujours du groupe au moment de passer aux danses country. Je ne partais pas, je regardais les autres dont Mouchkaa qui faisait le contraire de moi puisqu'elle préfère le country aux autres danses proposées.

La country est une danse en ligne à laquelle je m'étais tout de même essayée, au début de l'année dernière. Comme elles m'avaient semblées compliquées, je m'étais "retranchée" derrière le fait que pour moi, elles étaient plus agréables à regarder qu'à pratiquer.

Or hier, je ne suis pas sortie du groupe et MIRACLE... j'ai réussi une danse de country comme si je l'avais toujours pratiquée.

C'était là encore, une magnifique expérience à réitérer dès mardi soir prochain...

Je suis contente que tu aies apprécié ce premier cours de SALSA Christine.


Pour encore citer Béatrice:

" Chaque rencontre est un cadeau échangé, et qu'elle le reste à tout jamais!"

Bises à vous tous

Christine

Oui Christine, totalement d'accord avec toi et Béatrice lorsque vous dites que : "CHAQUE RENCONTRE EST UN CADEAU ECHANGE A TOUT JAMAIS".

A bientôt de te lire ou de t'entendre, si tu en as envie Christine !!!

Bisous Christine, bisous à tous.
Marie flower
Revenir en haut Aller en bas
Christine

avatar

Nombre de messages : 154
Date d'inscription : 29/05/2006

MessageSujet: Re: Nativité de Notre-dame   Mer 12 Sep - 11:37

Bonjour Marie,

Bien sûr que j'ai envie de t'entendre ou de te lire Marie!

Super, j'ai l'impression que tu te sens riche de ta soirée;
Et dans ton assoc, alors que vous dicutiez de la situation de cette femme dont l'éthymologie signifie "femme seule" , comment te sentais-tu, toi ,à l'intérieur de toi?

Suite à mon cours de danse, mes démarches actives en ce moment, je me réveille avec un rêve:
"Une Martine vient m'apprendre que Papa vient de mourir!!!
oh, la la , le choc, je l'ai vu ,il y a quelques heures et son bon état de santé ne laissait pas présager qu'il meurre subitement!
Ma réaction première est d'essayer de réaliser cette réalité, et d'avoir envie de rester seule ! Et je pleure toutes les larmes de mon corps...
Je vais trouver du réconfort prés de ma voisine mais je ne suis pas capable de me rendre à la maison familiale, voir Papa mort!
Quelques heures aprés, j'y vais et je suis hyper triste de ne pas lui avoir dit : je t'aime" plus souvent, et aussi de ne pas avoir été prés de lui dans ces heures qui ont précédé sa mort!"

Alors que j'avais 3 ans, ma grand- mère paternelle est morte de façon similaire et j'avais été éloignée de l'événement, sans rien comprendre et j'appelais maman pendant 3 jours, en pleurant me sentant abandonnée!

Dans ma vie professionnelle, dernièrement, une dame âgée est morte alors que je lui tenais la main (elle allait parfaitement bien 10 minutes avant!), et je me suis sentie NOBLE, dans ma présence!!

Bonne journée à vous tous, sunny
Bises
Christine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nativité de Notre-dame   Mer 12 Sep - 13:12

Christine a écrit:
Bonjour Marie,

Bien sûr que j'ai envie de t'entendre ou de te lire Marie!

sunny J'en suis SUPER HEUREUSE Christine d'autant plus que je n'ai pas pu, tout raconter hier sur le forum concernant mes découvertes et notre histoire de SILENCE relieée pour toi à ton père et actuellement chez moi, à ma soeur, qui porte justement ton prénom.

Super, j'ai l'impression que tu te sens riche de ta soirée;
Et dans ton assoc, alors que vous dicutiez de la situation de cette femme dont l'éthymologie signifie "femme seule" , comment te sentais-tu, toi ,à l'intérieur de toi?

Je me sens RICHE du CODE CHAPELLE et HEUREUSE du fait que je multiplie mes découvertes (une preuve + une preuve + une preuve = toute une multitude de preuves qui me donnent encore davantage FOI en MOI).

Je vis maintenant mes EXPERIENCES comme on dit EN CONSCIENCE.

EN CONSCIENCE : Expression que j'avais souvent entendu prononcer tout en me rendant bien compte que j'ignorais ce qu'elle signifiait réellement. Aussi, j'imaginais que ça concernait uniquement les choses de l'esprit.

Aujourd'hui, je sais que cette expression relie le CORPS et L'ESPRIT (le concret et l'abstrait). Et s'il arrive parfois qu'EUREKA prenne son temps pour venir car j'ai moi aussi (comme tout le monde) mes moments de GUERRE intérieure à décoder pour les dépasser, je ne m'y accroche plus aussi longtemps qu'avant. Je laisse faire et d'une manière ou d'une autre... EUREKA apparaît.

Heureuse et bien OUI... grâce à la nouvelle forme de VERITE que Béatrice a réveillée en moi et qu'aujourd'hui, je suis à même de commencer à réveiller en les Autres afin qu'ils prennent à leur tour conscience de Qui Ils Sont. Et... que Qui Ils Sont a le choix d'être HEUREUX ou MALHEUREUX parce que cela dépend uniquement de chacun et de ses croyances.

Cela me rappelle une VOYANTE et bien d'autres d'ailleurs. Celle-là, se prénommait Lisa. A l'époque (1992-1993) j'allais assister à ses conférences avec Mouchkaa dans des salles Parisiennes. Un jour Lisa m'a dit avec un petit sourire que j'avais RESSENTI COMPLICE, mais dont j'étais alors incapable de saisir le sens :

"Vous allez faire des choses qu'aujourd'hui, vous ne pouvez pas imaginer."


Elle avait entièrement raison.

Ceci-dit, face à la solitude, il y a maintenant très longtemps que j'apprécie de m'être réveillée au fait de ne plus être Seule puisque constamment avec Moi-Même que je ne cesse de découvrir.

Suite à mon cours de danse, mes démarches actives en ce moment, je me réveille avec un rêve:

"Une Martine vient m'apprendre que Papa vient de mourir!!!

Martine = Le dieu MARS (dieu de la guerre).

J'ai l'impression qu'il s'agit de ta GUERRE intérieure qui est en train de MOURIR (de s'éteindre) vis à vis du SILENCE que t'imposait ton Papa.


oh, la la , le choc, je l'ai vu ,il y a quelques heures et son bon état de santé ne laissait pas présager qu'il meurre subitement!

Ne ressens-tu pas ta GUERRE intérieure s'effondrer subitement (MOURIR) en ce moment !!!

Ainsi, tu vas RENAITRE à la PAIX intérieure. N'oublie pas que ton papa est né à la Sainte Nathalie = "JOUR DE LA NAISSANCE".


Ma réaction première est d'essayer de réaliser cette réalité, et d'avoir envie de rester seule ! Et je pleure toutes les larmes de mon corps...
Je vais trouver du réconfort prés de ma voisine mais je ne suis pas capable de me rendre à la maison familiale, voir Papa mort!

Tu n'as plus envie de retourner vers tes vieilles croyances et tu trouves réconfort dans celles d'à côté qui te rapprochent de ton âme donc d'une vérité beaucoup plus "SUBTILE" plus juste, plus proche, plus vraie.

Quelques heures aprés, j'y vais et je suis hyper triste de ne pas lui avoir dit : je t'aime" plus souvent, et aussi de ne pas avoir été prés de lui dans ces heures qui ont précédé sa mort!"

Alors que j'avais 3 ans, ma grand- mère paternelle est morte de façon similaire et j'avais été éloignée de l'événement, sans rien comprendre et j'appelais maman pendant 3 jours, en pleurant me sentant abandonnée!

J'ai le sentiment que cette histoire qui t'était restée sur le "coeur" est elle aussi, en train de partir (mourir) Christine.

Ose regarder en face non pas, PAPA MORT Christine, mais les croyances qu'il t'avait INCONSCIEMMENT fait ingurgiter. Se sont elles qui meurent à travers tes expériences et regarde... tu DANSES maintenant. C'est NOUVEAU.


Dans ma vie professionnelle, dernièrement, une dame âgée est morte alors que je lui tenais la main (elle allait parfaitement bien 10 minutes avant!), et je me suis sentie NOBLE, dans ma présence!!

Tu es NOBLE Christine, mais jusque là... tu REFUSAIS de l'ACCEPTER donc de le VOIR.

Bonne journée à vous tous, sunny
Bises
Christine

Moi aussi, j'ai rêvé de mon père cette nuit... Je n'ai pas encore eu le temps d'écrire mon rêve pour saisir totalement son message, mais il concernait 3 bijoux antiques dont deux étaient dans leurs écrins... Le troisième, c'était une grosse bague en OR MASSIF que je mettais dans mon sac après l'avoir ramassée par terre etc.

Bisous. Marie flower
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nativité de Notre-dame   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nativité de Notre-dame
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 1790 - Cimetière St-Roch, Cimetière Protestants, Ossements Notre-Dame ...
» Sainte-Adresse - Notre-Dame-des-Flots
» Cathédrale Notre-Dame de Strasbourg
» Cathédrale Notre-Dame de Paris
» Les FEMEN, activistes féministes à Notre Dame

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
REINCARNATION & PSYCHO-GENEALOGIE :: DECODEZ VOS VIES ANTERIEURES-
Sauter vers: