REINCARNATION & PSYCHO-GENEALOGIE

Nouvelle méthode pour RETROUVER et DECODER ses vies antéreures grâce à la psycho-généalogie, à la psycho-étymologie et à la science des symboles
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Voici que les choses bougent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
helce

avatar

Nombre de messages : 27
Age : 43
Localisation : Cote Atlantique
Date d'inscription : 25/03/2006

MessageSujet: Voici que les choses bougent   Mar 15 Mai - 23:17

Bonjour à toutes et tous,

Cela fait plusieurs mois que je survole le forum. En effet, depuis ce temps, je souhaitais faire bouger les choses pour moi et pour ma famille.

Et comme elles ont bougé, je vais vous raconter et vous faire partager ces évènements et ces émotions.

Je ne me plaisais pas beaucoup dans mon boulot depuis que mon manager et mon patron m’avaient convoquer pour une baisse de mes résultats. La vérité était que suite à une formation, j’étais très motivé pour développer mon activité commerciale. Cependant, mon manager m’a beaucoup freiné dans mon élan, de peur, disait-il, que je me monte la tête.

Parallèlement à cela, Alexandra et moi étions en train de créer un SCI pour racheter un appartement dont j’étais le propriétaire. Je vous passe les détails sur la création et les préparatifs pour arriver au mois d’avril.

Ainsi, depuis la fin mars, j’avais décidé de démissionner de mon poste de conseiller immobilier. Aider par Béatrice pour ma lettre de motivation, j’avais déjà passer quelques entretien sans succès. Mais il fallait que la transaction de l’appartement se fasse et les choses ne bougeaient pas.

Mardi 10 avril, Alexandra et moi avons décidé de bouger le notaire et la banque afin que la signature de l'achat du studio pour la SCI se fasse le 16 avril.
En effet, depuis plusieurs jours, le notaire n'avançait pas et prenait en dilettante notre dossier. De plus, au niveau professionnel, il devait rédiger un compromis dans lequel j'étais intermédiaire et il a envoyé ce compromis au client sans mettre ma commission.

Le mardi, je suis donc allé le voir pour lui imposer de préparer la signature pour le 16 avril sans quoi nous changions de notaire. Après avoir rechercher quelques excuses en vérifiant si dossier était complet, il a accepté la signature pour le 16 avril. De plus, je lui ai demandé de refaire le compromis sans oublier ma commission.

De même, la banquière ne nous avait pas envoyé l'offre de prêt alors que nous avions signé les documents le 28 mars. Alexandra l'a donc appelé le mercredi 11 avril dès 9h00 pour lui demander le chèque de banque pour le 16 avril. En recherche d'excuse et un peu presser, elle a dit que notre chèque serait prêt le vendredi 13 avril.

Toujours le 10 avril, j'ai contacté un client qui cherchait une maison. Le contact était très bien passé. Il s'agit du directeur d’une société de transport. Je lui donc demander une entrevue pour à titre personnel sans rentrer dans les détails. Rendez-vous fixé le lendemain 11 avril à 16h00.

Encore le 10 avril, Nathalie, l'assistante de l'agence nous annonce le matin (à moi et à l'autre conseillère) qu'elle va demander un rendez-vous avec la direction pour être augmenté et que si il n'y pas de suite, elle cherchera du boulot ailleurs. En début d'après midi, je leur annonce que je vais démissionner de mon poste pour la fin juin. Je leur demande de rester discrètes pour le moment en leur disant que je l'annoncerai à la direction fin mai.

Le 11 avril, je me rends à mon entretien pour proposer ma candidature au directeur de la société de transport en tant que responsable d'exploitation. Je lui dis que je suis disponible après la saison, pour septembre, car je suis embauché dans un camping pour juillet et août. Il n'a pas ce type de poste disponible. Par contre il m'annonce qu'il a l'intention de créer un poste de responsable commercial pour le mois de novembre 2007. Le courant passe bien et mon profil l'intéresse. L'approche commerciale que j'avais eu avec lui pour sa maison l'avait séduit. De plus, l'expérience dans l'exploitation lui semble être un atout. Nous avons ensuite parlé salaire et formation. Je dois voir le directeur régional prochainement.

Mais coté emploi, je n’étais pas claire avec moi-même. Là encore, poussé par Béatrice, j’ai écrit le 20 avril 2007 à un mon patron un e-mail lui annonçant ma démission.

Il faut aussi vous dire que cette date est importante pour moi. Je l’ai longtemps “boudé” ce jour – je ne voulais plus m’en souvenir. Il s’agit de la date où mon père s’est pendu chez nous, dans le garage. Pour continuer dans la “coïncidence”, mon premier jour dans la boite d’immobilier que je quitte aujourd’hui était le 20 avril 2006. Enfin, le jour où j’ai décidé d’envoyer ma démission, ma collègue de travail me demande de l’accompagner dans une maison que nous venons de rentrer en mandat. En effet, elle ne veut pas y aller toute seule car la maison est vente puisque son propriétaire s’est succidé dans son garage …
Le même jour, j’ai placé l’argent de la vente de mon appartement.

Le lendemain, 21 avril 10h00, mon manager arrive à l’agence !!! Nous allons prendre un café. Il me demande pourquoi je part. je lui explique que vu l’activité, je ne gagne pas ma vie, que de plus je suis dans un secteur peu porteur et que je ne vois aucune perspective d’évolution au sein du groupe immobilier pour lequel je bosse alors qu’il m’avait proposé d’autre perspective quelques mois auparavant. Il ne comprend ma décision. Pour lui, s’agissant dans emploi commercial de longue haleine, l’activité de conseiller en immobilier est longue à mettre en route. Il me dit que j’ai semé et que je pars sans récolter. Il ajoute enfin qu’il se pose quand même des questions par rapport au fait que je suis le troisième à quitter le groupe. Il me demande de rester discret sur ma démission, notamment vis-à-vis de Luc, un conseiller avec qui je m’entends bien.

Mais je ne l’écoute pas et j’appelle Luc l’après midi. Lorsque je lui apprends mon départ, il semble dépité… j’ai vraiment ressenti à ce moment qu’il n’était pas vraiment d’accord avec la direction (alors qu’il fait partie du comité de direction) et que compte tenu de mon départ, il serait temps pour eux de se remettre en question car je suis le troisième à partir. Mais il n’ose pas le dire au patron et préfère garder pour lui ses sentiments.

Depuis je n’ai absolument pas écouté mon manager et j’ai annoncé à d’autres de mes collègues mon départ. Depuis ma démission, je me sens beaucoup mieux et j’aborde l’avenir beaucoup plus sereinement. Mais ce n’est que le début.

Voilà donc que les choses ont bougé car Alexandra et moi les avons prise en main. Et je suis confiant pour la suite de mon entretien.

A bientôt

Helce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clotilde

avatar

Nombre de messages : 711
Age : 48
Localisation : Seine et Marne
Date d'inscription : 24/12/2005

MessageSujet: Voici que les choses bougent   Mer 16 Mai - 0:07

Coucou Helce, coucou Alek et Hermione!! sunny

Cela bouge beaucoup sur le forum en ce moment!! bounce
Continuez sur votre lancée, Helce et Alek...
Nous sommes tous reliés , donc si cela bouge pour certains, cela va bouger pour d'autres! Arrow

Merci pour les douces photos... Wink

Gros bisous à tous les trois et à bientôt. I love you
Clotilde queen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Voici que les choses bougent
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je fais toujours les choses qui [...] plaisent [à Dieu]. — Jean 8:29.
» Les choses de la vie qui m'ont construite
» la procrastination = sans cesse remettre les choses contraignantes à plus tard
» me voici me voila
» Faire les choses à la maison recettes cuisine basiques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
REINCARNATION & PSYCHO-GENEALOGIE :: DECODEZ VOS VIES ANTERIEURES-
Sauter vers: