REINCARNATION & PSYCHO-GENEALOGIE

Nouvelle méthode pour RETROUVER et DECODER ses vies antéreures grâce à la psycho-généalogie, à la psycho-étymologie et à la science des symboles
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Mémoire de Troie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
lnaga

avatar

Nombre de messages : 169
Age : 54
Localisation : Le Mans
Date d'inscription : 17/01/2007

MessageSujet: Mémoire de Troie   Ven 4 Mai - 23:31

Dans cette vie ci , j’ai fais le choix en naissant de me restaurer, de changer de croyance , de faire ma révolution .

Très tôt, j’ai pris conscience de l’unité dans le tout dû à mon identité. Il s’est avéré encore plus net lorsque je suis rentrée en 6ème et après , notamment avec les profs de français et d’histoire. Je ressentais à chaque fois qu’ils avaient tous une pointe d’admiration, d’être là pour le vivre L’histoire est au présent. Le mythe est une réalité.

Je m’appelle Hélène AGAMENNONE, et je n’ai que ce seul prénom. Mon nom fut italianisé milieu 19ème.

En Grèce il reste des AGAMEMNON. C’est mon grand père italien , qui l’a introduit en France. Donc je suis unique comme tous ceux de ma famille.

L’éthymologie d’ Agamemnon AGA = roi , grand
Ménonie province égyptienne = mémoire
Hélène = éclat ou rayon du soleil

Nous remontons à la mythologie Grecque 3500 avant J.C , avec AGAMEMNON roi des rois des Grecs,PARIS roi de Priam, La guerre de Troie , la belle HELENE et la malédiction.

Je suis née le 3.12 fête de François Xavier et Jason retour chez les Grecs avec la toison d’or.

François = homme libre
Xavier = maison neuve, la maison de mes parents s’appelle, maison neuve du chapitre face à un

Menhir ( un des plus beaux de France ) au Mans =homme caché.

Notre famille porte la mémoire de la guerre de Troyes et de sa boucherie.

J’ai été élevée dans cette continuité. Tais toi, mange, et surtout ne pense pas, tu ne sais pas , nous le faisons pour toi,normal,je suis une fille. J’ai un frère plus jeune de 5 ans. Mes parents ont eu l’intention de l’appeler PARIS , cela ne s’est pas fait . Toujours est il que dans la mémoire des émotions s’est inscrit. Les relations avec mon frère ont toujours été distantes.

J’ai revécu les émotions de la guerre de Troie, à partir du moment où j’ai choisi de faire le métier de mon père. J’espérais être vue, reconnue. La restauration de meuble, marqueteur, le bois = cheval de Troie.. J’avais 18 ans.

Lorsque j’ai commencé mon apprentissage chez mon père, évidemment inconcevable pour moi de le faire ailleurs , je suis « esclave de mon père ». Aucune rébellion, je m’autocensurais sur mes désirs
de peur de déplaire à papa. Ma scolarité dans un lycée de filles externe de la 6ème jusqu’en 1ère.

En apprentissage,j’allais une semaine par mois interne à Angers pour les cours théoriques. Le choc, je me suis retrouvée unique fille pour 350 adolescents de plusieurs corps de métiers. J’ai découvert la nature masculine et aussi humaine. C’est un autre univers de violence, 350 paires d’yeux sur moi me déshabillant d’un regard très soutenu, scrutant mes faits et gestes. Je me suis habillée ,coiffée toujours pareil pendant 3
ans pour ne pas les attiser, susciter envie, convoitise, des mots déplacés. Je me suis protégée comme j’ai pu.
J’avais la chance d’avoir 2 ans de plus qu’eux et un niveau d’étude plus élevé. Ce qui m’a permis de les tenir plus à respect. Il fallait obligatoirement garder cet avantage sans le montrer, ne pas abîmer
l’orgueil de l’homme .Je suis sur le terrain miné de la misogynie. J’ai été bien marquée par cette expérience d’emprisonnement
J’avais les garçons de ma classe qui me protégeaient et me gardaient comme un trésor de guerre. Il m’était impossible de parler à d’autres garçons.
Une fois un garçon d’une autre classe avait tenu complot pour me violer . Il a eu droit à un bizutage en règle.

J’ai eu la mauvaise idée de sortir avec Marc, le chef de mon « harem » .Lorsqu’il n’a plus voulu de moi , après quelques semaines de ‘’célibat’’ , je suis sortie avec un autre de la bande. Marc a fait tomber la foudre sur moi. Il a donné ordre de me mettre en quarantaine pendant .3 semaines. Le second petit copain est rentré dans les rangs a suivi les ordres du chef. J’ai été humiliée, bafouée.
la mémoire de la femme esclave prostituée J’ai côtoyé les facettes de la jalousie, de la possession et du pouvoir
Là , j’ai réalisé, l’immensité du vide, seule dans une coquille de noix ballottée sur un océan déchaîné . Cette sensation a perduré pendant de très longues années après.

Après la semaine de cours, j’étais heureuse de rentrer au Mans = homme caché , souffler.
La 2ème et la 3ème année furent plus calmes, les marques avaient été mises.

Puis j’ai rencontré Dominique, les hostilités reprennent progressivement et toujours en croissance pendant 20 ans . Nous avons été mariés 17 ans. . Nous avons eu 3 enfants dont un décédé.
Là, j’ai vécu toutes les formes de violence, possible et imaginable ; bourreau et victime à la fois.
Je n’en avais pas assez. J’ai créé mon entreprise dans la maison de mes parents, pour bien finir de m’emprisonner . J’exerçais ainsi 2 métiers complètements différents simultanément. Toujours dans le
but d’être vu , reconnue , rien n’y a fait . Je faisais partie des murs.

Le 30 octobre 199 , je suis passée très près de la mort . Un incendie dans la maison avec des gaz toxiques . Celui ci fut le déclencheur de ma sortie de léthargie. Plusieurs années plus tard, je me suis rendue compte que j’avais 4 années amnésie émotionnelle . La violence était telle que mon conscient a été coupé. Il ne pouvait en supporter plus. C’est une drôle d’impression comme se réveiller d’un cauchemar sans s’en souvenir. J’ai repris la vie telle que je l’avais laissée. Dur !! Dur !!

Un an plus tard à la même période, Dominique cause 2 accidents, dont un . Il m’a demandé d’être responsable et j’ai accepté , toujours mémoire d’esclave Signes pour que je reprenne ma vie en main..
En janvier, je pousse la porte des Alcooliques Anonymes , pour trouver le moyen d’aider Dominique.
Je découvre que je suis aussi malade de l’alcool, les effets de vivre avec un alcoolique Au début d’août, Je vais voir une alcoologue ,toujours dans cette quête de changer la personne. Je lui fais la description de mon quotidien. Ses mots sont clairs. Vous avez le choix, vous restez vous mourrez à petit feu. Vous partez et c’est terrible préparez vous aux représailles
Dominique est alcoolique , psycho- maniaco- dépressif, parano,manipulateur pervers et a la névrose obsessionnelle . Je n’étais pas arrivée à la voiture, j’avais déjà fais le bilan de ma vie, de ma situation. Tout est négatif sur tous les plans. Ma décision est prise, je pars, je veux vivre . Je décide d’être heureuse dans la paix, le calme, la joie. Etre libre. Ma modification a commencé.

J’ai économisé mes forces, j’ai commencé à prendre soin de moi. J’ai 35 ans, mon corps est usé fatigué comme une vielle grand-mère, avec des courbatures partout. Mon dos ne pouvait plus me supporter , des sciatiques à tour de bras, des lumbagos , des tension horribles dans les yeux, le cou, la tête dans un étau constamment . C’était un état d’être. Je restais couché 12 heures par jour , voir plus tellement la charge était lourde. Le moindre effort physique , c’était une souffrance . J’avais ce qu’il fallait avec mon métier qui est très physique de plus j’avais le magasin à faire tourner et les filles a m’occupé et Dominique qui m’en demandait toujours plus et en faisait le moins Il voulait aussi que je m’investisse dans son activité professionnelle, j’ai refusé, j’avais les griefs en plus, tout est sujet aux disputes , injure et la dévalorisation. Mémoire soumission à l’homme ,esclave prostituée. Il m’a fallu 18 mois avant de lui annoncer le divorce, l’atmosphère avait eu le temps de se dégrader.
Lorsque je lui annonce ma décision. Il ne se doutait de rien car quelques années auparavant. J’avais tenté de parler divorce. J’avais eu un aperçu des représailles donc cette fois ci, je mis prends autrement .
Nous sommes rentrer dans 3 longues années d’horreur pour nous 4.
18 mois après ,nous divorcions, le 13 décembre 2001. Dominique est parti de la maison le 26 décembre 2001 après lui avoir annoncé que j’avais déposé plainte pour coups le 25 . C’est la seule fois où les coups physiques étaient visibles. Encore 18 mois, pour rétablir le calme car durant cette bataille, les filles adolescentes ont sombré dans la délinquance, fugue, déscolarisation, drogue, fréquentation très douteuse.

Ma modification a commencé lorsque j’ai pris la décision de divorcer. Je me suis débattue avec mes possibilités . J’avais déjà le code Chapelle en moi. J’avais vécu au coté de Béatrice dans d’autres vies.
Il ne demandait qu’à être réactivé. Ce qui m’a permis de m’extraire d’une partie de la violence, de me mettre côté lumière . Le chemin est aride, noir, pleins de ornières et la petite lumière devient chaque jour plus lumineuse , plus grande. C’est elle qui me guide, me tire, me fais pousser des ailes.

Lorsque j’ai fais la connaissance de Béatrice. Le train était déjà en marche .Il suffisait de changer de locomotive . De la Micheline, je suis passée au TGV avec autobloquant (cela n’existe pas pour l’instant) pour gravir les montagnes. J’étais dans un état émotionnel des plus déplorable, pétrifiée, tétanisée , momifiée, liquéfiée de peur. Transparente, si j’avais pu rentrer dans un trou souris et plus encore, je l’aurais fait Surtout être le moins vu possible pour subsister, être au calme, souffler respirer.

Ma croyance était si bien ancrée La boutique, la seule de la place, elle n’était pas vue , par voie de conséquence, j’avais des revenus très faibles , mémoire d’esclave, prostituée , de dévalorisation.
Dès la première séance, Béatrice m’annonce le programme, la fermeture du magasin.
J’allais tomber en syncope, la dragée trop dure à avaler, tellement la peur est immense, d’un cri du cœur, je lui réponds « que va dire papa ? » Cela voulait dire aussi remonter les 3500 ans d’émotions, de croyances à modifier , à démystifier.

Cela faisait des mois que je demandais à papa, la transformation de l’atelier en salon de thé qui est accolé à la boutique. Je voulais m’aGRANDIR. Je me butais à un mur fortifié. J’ai essayé tous les
moyens rien n’y ont fait. Je me retrouve dans la même situation quelques années auparavant mourir ou partir.

J’ai annoncé en juin 2004 à mes parents, la fermeture du magasin le 31 mars 2005. Pendant de longs mois , ce fut à nouveau le combat envers mes parents et surtout envers moi-même . Toutes les
émotions négatives rejaillissent de plus belles, culpabilité, colère, rancune , rancœur, vengeance , pouvoir , représailles …… , à cette différence cette fois , les idées de meurtre ont disparu. Arrive en
opposition à ces idées négatives tolérance, douceur, joie, force tranquille, bien être, confiance en soi, valeur , plaisir, bonheur, rire, sourire, spontanéité ,sérénité , paix ,Amour……car pendant les temps de trêve , d’accalmie la nouvelle croyance a pu s’enracinée .ETRE UN DIEUX DEGUISE .

Qui allait céder ? Mes parents et les vielles croyances ou moi avec mes nouvelles croyances pas
encore suffisamment solides . C’est le chambardement.

En fermant le magasin, je partais sans rien, avec le RMI comme moyen de subsistance, et sans embauche en vue , avec 2 filles à charges. Jusqu’au dernier jour chacun a cru que l’autre céderai .
Le 1er mars , j’ai affiché la liquidation, ce fut une libération. Le 31 mars, j’ai fermé, 10 jours après , je ne remettais plus les pieds chez mes parents avant longtemps, sans donner aucunes nouvelles. C’était le prix à payer pour sortir de la soumission, de l’esclavage, de la prostitution , de la guerre et toutes ses horreurs , pour retrouver mon honneur , ma liberté, ma valeur , mon respect, et accéder à la porte du bonheur ,de la légèreté, de la sérénité, de la confiance en moi, de l’affirmation de moi,de la paix.,de l’Amour.
,
Divorcer a été moins dur dans les émotions que la fermeture du magasin .

Pendant 4 mois, j’ai ramé rien de ce que j’entreprenais ne marchait ,où est ma route, qui suis je ?

suite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lnaga

avatar

Nombre de messages : 169
Age : 54
Localisation : Le Mans
Date d'inscription : 17/01/2007

MessageSujet: Re: Mémoire de Troie   Ven 4 Mai - 23:49

Béatrice me conseille la cuisine, glupps !!!! Que vais-je faire en cuisine ? La cuisine , c’est comme l’armée , une famille .
Après avoir restaurer des meubles = extérieur me voilà à restaurer l’intérieur donc me restaurer pour devenir maître queue = maître de moi , ainsi passer de la guerre à la paix, faire le chemin inverse.

Tout s’est enchaîné naturellement, puisque c’est juste. Je rentre à l’école Ste Catherine. Mon professeur de cuisine s’appelle Mr LAGNEAU, cela ne s’invente pas, normal l’agneau de Dieu.

Comme lorsque j’avais 18 ans. J’ai regarni ma trousse que j’avais gardé, j’ai pris mon cartable et mes cahiers. La machine à remonter les émotions est enclenchée. Je revis les mêmes situations avec le
détachement et en y ajoutant mes nouvelles croyances.
C’est une sensation frissonnante, émoustillante, délicieuse, énergisante. Je me découvre. Je me mets en avant de la scène.
Je décide d’être chef de la classe, avant j’avais refusé ce poste ou j’avais été mise d’office. Et ainsi de suite toutes mes anciennes valeurs s’écroulent et je les remplace par d’autre simplement , avec joie,
sourire et dynamisme., et mon corps suit c’est merveilleux.. Plus je vieillis , plus je rajeunie
Quelquefois les résistances s’accrochent, l’amour de soi, la paix sont trop fortes, tout se modifie. Je découvre en moi des trésors, je suis riche .

Je passe le CAP cuisine en juin 2006. Pendant l’examen pratique qui dure 4 heures, j’avais 2 examinateurs constamment sur mon dos. Notamment un, où le contact était un peu plus ouvert. A la fin de l’épreuve au moment où il rentrait chez lui .Il me dit au revoir avec un sourire, mon prof a été très surpris car il a la réputation d’un homme très dur et pas commode . Là j’apprends qu’il est le chef d’un grand hôtel restaurant 3 étoiles en Sarthe . C’est dans cet hôtel quelques années auparavant j’avais restauré les meubles. Joli clin d’œil !
Le cap est passé, la porte pour être maître de moi est franchie. Je sens en moi un bien profond, une force tranquille, je suis entièrement comblée, nourrie par la douceur d’être, la confiance, à l’écoute des signes de la vie et je les comprends de mieux en mieux et pleins d’autres choses que je ne connais pas encore, c’est croustillant !!!!
Je me décide pour les collectivité ce n’est pas ce que j’ai appris car j’ai une CAP restaurant pas collectivité qu’importe , je préfère cette voie.

1er juillet , 1er employeur, rue des maraîchers, là je récolte la confiance, la valeur,je plante , je sème toutes mes nouvelles croyances et un gros sac de semences surprises.
J’enchaîne à la clinique de pré = Dupray = Béatrice qui a toujours eu un œil sur moi depuis notre 1ère rencontre. Là c’est un rappel pour me conforter sur mon chemin. Ici, je développe ma spontanéité, et
l’affirmation dans mes choix, ne pas me laisser influencée esclave /maître.

Début octobre , mon papa nous convoque les filles et moi pour nous annoncer son cancer de la prostate. C’est le début d’une nouvelle approche ou le non dit est désamorcé et mon pèrecommence à me voir .

Le 4 décembre, le lendemain de ma naissance, je rentre dans la fonction publique comme contractuelle. Je découvre ce monde.
La fonction publique dans l’antiquité en faisait parti les prisonniers de guerres, les repris de justice, les esclaves , les prostituées.

De plus la maison de retraite où je suis embauchée s’appelle Irène Joliot Curie = les atomes = les cellules = les mémoires cellulaires. Rue des maillets , c’est le nom de jeune fille de maman
La chef de service L Michel = maman , elle aussi chef de service dans la fonction publique, habitant place St Michel.
Le chef de cuisine J.L Duchêne = bois = papa.
Me voilà arrivée au cœur des émotions, le choc des croyances, les vieilles et les nouvelles.
Le temps d’observation passé. Je ressens beaucoup de surprise par mon attitude, en cuisine ce monde machiste, violent me voir sourire constamment, heureuse, les désarçonnent. Mon contrat est renouvelé sur un autre site Jaurès toujours avec les mêmes grands chefs. J’interpelle L. Michel par mon attitude et encore elle me fait peur car elle est terriblement violente.

Le 22 janvier, j’arrive à Jaurès, celui-ci est assassiné pour ses idées de paix en 1914.

Le chef de cette cuisine s’appelle T . PARIS, m’accompagne dans cette mutation de site P. LEPRETRE = chapelle= nouvelle croyance

Paris a enlevé la belle Hélène par amour et c’est le début de 10 ans de guerre de Troie.
C’est la première fois où il y a un peu de connaissance mythologique, du moins il y a quelques allusion , je suis très surprise. J’ai tous ces soupirants qui essaient tous les moyens d’avoir les sollicitations , l’accroche d’Hélène enfermée esclave. Aujourd’hui, je suis maître, j’en ris, je suis libre.

Chaque émotions me reviennent, je les vis différemment, je me rappelle comment s’était avant et automatiquement , je les transforment et les vis autrement avec ma nouvelle croyance. Je suis heureuse de mon chemin. Ils ont été surpris même déstabilisés par mon calme et ma douceur devant leur agressivité . Ils me surnomme miss Zénitude , je leur envoie que de l’amour exprimé par des bisous , des regards et attitude dans la paix. Ce fut un peu plus long avec les femmes, j’ai réussi car c’est ma façon d’être et de penser .Il ne peut y avoir d’ambiguïté puisque c’est ma croyance.

Maintenant dans la cuisine ,je n’ai plus aucune violence à mon égard , je reçois des bisous pour le plaisir d’être et pour certain c’est leur façon de faire tomber leurs tensions. Je les accueille.

Ma relation avec T . PARIS très distante et pour cause. Il venait toujours vers moi avec des propos brèfs et avec des préjugés négatifs, toujours sur la défensive. C’est sa vision de la femme, extrêmement misogyne, comme beaucoup en cuisine.
Béatrice me demande la date de naissance de PARIS . Aie !!La peur est là. J’avais la possibilité par d’autre biais de l’avoir. Ce n’est pas l’envie qui m’a démangé. Je connais trop la loi de cause à effet, je ne mis risque pas. Donc , je me lance qui assiste à la scène P LEPRETRE ? Bien évidemment, Béatrice pas bien loin.
PARIS né le jour de la St Dimitri = Démeter = déesse de la récolte = loi de cause à effet.
Le 11 avril, T Paris a préféré m’annoncer en premier que je remonterai sans doute sur Joliot. , car P .LEPRETRE a demandé de rester sur ce site. J’ai ressenti son ennui et son appréhension.
Comment va elle prendre cette décision ? Je me sens bien à Jaurès, je fais maintenant partie de la famille.
J’ai de suite compris que j’avais réussi ma modification , donc je n’avais plus rien à faire ici. Ce fut une joie immense en moi donc beaucoup de calme et d’ouverture ce qui nous a permis de discuter . Pour la première fois depuis mon arrivée, nous avons une vision commune comment appréhendé le métier . Sa rencontre avec J. L DUCHENE fut la même que moi 20 ans auparavant.

Le lendemain encore des cellules réfractaires montent au créneau. J’essaie de trouver des possibilités de rester à Jaurès, car à Joliot les tâches sont très scindées et je ne pourrais pas m’épanouir comme je le fais actuellement , Il y a beaucoup de stress et je n’ai plus envie de faire des efforts . Je sens Paris me parler d’égal à égal. Ce que je lui propose n’est pas viable par rapport à ma valeur, je risquerais vite de m’ennuyer. Quel cadeau.
De plus j’ai mes guides qui me remettent sur le chemin. Je ne suis pas ici pour faire carrière, je suis là pour me restaurer. La paix est revenue en moi. L’acceptation de retourner à Joliot est acquise . Cela m’a pris 36 h pour retrouver le bonheur de la sérénité.
Depuis, c’est mieux avec Paris, il plaisante avec moi c’est énorme de sa part . Quel bonheur !

Le 24 avril, L Michel se déplace spécialement pour m’annoncer presque officiellement mon retour à Joliot à un poste de cuisinier, pour apprendre le métier tranquillement. C’était mon souhait. En ce moment, je suis sur un poste agent polyvalent ou aide de cuisine .C’est une grande victoire pour moi , c’est la valorisation . Ma demande a été entendue faire tous les postes car je n’aime pas être cantonnée à une seule tâche.
Surtout j’ai remarqué que je ne tremblais plus à la vue de L. Michel , J’ai pu avoir une conversation très calme en moi cela devait être suffisamment ressenti par elle . Au cours de la conversation , elle me dit « femme de fer dans un gant de velours », de sa part j’en suis très étonnée car elle a une réputation autoritaire voir ,destructrice. C’est une marque de respect, je suis sur un terrain d’égalité .J’obtiens d’elle ce que je désire car c’est ma croyance qui prévaut..
C’est doux de faire des demandes et les voir se réaliser. Je ne m’autocensure plus, je demande ou réalise mes envies, la plupart de temps, c’est la réalisation .C’est le bonheur .Dans le cas le contraire, je suis heureuse d’avoir fait l’action, cela me conforte dans mon affirmation de moi, c’est la joie.

Le 25 avril J’avais une soirée, j’étais en compagnie de mes parents, maman m’ennuyait, j’ai pu lui dire avec détermination, je me sens d’égal à égal avec mes parents qui me faisait peur
Dimanche 29 avril grande fête de famille pour l’anniversaire de ma grand mère maternelle,90 ans . Ce sera la première depuis plus de 2 ans. Maman a fait un discours avec beaucoup d’émotions ,qu’elle n’a pas pu tout contenir. C’est surprenant de sa part, elle nous a remercier d’être là et surprise en disant cela , elle m’a regardé.
Ma relation avec mon frère cordiale sans plus d’excès , mon frère a choisit de rester dans les anciennes croyances .Sa dernière fille s’appelle Pénéloppe, cela veut tout dire.

Nous sommes le 4 Mai , je viens d’apprendre ce matin par PARIS, qui aujourd'hui sans aucune appréhension m’annonce ma remontée sur Joliot mercredi prochain ( St Pacôme = François= homme libre ) .
Pour fêter mon départ , sur demande explicite de PARIS , j’ai eu droit à un arrosage comme ils savent très bien faire . J’étais trempée jusqu’aux os, je n’ai rien vu venir , cette idée là couvait depuis l'annonce. C'est leur façon de montrer l'intégration dans la famille
Lundi , pour mon dernier jour je prévois du change, car la journée risque d’être très mouillée.

Voilà où j’en suis sur le chemin des émotions entre temps je me suis remise à la salsa pour m’occuper de la cause primaire de tout cette discorde depuis 3500 ans
la croyance être amoureuse = guerre , abandon, destruction . Actuellement je suis dans la modification de cette croyance .
Avec tous les cours présent sur Le Mans , je trouve le moyen de me retrouver avec un prof copie conforme de mon ex mari . Quel bel hasard !!!
Cela me remue, les nouvelles croyances sont en actions.

Il y a encore très peu de temps, je n’aurais pas mis mon histoire et surtout pas mon nom sur internet. Tout change, tout évolue, c’est être dans la vie Ma révolution devient évolution.

Bisous à vous tous et toutes
Hélène
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mémoire de Troie   Sam 5 Mai - 16:02

sunny Et bien dit donc Hélène, c'est magnifique !!! Félicitations cheers cheers

Bisous. Marie flower
Revenir en haut Aller en bas
Catherine

avatar

Nombre de messages : 755
Age : 66
Localisation : Région Rouennaise (76)
Date d'inscription : 31/10/2005

MessageSujet: Re: Mémoire de Troie   Sam 5 Mai - 16:20

Bonjour à toute la famille sunny sunny sunny

En effet, Hélène, ton histoire est très belle. Merci de nous l'avoir racontée.

Elle me parle beaucoup, notamment en ce qui concerne la personnalité de Dominique....


" Ma révolution devient évolution." As-tu l'impression, maintenant, que la vie est un jeu ?

Bisous. Bisous Marie.
Bisous à tous.
Catherine

I love you I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.artmajeur.com/catherinefalize
Kty



Nombre de messages : 404
Age : 63
Localisation : PAYS DE LA LOIRE
Date d'inscription : 22/07/2006

MessageSujet: Re: Mémoire de Troie   Sam 5 Mai - 16:50

Bonjour Hélène, sunny

Merci de nous avoir raconté ton histoire qui est vraiment très belle, de voir à travers tes mots toute la transformation qui s'est faite. Bravo !!!

Bises

Kty queen flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clotilde

avatar

Nombre de messages : 711
Age : 47
Localisation : Seine et Marne
Date d'inscription : 24/12/2005

MessageSujet: Mémoire de Troie   Sam 5 Mai - 17:03

Bonjour Hélène, sunny

Je reviens tout à l'heure pour lire de façon attentive et concentrée ton histoire, car je vais maintenant à l'hôpital voir Eva et sa famille!

Mais sur mon passage, je te fais un énorme bisou!! I love you
Et, suite ce soir!!

Très jolies images, Béatrice sur le portail et qui changent un peu de style!
J'appréciais beaucoup le Soleil d'hier! sunny
Bisous

Clotilde

queen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lnaga

avatar

Nombre de messages : 169
Age : 54
Localisation : Le Mans
Date d'inscription : 17/01/2007

MessageSujet: Re: Mémoire de Troie   Sam 5 Mai - 19:24

Bonjour et grand merci à vous toutes

Ce matin , j'étais à Jaurès. Je n'avais pas vu qui était d'abstreinte. Mon pot de départ n'en finit pas . PARIS a redonné le coup d'envoi. Cette fois ci , j'ai trinqué et j'ai rempli les verres. Notamment un était aussi mouillé que moi. j'avais derrière moi la solidarité féminine . C'est la première fois que je la ressens.

Oui , Catherine , la vie est un jeu. C'est à nous de savoir tirer les bonnes cartes ou de bien en tirer parti. C'est un jeu complexe dans sa simplicité, grisant , absorbant, captivant, émoustillant, gratifiant , vivifiant, tonifiant
Que de bonheur, de la joie ,de l'amour.
Ainsi ma coquille de noix s'est transformé en un superbe voillier comme le tien , Catherine ainsi monte à son bord toutes personnes qui aiment faire la découverte , l'expérience de la route Chapelle.

Clotilde , je suis gourmande de gros bisous

Mille merci à vous toutes , la vie est merveilleuse, que des cadeaux
Pleins de bisous

Hélène sunny sunny sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Catherine

avatar

Nombre de messages : 755
Age : 66
Localisation : Région Rouennaise (76)
Date d'inscription : 31/10/2005

MessageSujet: Re: Mémoire de Troie   Dim 6 Mai - 14:10

Bonjour à toute la famille sunny sunny sunny

Oui, Hélène, je ressens maintenant la vie comme un jeu. La Terre est notre terrain de jeu, notre cour de récréation, de RE-CREATION...

Bisous bisous à tous.
Catherine

I love you I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.artmajeur.com/catherinefalize
lnaga

avatar

Nombre de messages : 169
Age : 54
Localisation : Le Mans
Date d'inscription : 17/01/2007

MessageSujet: Re: Mémoire de Troie   Lun 7 Mai - 17:41

Bonjour Catherine et à vous tous,

Revenir sur terre ,se réincarner est un cadeau pour recréer, remodeler,réinventer notre vie afin d'offrir à notre âme plus d'expérience et d'énergie. Ainsi le chemin sera de plus en plus court entre ces deux espaces. L'infiniment petit rejoindra l'infiniment grand.
Nous avons encore beaucoup ,beaucoup de chemin à parcourir car nous commençons seulement à nous réveiller.
Bisous

Hélène sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Catherine

avatar

Nombre de messages : 755
Age : 66
Localisation : Région Rouennaise (76)
Date d'inscription : 31/10/2005

MessageSujet: Re: Mémoire de Troie   Mer 9 Mai - 12:18

Bonjour Hélène, bonjour à toute la famille sunny sunny sunny

Citation :
Nous avons encore beaucoup ,beaucoup de chemin à parcourir

J'aurais un peu tendance à me décourager en sachant cela.... Heureusement, comme tu dis Clo, que Béatrice nous met le pied sur l'accélérateur !

Bisous à tous.
Catherine

I love you I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.artmajeur.com/catherinefalize
lnaga

avatar

Nombre de messages : 169
Age : 54
Localisation : Le Mans
Date d'inscription : 17/01/2007

MessageSujet: Re: Mémoire de Troie   Mer 9 Mai - 19:15

Bonjour Catherine,

N'oublie pas que nous sommes pas seules.
Un voyage long nous fait découvrir plein de merveilleux paysages, nous rencontrons pleins de gens différents qui nous enrichissent qui donne au bout du compte lorsque nous arrivons pleins de récits , de périples de joie de bonheur d'avoir fait ce voyage si long et à la fois si court.
L'espace temps n'existe plus.

Bisous

Hélène sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lnaga

avatar

Nombre de messages : 169
Age : 54
Localisation : Le Mans
Date d'inscription : 17/01/2007

MessageSujet: Re: Mémoire de Troie   Jeu 10 Mai - 17:04

Bonjour à tous et à toutes,

Je suis retournée hier à Joliot, J'ai eu l' impression d'être en décalage par rapport à mon départ 4 mois auparavant. comme si je les avais quitté seulement quelques jours, rien n'avait changer dans leurs habitudes = leur mode de penser et moi oui.
Je me suis apperçu que le système que j'avais mis en place à Jaurès , n'est pas adapté à Joliot que ce n'est pas mon but pour cette fois ci.
Je suis à me chercher , quelle est la manière ,l'attitude à adopter pour faire sortir la croyance ou la peur qui est à l'origine de tout ce que j'ai vécu pendant des siècles ,puisque je suis au coeur de mes émotions afin de la transformer.
Je suis calme, sereine, vigilente car j'ai des cellules réfractaires telles , le pouvoir, le combat dans la violence qui se manifestent. Elles sont vite remisent à leur place. Je m'attend à la récidive , c'est normal je ne suis pas encore entièrement modifiée. J'accueille.
Je suis dans une atmosphère de stress, de violence, de clan, de non communication,très individualiste, pas d'entraide au contraire plus à enfoncer, d'alliance et mésalliance,avec une croyance très profonde garder ses acquis donc rien ne bouge, beaucoup de rigidité.
J'ai assisté à toute la scène où Gilslaine a reçu du potage sur tout le torse , le cou et les bras. Elle est brûlée au 2-3 ème degré , 15 jours d'arrêt.
Les brûlures , les coupures, les coups , les chocs ,c'est notre quotidien. Cela ressemble beaucoup à une guerre.
Je vous ai livré à chaud mes ressentis.

Bisous

Hélène sunny sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Catherine

avatar

Nombre de messages : 755
Age : 66
Localisation : Région Rouennaise (76)
Date d'inscription : 31/10/2005

MessageSujet: Re: Mémoire de Troie   Ven 11 Mai - 13:27

Bonjour Hélène, bonjour à toute la famille sunny sunny sunny

Je trouve que c'est horrible ce qui est arrivé à Gislaine. Elle risque d'en garder des cicatrices. Sans parler de la souffrance, surtout après avec les pansements !!

C'est un accident ?

Bisous bisous.
Catherine

I love you I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.artmajeur.com/catherinefalize
Clotilde

avatar

Nombre de messages : 711
Age : 47
Localisation : Seine et Marne
Date d'inscription : 24/12/2005

MessageSujet: Mémoire de Troie   Ven 11 Mai - 16:34

Coucou hélène, sunny

[quote]
Et, toi, Hélène, est-ce toujours ton quotidien de te brûler, te couper, de recevoir des coups et des chocs ?

Le potage , c'est ce qui est en train de bouillir dans le pot...Gyslaine aurait-elle été en train de"bouillir" au point de se brûler ?

Gros bisous I love you
Clotilde queen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chantalounette

avatar

Nombre de messages : 441
Localisation : rhone alpes
Date d'inscription : 25/03/2006

MessageSujet: Re: Mémoire de Troie   Ven 11 Mai - 19:50

Bonjour Hélène .

Merci pour ton histoire elle nous éclaire et nous montre que le chemin est parfois long et difficile mais qu'au bout bout du tunnel nous en sortons grandis;
Tu portes le prénom de la petite amie de mon filleul que j'aime beaucoup.

Bisous,

Chantalounette,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lnaga

avatar

Nombre de messages : 169
Age : 54
Localisation : Le Mans
Date d'inscription : 17/01/2007

MessageSujet: Re: Mémoire de Troie   Ven 11 Mai - 20:27

Salut Clotilde et Catherine

Oui ,Gislaine boue et de plus elle ne veut pas voir car la semaine dernière , elle a reçu un couvercle sur son oeil . Elle s'est très amochée.
Je te rassure Catherine ,elle fut touchée de suite par une personne qui éteint le feu, elle ne souffre plus .Dès le lendemain les cloques ont percée. Je suppose qu'elle est en bonne voie de cicatrisation. Elle reçois des signes pour la reveiller , je n'ai pas l'impression qu'elle y soit sensible.

Non ,cela n'est pas mon quotidien de recevoir toute cette violence ,cela m'arrive très rarement , seulement lorsque je ne suis pas au temps présent, avec des pensées négatives . A ce moment là , je suis bien rappeler à l'ordre .La plupart du temps j'entends , je vois les signes donc il ne m'arrive rien .

Hier , j'avais ma dose en 2 jours de Joliot . Gislaine, le 1er jour et hier Jean Jacques se brûle le bras aussi avec des cloques puis Réjane se coupe. Notre chef Duchêne, je le voyais pour la première fois sous la facette violence. La conversation tournait autour de Sarkosi et des bombes à gaz pour les crèmes brûlées, amalgamme des 2 sujets .
Je le vois avec le chalumeau non allumé , le tenir comme une mitraillette et balayer le champ , et la franche rigolade des cuistos.
A tous les faits j'étais présente , cela me renvoie et réveille mes 350 ans de mémoires guerrières .J'ai eu plus de vie côté ombre que côté lumière.

Aujourd'hui, c'était beaucoup mieux , je reprends pied, je lâche prise, ma nature enjouée , spontanée s'est exprimée dès le matin en guise de jeu .J'ai fait des bisous aux garçons qui font équipe avec moi pour cette semaine. Au début réticence peur du quand dira -t on, de la chef.
Si nous sommes vu à faire des bisous , ils vont nous prendre pour des stupides me dis Claude . As tu déjà vu les bisous rendre stupide ? lui dis je
Il me répond "non " la résistance est tombée.
Le cadeau que j'ai eu à midi, lorsque je suis arrivée pour manger, ils m'avaient préparé mon plateau et avaient mis la serviette en éventail dans mon verre, délicate attention . Je les ai remiercié.
La vie est magnifique.

Bisous
Hélène sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lnaga

avatar

Nombre de messages : 169
Age : 54
Localisation : Le Mans
Date d'inscription : 17/01/2007

MessageSujet: Re: Mémoire de Troie   Jeu 16 Aoû - 23:28

Je continue la remontée de mon histoire. Telle que je l’avais écrit à l’époque fin mai

Depuis 15 jours c’est le bouleversement , le chambardement dans ma vie et surtout dans les émotions . Mon esprit est accaparé . je n’arrive pas à vous lire et à répondre .Je viens de passer la peur d’être amoureuse = abandon , destruction, guerre Ce ne fut pas sans mal . J’ai été secouée .

L’histoire commence le jour de Noël dernier. Par le biais d’un ami commun Frank ,je fais la connaissance physique de Philippe . Le choc , je sens les vibrations réciproques , ma peur est forte toutes les protections sont en alerte, les portes blindées se verrouillent au fur et à mesure. Ouf , je l’ai échappée belle.
Fin avril , j’étais en quête de trouver un endroit pour 4 jours de vacances, de 18 au 22 mai. Toutes mes démarches n’aboutissaient pas . J’en parle à cet ami et me dis vas chez Philippe, plusieurs fois j’ai refusé cette proposition auparavant. Cette fois ci , j’ai 4 jours au bord de la mer, c’est tentant et la peur remonte de plus belle. D’emblée je dis que je ne serais pas seule , j’y vais avec une copine Maïté. Protection, protection. Pas sûr qu’il accepte 2 personnes qu’il ne connaît pas ou à peine. Frank me dis aucun problème je lui demande. Deux jours plus tard la réponse est oui. Ha !! Me voilà face à ma peur. Je connais cet état dans mon corps et la conscience est de plus en plus nette . Toutes mes autres peurs je les ai passées sans en parler avec le non dit . Là, j’exprime ma peur. La nouvelle croyance opère.
Bon , c’est le moment d’y aller, courage ma fille . J’obtiens le numéro de téléphone de Philippe et le 8 Mai je l’appelle, Victoire, un très grand pas de fait. Depuis la saint Mathias (Mathieu a suivi Jésus) nous sommes en contact.
Le 18 mai, j’arrive comme par hasard seule chez lui, Maïté nous rejoindra le dimanche soir au Sables d’Olonne. J’étais fatiguée par ma journée de cuisine et le voyage en plus, levée depuis 5h30 du matin.
Il m’a proposé un massage , j’ai ressenti tellement de douceur et d’Amour et surtout aucune arrière pensée négative , manipulatrice,destructrice.. J’ai accepté , ma peur a moins d’emprise. Je sens quelque chose se met en place dans la douceur et en même temps dans la force, la profondeur. La rencontre de nos corps avait une impression du déjà vécu , de se connaître, de se reconnaître , tout découlait de source . A la saint Eric = roi , Philippe nom de roi, normal pour une reine AGA= roi. N’est ce pas Clotilde.
Le lendemain , nous avons fait l’expérience du jeu du Tao ,pour la connaissance se soi , c’est bien .

J'ai rencontré Philippe , un roi, le jour de noël, naissance . Je lui ai téléphoné pour le remercier de nous accueillir Maité et moi le 8 mai Victoire en partie sur ma peur de tomber amoureuse . Le 18 mai St Eric roi nous tombons dans les bras l'un de l'autre , nous nous connaissons et nous nous reconnaissons. Le 20 mai , St Bernardin, arrive Maïté, j'ai senti que j'accouchais de ma peur , grand moment très puissant dans les émotions.
Le 27 mai , je fais la connaissance de ses filles Claire et Mariane.
Le 29 mai,St Aymard, maison illustre, nous sommes allés visiter le bateau en construction à Rochefort , l' Hermione, fille unique d'Hélène ,. Ce fut le déclic pour Philippe , quelque chose s'est décoincé.
Le 9 juin, Ste Diane,prénom de ma fille cadette, nous allons visiter l'exposition Lalique . Le premier bijou que je vois , c'est Léda et le signe. Léda , mère d’Hélène tombe amoureuse du signe = Zeus le père d’Hélène
Le 11 juin , St Barnabé,fils de la consolation , La vie a fait que philippe fasse la connaissance de toute ma famille dans la plus grande simplicité , d'une façon fortuite et normale, filles , petit fils , et parents. Maman l'a invité à prendre une tisane . Je fut surprise de sa part , pas du genre à faire monter dans son intimité d'emblée un inconnu. Maman est plutôt porte de prison , pas avenante du tout. J’ai pu constaté ainsi mon baromètre émotionnel qui afficher beau fixe, temps très clair , soleil au zénith. C’est le signe de ma modification comportementale vis-à-vis de maman car avant j’avais très peur d’elle . Maintes fois , elle avait utilisé le chantage affectif sous diverses formes pour me faire revenir chez eux en rampant.
Papa a discuté avec Philippe comme si , il le connaissait depuis longtemps. Ils ont beaucoup de points en communs. Philippe a vu mes marqueteries. J'ai senti un autre regard , la confirmation de penser pareil et d'être compris dans ses ressentis.
Il apprend à papa et à moi qu'il est MOF en sculpture , gravure sur pierre.
Quelques heures auparavant , il m'annonçait qu'il voulait espacer beaucoup nos rencontres car il aime trop sa solitude et sa liberté. Il m'a tenu ce même discours dès notre première rencontre. Je ressens qu'il est tiraillé par ses anciennes croyances et les nouvelles qui arrivent en force et qu'il refuse par certains moments. Il vacille, il oscille. Il est mon miroir copie conforme , il y a quelque années, et encore de nos jours
Nous sommes en osmose pas en fusion, complètement sur la même longueur d'onde sur les goûts , les pensées, même des expressions .sauf que j'ai plus l'habitude d'avancer dans mes peurs lui il ne voit pas les siennes pourtant il est secoué tout comme moi . Il est au stade je suis secoué , cela m'ennuie et pourtant je suis poussé a y allé, donc j'y vais en reculant et en même temps émerveillé du bonheur que cela procure et très vite revient ma tranquillité , ma solitude, ma liberté,c'est trop bien ,c'est confortable ,je l'a connais . C'est pourquoi il m'annonce rupture tout en restant en contact , pas facile à gérer dans les émotions.

Ce même jour à la cuisine , J. L Duchêne le chef en cuisine,il est la représentation de mon papa,m'annonce que les analyses sont mauvaises sur les concombres à la crème , j'avais préparé pas toute seule sauf c'est mon nom sur les feuilles de t° donc ma responsabilité est plus grande .Il y a eu un chaud et froid entre les 2 ingrédients, personne n'a été malade sauf que le chef doit rendre des comptes en haut lieux sur cette analyse et se justifier. Je lui ai demandé ce que j’ aurai dû faire, ne sachant pas . Je n'ai pas eu de réponse car , j'ai senti qu'il est bien impuissant devant toute cette paprasserie qu'il l'ennui .Son angoisse déborde ,donc J.L Duchêne m'a en ligne de mire, tous mes faits et gestes sont épiés , j'ai fais quelques petites erreurs il m'a reprise de suite , comme si la fin du monde n'était pas loin. comme punition j'ai eu droit à faire les égouts et sa confiance redescend immédiatement. Je sens bien ,cela ne me touche plus comme cela était le cas avec papa auparavant, lorsqu’il agissait de la même manière.
Le lendemain matin J.L Duchêne ne s'est pas adressé à moi pour les instructions . Il m’a ignoré ,j'ai pris ma place et quelques heures plus tard, j'ai ressenti qu'il est moins sur moi. Il m'a prêté son col pour aller au froid . Une petite marque de reconnaissance. C'est encore très fragile notre relation. Le droit à l'erreur est de zéro pour certains, deux poids deux mesures . Cela me renvoie à mon enfance , les attitudes différentes de mes parents entre mon frère et moi . Je suis bien heureuse d’être sortie de ce carcan familial, cette prison grâce à Béatrice qui me l’a mis au grand jour , m’a soutenue ainsi j’ai pu résisté et je me suis évadée. VIVE LA LIBERTE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lnaga

avatar

Nombre de messages : 169
Age : 54
Localisation : Le Mans
Date d'inscription : 17/01/2007

MessageSujet: Re: Mémoire de Troie   Jeu 16 Aoû - 23:30

suite

Samedi 12 août , Ste Claire , je vais voir Béatrice car je sens que ce n’est plus trop ma route à Joliot sauf que je ne sais pas ou aller c’est le flou le plus total. Au secours Béatrice, je n’arrive plus à me diriger ,de la CLAIRE voyance !!!!
Durant la discussion pour savoir quelle voie prendre, les pistes, Un fil rouge apparaît , les mains
Béatrice est abasourdie par la nouvelle que je lui apprends. Jusqu’ici , elle savait que j’avais pratiqué pendant 20 ans l’ébénisterie , marqueterie et la restauration de meuble. Ce qu’elle ignorait c’est qu’en fait je n’ai aucun diplôme le reconnaissant.
Voilà mon histoire. La guerre de Troie n’est pas bien loin dans les émotions. Hélène objet de tous les désirs et pouvoirs .
Lorsque mon père me prend comme apprenti. Il paye les charges mais ne me verse aucun salaire pendant les 3 années d’apprentissage. esclave
Je passe le CAP que je rate parce que mon père n’a pas suivit le programme imposé par l’école. Mon père utilisait les vieilles techniques tout à la main , alors que l’école tout à la machine que je ne savais pas m’en servir . De plus mon père a eu deux doigts coupés par les machines. Le 21 avril 1967 ,jour de l’anniversaire de maman alors enceinte de mon frère. Donc la peur de papa se traduisait par son refus de me voir les utiliser . Pas conséquence à l’examen pratique , c’est la panique. Je l’ai raté à un point près , j’ai eu la théorie.
Durant la dernière année d ’apprentissage , mon père m’a fait participer au concours des meilleurs apprentis de France J’avais le choix du meuble pas du style . Mon père voulait absolument un Louis XV , car techniquement c’est le plus difficile à faire. . J’ai choisi et exécuté tout à la main un secrétaire Louis XV ‘’ dos d’âne ‘’ attribué à Jean François LELEU ., maître ébéniste Nous avions été dans les réserves du musée des arts décoratifs pour le voir en vrai afin de prendre toutes les mesures et le photographier sur tous les angles. Ce fut un après midi de pur délice de voir toucher des œuvres dans une atmosphère calme et feutrée, rien que pour nous. . C’est à l’occasion de la fabrication de ce secrétaire que je me suis découverte la passion pour la marqueterie et je n’avais aucune attirance pour l’ébénisterie. Mais papa avait envie non exprimée que je reprenne la relève et savait me booster en ce sens.
Me reviens en mémoire une des rares conversations en tête à tête avec maman , lorsque que j’avais annoncer mon souhait d’ être ébéniste « es tu sûre de ton choix , ma petite fille, car si tu arrêtes ton papa va être déçu » J’avais ressentie et vu dans ses yeux ,toute la violence de maman , son angoisse sur l’éventuelle déception de son mari donc elle prenait les devants en me faisant une sorte de leçon de moral . C’est une forme pour me rappeler que je suis l’ esclave. J’avais ce poids en plus sur moi , surtout ne pas décevoir d’une manière ou d’une autre.
J’ai donc passée le concours en même temps que le CAP . J’ai échoué pour la pratique à l’examen du CAP et par contre je me suis retrouvée ‘’Meilleure apprentie départemental et régional ‘’. J’ai présenté le ‘’dos d’âne’’ au niveau national face à toutes les grandes écoles des métiers d’art. J’étais la seule qui présentait une œuvre sans représentation d’une école . Uniquement l’enseignement de mon père, total inconnu, cela fait tâche !!!
Là je me suis retrouvée à la 7éme place ex aequo avec l’école Boule. C’est à cette occasion que le professeur de marqueterie de l’école Boulle s'était déplacé pour voir d’un peu plus à qui il avait à faire, mon père très fier d'accueillir un professeur de cette notoriété dans son atelier .
Je me rappelle des ébénistes Sarthois leur mépris , leurs médisances ,leurs rancoeurs et misogynie
« Ce n’est pas possible qu’une fille ai pu faire cela, c’est son père qu’il l’a fait. »
Ce qui fait que j’ai essayé l’année d’après de repasser le CAP en candidat libre en Sarthe Mon père ne me paie toujours pas mes salaires , cotise pour les charges uniquement . donc 4 ans d’apprentissage , 4 ans sans salaire .
Avec l’optention des deux prix départementaux et régionaux . La chambre des métiers a accepté exceptionnellement que je prépare en parallèle le brevet de maîtrise . en principe , sans diplôme pas possible l’accession au cours supérieur. Cela n'avait pas plu aux ébénistes Sarthois , c'est un passe droit.
Je rate de nouveau le CAP pratique, à 12 dixième de point, juste le nombre de point où le recours est impossible. Par contre j’ai le Brevet de maîtrise la partie théorique.
J’ai appris que mon CAP ne m’avait pas été accordé car le jury avait jugé mon père à travers moi. J’ai su par hasard bien des années plus tard par un des membres à la vue de mon nom qui lui était rester en mémoire. Me raconta à demi mot cette journée où ils en étaient venus aux mains pour ne pas me l’accorder.
Voici la raison :
A l’époque où j’ai présenté mon meuble au concours . Un autre élève lui aussi apprenti chez un maître ébéniste connu et reconnu en Sarthe présente aussi une œuvre. Cet élève apprenti arrive 2ème au concours départemental. Ce que je ne savais pas , c’est que son maître ébéniste fait parti depuis de nombreuses années du jury de CAP entre autre ! par vengeance , son apprenti n’a pas eu la 1ère place. Il a fait en sorte de monter la tête à tout le jury et cela s’est terminé en bagarre. J’avais eu des échos que ma notation avait été très houleuse ! C’est un des membre du jury des années plus tard par le plus grand des hasards de la vie me révéla cet incident marquant pour lui. Mon histoire lui inspira un tel dégoût qu’il refusa définitivement de participer à nouveau d’un jury scolaire.
En écrivant , me remonte en mémoire , l’élève qui avait eu la seconde place . Il a eu le CAP et l’année d’après , il se coupe les 4 doigts de la mains droite à la machine . Il était droitier.
C’est pourquoi, j’ai subi les mêmes situations lors du premier concours des Meilleurs Ouvriers de France où finalement je me suis retrouvée à la 4ème place . Les trois premiers ont eu le titre . Là encore , un des membre du jury à parler , en principe ils n’ont pas le droit. Il m’a fait part de son dégoût à la façon dont les autres procédaient pour l’attribution du titre . Ce n’est pas le talent qui est reconnu, mais le lien : école de…, ou le professeur qui est à la base de la formation qui est pris en compte.
Pour le deuxième , je me suis lachée en faisant la danseuse , des mains l'applaudissent. Je visais moins le titre car je savais que je n'aurais pas le titre . C'était une une thérapie.
Après tous ces déboires et déceptions, je décide de passer mon BAC sur 2 ans à 27 ans en candidature libre, mariée 2 enfants Marion 5 ans et Diane 4 ans, enceinte d’un troisième, grossesse extrêmement difficile. J’ai eu mon BAC avec succès avec mention assez bien en histoire en juin 91 . Mon bébé Flavien est mort en novembre 1990 à l’âge de 2 mois avec un mari alcoolique en dépression . Fière d’avoir eu mon BAC déçue de ne pas ‘’ être reconnue ‘’ par mes parents indifférents. Je continuais d’aller à la fac pour suivre des cours d’histoire de l’art tout en jouant mon rôle de mère,de salariée puis quelques années plus tard de chef d’entreprise . La fac était remède à mon désespoir et à mes souffrances . Je fut sollicitée par la directrice du CUEP de donner 4 cours sur le mobilier aux ’’ élèves adultes’’ , 4 années consécutives.

L'histoire se répète avec une donne différente, j'ai toujours eu confiance dans les résultats , le code Chapelle n'est pas loin.
Diane est ,très proche de moi ,a eu son BAC professionnel dans des conditions très difficiles . La modification engagée ,je l'ai soutenue,félicitée, congratulée , puis encouragée à faire le BTS. Elle a décidée de le faire , la modification interviendra aussi.
Une fois de plus Béatrice me montre l’esclavage, j’ai toujours été aux services de mes parents , même pour le boulot à un prix minimum , alors que j’ai eu de grands prix. Pas étonnant que je ne gagnais rien, que je vivotais.
Après la fermeture du magasin , pour ma reconversion, Béatrice a tenu que je passe le CAP de cuisine pour restaurer mes honneurs. Or , elle ignorait ce fait que j’avais déjà raté cet examen.
Depuis samedi remonte ces blessures qui me secouent, je les avaient bien enfouies, je suis ravie,heureuse du chemin parcouru .

Dimanche dernier, je dis à Philippe ce que j’ai à faire comme exercice . Il me dit qu’il m’admire , surprise pour moi d’entendre ceci , je n’ai pas l’habitude. C’est la deuxième fois qu’il me le dit.
L’admiration pour ma modification et cerise sur le gâteau, il m’encourage sur cette voie. C’est le premier homme qui me voit pour ce que je suis , sans manipulation , ni destruction, plutot élévation, libération .
Quel magnifique cadeau !!

Merci Béatrice.

Bisous

Hélène :sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1291
Age : 59
Date d'inscription : 22/10/2005

MessageSujet: Re: Mémoire de Troie   Ven 17 Aoû - 9:14

Bonjour Hélène

Magnifique "METAMORPHOSE" qui amène une PAIX !..........

_________________
Avec PLAISIR tu fusionneras, quand "CODE CHAPELLE " tu appliqueras

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lnaga

avatar

Nombre de messages : 169
Age : 54
Localisation : Le Mans
Date d'inscription : 17/01/2007

MessageSujet: Re: Mémoire de Troie   Ven 17 Aoû - 10:07

Bonjour Béatrice,

Merci pour cette colombe en cycomore sur un fond en palissandre. Clin d'oeil à la marqueterie , je suis très touchée.
mille mercis pour tout.



Hélène sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clotilde

avatar

Nombre de messages : 711
Age : 47
Localisation : Seine et Marne
Date d'inscription : 24/12/2005

MessageSujet: Mémoire de troie   Ven 17 Aoû - 15:41

Bonjour Hélène et bonjour à tous, sunny

Hélène, ton message me tend une perche ou la main pour revenir parmi la famille du forum après un long moment d'absence...effectivement entre une fin d'année très fatigante, mes 4 semaines de vacances en pays catalan et un retour où je suis plus qu'occupée(je fais en un mois ce que je n'ai pas réalisé dans ma maison durant un an !!)le temps me manque pour la discussion .

Tout d'abord, un grand bonjour et toutes mes amitiés aux habitué(e)s du forum, et, ensuite, bienvenue aux nouveaux, notamment Pascal et Gaëlle.
Que leur venue sur ce forum ne s'arrête pas qu'à un passage fugace mais qu'elle s'accompagne d'un réelle motivation de changement avec toutes les démarches et expériences qu'elle implique. Dans ce cas, nous nous ferons un plaisir de les accompagner !

Hélène, Michèle m'avait beaucoup parlé de toi et avait soulevé quelques similitudes dans nos vies ...eh, bien, maintenant, nous avons un Philippe en commun !!! king

Je t'embrasse.
Bisous à tous.Je suis ravie de constater ta métamorphose également et le fait que tu ne te laisse plus emgrigader par des personnes ou de vieilles croyances.
Lorsque tu es allée voir Béatrice, le week-end dernier, cela faisait 16 ans que nous étions ensemble avec mon Philippe :après une soirée loupée pour cause d'anniversaire de ma mère le 10 Août 1991 (qui me rendait esclave comme ton père...même à 22 ans!), nous étions allée en boîte à l'Ermitage à Arcachon (précisément au Moulleau)dans la nuit du 11 au 12 Août ...et c'est à partir de là que nous ne nous sommes plus quittés !!

J'en déduis que ta visite chez Béatrice le 12 Août a reconfirmé pour toi un nouveau démarrage !!

L'histoire de ton vécu se rapproche en certains points du mien : tu as exercé ta profession avec ton père; moi, avec ma mère. Il se la "jouait" "dominateur", moi, ma mère,"dominatrice". Il ne te payait pas, moi elle me faisait une rétrocession de chiffre d'affaire de misère et me manipulait. Ta mère te disait de ne pas aller contre lui , moi, c'était ma grand-mère qui me disait de laisser faire car je restais auprès d'eux à Fbleau ! Métier manuel et artistique pour nous deux . Quant aux examens, ton histoire de CAP ravive mon histoire de VAE pour mon BTS d'esthétique cette année : j'ai eu mon BAC D en 88. A la suite, je me suis inscrite en fac de pharmacie. Or, ma famille qui me voyais m'éloigner, a eu l'idée de me proposer de faire de l'esthétique comme ma mère ! Il est vrai que j'avais apprécié l'école d'esthétique et qu'en plus, je ne devais pas me rendre compte à cette époque que j'étais faible et victime de la manipulation familiale afin de me conserver dans ses filets ! Je désirais àce moment là passer mon BTS...logique après un BAC! Or, famille te école d'esthétique m'ont dit que le CAP correspondait mieux à la façon dont j'allais exercer ma profession . J'ai eu "haut la main" CAP en 89 et BP d'esthétique en 91. Or, quand cette année, par la stimulation Chapelle, j'ai présenté mon entretien de VAE pour mon BTS devant un jury de 7 femmes aux intentions diffamatoires ...je ne l'ai obtenu qu'en partie. Pour l'autre partie, je devrais repasser le BTS en examen. Béatrice m'a dit d'arrêter là(après bien sûr quelques courriers croustillants !) ayant accompli ce qu'il fallait pour mon histoire. Après, j'ai su, comme toi, que les personnes jurifiant en arrivent "à se crêper le chignon" pour donner ou pas les examens et beaucoup finissent par quitter cette mission.
Comme toi, Hélène, j'ai été victime de manipulations lors de cet entretien tout cela parce, à priori, j'étais prof et qu'elle craignait que je les déloge!!

Point commun : nous sommes arrivées à sortir de notre emprise familiale, et, ce, grâce à notre grande Béatrice , et que nos histoires communes, tout comme les différents décodages remis sur le forum par béatrice soient un e révélation pour les sceptiques !

Maintenant, nous avons un Philippe en commun ...le tien MOF ...le mien , n'a pas pu y rentrer à une place près, mais il a des mains exceptionnelles, et, lui, à la base, il a un CAP de menuisier ...encore le bois en commun !!!
Ah, j'oubliait ...ton chef...Duchêne ! Moi, c'est mon inspectrice qui s'appelle Duchêne ...à la fois pas sûre d'elle et caractère difficile ! Peut-être te l'avais-je déjà dit ?

En tous les cas, Hélène, belle libération pour toi et sois la plus heureuse !! cheers Very Happy
Fini pour nous l'esclavage, à nous la Liberté et le bonheur, même s'il en a fallu des démarches douloureuses (et des"ouille" avec Béatrice! Wink )pour y arriver , mais OUF !
cheers Very Happy
Je t'embrasse. Bisous à tous. I love you
Clotilde
queen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lnaga

avatar

Nombre de messages : 169
Age : 54
Localisation : Le Mans
Date d'inscription : 17/01/2007

MessageSujet: Re: Mémoire de Troie   Ven 17 Aoû - 20:46

Bonsoir Clotide ,

Heureuse de te lire, que de simiitudes , c'est normal nous sommes tous reliés , pour certains des liens plus gros comme pour nous .
he !! oui le code Chapelle fonctionne bien.

Hier , je mets mon histoire sur le forum , aujourd'hui je suis convoquée chez la grande chef représentée par maman. Elle est en ménage avec un des sous chef dont l'éthymologie veut dire grincheux.
Elle me demande de changer en accord avec J. L. Duchêne, mon attitude d'être moins bisous avec mes collègues hommes ou femmes car ce n'est pas dans les habitudes de la maison et cela dérange certains. Je précise que je suis distante avec son compagnon.
Je lui rétorque , ces personnes n'avaient qu'à me le dire et j'aurai agit autrement avec eux. Je rajoute cela fait peur la douceur, le calme , être zen, dans ce monde de guerre. Elle me met en garde ,ce qui joue en ma faveur peux m' être défavorable plus tard, cela pourait prêter à confusion et me retrouver coincée dans un vestiaire . A cela je lui réponds que je maitrise la situation et qu'il n'y aura pas de débordement. Elle rajoute c'est déjà arriver dans les locaux. Je lui confirme que je maitrise.
Ensuite , elle me dit qu'elle a des projets pour moi, notamment faire le portage à domicile des repas , c'est mon souhait depuis le début de mon entrée à Joliot. Elle me fait le même discours de garder mes distances avec les personnes âgées ,pas de familliarités veut dire pas de bisous pour les personnes dont j'aurais plus affinité surtout avec les hommes qui risque la mains aux fesses et après les coups de canne si nous n'acceptons plus. Je lui dit que je connais cette situation ,il n'y aura pas cela. Elle me fait un topos sur les distances qu'elle met malgré les affinités qu'elle a, en faisant allusion à moi.
A la fin de la conversation, elle m'annonce qu'elle a prévu de me garder durablement , en appuyant qu'elle accède à mes souhaits , être polyvalente.

Plus tard dans l'après midi, mon équipe me demande pourquoi j'avais été convoquée, je leur explique et l'un d'eux suppose que cela vient du compagnon car qu'il agit sournoisement , jaloux de n'avoir pas les mêmes faveurs dans les bisous et aimerai plus si affinité.

Les émotions de la guerre de Troie , j'y suis en plein dedans l'esclave prostituée. Tout au long de la conversation avec ma chef, j'étais d'un grand calme, en voyant la manipulaion, aucune peur à l'horizon. Je suis très heureuse de ce qui s'est passé aujourd'hui. Une fois de plus , la vie me montre le chemin parcouru. Quel bonheur !!!

Au secours Béatrice , je suis assez tentée de rester encore un petit peu à Joliot pour faire du portage , ce n'est pas de la cuisine et j'ai du contact humains ou je m'engage dans les cantines scolaires . Qu'est ce que je fais ,j'ai besoin de lumière, je n'ai pas envie d'être transformée en jacinthe.

Bisous Clotilde , Béatrice

Hélène sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1291
Age : 59
Date d'inscription : 22/10/2005

MessageSujet: Re: Mémoire de Troie   Ven 17 Aoû - 21:51

Bonsoir HELENE ........

Eh ! OUI la magie continue de fonctionner!
SURPRISE du CHEF!

La COLOMBE a fait son EFFET !

Lettres envoyées et MAINS DEMYSTIFIEES et voilà, une nouvelle OPPORTUNITE qui vous est OFFERTE , alors que vous l'aviez demandée
et qu'elle vous avait été refusée!
Le JURY , cette fois-ci en a décidé autrement du fait de votre détermination
à appliquer votre VERITE !

Allez, HELENE envolez-vous telle la COLOMBE de la PAIX, qui porte dans son BEC, le rameau d'olivier, PORTER les repas, afin de restaurer différemment les vieilles croyances du passé !!

Bises et bonne continuation ..beatchapelle

_________________
Avec PLAISIR tu fusionneras, quand "CODE CHAPELLE " tu appliqueras

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lnaga

avatar

Nombre de messages : 169
Age : 54
Localisation : Le Mans
Date d'inscription : 17/01/2007

MessageSujet: Re: Mémoire de Troie   Sam 18 Aoû - 1:07

Bonsoir Béatrice,

Super, porter les repas , c'est aussi ma liberté car je m'organise comme je l'entends .





Bisous Béatrice


Hélène sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1291
Age : 59
Date d'inscription : 22/10/2005

MessageSujet: Re: Mémoire de Troie   Sam 18 Aoû - 10:47

Bonjour Hélène

Amis du forum, voyez comme c'est simple pour MAITRISER
la LOI de CAUSE à EFFET !

"HONNEUR et DIGNITE "


Hélène a suivi les différents étapes du code Chapelle comme CLOTILDE!
C'est à dire qu'elles ont ACCEPTE la CROYANCE que leur BONHEUR actuel , DEPENDAIT des RAPPORTS qu'elles entretenaient avec leurs parents !

Hélène et Clotilde étaient TERRIFIEES par leurs parents, et le MOT "TERRIFIER" au point qu'elles ont étés leurs ESCLAVES !
Donc, DIGNITE écrasée MATERIALISE MAUX de toutes SORTES !
D'où la rencontre avec B.CHAPELLE qui entraîne à la REVOLTE !



MAGNETISME



dont je rappelle encore la définition :

Les MOTS doivent TRADUIRE au plus
JUSTE l'EMOTION RESSENTIE !
Ainsi, commencera à NAITRE en toi
un nouvel ETAT d'ETRE,
qui ENGENDRERA une nouvelle CON-NAISSANCE
qui permettra de te RECONNAITRE!




Beaucoup de visiteurs passent sur ce forum, mais peu participent, ont-ils PEUR!
J'en doute, j'ai plutôt le sentiment, qu'ils préfèrent consulter des voyants ou autres, genre chamanes, anges etc...
C'est pourquoi membres actifs de ce forum , vous pouvez constater que
l' HOMME se complait dans la MISERE !

Pourquoi ?
Parce qu'Ils ont ENVIE que d'AUTRES prennent leur DESTIN en MAINS !

La preuve, sur le nombre de visiteurs que nous avons eu sur ce forum, très peu ont ESSAYE de mettre en PRATIQUE au QUOTIDIEN, et ce, sur une longueur de temps !!
Ils préfèrent les DISCOURS PHILOSOPHIQUES etc.......

MERCI à VOUS HELENE et CLOTILDE de m'avoir fait confiance !!
Bises La CHAPELLE


Petit clin d'oeil Hélène chez les grecs§
L'ESCLAVAGE :
Les grecs distinguaient déjà les citoyens (de la cité), les femmes, les métèques (étrangers) et les esclaves.
L'esclave est un homme (ou une femme) qui "appartient" à son maître qui doit lui assurer en retour "de quoi vivre...".
Le fait de tuer un esclave n'était passible que d'une amende !

_________________
Avec PLAISIR tu fusionneras, quand "CODE CHAPELLE " tu appliqueras

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mémoire de Troie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mémoire de Troie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Trou de mémoire !
» Mémoire de master littérature sur les bibliothèques
» Mémoire des enfants de la SHOAH
» Le dépistage de maladies génétiques rares : sujet de mémoire orthophonique
» Ministère de la culture - Mémoire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
REINCARNATION & PSYCHO-GENEALOGIE :: DECODEZ VOS VIES ANTERIEURES-
Sauter vers: