REINCARNATION & PSYCHO-GENEALOGIE

Nouvelle méthode pour RETROUVER et DECODER ses vies antéreures grâce à la psycho-généalogie, à la psycho-étymologie et à la science des symboles
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 VIES ANTERIEURES DECODEES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: VIES ANTERIEURES DECODEES   Sam 31 Mar - 17:33

NUIT D’ENFER OU NUIT DE DEMYSTIFICATION !!!

Bonjour à tous,

La naissance de Manon le 23 février dernier, a enclenché chez nous, un retour à la source extrêmement éprouvant.

Dans mes prédictions concernant la date à laquelle, ma petite-fille allait naître, j’en avais retenu deux :

25 février = Saint Roméo
28 février = Saint Romain

Pourquoi précisément ces dates là !!! Et bien tout simplement parce que je m'en étais référée à l’histoire ancienne qui est que… ma fille, la future maman, est née à la saint Romuald.

Dans ces 3 prénoms, Roméo, Romain et Romuald, il y a la notion de Rome où se trouve le Saint Siège, alors que le siège est l’endroit par lequel naissent les bébés.

Finalement, l’âme venue prendre le costume appelé Manon n’a pas choisi l'une de ces deux dates. Non !!! Elle est arrivée à la saint Lazare qui nous rappelle à tous (à travers la résurrection) que le Christ est le roi de l’univers. Notion d’univers déjà reliée par un lien invisible tant à son papa, sa maman qu'à sa grande sœur. (Voir mes différents post du 23 février dernier dans le sujet : Saint Lazare).

J’attendais donc la naissance de Manon chez ma fille pour la saint Roméo ou la saint Romain !!! Or, c’est entre ces deux dates que l'épouse de mon fils, a pris la décision d’une séparation et ce, juste après avoir refusé d'aller à l'hôpital pour y faire la connaissance de sa nouvelle nièce.

Or, mon fils (= ex-père) dont je rappelle qu'il fait un blocage pour avoir un enfant ; ne s'est pas marié n’importe quand puisqu'à la saint Romuald, le jour des 18 ans de sa sœur et ce, avec une demoiselle ELTERN (nom d'origine germanique qui signifie PARENT) alors qu'ensemble, ils n'arrivent pas à devenir parents.

Manon est née le vendredi 23 février et comme un fait exprès, le lundi 26 le couple est convoqué par l'équipe médicale parisienne qui s'occupe de leur problème de stérilité. Arrivés sur place après avoir parcouru une centaine de kilomètre, ils apprennent qu'on les a fait se déplacer, uniquement pour mettre leur dossier à jour. D'où chez ce couple en mal d'enfant, un sentiment de colère envers l'équipe médicale et entre eux, une tension de plus en plus vive.

En quelques jours, l'épouse de mon fils décide d'une séparation, d'un divorce, de la vente de leur maison, de son rachat pour elle seule, puis à nouveau de la vente à des tiers de la maison qu'ils ont fait construire ensemble donc de leur maison neuve (l'étymologie du prénom de mon fils est "MAISON neuve).

Or, ils habitent un village dont l’étymologie du nom est "endroit boueux proche de la MAISON".

Il est tout de même à noter que lors de ma séparation d'avec le père de mes enfants, j'étais dans un état d'esprit approximatif à celui dans lequel semble se trouver actuellement ma belle fille !!! La différence, c'est que par culpabilité, j'ai laissé la jouissance de notre maison à mon ex-mari qui avait tellement fait de travaux dedans qu'elle en était devenue presque neuve. Je continuais donc de rembourser les traites avec lui et il pouvait ainsi, en profiter avec nos enfants. Une petite parenthèse tout de même, nous avions acheté notre maison le jour des 12 ans de notre fils, né à la sainte Nathalie qui signifie "MAISON neuve" (date qui nous avait été imposée par le notaire).

Au regard de ce que vit mon fils actuellement, j'ai l'impression de retourner des années en arrière !!! A l'époque, c'était mon mari qui souffrait du fait que comme ma belle-fille aujourd'hui, j'étais insensible à tout ce qu'il entreprenait pour me faire reconsidérer ma décision d'une séparation. Finalement seize ans après, j'ai le sentiment de subir l'incontournable loi de "cause à effet" à travers mon fils qui n'accepte pas la décision de son épouse !!! Plus que jamais amoureux de sa femme qui repousse tout ce qu’il entreprend pour la reconquérir, il rejette d’emblée l’idée d’une séparation.

Or, déjà affaibli physiquement par un régime alimentaire en phase de stabilisation, il ne parvient plus à s’alimenter du fait qu'un nœud lui comprime l'estomac. Résultat !!! Alors qu’il n'a déjà plus que la peau et les os ; il perd encore 3 kilos en 3 jours et fait une crise de tétanie. Aussi, il me fait peine à voir lorsque le lundi 5 mars pour éviter qu'il prenne le volant dans cet état, je le dépose et l'attends devant chez son médecin.

De son côté, visiblement forte comme un roc alors que son mari est en train d'y laisser sa santé, ma belle-fille lance les procédures juridiques. En trois ou quatre jours, elle fait suivre le rendez-vous pris pour le 16 mars chez l'avocat, d'un autre chez le notaire pour le 17. En plus, elle semble prendre un malin plaisir, à le narguer avec un voisin qui attise le feu en clamant être intéressé par son charme. Voisin dont l’étymologie du nom est tout de même "MAISON exposée à la bise" alors que le prénom de son mari (mon fils) signifie "MAISON neuve". Lors de ma propre séparation, un homme m'avait posé un ultimatum afin de me contraindre à prendre ma décision. Or, c'était le jour des vingt ans de notre fils dont je rappelle encore qu'il est né à la sainte Nathalie qui signifie "jour de la naissance".

Préoccupée (depuis le jour de la naissance de Manon) par mon histoire ancienne dont je m'aperçois qu'elle est en train de se réveiller à sa façon chez mon fils ; je n'ai pas vraiment envie d'aller m'amuser. Néanmoins consciente que rester chez moi à appréhender ne changera rien, je décide d'aller à mon cours de danse dans l'esprit de me détendre. Nous sommes le mardi 6 mars. De retour à la maison vers 20 h 30, je m'attends à voir mon fils se connecter sur MSN. Or, c'est de ma belle-fille que je reçois peu après, un courrier électronique écrit en ces termes :

- "Appelez votre fils, il en a besoin !!!".

En lisant son message, mon sang ne fait qu'un tour !!!


A SUIVRE Arrow


Dernière édition par le Mer 3 Oct - 17:43, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: VIES ANTERIEURES DECODEES   Sam 31 Mar - 18:13

SUITE Arrow J'ai beau savoir qu'il est "logique" pour mon fils (= ex-père) d'en repasser par son histoire ancienne qu'il a lui-même "inconsciemment" attiré de remettre en mouvement pour ce tester ; je suis incapable de contrôler cette panique qui me tord les boyaux !!! A plusieurs reprises, mon fils nous a "balancé" qu'il allait se suicider tant ce qu'il vit lui apparaît impossible à surmonter !!!

Déjà une semaine que dure son calvaire émotionnel, et à la vitesse où sa femme met ses décisions en applications, il n'a pas une minute pour souffler. Aussi, je crains que se sentant "rejeté" et comme il le dit, "dépossédé" de tout ce qu'il a mis des années à construire, il mette sa "bêtise" à exécution !!! La veille, après qu'il en ait fait la promesse à son père, il m'a confié deux objets tranchants ainsi qu'une bombe dont il m'a dit qu’il avait pensé à se la vider dans la gorge.

Mon père s’étant tranché une veine de la jambe, le spectre du suicide dans des conditions terribles, m'avait semblé ressurgir !!! Pourtant, j'avais cru qu'en ayant démystifié mon histoire ancienne, j'avais par là-même ; aussi nettoyé pour mes enfants !!!

Pour en revenir au mail de ma belle-fille, je me demande ce qu'il a bien pu encore se passer ce soir !!! Finalement, s'est habitée par des angoisses terribles que j'appelle mon fils sur son portable. J'appréhende tout autant de tomber sur son répondeur que de l'entendre tant son état de plus en plus désespéré, épuisé, suicidaire me déstabilise !!!

Il décroche, mais sa voix est entrecoupée par le VROM incessant des voitures qui passent à proximité. Je le ressens néanmoins, oppressé voir essoufflé par une marche qu'il semble mener à vive allure. En pleurs bien sûr, il m'explique que c'était d'elle qu'il avait espéré un appel !!! Pour moi, l'obstination de sa femme m'apparaît on ne peut plus claire !!!

Ces deux là, étaient faits pour se retrouver afin d'épurer de vieux contentieux inconscients les raccordant par la souffrance (fil invisible) aux siècles et vies passés.

- 1ère superposition de vie antérieure ou lui, l'enfant d'un siècle passé, retrouve "inconsciemment" dans cette vie-ci à travers elle, le parent qui l'avait abandonné.

- 2ème superposition de vies antérieures beaucoup plus récentes puisque je le côtoie une première fois du fait qu'il est mon père. Dans cette vie-là, il a six gamins, mais il souffre au point qu'il se suicide, abandonnant ainsi femme et enfants.¨

- 3ème superposition où je le retrouve lorsqu'il devient mon fils, un an et demi après s'être suicidé. Aujourd'hui, c'est sa femme qui l'abandonne, probablement parce qu'ensemble, ils n'arrivent pas à avoir un enfant.

Dans leur histoire actuelle commune comme dans celle de sa femme avant de le connaître, tous les indices (repères) indiquent qu'elle serait le parent abandonneur et lui, l'enfant abandonné d'une époque très ancienne !!! De cette lointaine vie antérieure d'enfant abandonné par son parent, à l'avant-dernière où il est, à la fois, père de famille nombreuse et le parent abandonneur du fait qu'il se suicide ; nous sommes à travers la loi de "cause à effet" dans deux histoires où l'abandon est de mise.

Stérile dans cette vie-ci, il est de nouveau confronté à travers la loi de "cause à effet" à une histoire d'abandon. Sauf que cette fois, elle est orchestrée par sa femme (= le parent d'antan) dont le nom de jeune fille, est tout de même… ELTERN (non d'origine Germanique dont je rappelle qu'il signifie PARENT en Français).

Ainsi, elle semble mettre un frein, au fait essentiel qu'ils avaient mutuellement à se pardonner avant que puisse arriver un enfant dans leur couple.

Retour au 15 janvier dernier, où ils viennent diner à la maison comme ils le font régulièrement. Sauf que ce soir-là, et alors que j'hésitais à le faire depuis longtemps pour X raisons, je révèle à mon fils qu'il est la réincarnation de mon père (son grand-père).

Quelques jours après, en vérifiant quel était le Saint fêté le 15 janvier, je m'aperçois qu'il s'agit de Rémi dont l'étymologie est : RAMEUR & REMEDE". Mais surtout, que nous étions le lendemain du 14 (date de son suicide dans sa vie précédente). Aussi, je me dis que lui avoir fait prendre conscience du drame vécu dans sa vie passée, était le remède pour lui permettre d'avoir enfin un enfant. Quant au mot RAMEUR, ne sachant pas à quel évènement me référer dans l'instant, je l'ai occulté.

RAMEUR = RAMER qui signifie : "avoir du mal à faire quelque chose".

Au matin du 26 mars une question se met d'un coup à me tarauder l'esprit. Quel était l'âge de mon père lorsqu'il a acheté sa MAISON NEUVE DANS LAQUELLE IL S'EST SUICIDE !!!

Mon père a 35 ans lorsqu'il achète sa MAISON NEUVE.
Mon fils a 35 ans lorsqu'il est contraint de vendre sa MAISON NEUVE pour cause de divorce.

Récapitulatif :

1) Mon fils qui est stérile (a été conçu grâce ou à cause du suicide de mon père) est né à la sainte Nathalie qui signifie "Jour de la naissance".

2) Il s'est marié à la saint ROMUALD qui nous renvoie au jour de la naissance de sa sœur qui vient d'accoucher. Souvenez-vous de ROME et du Saint siège.

3) Il porte un prénom qui signifie "MAISON NEUVE" alors qu'il a curieusement emménagé dans sa MAISON NEUVE à la saint ROMUALD.

4) Le jour anniversaire de sa naissance lorsqu'il a 12 ans, son père et moi avions signé chez le notaire pour l'achat d'une maison.

5) J'ai été contrainte de prendre la décision de divorcer le jour de l'anniversaire de la naissance de mon fils.

6) Mon fils va divorcer parce que sa femme a cessé de l'aimer. Or, mes parents s'étaient davantage mariés par dépit que par amour.

7) J'ai pardonné à mon père, le jour anniversaire de ma naissance en l'an 2000.


A SUIVRE Arrow


Dernière édition par le Mer 3 Oct - 17:42, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: VIES ANTERIEURES DECODEES   Sam 31 Mar - 18:46

SUITE Arrow Or, à l'heure d'aujourd'hui, il ne supporte plus la condition dans laquelle il se trouve d'autant plus que pour lui, ça lui est tombée dessus sans prévenir. Aussi, il réclame une explication à sa femme qu'il dit aimer de plus en plus et qu'il ne reconnaît plus, tant elle devient dure. Pour l'avoir vécu, je sais que la position prise par ma belle-fille est typique à la situation. Elle se braque et mon fils craque encore davantage du fait qu'elle reste hermétique au dialogue donc aux questions qu'il se pose !!!

Or, si médicalement parlant, il coince pour concevoir un enfant, l'héritage familial émotionnel de son épouse m’a clairement démontré que le blocage est tout autant engrangé chez elle !!!

Le 6 mars, j’en suis encore à m’étonner de constater jusqu’où va l’histoire ancienne lorsque celle-ci se réveille !!! Ceci-dit, je crois encore à ce moment là que mon fils (= ex-père) ne craint pas les retombées de sa vie passée du fait que j'ai déjà tout démystifié. Or ce soir-là, je m'aperçois qu'il est de nouveau tenté de passer à l’acte et là, j'ai vraiment le sentiment qu’il y a quelque chose qui m’échappe !!! De plus, je suis déstabilisée parce qu'à environ cent kilomètres de moi, un homme est en souffrance et que cet homme restera mon enfant quelque soit son âge !!!

Tu as tout démystifié, oui Marie, mais tu l'as fait pour toi !!! Ensuite, ton fils à ses propres histoires qui fonctionnent avec ce qu'il a lui-même mis en place dans ses vies passées ; m'explique Béatrice. J'en déduits qu'en démystifiant pour moi, je lui ai uniquement déblayé le chemin qui mène à son lourd bagage inconscient que le voile de l'oubli (le conscient) a passé au rouleau compresseur.

Parenthèse à propos de leur maison : Nous sommes le 30 mars et ce matin, ma belle-fille a encore changé d'avis. Elle parle à nouveau de racheter leur maison !!!

Dans la journée, j’explique à mon fils que du fait qu’à travers l’étymologie de son prénom, il est une "MAISON NEUVE" ; il m'apparaît naturel qu’elle le fasse plus ou moins tourner en "bourrique" dans ses décisions à propos de leur maison.

Or dans la soirée, il me revient subitement à l'esprit que ma belle fille m'a plusieurs fois "balancé" avoir acheté mon fils !!! Je n'ai jamais apprécié son sous-entendu; qui contenait probablement un message pas super sympa à mon égard. Ceci-dit, je trouvais qu'elle mélangeait amour et bisness, mais je n'ai jamais relevé pour ne pas faire d'histoire. J'ai probablement eu tord !!! Finalement dans la soirée, j'ai saisi d'un coup que quelque soit le sous-entendu, j'en connais dorénavant la vraie signification.

A travers l'étymologie de son prénom, mon fils est "MAISON NEUVE". Aussi, dans les croyances de sa femme qui clame avoir acheté son mari, elle a déjà… non pas acheté son mari, mais "inconsciemment" la MAISON NEUVE. "Achat" se soldant par un divorce donc par un échec.

Nous savons tous ici, sur ce forum de décoder que lorsqu'une situation ambiguë n'a pas été décortiquée, puis démystifiée, elle réapparaît tôt ou tard d'une façon ou d'une autre !!! Aussi, en rachetant cette fois leur MAISON NEUVE sans avoir démystifié son passé puisque hermétiquement fermée ; ma belle-fille est déjà en train de mettre en place de voir son deuxième achat de MAISON NEUVE se solder par un nouvel échec.

Retour au 05 mars dernier : De plus en plus inquiète à l'autre bout du fil en ce mardi soir de la sainte Colette (deuxième partie de mon ex-prénom composé), je lui demande de se calmer et de rentrer chez lui. Il me répond qu'il n'a plus de chez lui parce qu'elle ne veut plus de lui ; qu'elle est sans pitié, totalement fermée, de glace. Il craque si bien que j'ai vraiment peur qu'il en vienne à faire la "bêtise" que son père l'a dissuadé de faire la veille.

Dans mon for intérieur, je hurle à mon tour !!! Non pas ça !!! Pas ça encore une fois !!! Trente sept ans après et malgré toutes ces recherches déjà effectuées pour démystifier, c'est plus fort que moi… j’angoisse !!!

Cette fois, je lui parle sans réussir à lui cacher ma panique. Aussi, je dis une phrase de trop ; probablement celle qu'il ne fallait pas dire parce qu'il n'était pas préparé à la recevoir. Laquelle !!! J'ai oublié, j'ai zappé cette phrase dès l'instant où il s'est mis à me hurler sa détresse dans l'oreille ; avant de me raccrocher à la figure sur le VROM incessant des voitures !!!

Affolée, je fais, refais son numéro, mes doigts tremblent !!! Je tombe sur sa messagerie !!! Il est en ligne !!! A moins qu'il ait coupé pour ne plus m'entendre ou bien, à moins qu'il… Non !!!

Je n'arrive plus du tout à gérer mon stress !!! J’ai l'impression de devenir folle !!! J'appelle !!! Je rappelle !!! Je l'appelle encore !!! C’est toujours cette fichue messagerie qui répond !!! A force, je me mets martèle en tête et c'est les tripes en compote que j'appelle son père qui m'apprend qu’ils viennent de raccrocher. Je ressens un petit soulagement, mais il s'envole aussitôt qu’il m'annonce qu'il n'a pas réussi à savoir où il est !!! Son père est inquiet lui aussi en m'expliquant qu'il ne sait plus quoi faire, ni quoi lui dire pour l'amener à réagir. Aussi, je crains le pire et ma panique repart de plus belle !!!

Non !!! Non, pas mon fils !!! Trente sept ans après l'horrible geste de mon père, voilà que ce douloureux passage de ma vie me rattrape !!! Voilà que tout me revient en mémoire comme si c'était hier !!! Il est midi, je reviens déjeuner à la maison lorsque devant la porte, la voisine m'empêche de rentrer pour m’éviter de voir le carnage !!! Puis arrive un policier qui m'apprend que les pompiers ont emmené mon père à l'hôpital, mais qu'il est mort durant son transfert !!!

La vie de mon fils est aujourd’hui en danger !!! Toujours en conversation avec son père, je marche, je cours ; je fais le couloir ; je tourne en rond autour de la table ; je vais, je viens ; je tourne et je retourne !!! J'ai peur, terriblement peur que tout ne recommence !!!


A SUIVRE Arrow


Dernière édition par le Jeu 5 Avr - 23:06, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: VIES ANTERIEURES DECODEES   Jeu 5 Avr - 22:59

SUITE Arrow Est-ce le fait de courir partout dans l’appartement téléphone en main, mais il me vient à l'esprit de lui envoyer les pompiers. Oui c'est ça, nous sommes dans l'urgence et lui envoyer les pompiers, m'apparaît être la meilleure démarche que nous puissions faire. Sans famille, ni amis à proximité pour le calmer, lui ramener les pieds sur terre ; sans quelqu'un en qui avoir totalement confiance, il ne me reste plus qu'à faire intervenir les pompiers !!! J'en parle à mon ex-mari qui me prend au sérieux puisque aussitôt, il me dit qu'il raccroche pour les appeler.

Il faut savoir que mon père avait perdu son emploi parce qu'il avait refusé de quitter tant sa région que sa maison neuve afin de suivre son employeur qui délocalisait ses ateliers en province.

Le fait de divorcer va contraindre mon fils à tout reconsidérer dans sa vie puisqu'il va devoir quitter sa maison neuve, sa région et cela va de soi... son travail.

Parenthèse : J'avais donc remarqué qu'en trois ou quatre jours, tous les évènements qui avaient précédé le suicide de mon père, étaient d'actualité chez mon fils depuis la naissance de Manon. J'étais donc terrifiée, pétrifiée à l'idée que ça puisse se terminer de la même manière. Aussi, je m'affolais face à cette fichue série d'évènements dont je ne savais pas trop quoi faire, si ce n'est que je craignais qu'ils soient avant coureurs d'un nouveau drame. Résultat, plutôt que de continuer à faire confiance à ma nouvelle vérité, j'avais adopté un comportement qui barrait la route à certains messages de mon subconscient qui me montrait subtilement qu'il n'était pas nécessaire de m'en faire !!!

Et puis comme un fait exprès, débordée par son activité professionnelle, Béatrice ne semblait pas trouver un instant pour me passer son coup de fil habituel. Aussi, j'étais déjà bien avancée dans mes écrits que je prévoyais de mettre tant dans mon livre que sur le forum ; lorsque entre deux clients, je réussie à discuter de mes découvertes avec elle. J'avais bien saisi à propos des 35 ans qui me ramenaient pour mon père, à l'achat d'une maison neuve et à la vente de celle de mon fils. Parfait pour l'histoire des pompiers. Toujours parfait pour l'achat "inconscient" par ma belle-fille d'une première maison neuve (à travers le prénom de mon fils) et du fait que cet achat était en train de se solder par un échec. Or, il me restait le trio, refus de changer de maison, de boulot, de région ayant jadis, entraîné un drame pour l'un alors que l'imminent divorce de l'autre était en train de l'obliger à faire le contraire. Evènements dont je ne savais pas trop quoi faire si ce n'est, que je continuais de me mettre martèle en tête avec.

En moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, Béatrice s'est "emparée" de la dernière page de la vie de mon père. Contrairement à ce que je m'évertuais à faire, elle ne l'a pas posé sur celle de mon fils, mais tout simplement retournée comme pour relire le livre à l'envers. Je saisie finalement en un instant que mon fils était tout simplement en train d'interférer son histoire ancienne, en la remettant en place à l'envers. Prise de conscience qui m'a fait une drôle d'impression dans l'instant puisqu'il était juste nécessaire de retourner l'histoire, en repartant à rebours de l'ambulance des pompiers (je reviendrais plus loin sur ce passage).

Retour au six mars dernier : Pour une fois, je bénis la technologie qui me permet de disposer d'un portable et de la téléphonie illimitée. Ainsi, j'ai plusieurs numéros d'appels. J'appelle, on m'appelle, je passe d'un combiné à un autre, je ne sais plus si j'appelle ou si l'on m'a appelée !!! J'ai Monique, puis Béatrice !!! Je parle avec la femme de mon ex-mari du fait qu’il est en discussion avec les pompiers sur une autre ligne. Je l’entends de loin qui donne le signalement de notre fils. Pendant ce temps, sa femme m’explique que les pompiers se sont mis en relation avec les gendarmes. Toujours de loin, j'entends qu'il dit de notre fils qu'en raison de difficultés familiales survenues depuis quelques jours, il menace de se suicider !!! Je l'entends encore dire qu'il lui revient avoir entendu sonner les cloches d'une église en lui parlant tout à l'heure. Je comprends qu'ils sillonnent, qu'ils le cherchent !!!

La femme de mon ex-mari avec laquelle je suis toujours en ligne, me dit qu’il me rappellera aussitôt qu’il aura du nouveau !!! Mais, je suis à un point sur le qui vive que c'est plus fort que moi ; j'ai envie d'être rassurée immédiatement. Aussi comme c'est l'unique moyen dont je dispose pour être avec lui lorsque les pompiers vont l'interpeller, je recompose son numéro. Pourvu que je ne tombe pas encore sur sa messagerie !!! Il décroche !!! Nous parlons depuis quelques minutes lorsqu’il s'étonne tout haut de voir les pompiers se diriger vers lui !!! Des voix d'hommes l'interpellent ; il me dit qu'il raccroche et qu'il me rappellera.

Sauvé, il est sauvé. Je rappelle son père, mais comme il est cette fois, en ligne avec les gendarmes, il est déjà rassuré. Sa femme m'apprend que notre fils va être conduit chez un médecin qui décidera s'il est nécessaire ou pas de le transférer à l'hôpital. Je suis apaisée ; presque rassurée ; pour le moment, il est sauvé et je ressens un véritable élan de reconnaissance envers les pompiers !!!

Lorsque son père me rappelle un peu après, c’est pour me dire que le médecin a demandé à ce qu'il soit conduit à l’hôpital. Vu l'état dans lequel je l'avais laissé la veille puisqu'il a perdu le sommeil et pleure jour et nuit, c'était prévisible. Aussi, son père me dit qu'il me prend au passage pour aller à l'hôpital comme nous en avions décidé pour le cas où !!!

Il fait nuit noire lorsque je m'assois sur le siège passager. J'ai toujours eu très peur de me faire conduire et malgré quelques gestes incontrôlés qui font dire à mon ex-mari que je n'ai pas changée ; je me sens néanmoins tranquille dans le sens où je sais notre fils, finalement en sécurité. L'hôpital est loin, mais demain est un autre jour et il sera bien temps de prendre de nouvelles dispositions dont celle de le rapatrier dans un hôpital plus proche de nos domiciles.

Comme un fait exprès, un tronçon de l'autoroute est fermé cette nuit-là si bien que nous avons du modifier notre itinéraire en cours de chemin. Enfin arrivés deux heures après, nous nous rendons directement au service des urgences. En approchant, je m'étonne de voir notre fils dehors malgré un état d'épuisement physique extrême !!! Or, il nous apprend avoir refusé d'intégrer la chambre proposée par le personnel soignant qui l'a visité dès son arrivée. De plus, il me dit qu'il n'est pas utile de me faire autant de soucis ; que son père lui, a pris la bonne décision en lui envoyant les pompiers. Nous lui apprenons que c'est moi qui en aie eu l'idée.

Parenthèse : Le lendemain il nous dira que ça ne valait pas la peine de lui envoyer la "cavalerie" (il y avait trois véhicules de pompiers et deux voitures de gendarmerie).

Toujours est-il que je ne sais plus trop quoi penser alors que nous sommes toujours dans l'enceinte de l'hôpital. C'est un adulte et il est impossible de l'hospitaliser contre sa volonté. Finalement, le plus pressé n'est pas pour demain, mais pour l'instant présent puisque nous nous demandons comment nous allons nous organiser pour le reste de la nuit !!! Je leur propose d’aller nous reposer dans un hôtel. Mais, notre fils demande à son père de le ramener chez lui car il doit être sur son lieu de travail dans quelques heures. Non, je n'y crois pas !!! Il exerce un métier qui l'oblige à rester debout toute la journée ; comment va-t-il faire pour tenir dans l’état où il est, et après la nuit qu'il vient de passer !!! Même son généraliste que je contacte le lendemain, me dit qu'une hospitalisation est nécessaire d'autant plus que le lundi, il l'a trouvé suicidaire.

Finalement, nous l'avons déposé devant chez lui comme il le demandait. Avant de descendre de voiture, il nous fit la promesse de prendre soin de lui. Sur le chemin du retour, son père me dira d’un ton soucieux qu'en arrivant à l’hôpital, il ne l'avait pas reconnu !!! Nous roulions depuis quelques minutes pour regagner nos domiciles lorsque je m'aperçois que nous sommes le jour de mon anniversaire. Il est trois heures un quart du matin. Exactement l'heure à laquelle je suis née.

Ce jour-là, Béatrice précisera sur le forum :


Pour MARIE cela se passait le jour de la STE COLETTE, son EX 2ème PRENOM qui avait appartenu à la petite sœur de son père ; dont MARIE est aujourd'hui la REINCARNATION !
Or, son FILS est lui, la REINCARNATION du PERE de MARIE !
Cette FOIS-CI, MARIE, ton FILS (= PERE) va être obligé de quitter la MAISON !


A SUIVRE Arrow
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: VIES ANTERIEURES DECODEES   Dim 8 Avr - 2:31

SUITE & FIN Arrow Petite sœur de mon père qui se prénommait Colette, Marie-Rose. En somme, tous les protagonistes de notre histoire de base, étaient présents physiquement ou symboliquement, au cours de cette nuit de la sainte Colette et de mon anniversaire.

Durant la quinzaine de jours où mes nerfs ont été mis à rudes épreuves, j'ai béni le fait d'avoir autant décodé, décortiqué, disséqué puis démystifié le passé avec la méthode du code Chapelle. Aussi dans les moments les plus difficiles, je me suis raccrochée à tous ces "repères" que depuis des années, mon subconscient n'a eu de cesse de livrer à mon conscient par le biais de l'écriture.

Finalement, j'ai réalisé qu'avoir perdu mon calme dans la nuit du 6 au 7 mars dernier, n'avait pas été anodin. Il s'agissait en vérité d'une démarche "INCONSCIENTE" orchestrée par l'âme de mon fils (âme = réceptacle du suicide de mon père donc de son grand-père Roger). En clair, c'est en me mettant "INCONSCIEMMENT" les tripes au court bouillon que mon fils, a mis lui-même en place, de se retrouver dans l'ambulance des pompiers.

Aujourd'hui, j'ai réalisé qu'il était cette nuit-là, en train de démystifier de s'être suicidé dans sa vie passée. Mais encore, qu'au niveau loi de "cause à effet" je n'étais pas directement concernée par sa décision de l'époque, même si j'en avais ensuite, directement subi les retombées. C'est donc parce qu'il était lui-même manipulé par son âme, que mon fils m'a hurlé sa détresse et que touchée au plus profond de mon cœur de mère, je me suis sentie comme obligée de lui envoyer les pompiers.

Ainsi, l'âme déguisée en mon fils, se retrouvait en position de repartir de là où le livre study de la vie de Roger avait été fermé et ce, en ce donnant le moyen de le ré-ouvrir en sens inverse dans l'ambulance des pompiers. Mon rôle à moi, est uniquement de décoder son histoire pour la lui révéler.

En fait, c'était comme si l'âme de mon père devenue celle de mon fils, c'était d'un coup esclaffée :

- Puisque mon histoire passée, se répète pour me donner la possibilité de modifier ; et bien j'y vais, je reprends tout, là où ça c'était arrêté.

Quelques jours après avoir été conduit à l'hôpital par les pompiers, mon fils m'a dit de ne plus appréhender car l'envie de faire une bêtise, lui est véritablement passée.

Je poussais un ouf de soulagement sans imaginer que dans les jours à venir, j'allais recevoir une surprenante confirmation par la poste.

Le 3 avril et ce, à travers un courrier daté et expédié de la veille donc du 2, j'allais avoir une surprise extraordinaire.

2 avril = sainte Sandrine dont l'étymologie est "HOMME".

3 avril = saint Richard qui signifie "RICHESSE". Le 3 avril est aussi le jour de l'anniversaire du frère de ma mère prénommé Roger comme mon père.

Nous sommes donc à la saint Richard lorsque je reçois une lettre du notaire de mon quartier.

Je n'attends rien, mais je suis agréablement surprise de découvrir qu'un solde créditeur reste à nous revenir, à tous les deux mon ex-mari, sur la vente de notre maison en 1992. Maison que nous avions achetée, le jour anniversaire de la naissance de notre fils et que finalement, nous revendions pour cause de divorce.

15 ans après et comme un fait exprès, au moment même où notre fils (dont le prénom signifie "MAISON NEUVE") est à son tour en plein divorce, un notaire m'écrit de lui téléphoner ou de me rendre directement à son étude afin d'y retirer le solde qui nous revient depuis toutes ces années. Comme ma belle-fille a décidé de racheter leur maison, mon fils est également actuellement, en pleins papiers d'affaires chez leur notaire.

Mon notaire est à deux pas et plutôt que lui téléphoner, je préfère aller voir directement de quoi il en retourne d'autant plus que sur le courrier, je m'aperçois que la personne gestionnaire de mon dossier se prénomme ROSE comme ma marraine et l'enfant Colette, Marie-Rose. Arrivée à l'étude, je m'adresse à l'hôtesse d'accueil qui téléphone dans un bureau afin de faire prévenir la fameuse Rose de ma présence. Or, j'attends déjà depuis un moment lorsque ne voyant pas arriver ma gestionnaire, l'hôtesse retéléphone à l'étage.

Et là, c'est à nouveau suffoquée que je l'entends dire :

- "Allo Colette, est-ce que Rose va bientôt venir s'occuper de sa cliente ?"

Colette, MARIE-Rose était la petite sœur de mon père dont je suis la réincarnation et par laquelle tout a commencé.

Quant à la cliente, c'est moi bien évidemment alors que je porte dorénavant l'unique prénom de MARIE.

C'est la démonstration par la preuve que je suis dans le bon décodage de nos vies antérieures.

Lorsque j'ai raconté l'histoire du notaire à Béatrice, elle m'a juste répondu :

- "Et oui… tout est parfaitement synchro".

Bisous. Marie flower
Revenir en haut Aller en bas
Clotilde

avatar

Nombre de messages : 711
Age : 47
Localisation : Seine et Marne
Date d'inscription : 24/12/2005

MessageSujet: Vies antérieures décodées   Dim 8 Avr - 16:17

Bonjour Marie, flower

Extraordinaire ...et tellement évident avec la vérité de Béatrice !!!

Tu nous termines l'histoire de ton fils sur le forum , le jour de la Résurrection du fils de ...Marie!!! cheers Like a Star @ heaven

Bonne continuation à ton fils et prends bien soin de toi et des tiens.
Je t'embrasse. I love you
Clotilde queen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anne

avatar

Nombre de messages : 601
Localisation : Embrun Hautes-Alpes
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: VIES ANTERIEURES DECODEES   Lun 9 Avr - 13:34

sunny I love you Marie ,quand tu racontes ton histoire ,C'est étrange comme je suis "en haleine "; imposible de te répondre , je vibre ,je suis toute ouie ,mais impossible d'avoir un mot de réaction ...!!! Comme si ton histoire resonnait si fort en moi qu'il est impossible de "la cracher" !!! et pourtant ...Quelles avancées sur le chemin Grâce à Toi !!!! I love you I love you I love you I love you queen flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: VIES ANTERIEURES DECODEES   Lun 9 Avr - 14:17

sunny Bonjour à tous,

Citation :
Tu nous termines l'histoire de ton fils sur le forum , le jour de la Résurrection du fils de ...Marie!!!

Merci Clotilde, je n'avais pas fait ce rapprochement, mais c'est très juste. cheers cheers cheers

Citation :
Marie, quand tu racontes ton histoire, C'est étrange comme je suis "en haleine "; imposible de te répondre, je vibre, je suis toute ouie, mais impossible d'avoir un mot de réaction ...!!! Comme si ton histoire resonnait si fort en moi qu'il est impossible de "la cracher" !!! et pourtant... Quelles avancées sur le chemin Grâce à toi !!!

Merci Anne, et vous voulez savoir où il est, mon fils en ce moment Exclamation Exclamation Exclamation

Et bien, il est avec ses amis (copain d'enfance et sa famille) à PAU où ils visitent cette région dont vous nous parlez depuis quelques jours et ce, avant de prendre, peut-être, une grande décision Question Question Question

Or avant de partir, il m'a demandé de lui sortir l'itinéraire routier et figurez-vous que pour se rendent à Pau, ils sont passés par TOURS où mon père (son grand-père) avait refusé de déménager. Arrow Idea queen king

Bisous. Marie flower
Revenir en haut Aller en bas
Clotilde

avatar

Nombre de messages : 711
Age : 47
Localisation : Seine et Marne
Date d'inscription : 24/12/2005

MessageSujet: Vies antérieures décodées   Lun 9 Avr - 22:53

Bonsoir Marie, flower

L'itinéraire de ton fils passant par Tours pour aller à Pau m'a fait songer subitement, comme un éclair envoyé, à l'expression "tourner autour(=Tours) du pot (= Pau)"! Dans l'histoire de ton fils, cette expression me renvoit à plusieurs choses... il me semble qu'à Pau, avec ses amis, il va se "rassasier" c'est à dire s'apaiser... sunny

Cette expression est venue d'un coup pour ton fils...à toi, Marie, de dire ce que tu ressens. Wink

Gros bisous I love you
Clotilde queen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clotilde

avatar

Nombre de messages : 711
Age : 47
Localisation : Seine et Marne
Date d'inscription : 24/12/2005

MessageSujet: Vies antérieures décodées   Lun 9 Avr - 23:06

Marie, flower

Encore une chose...
Pau ...pour découvrir (ou révéler, démystifier...) le "pot aux ROSES"...

Bisous I love you
Clotilde queen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: VIES ANTERIEURES DECODEES   Lun 9 Avr - 23:14

sunny Pour te répondre Clotilde, il me vient simplement à l'esprit que lors de son appel ce matin, mon fils m'a dit :

Demain matin, je suis à la mairie à la première heure et JE NE VAIS PAS TOURNER AUTOUR DU POT, je vais carrément dire quels sont mes projets !!!

Pour ce qui est du pot aux ROSES, et bien... mon père étant né à la sainte Fleur et bien le BOUQUET est finalement magnifique.

Bisous. Marie flower
Revenir en haut Aller en bas
Kty



Nombre de messages : 404
Age : 63
Localisation : PAYS DE LA LOIRE
Date d'inscription : 22/07/2006

MessageSujet: Re: VIES ANTERIEURES DECODEES   Mer 11 Avr - 17:39

Bonjour Marie, bonjour à toutes et à tous, et je souhaite la bienvenue à toutes celles qui sont arrivées sur le forum.

Je prends du temps pour lire vos messages, mais je ne l'avais pas fait pour y répondre. Marie, j'ai lu avec une très grande émotion, ce qui arrive à ton fils et à toi-même.

Cette après-midi, j'avais envie de vous raconter ce que je deviens. Le matin, je m'occupe de ma petite-fille qui va avoir 10 mois. C'est la fille de ma fille. Sinon, l'après-midi, je prépare une exposition qui aura lieu au mois de juillet en Bretagne, à Surzur.
D'autre part, je règle avec ma soeur, la succession de maman.
Depuis cinq semaines, j'ai RDV avec Béatrice qui me guide par ses conseils pour la vente de la maison de mes parents. Je vais continuer ces moments privilégiés de conseils pour continuer de modifier mon histoire afin de modifier mon comportement. Les conseils de Béatrice sont un véritable "baume"...


Astrid, j'aime beaucoup ton avatar.

Bises à toutes et tous.
Kty sunny sunny sunny Que la lumière du soleil resplendisse en chacun de vous !!!! queen flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: VIES ANTERIEURES DECODEES   

Revenir en haut Aller en bas
 
VIES ANTERIEURES DECODEES
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rituel de Vies Antérieures
» Ecrire les histoires de nos vies « à la manière de George Sand »
» Elise.... a bouleversé nos vies
» Apprendre à sauver des vies sous le feu
» Nouvelle série JLA : "Dreams 1 Rêve 2 Vies" 06/01/2014

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
REINCARNATION & PSYCHO-GENEALOGIE :: DECODEZ VOS VIES ANTERIEURES-
Sauter vers: