REINCARNATION & PSYCHO-GENEALOGIE

Nouvelle méthode pour RETROUVER et DECODER ses vies antéreures grâce à la psycho-généalogie, à la psycho-étymologie et à la science des symboles
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Histoire de la TOMATE : résonance avec l'histoire de MICHELE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1291
Age : 59
Date d'inscription : 22/10/2005

MessageSujet: Histoire de la TOMATE : résonance avec l'histoire de MICHELE   Ven 6 Jan - 21:05

La TOMATE, eh bien , la Science en a fait tout un plat, avant de
l' accepter comme étant comestible!


John Gerard, physicien anglais et herbaliste reconnu, écrit dans un mémoire que la tomate est toxique et qu'elle ne doit être consommée sous aucune forme tout en sachant qu'on commençait à l'utiliser en Espagne et en Italie.
Il stipule même qu'en pharmacopée elle pourrait soigner la goutte et les ulcères mais que d'autres plantes ont des vertus similaires reconnues et que son incidence sur la santé ne vaut pas le risque.
À cause de son refus catégorique de classer la tomate comme aliment, la tomate s'étiole comme plante ornementale dans les jardins anglais et ce n'est qu'en 1728 qu'on commence doucement à en mettre quelques quartiers dans la SOUPE (coucou Michèle!! )

En Amérique du Nord, la tomate avait ses adeptes, ses suspicieux et ses conditionnels. Trop belle et trop tentante les puritains la considéraient comme un péché au même titre que la danse, la boisson et les cartes. Les scientifiques prétendaient que ses liens de parenté avec la foudroyante mandragore, la mystérieuse belladone, toutes issues de la famille des solanacées, pouvaient avoir laissé des traces … et détruire l'homme petit à petit.
N'avait-elle pas été baptisée "Mala Insana" par le botaniste italien Pierandrea Mattioli!
Quant aux sorcières et alchimistes, la senteur de soufre dégagée par ses consoeurs et sa rougeur prononcée leur faisaient pressentir une alliance infernale et la tomate trônait dans leurs marmites fumantes plus souvent que dans le chaudron de la cuisinière.
En 1800, les habitants de la Caroline du Sud commencent à exporter des graines et des recettes dans les états périphériques. En 1806, l'American Gardener's Calendar affirme que la tomate rehausse le goût des sauces et des potages.
Trois ans plus tard, Thomas Jefferson° président américain se porte à la défense de ce fruit tentateur.
Il en cultive dans son JARDIN de MMONTICELLO° et quiconque vient à passer chez lui se trouve invité à dîner et les plats sont égayées de taches rouges au goût subtil à la stupéfaction des convives.

(°Les Américains surnomment Jefferson « père de la Déclaration d'indépendance ». Il s'intéresse aussi à l'archéologie, une science nouvelle, et les Américains le surnomment « le père de l'archéologie » en référence aux techniques d'excavation qu'il a développées. Jefferson meurt le 4 juillet 1826 à 83 ans, le jour de l’Indépendance et le même jour que son ami, rival et prédécesseur John Adams.
Jefferson a achèté la LOUIS-IANE à NAPOLEON le CORSE ce qui a entraîné un quasi-doublement de la surface des États-Unis.)

°MONTICELLO est un village de CORSE ( berceau de Napoléon) cher au coeur de notre amie MICHELE du Forum !! dont La soupe à la TOMATE est le plat qu'elle déteste !!!

Le temps passe mais la tomate a beau se parer de robe écarlate, rouge, jaune ou verte, de vieilles superstitions traînent encore dans la plupart des cuisines. Si les Créoles de la Nouvelle-Orléans lui ouvrent leurs portes en 1912, manger un kilo de tomates s'avérait, en ce 26 septembre 1820, un exploit que les médecins américains du Massachusetts jugeaient funestes.
Robert Gibbon Johnson, colonel quadragénaire et figure honorable de la ville de Salem, va tenter, devant 2000 personnes rassemblées devant le palais de justice, d'ingurgiter un kilo de tomates pour prouver, en ce jour du bel été indien, que ce légume-fruit rubicond et rouge à souhait pousse dans la nature pour le plaisir de l'oeil, du goûter et de la santé. Le public est fébrile. Nul avant lui n'avait osé démontrer, en pratique, un tel raisonnement. Tel un comédien s'avançant sur la scène avec son panier à la main, Johnson, avec lenteur et satisfaction, les déguste une à une. Marque-t-il un air de déception en tendant la main vers la dernière tomate, comme quoi il aurait pu en manger davantage, les annales ne le disent pas. Mais un fait est certain: il se retira heureux et gavé et mourut …quarante ans plus tard!
Mais la grande révolution américaine ... de la tomate prend racine dans un article du Dr John Bennet en 1834 qui vante ses vertus de façon telle que le New York Times évalue une montée spectaculaire de ce plant en culture. On ne parle plus que de tomate. L'offensive médiatique fait tomber les dernières barrières et les éditeurs se lancent dans la publication de livres de recettes, de périodiques horticoles, de chroniques médicales. On lance même sur le marché en 1837 des "tomato pills". On assiste à des cures miracles. On rapporte que la tomate a guéri des toux chroniques jusqu'à éloigner la menace du choléra. Sans le savoir, les Américains avaient découvert une autre source de vitamines.
Mais on ne connaissait pas encore la salade de tomates, le sandwich, le coulis, etc. Jusque dans les années 30, soit du temps de nos grands-mères, on prétendait encore que manger une tomate crue était suicidaire et qu'il fallait au moins trois heures de cuisson pour faire disparaître les vieilles peurs. Heureusement pour nous, la tomate fait maintenant partie de notre quotidien et mordre dans une tomate bien juteuse et fraîchement cassée au parfum de terre et de soleil fait partie des plaisirs de l'été.
Nombreux sont ceux qui se demandent, et à juste raison, si la tomate est un fruit ou un légume. Réglons la question une fois pour toute: La tomate est un fruit. Il faut attendre un jugement de la Cour Suprême en 1893 pour reclassifier la tomate dans les légumes mais, botaniquement, la tomate demeure et demeurera un fruit … que l'on savoure en légume!

Navigation sur Saveurs du Monde

A méditer !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
michele



Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 09/12/2005

MessageSujet: tomates et soupe de tomates.   Sam 7 Jan - 17:01

quelle résonnance avec mon histoire de soupe à la tomate!

surprenant le rapport avec Monticello et la Corse!

comment relier l'histoire de la soupe détestée avec la Corse?

que de questions viennent à moi!

je suis bluffée par cette vérité.

mais j'ai besoin d'explications car je suis perdue dans toutes ses données.

merci à toutes et tous pour la réponse.

michèle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clotilde

avatar

Nombre de messages : 711
Age : 47
Localisation : Seine et Marne
Date d'inscription : 24/12/2005

MessageSujet: Et la crème à la tomate!   Sam 7 Jan - 17:34

Bonjour à tous,

Un petit point pour Michèle qui pourra intéresser Béatchapelle et les autres membres:il me semble,Michèle,que tu appréciais beaucoup la crème(c'est l'esthéticienne qui parle!)d'Ella Baché à la ...tomate ...qui a été pour moi à l'origine de grosses allergies cutanées sur mes mains...

C'est peut-être là aussi pour moi un clin d'oeil à mes réelles origines Corses de par ma grand-mère maternelle et d'où...comme par hasard de Saint-Florent!!
Je vais y revenir dans un autre sujet et peut-être que Béatchapelle pourra me donner plus de précisions!

Amicalement à tous et grosses bises.
CLOTILDE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solenzara



Nombre de messages : 44
Age : 42
Localisation : Union européenne
Date d'inscription : 04/02/2010

MessageSujet: Re: Histoire de la TOMATE : résonance avec l'histoire de MICHELE   Jeu 11 Fév - 18:37

Merci pour ces informations !
Ma mere m´a plusieurs fois confié que le prénom Rémi lui évoquait les greines de tomate .
Il doit y avoir un lien mais lequel ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clotilde

avatar

Nombre de messages : 711
Age : 47
Localisation : Seine et Marne
Date d'inscription : 24/12/2005

MessageSujet: Résonance avec l'histoire de Michèle   Jeu 11 Fév - 20:33

Le lien, Solenzara ...
Dans cette histoire de tomate où Michèle est ma meilleure amie, voire ma grande soeur d'Ame ... Rémi, évêque de Reims, outre les graines de tomates(!), s'est vu confier par la reine Clotilde le soin de convertir son époux Clovis au catholiscisme !!
Rémi, c'est aussi un excellent ami ...par lequel j'ai rencontré mon mari !!

Bises à tous!
Clotilde queen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Histoire de la TOMATE : résonance avec l'histoire de MICHELE   

Revenir en haut Aller en bas
 
Histoire de la TOMATE : résonance avec l'histoire de MICHELE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comment bifurquer après un M2 recherche en Histoire ?
» Adoption: Mon histoire et ma demande d'agrément
» Patrice L'écuyer a eu un fils avec .........histoire vrai.
» L'histoire des bassins Vauban à Toulon
» Rwanda : histoire d'un génocide

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
REINCARNATION & PSYCHO-GENEALOGIE :: LIVRES à lire ou SITES à visiter-
Sauter vers: